Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

277 - Marais de Douvrain

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Quaregnon, Saint-Ghislain
Cantonnements DNF :Mons
Surface :179.140 ha
Coordonnées :X Lambert : 113160 - Y Lambert : 127983
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Situé en Hainaut occidental, à l'ouest de Mons entre le canal Nimy-Blaton au nord et la Haine canalisée au sud, cette vaste zone humide était autrefois réputée pour sa richesse botanique exceptionnelle. Suite à diverses atteintes (remblaiements, drainage, etc.), le site a beaucoup perdu de sa valeur mais reste toutefois intéressant en raison de la coexistence de différents biotopes (étang, roselière, friches, prés humides, etc.) abritant encore certaines espèces remarquables pour la région. Sur le plan ornithologique, on y observe par exemple la nidification de la gorgebleue à miroir (Luscinia svecica) et du petit gravelot (Charadrius dubius). Le marais de Douvrain bénéficie depuis 1997 du statut de zone humide d'intérêt biologique (ZHIB).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • B0 - Région limoneuse hennuyère

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Baudour216.61 haSAINT-GHISLAINHAINAUT
Quaregnon31.37 haQUAREGNONHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons247.99 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6244Marais de Douvrain84,06 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus schoenobaenusOuiOuiNicheur (max. 2 cantons)2005A. Derouaux, H. Dufourny
Acrocephalus scirpaceusOuiNonNicheur (max. 28 cantons)2011A. Derouaux, H. Dufourny
Anas clypeataOuiOuiNicheur2009Observations.be (V. Leirens)
Anas streperaOuiNonNicheur possible2012Observations.be (V. Leirens)
Aythya ferinaOuiOuiNicheur2012Observations.be (V. Leirens)
Aythya fuligulaOuiNonNicheur2011Observations.be (V. Leirens)
Cettia cettiOuiNonNicheur (max. 1 canton)2015A. Derouaux, H. Dufourny, P Dupriez
Charadrius dubiusOuiNonNicheur2009Observations.be
Cuculus canorusOuiOuiNicheur2012Observations.be (V. Leirens)
Emberiza schoeniclusOuiNonNicheur (max. 16 cantons)2011A. Derouaux, H. Dufourny
Locustella naeviaOuiNonNicheur (max. 9 cantons)2009A. Derouaux, H. Dufourny
Luscinia megarhynchosOuiNonNicheur probable2012Observations.be (V. Leirens)
Luscinia svecicaOuiNonNicheur (max. 16 cantons)2012A. Derouaux, H. Dufourny
Podiceps cristatusOuiNonNicheur2012Observations.be
Podiceps nigricollisOuiNonNicheur possible2012Observations.be (V. Leirens)
Rallus aquaticusOuiNonNicheur (max. 16 cantons)2012A. Derouaux, H. Dufourny
Saxicola torquatusOuiNonNicheur probable2011Observations.be (V. Leirens)
Scolopax rusticolaNonNonNicheur possible2007J.-Y. Baugnée et al.
Streptopelia turturOuiOuiNicheur probable2010Observations.be (V. Leirens)
Tachybaptus ruficollisOuiNonNicheur2011Observations.be
Tadorna tadornaOuiNonNicheur occasionnel2010Observations.be (V. Leirens)
Vanellus vanellusOuiNonNicheur2011Observations.be (V. Leirens)
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNon2011P. Dupriez
Bufo bufoOuiNon2015P.Dupriez
Bufo calamitaOuiOui2015P. Dupriez
Pelophylax kl. esculentusOuiNon2015P.Dupriez
Rana temporariaOuiNon2014P. Dupriez
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon2015P.Dupriez
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Carcharodus alceaeNonNon2012Observations.be (V. Leirens)
Plebejus agestisNonNon2012J.-Y. Baugnée, V. Leirens
Invertébrés - Insectes - Libellules
Ceriagrion tenellumOuiOui1 ex.2012Observations.be (V. Leirens)
Ischnura pumilioNonOuimax. 35 ex.2012Observations.be (V. Leirens)
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Anisosticta novemdecimpunctata2007J.-Y. Baugnée et al.
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Oedipoda caerulescens2007J.-Y. Baugnée et al.
Tetrix ceperoi2007J.-Y. Baugnée et al.
Tetrix tenuicornis2007J.-Y. Baugnée et al.
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraea2015J.-Y. Baugnée et al.
Centaurium pulchellum2015J.-Y. Baugnée et al., C. Delmarche, P. Dupriez
Dactylorhiza incarnata2012P. Dupriez
Dianthus armeria2015P. Dupriez
Epipactis helleborine2015J.-Y. Baugnée et al.
Epipactis palustris2014C. Delmarche, P. Dupriez
Filago minima> 1000 pieds2015BJ.-Y. Baugnée et al.
Hottonia palustris2015C. Delmarche, P. Dupriez
Kickxia elatine2015P. Dupriez
Kickxia spuria2015P. Dupriez
Lathyrus nissolia2015
Lythrum hyssopifolia2012P. Dupriez
Myriophyllum spicatum2015C. Delmarche, P. Dupriez
Oenanthe fistulosa2015C. Delmarche, P. Dupriez
Ophrys apifera2015P. Dupriez
Orchis militaris2012P. Dupriez
Potentilla recta2015P. Dupriez
Pyrola rotundifolia2014P. Dupriez
Thalictrum flavum2015P. Dupriez
Typha angustifolia2015P. Dupriez
Utricularia vulgaris2015Dupriez P.
Veronica scutellata2015P. Dupriez

