Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

279 - Coupure de Bléharies

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Noue de Bléharies
Communes :Brunehaut
Cantonnements DNF :Mons
Surface :15.70 ha
Coordonnées :X Lambert : 83548 - Y Lambert : 133698
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La coupure (ou noue) de Bléharies se situe en Hainaut occidental, dans la plaine de l'Escaut. Bien que fort dégradé par endroits, suite aux effets conjugués de la pratique de la pèche et de pollutions diverses, le site présente encore un intérêt botanique certain du fait de la présence de groupements végétaux particuliers (cariçaies, herbiers à cératophylle, roselière à butome, ...) et d'espèces rares comme le petit nénuphar (Hydrocharis morsus-ranae). Parmi la faune locale, figure le martin-pêcheur (Alcedo atthis), nicheur dans les environs et fréquentant régulièrement la noue.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • B0 - Région limoneuse hennuyère

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Bléharies14.71 haBRUNEHAUTHAINAUT
Laplaigne0.49 haBRUNEHAUTHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons15.22 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

MET.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Gestionnaire

A compléter

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6319Coupure de Bléharies15,7 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNon
Fulica atraNonNon
Plantes - Plantes supérieures
Butomus umbellatus
Carex pseudocyperus
Ceratophyllum demersum
Hydrocharis morsus-ranae
Sagittaria sagittifolia

Commentaires sur la faune

Alcedo atthis, Ardea cinerea, Anas platyrhynchos, Fulica atra, Galinula chloropus, habitent le site.
Des cormorans en vol y ont été observés.
Poissons : Présence de Scardinius erythrophtalmus (rotengle).

Commentaires sur la flore

Espèces intéressantes : Butomus umbellatus, Sagittaria sagittifolia, Hydrocharis morsus-ranae,...

Espèces exotiques

Alnus incana,

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une noue et de sa végétation typique.

Menaces

'Une partie de la noue est préservée (aval), mais le panneau qui l'annonce est pratiquement illisible.

Ailleurs, la pêche est pratiquée dans la noue. Les pêcheurs aménagent leur 'place' en creusant la berge, en construisant des planchers qui dénaturent le site.

En plus de cela, ils abandonnent des quantités de bouteilles de plastique, sachets et canettes. Le site est donc fort sale à certains endroits. les parties éloignées de la noue, d'accès plus difficile, sont en meilleur état de propreté.'

Recommandations

Une partie de la noue est très belle. Il serait possible de transformer toute la noue en un site attrayant. Cela implique l'éducation des pêcheurs (propreté, respect des berges,...). Une collaboration transfrontalière serait la bienvenue.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Située sur la rive droite de l'Escaut, à l'est du village de Bléharies, cette noue se prolonge en France. Elle est presqu'entièrement longée par une frange boisée qui crée une ambiance forestière.

Elle prend place dans la plaine alluviale de l'Escaut qui est occupée par des prairies pâturées, des champs de maïs, des cultures de pommes de terre, des rideaux de peupliers, des peupleraies et des saulaies. Les abords de la Grande Ruisselle qui parcourt la plaine alluviale à cet endroit sont occupés par des mégaphorbiaies.

Les berges de la noue sont quasi verticales. Les eaux sont assez troubles et probablement en partie pollué par les effluents des terres agricoles voisines.

Description biologique

La verticalité des berges est un obstacle à l'établissement d'une frange d'hélophytes. On observe néanmoins une roselière basse à Rorippa amphibia et quelques pieds disséminés de Butomus umbellatus, Sagittaria sagittifolia, Alisma plantago-aquatica, Carex paniculata et Carex riparia, mélés dans une végétation de hautes herbes plus fréquentes comme Eupatorium cannabinum, Lythrum salicaria, Stachys palustris, Tanacetum vulgare, Achillea ptarmica, Phragmites australis, Rumex conglomeratus, Solanum dulcamara, Calamagrostis canescens, ...
La galerie forestière est composée d'Alnus glutinosa, nappés de houblon (Humulus lupulus). On y observe également Fraxinus excelsior, Ulmus minor, Acer pseudoplatanus, Quercus robur, Salix alba, Alnus incana,... Cette galerie est ourlée de fourrés de Prunus spinosa et d'une frange très nitrophile à Urtica dioica, le long des cultures.
Des saulaies très nitrophiles à Salix alba, Sambucus nigra et Urtica dioica existent à plusieurs endroits, en bordure de la noue.
La partie aval de la noue est de loin la plus intéressante sur le plan botanique. Une zone d'atterrissement montre :
- une vaste roselière à Rumex hydrolapathum ;
- une roselière à Sagittaria sagittifolia ;
- une roselière à Butomus umbellatus ;
- une magnocariçaie à Carex paniculata ;
- une magnocariçaie à Carex pseudocyperus ;
- un groupement à Berula erecta et Veronica anagallis-aquatica ;
- un groupement des vases exondées à Ranunculus sceleratus, Rorippa palustris, Myosotis scorpioides, ...
L'eau de la noue renferme quelques hydrophytes intéressants comme Hydrocharis morsus-ranae, Ceratophyllum demersum, Spirodela polyrhiza.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après Ferraris on voit très bien le cours de l'Escaut serpentant dans des prairies humides immenses.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).