Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2668 - Rocher de la Vierge

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Rochers de Chirmont
Communes :Hamoir
Cantonnements DNF :Aywaille
Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 235325 - Y Lambert : 127280
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Le rocher de la Vierge est situé dans la vallée de l'Ourthe, sur le versant droit de cette rivière, juste au sud du village de Comblain-la-Tour. Il tire son nom de la vierge qui trône à mi-hauteur de la face nord-ouest. Cet imposant massif calcaire est constitué, de l'amont vers l'aval, de 4 lames rocheuses quasiment verticales, formées principalement de calcaires dolomitiques, suivies par un ensemble plus important composé de calcaires coralliens et percé de plusieurs brèches. Le site, classé depuis 1949 et partiellement exploité pour l'escalade, prend place dans un environnement forestier. Présentant un grand intérêt botanique, l'un de ses joyaux est la lunetière (Biscutella laevigata subsp. varia), crucifère à fleurs jaune pâle, typique des rochers ensoleillés, et appelée ainsi en référence à la forme de ses fruits. On y observe également une population de lézard des murailles (Podarcis muralis) ainsi que plusieurs espèces rares de gastéropodes.

Carto

Régions naturelles

  • F5 - Condroz central et oriental

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Comblain-FaironHAMOIRLIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
AywailleLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site classé par arrêté royal du 9 novembre 1949.

Propriétaire(s)

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Klim-en Bergsportfederatie VZW, Statiestraat, 64, 2070 Zwijndrecht.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2012S. Pirotte, J.-Y. Baugnée
Podarcis muralisOuiNon2012J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Camponotus ligniperda2012J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Mollusques - Escargots
Chondrina avenacea2012J.-Y. Baugnée
Helicigona lapicidaabondant2012J.-Y. Baugnée
Pyramidula pusilla2012J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Actaea spicata2009S. Pirotte
Asplenium scolopendrium2012S. Pirotte, J.-Y. Baugnée
Berberis vulgaristrès abondant2012S. Pirotte, J.-Y. Baugnée
Biscutella laevigata subsp. varia7 touffes2012AJ.-Y. Baugnée
Campanula persicifoliaabondante2012S. Pirotte, J.-Y. Baugnée
Carex digitata2012J.-Y. Baugnée
Cephalanthera damasonium2005aCREA
Ceterach officinarum2012J.-Y. Baugnée
Daphne mezereum2012S. Pirotte, J.-Y. Baugnée
Digitalis luteamax. 50 pieds2012J.-Y. Baugnée
Festuca pallens2011S. Pirotte
Hieracium glaucinum2012Natura 2000, J.-Y. Baugnée
Lunaria rediviva20 piedsJ.-Y. Baugnée
Melica ciliata2012J.-Y. Baugnée
Melica nutans2012S. Pirotte, J.-Y. Baugnée
Neottia nidus-avis1 pied2012J.-Y. Baugnée
Orchis mascula2012J.-Y. Baugnée
Platanthera chlorantha2005aCREA
Pyrus pyraster2012S. Pirotte, J.-Y. Baugnée
Rosa rubiginosa2005aCREA
Vincetoxicum hirundinaria2012S. Pirotte, J.-Y. Baugnée