Commentaires sur la faune

Odonates (données Observations.be 2012): Aeshna grandis, Aeshna mixta, Anax imperator, Ceriagrion tenellum, Coenagrion puella, Coenagrion scitulum, Erythromma najas, Erythromma viridulum, Ischnura pumilio, Lestes barbarus, Lestes sponsa, Lestes viridis, Libellula depressa, Libellula quadrimaculata, Orthetrum cancellatum, Pyrrhosoma nymphula, Sympetrum danae, Sympetrum fonscolombii, Sympetrum sanguineum, Sympetrum striolatum.

Lépidoptères rhopalocères (données Observations.be 2012): Anthocharis cardamines, Carcharodus alceae, Coenonympha pamphilus, Colias croceus, Plebeius agestis, Polyommatus icarus, Vanessa atalanta.

Espèces exotiques

Plantes: Erigeron annuus, Fallopia japonica, Prunus serotina, Senecio inaequidens.

Animaux: Alopochen aegyptiacus (nicheur), Branta canadensis (nicheur), Ondatra zibethicus.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une zone humide de grand intérêt biologique, de sa faune et de sa flore.

Menaces

A compléter

Recommandations

Mise à jour des informations relatives à la faune et à la flore.

Plan de gestion

Un plan de gestion figure dans Phragmites 1991.

Dans le courant de l'automne 2014, le DNF prévoit de creuser au minimum 10 mares et d'étréper une zone d'un hectare, avec également creusement de mares, de manière à augmenter la capacité d'accueil du site pour le crapaud calamite.

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le site se trouve dans la vallée de la Haine, au sud-est du village de Douvrain. Il prolonge, vers le nord-est, la réserve naturelle des Marionville. Connu depuis très longtemps pour son très grand intérêt botanique, ce marais a été presque totalement détruit entre 1935 et 1976. Il a en effet été recouvert par les terres de creusement du canal Nimy-Blaton, ensuite par des terrils, enfin par des remblais destinés à recevoir un zoning industriel. Il est actuellement occupé par un étang, des marais, des prairies humides, des friches sur remblais schisteux et crayeux.

L'origine des zones humides de la vallée de la Haine est bien connue. A côté de la lente subsidence des terrains due au tassement des couches d'anhydrite dans les roches viséennes, de nombreux affaissements ont affecté la région Haine-Scarpe. Ils sont le résultat de l'exploitation de la houille et de l'effondrement des galeries abandonnées. A ces effondrements spectaculaires, il faut ajouter les effondrements causés par la surexploitation des nappes phréatiques. Enfin, le drainage profond des alluvions s'est accompagné d'un tassement des couches de tourbe.

Tous ces mouvements de terrain (subsidence, effondrements, tassements,...) survenant dans des vallées de pente très faible ont provoqué la formation de vastes zones marécageuses (voir DELESCAILLE et al., 1989).

Description biologique

Le marais de Douvrain représente l'une des principales zones humides de la vallée de Haine. On y trouve:

- un vaste étang;

- une vaste roselière à Phragmites australis;

- une magnocariçaie à Carex acutiformis dans les anses de la roselière;

- un groupement aquatique à Lemna trisulca et des herbiers d'hydrophytes à Hottonia palustris, Hydrocharis morsus-ranae, Myriophyllum spicatum, Ceratophyllum demersum;

- des prairies humides abandonnées, pâturées ou fauchées où sont présents notamment Oenanthe fistulosa, Carex nigra, Calamagrostis canescens;

- des remblais où se sont formées de petites mares à la flore très intéressante: Utricularia vulgaris, Potamogeton pusillus, P. pectinatus, Zannichellia palustris, etc.;

- un chemin humide constitué de remblais crayeux abritant Epipactis palustris, Dactylorhiza incarnata, Juncus compressus, Euphrasia officinalis subsp. rostkoviana.

