Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2796 - Bois du Hautmont

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Braine-le-Château
Cantonnements DNF :Nivelles
Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 146830 - Y Lambert : 151605
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le bois du Hautmont est localisé dans le Brabant sablo-limoneux, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Bruxelles. Il est connu pour abriter une station de prêle d'hiver (Equisetum hyemale), une plante devenue très rare en Wallonie. Les ruisseaux qui le traversent présentent un intérêt tout particulier en raison de la présence de la mousse Palustriella commutata, élément caractéristique des formations de tufs calcaires.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • C1 - Brabant bruxellois

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Wauthier-BraineBRAINE-LE-CHATEAUBRABANT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
NivellesMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Oui  Communes Oui  Région Oui  Autres publics Oui

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
C2.wcRuisseaux limoneux à pente moyenne - eutrophe

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Equisetum hyemale2012J.-M. Couvreur
Plantes - Mousses
Palustriella commutata2014P. Oosterlynck, A. Sotiaux, J.-M. Couvreur

Conservation

Détails

Description biologique

Le bois du Hautmont est connu pour abriter une station de prêle d'hiver (Equisetum hyemale), une plante devenue très rare en Wallonie où elle est considérée comme "en danger". La station est localisée en lisière occidentale du bois, un peu au nord de la ferme du Rosoil.

A ce niveau, le ruisseau présente un intérêt tout particulier en raison de la présence de la mousse Palustriella commutata, élément caractéristique des formations de tufs calcaires. Découverte par P. Oosterlynck (INBO), cette mousse rarissime en région limoneuse a été revue en janvier 2014 par A. Sotiaux et le 16/2/2014 par J.-M. Couvreur. Elle y pousse en compagnie de Brachythecium rivulare, Cratoneuron filicinum, Fissidens taxifolius, Pellia endiviifolia, Oxyrhynchium speciosum.

Biblio

Divers

Date de la dernière modification de la fiche

2014-02-28