Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2676 - Vallon du ruisseau des Grands Viviers

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Pinsamont - étangs du Grand Vivier
Communes :Sainte-Ode
Cantonnements DNF :Nassogne
Surface :141 ha
Coordonnées :X Lambert : 234769 - Y Lambert : 75685
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Localisé en Ardenne, à une dizaine de kilomètres à l'ouest de Bastogne, le site comprend un vallon à cheval sur une zone forestière et des terrains à vocation agricole. On y rencontre différents habitats intéressants comme une aulnaie rivulaire, une boulaie sur tourbe, des hêtraies acidophiles, etc. Deux étangs assez étendus présentent un potentiel important pour la faune aquatique. Le vallon est actuellement occupé par une famille de castor (Castor fiber) et est régulièrement fréquenté par la cigogne noire (Ciconia nigra). Il renferme également les vestiges d'une ancienne galerie minière favorable à l'hibernation des chauves-souris.

Carto

Régions naturelles

  • L3 - Ardenne centrale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
TilletSAINTE-ODELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
NassogneMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Castor fiberOuiNonPrésence2012B. Manet
Felis silvestrisOuiNon2011B. Manet
Myotis nattereriOuiOuiHibernation (galerie)2007S. Lamotte
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Ciconia nigraOuiOuizone de nourrissage2012B. Manet

Commentaires sur la faune

Mammifères (données B. Manet 2012; T. Petit et S. Lamotte, 2007): Castor fiber, Felis silvestris, Lepus europaeus, Myotis daubentonii, Myotis mystacinus, Myotis nattereri, Plecotus sp., Vulpes vulpes.

Oiseaux (données B. Manet 2012): Ardea cinerea, Casmerodius albus, Ciconia nigra.

Amphibiens (données B. Manet 2012): Rana temporaria.

Odonates (données B. Manet 2012): Aeshna cyanea, Calopteryx virgo, Enallagma cyathigerum.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un intéressant fond de vallée ardennais et restauration de plusieurs habitats sensibles (zones tourbeuses notamment).

Plan de gestion

Le plan de gestion visera à la restauration de prairies de fauche sur les pentes après désenrésinement et à la gestion du fond humide et des étangs par le castor. Les parties en forêt feuillue seront classée comme réserve forestière intégrales.

Accès du public

Propriétés privées.

Sur les parties communales, parcours de promenade balisé et terrain de campement d'1 ha pour tentes.

Détails

Description physique

Le site se trouve dans une vallée latérale du ruisseau du Laval (affluent de l'Ourthe occidentale), en-dessous de Pinsamont, à l'ouest de Magery. Le paysage est forestier, largement implanté d'épicéas avec un paysage de prairies sur sa partie orientale. L'altitude passe de 445 à 500 mètres. L'assise géologique est le dévonien - formation de Mirwart (d'après REMACLE 2007).

Il existe une ancienne galerie de recherche dans du schiste (longueur 10 m, largeur 3,5 à 4 m et hauteur 2 à 3 m). La nappe d'eau affleure en entrée.

Description biologique

Ce fond de vallée ardennais, situé à une dizaine de kilomètres à l'ouest de Bastogne, présente un faciès intermédiaire entre zone forestière et territoire agricole. Il est parcouru d'ouest en est par le ruisseau des grands Viviers prenant sa source sur le plateau pour rejoindre le Laval (affluent de l'Ourthe occidentale) à hauteur de Magery, après avoir traversé deux étangs imposants (2,8 ha et 1,2 ha).

Les bois de la Haie de Magery ont été largement enrésinés. Il subsiste néanmoins quelques lambeaux de sols sur tourbe, qu'il serait intéressant de maintenir voire de restaurer.

Sur la partie nord, à hauteur des étangs, une ancienne assise de voie ferrée constitue un écotone intéressant. Le versant offre de belles possibilités de restauration de prairie de fauche d'altitude.

Enfin, les vestiges d'exploitation du schiste offre une cavité d'exploitation utilisée par les chiroptères comme site d'hivernage (4 espèces notées jusqu'à présent). Ces cavités sont peu présentes dans la région.

L'ensemble présente des caractéristiques biologiques intéressantes témoins de la végétation spontanée et de la gestion rurale de ces milieux ardennais. Étonnamment, ce vallon ne présente aucune forme de protection.

Monument historique

Belle drève de hêtres, témoin du passé d'exploitation du schiste sur le site. Cette rampe permettait de remonter les ardoises jusqu'au vicinal (à classer – ensemble d'arbres remarquables).

Ancienne petite galerie d'exploitation (à classer comme CSIS).

Tracé de l'ancien vicinal laissé et offrant un long linéaire d'écotones (plus d'1 km).

La toponymie du site laisse penser que l'étang servait de vivier. Cette toponymie se retrouve d'ailleurs en d'autres endroits de la région (Flamisoul, Champ, ...). Il semble toutefois que sur base de la carte de Van der Maelen, ce réservoir était en amont des étangs actuels, à proximité de la route joignant Gérimont à Magerotte dans la zone d'activité principale du castor (aulnaie inondée).

Divers

Sources

Avis site (B. Manet 3 juillet 2012)

Répondants de l'information

Benoît MANET (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE/OFFH, Avenue Maréchal Juin, 23, B-5030 Gembloux).

Date de la dernière modification de la fiche

2012-07-17