Une étude des oiseaux nicheurs du marais de Douvrain a été menée entre 2002 et 2005 dans le cadre du Projet Life 'Avifaune des roselières de la vallée de la Haine' (DEROUAUX et al., 2008). Durant cette période, plusieurs espèces remarquables ont été notées:

- le râle d'eau (Rallus aquaticus), avec 7-16 cantons;
- la gorgebleue à miroir (Luscinia svecica), avec 16 cantons;
- la bouscarle de Cetti (Cettia cetti), avec 1 canton;
- la locustelle tachetée (Locustella naevia), avec 5-9 cantons;
- le phragmite des joncs (Acrocephalus schoenobaenus), avec 1-2 cantons;
- la rousserolle effarvatte (Acrocephalus scirpaceus), avec 16-28 cantons;
- le bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), avec 12-16 cantons.

On y rencontrait jadis également le grand butor (Botaurus stellaris), le blongios nain (Ixobrychus minutus), le busard des roseaux (Circus aeruginosus), la rousserolle turdoïde (Acrocephalus arundinaceus), la locustelle luscinoïde (Locustella luscinioides), toutes espèces actuellement très menacées et limitées actuellement au complexe des marais d'Harchies.

Le marais de Douvrain présente par ailleurs une importante diversité d'odonates: ainsi, près de 20 espèces ont été inventoriées en 2012, parmi lesquelles figure l'agrion délicat (Ceriagrion tenellum), espèce en légère expansion en Wallonie où elle demeure cependant très rare, ainsi que l'agrion nain (Ischnura pumilio), espèce pionnière assez rare (quoique bien présente dans la vallée de la Haine). Plusieurs éléments d'origine méridionale comme l'agrion mignon (Coenagrion scitulum), le leste barbare (Lestes barbarus) et le sympétrum à nervures rouges (Sympetrum fonscolombii) sont également visibles sur le site.

Monument naturel

Aucun monument.

Histoire du site

Sur la carte de Ferraris (fin du 18ème siècle), le site était occupé par des groupements végétaux apparentés aux tourbières.

Dans ces prairies humides, HOUZEAU de LEHAIE (1927) signalait encore Orchis morio, Dactylorhiza majalis, D. maculata, Gymnadenia conopsea et Coeloglossum viride ! Ces merveilles ont irrémédiablement disparu.

Biblio

, 1991, Etude biologique relative à la zone de protection spéciale "Vallée de la Haine"., Phragmites a.s.b.l., rapport final, 3 volumes, 323 pp.
, 1972, Cas original de nidification de la Bondrée apivore à Baudour en 1971., Bulletin de la société royale des Naturalistes de Mons Borinage, 55 : 45-50.
, 1989, Protection et gestion écologique des zones semi-naturelles dans la région frontalière du bassin de la Haine et de la Scarpe., Les Naturalistes belges, 70 : 33-62.
, 1990, Contribution à l'étude de la Gorgebleue à miroir blanc (Luscinia svecica cyanecula). Population et habitats en Wallonie., Région Wallonne, Direction générale des Ressources naturelles et de l'Environnement. Conservation de la Nature. Travaux, n° 16, 84 pp.
, 1954, Excursion du 7 juin 1953 dans la région de Ghlin et d'Obourg., Les Naturalistes belges, 35 : 59-61.
, 1985, Quelques observations d'orchidées dans le bassin de la Haine., Les Naturalistes belges, 66 : 163-172.
, 2008, Avifaune des roselières du bassin de la Haine., Aves, 45 (4): 193-216.
, 1928, Compte rendu de l'herborisation générale annuelle de la Société royale de Botanique de Belgique : Baudour - Marais de Douvrain., Bulletin des Naturalistes de Mons Borinage, 9-10 : 140-142.
, 1928, Compte-rendu de l'herborisation générale annuelle de la Société royale de Botanique de Belgique. Trois jours à Mons et ses environs, les 4, 5 et 6 juin 1927., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 60 : 132-151.
, 1845, Flore du Hainaut., Mons, 421 pp.
, 1963, Les forêts du bassin de Mons., Pédologie, 12 (2) : 200-215.
, 1987, Contribution à l'écologie de l'avifaune des zones humides de l'ouest de la Belgique. Propositions de gestion., Université catholique de Louvain, Thèse de doctorat, 403 pp. + annexes.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).

Date de la dernière modification de la fiche

2015-10-14