Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

284 - Noue de Froyennes

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Tournai
Cantonnements DNF :Mons
Surface :2.55 ha
Coordonnées :X Lambert : 78277 - Y Lambert : 147780
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • B0 - Région limoneuse hennuyère

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Kain1.13 haTOURNAIHAINAUT
Ramegnies-Chin1.42 haTOURNAIHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons2.55 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

MET.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Gestionnaire

A compléter

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
C3.52Végétation pionnière nitrophile des grèves humides

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Larus ridibundusOuiOui
Plantes - Plantes supérieures
Chenopodium rubrum

Commentaires sur la faune

Espèces observées : Fulica atra, Gallinula chloropus, Larus ridibundus, Anas platyrhynchos...
La noue est très importante étant donné la présence de la bouvière, Rhodeus sericeus (PHILIPPART et VRANCKEN 1982) dont 8 individus ont été observés le 03 juin 1981.

Commentaires sur la flore

Espèce intéressante : Rumex palustris.

Espèces exotiques

Coronopus didymus

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Les épandages d'engrais et de pesticides sur les champs qui la longent.

Recommandations

Cette noue n'est pas fréquentée par les pêcheurs (à cause de la mise en assec ?) et est donc relativement propre, sauf à son extrémité sud où l'on a jeté des bois morts. Elle constitue un site tranquille, malgré la proximité d'une route à grand trafic. Elle pourrait constituer un havre pour de nombreux oiseaux à condition d'offrir une nourriture suffisante.
Il faudrait ménager une zone tampon de plusieurs mètres autour de la noue.

Plan de gestion

Travaux publics.

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le site se trouve sur la rive gauche de l'Escaut, au nord de Froyennes, à une centaine de mètres à peine de la route Tournai-Courtrai, à proximité d'habitations. La noue est entourée de cultures de céréales, de maïs et de pomme de terre. Les berges ne sont pas boisées, mais assez rudéralisées à cause des épandages d'engrais sur les champs voisins. Il semble que le niveau de l'eau de la noue ait été nettement plus bas jadis, car plusieurs saules ont été noyés sous l'eau et sont morts.

Description biologique

Un relevé linéaire montre les espèces habituelles des mégaphorbiaies, quelques espèces du Bidention, des espèces prairiales, etc.
On observe : Rorippa palustris, Lycopus europaeus, Symphytum officinale, Solanum dulcamara, Epilobium hirsutum, Lythrum salicaria, Scrophularia auriculata, Calystegia sepium (qui étouffe certains pieds de maïs), Stachys palustris, Persicaria amphibia, Carduus crispus, Rumex conglomeratus, Tanacetum vulgare, Equisetum palustre, Festuca arundinacea, Melilotus altissimus, Cirsium arvense, Urtica dioica,....
L'abondance de Rumex palustris accompagné de Persicaria maculosa, P. lapathifolium, Bidens tripartita, Ranunculus sceleratus,... semble confirmer qu'il y a eu abaissement des eaux et mise en assec au moins partielle de cette noue.
En outre, la berge est colonisée par des espèces assez communes venues des cultures ou lambeaux de friches avoisinantes comme Chenopodium album, Sonchus asper, Mercurialis annua, Torilis japonica, Sinapis arvensis, Veronica persica, Solanum nigrum, Echinochloa crus-gali, Coronopus didymus, Lamium album, Sonchus arvensis, Artemisia vulgaris, Daucus carota,...
Les parties atterries de la noue sont envahies par des roselières à Phragmites australis et Typha latifolia, des magnocariçaies fragmentaires à Carex riparia.
Au sud, la roselière est suivie par une saulaie très rudérale formée de Salix viminalis, S. alba, S. cinerea, S. x rubens,... et de quelques Fraxinus excelsior, Sambucus racemosa, Humulus lupulus,... Cette saulaie est en partie comblée par des branchages.
Une zone remblayée située entre la saulaie et l'eau libre de la noue montre Myosoton aquaticum, Rorippa palustris, Persicaria lapathifolia, Chenopodium rubrum, Gnaphalium uliginosum, Juncus bufonius,...

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après Ferraris la plaine alluviale de l'Escaut est très étroite sur la rive gauche, très large sur la rive droite. Le fleuve coule dans des prairies humides.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)