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données aCREA 2005; S. Pirotte 2011; J.-Y. Baugnée 2012): Acer campestre, Acer platanoides, Acer pseudoplatanus, Actaea spicata, Adoxa moschatellina, Alliaria petiolata, Allium oleraceum, Anthoxanthum odoratum, Aquilegia vulgaris, Arabis hirsuta, Arenaria serpyllifolia, Arrhenatherum elatius, Arum maculatum, Asplenium ruta-muraria, Asplenium scolopendrium, Asplenium trichomanes, Avenula pubescens, Berberis vulgaris, Betula pendula, Biscutella laevigata subsp. varia, Brachypodium sylvaticum, Briza media, Bromus erectus, Campanula persicifolia, Campanula rapunculus, Campanula rotundifolia, Cardamine hirsuta, Cardamine pratensis, Carex caryophyllea, Carex digitata, Carex divulsa, Carex flacca, Carex sylvatica, Carpinus betulus, Centaurea jacea s.l., Cephalanthera damasonium, Ceterach officinarum, Chaerophyllum temulum, Chelidonium majus, Clematis vitalba, Colchicum autumnale, Convallaria majalis, Cornus mas, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Cotoneaster horizontalis, Crataegus laevigata, Crataegus monogyna, Crepis biennis, Dactylis glomerata, Daphne mezereum, Digitalis lutea, Digitalis purpurea, Dryopteris filix-mas, Echium vulgare, Epilobium angustifolium, Epilobium hirsutum, Epilobium montanum, Epipactis helleborine, Erophila verna, Euonymus europaeus, Eupatorium cannabinum, Euphorbia amygdaloides, Fagus sylvatica, Festuca pallens, Fragaria vesca, Frangula alnus, Fraxinus excelsior, Galeopsis tetrahit, Galium aparine, Galium mollugo, Geranium robertianum, Geum urbanum, Glechoma hederacea, Hedera helix, Helianthemum nummularium, Helleborus foetidus, Hieracium glaucinum, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hypericum hirsutum, Hypericum perforatum, Inula conyzae, Juglans regia, Lamium galeobdolon, Lapsana communis, Leontodon hispidus, Leucanthemum vulgare, Ligustrum vulgare, Lonicera periclymenum, Lotus corniculatus, Lunaria rediviva, Mahonia aquifolium, Malus sylvestris, Melica ciliata, Melica nutans, Melica uniflora, Mycelis muralis, Neottia nidus-avis, Orchis mascula, Origanum vulgare, Picea abies, Picris hieracioides, Pimpinella saxifraga, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Plantago media, Platanthera chlorantha, Poa nemoralis, Polygonatum multiflorum, Polypodium interjectum, Polystichum aculeatum, Potentilla neumanniana, Potentilla sterilis, Primula veris, Prunus avium, Prunus spinosa, Pyrus pyraster, Quercus petraea, Quercus robur, Ranunculus auricomus, Ranunculus bulbosus, Rhamnus cathartica, Ribes uva-crispa, Rosa arvensis, Rosa canina s.l., Rosa rubiginosa, Salix caprea, Sambucus nigra, Sanguisorba minor, Sanicula europaea, Saxifraga tridactylites, Scabiosa columbaria, Sedum acre, Sedum album, Sedum rupestre, Senecio jacobaea, Sesleria caerulea, Solanum dulcamara, Sorbus aucuparia, Stachys officinalis, Stachys sylvatica, Stellaria holostea, Stellaria media, Taxus baccata, Teucrium scorodonia, Thymus pulegioides, Tilia platyphyllos, Ulmus glabra, Urtica dioica, Verbascum densiflorum, Verbascum lychnitis, Veronica chamaedrys, Veronica hederifolia, Viburnum opulus, Vicia sepium, Vincetoxicum hirundinaria, Viola reichenbachiana, Viola riviniana.

Espèces exotiques

Cotoneaster horizontalis, Mahonia aquifolium.

Conservation

Détails

Description physique

Le rocher de la Vierge (aussi connu sous le nom de "rochers de Chirmont") est décrit par plusieurs auteurs, notamment COEN (1974) et plus récemment DEJONGHE et JUMEAU (2007). Il est localisé dans le Condroz oriental, sur le versant droit de la vallée de l'Ourthe, juste au sud du village de Comblain-la-Tour. L'environnement du site essentiellement forestier. La base des rochers est séparée de l'Ourthe par la ligne de chemin de fer Liège-Jemelle et par un chemin parallèle.

Le site comprend de l'amont vers l'aval, 4 lames rocheuses verticales ("tartines") suivies d'un massif plus important percé de brèches, ces bancs étant orientés selon un axe ouest-est.

La lame la plus au sud, d'une épaisseur maximale de 12 m, se compose de dolomie grenue.

La lame suivante, atteignant 16 m d'épaisseur, est constituée de calcaire à stromatopores massifs.

Les deux autres lames sont essentiellement formés de calcaire dolomitique.

Le grand massif situé le plus au nord, c'est-à-dire le rocher de la Vierge proprement dit, présente un développement de plus de 60 m à la base et montre une alternance de calcaires fins et de calcaires à stromatopores et à coraux branchus. Plusieurs brèches importantes marquent le rocher.

L'ensemble des roches est d'âge frasnien (Formation de Philippeville).

Les couches verticales du rocher de la Vierge appartiennent au flanc nord d'un anticlinal déjeté bordant le sud du village de Comblain-la-Tour.

Divers

Date de la dernière modification de la fiche

2012-05-11