Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

287 - Ile de Champinoit

Site protégé : LCN-Projet

Surface SIG :1.7 ha
Coordonnées :X Lambert :186100 - Y Lambert : 118000
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Carto

Protection

Propriétaire(s) :

Privé + Commune de Profondeville + Office de la Navigation.

Type de site protégé :LCN-Projet
Type de contrat :

A compléter

Conservation

Conservateur

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Namur, 39, avenue Reine Astrid, 5000 Namur (Tél. : 081/71.54.11 - Fax : 081/71.54.10).

Objectifs de conservation

L'île n'est pas protégée.

Menaces

Existence des ronciers.

Recommandations

Problèmes qui se posent et recommandations en matière de gestion et d'étude :
Il est particulièrement difficile de savoir quelle gestion appliquer à cette île.
A. Une évolution très favorable semble se dessiner, en raison de la présence de diverses espèces caractéristiques des îles en cours de boisement par une forêt secondaire de type aulnaie-frênaie. L'aulne régénère abondamment et pourrait en quelques années occuper une grande partie de l'île. Il faudrait laisser se dérouler cette évolution naturelle.
B. Là où existe déjà un certain couvert forestier, l'évolution tend vers l'aulnaie-frênaie à aegopode ou vers la chênaie à charme, dans les zones les plus sèches. Cette évolution doit être favorisée (diversification des groupements forestiers,...).
C. Sur le pourtour de l'île, où se développent des espèces des mégaphorbiaies, les saules, aulnes et frênes vont se développer rapidement et former une forêt ripuaire qui va masquer l'intérieur de l'île. A maturité ces arbres devront être abattus avant de constituer un danger pour la navigation et pour les barrages.
D. Il est pratiquement impossible de prévoir l'évolution de la zone de prairies/friches du centre de l'île. Sans connaître l'histoire de l'île on penserait plutôt à une coupe forestière qu'à une prairie. Peu d'espèces vraiment prairiales s'y développent (Filipendula ulmaria, Thalictrum flavum), mais par contre beaucoup d'espèces de coupes forestières (Dipsacus fullonum, Arctium lappa, Galeopsis tetrahit) ou d'ourlet (Anthriscus sylvestris, Glechoma hederacea, Ranunculus ficaria subsp. bulbilifer), ou même forestières (Anemone ranunculoides).
Sans gestion on peut imaginer que les aulnes, très prolifiques, les frênes et les érables vont se développer. Il pourrait y avoir aussi une extension du sureau noir.
Avec gestion par fauchage, un certain nombre d'espèces vont être éliminées (Pastinaca sativa subsp. urens, Dipsacus fullonum, Arctium lappa) au profit d'espèces prairiales mais il faudra sans doute plusieurs années avant d'arriver à avoir une prairie de plaine alluviale représentative et on n'a aucune certitude d'y arriver étant donné les bouleversements que l'île a connus et le fait que la végétation qui pousse entre les hautes herbes est plutôt formée d'espèces d'ourlet ou de sous-bois.
En cas de fauchage, il y aura une masse considérable de foin à brûler ou à évacuer (exportation).
E. La végétation de la zone de galets du pourtour de l'île évoluera sans doute plus lentement, mais pourrait être envahie par les saules.
La gestion dépendra du but voulu par le gestionnaire qui devra donc choisir entre :
- une île boisée sur son pourtour et à ses extrémités avec des zones de prairies ou de bosquets au centre;
- une île avec des parties boisées et des zones de prairies visibles de l'extérieur de l'île et esthétiquement répartis;
- une île entièrement boisée.

Plan de gestion

Voir les recommandations.

Accès du public

A compléter.

SGIB associés

Code SGIBNom SGIBSurface
971Ile de Champinoit1.76 ha

Détails

Cadastres

Profondeville, division Profondeville, section C, parcelles n°150b (commune de Profondeville); n°150e-d (privé); n°150c (Office de la Navigation).

Surveillance

Pas de dispositifs particuliers.

Tolérance d'utilisation

A compléter

Divers