Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2953 - Carrière de Bizonzon est

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière de Sur Hui
Communes :Gesves
Cantonnements DNF :Namur
Surface :3.73 ha
Coordonnées :X Lambert : 198267 - Y Lambert : 121176
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Cette ancienne carrière de grès creusée dans le versant droit de la vallée du Samson comprend une excavation limitée par des falaises élevées (20 m à 30 m), globalement peu colonisées par les ligneux, et un grand terre-plein couvert d'une végétation herbacée et arbustive. Un sentier didactique y a été établi. Plusieurs petites mares ou zones plus humides parsèment le radier. On y observe une flore plutôt acidophile mêlée à quelques calciphiles, dont la langue de cerf (Asplenium scolopendrium). Il existe également une petite galerie souterraine. La faune est peu connue.

Carto

Régions naturelles

  • F5 - Condroz central et oriental

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
GesvesGESVESNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
NamurNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Commune de Gesves.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Commune de Gesves.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis daubentoniiOuiOuiHibernation (2 ex.)2015J.-L. Gathoye
Myotis mystacinus/brandtiiHibernation (5 ex.)2015J.-L. Gathoye
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNon1997A. Remacle
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon1997A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Asplenium scolopendrium2009PCDN

Conservation

Recommandations

Mise sous statut de réserve naturelle.

Maintien des zones humides favorables aux batraciens.

Lutter contre l'envahissement du site par les ligneux par des débroussaillements réguliers.

Détails

Description physique

Cette carrière communale est creusée dans le prolongement de la carrière voisine (carrière de Bizonzon ouest - inventaire carrières Na/485/24), de l'autre côté du ruisseau de Samson et de la rue des Carrières. Elle consiste en une excavation creusée dans le versant droit de la vallée, limitée de trois côtés par des falaises atteignant au maximum une trentaine de m. Le front de taille nord-ouest correspond au plan de stratification (pendage de 80°) et a l'allure d'une dalle subverticale assez dénudée (végétation herbacée et genêts dans les fissures); le pied de cette dalle, qui comprend plusieurs zones d'éboulis, est à un niveau plus bas que le reste du fond. Le flanc nord-est, perpendiculaire aux couches, est davantage colonisé par de jeunes ligneux et des genêts. La paroi sud-est présente un fauchage remarquable, aboutissant à la formation d'un éboulis instable dans le bas. Le radier est en partie couvert d'une zone surélevée constituée de pierres et de blocs (haldes); il présente vers la rue une aire herbeuse d'environ 2 ares. La majorité des haldes sont cependant situées de l'autre côté du ruisseau (zone considérée comme incluse dans la carrière de Bizonzon ouest); elles y étaient transportées par une passerelle encore visible.

Le long de la route subsistent d'importantes infrastructures (plus ou moins en ruine), reliant le radier au niveau de la route. Des machines sont encore visibles dans certains bâtiments.

Le radier était accessible par une ancienne rampe (embroussaillée) arrivant à l'angle sud-ouest. Actuellement, il est plus facile d'emprunter les escaliers qui mènent, près de la passerelle, à un ancien bâtiment. Un sentier parcourt le radier.

Il existe également une galerie souterraine de 25 m de longueur pour un m de haut et 1,5 m de largeur, à paroi de moellons de psammites non rejointoyés dont l'ouverture est situé pratiquement au niveau de la route.

Présence de déchets (en 1997): quelques fûts métalliques à l'entrée. Site très propre semblant très peu fréquenté.

Zone humide (en 1997): un trou d'eau de 2-3 m². Certaines parties du fond sont assez humides.

Description biologique

Une première description du site a été réalisée par A. Remacle dans le cadre de l'inventaire des carrières en Région wallonne, sur base de visites en 1996-97. «Cette carrière communale, désaffectée probablement depuis 12-15 ans, est actuellement moins intéressante que sa voisine, la carrière de Bizonzon ouest. Elle se caractérise par la présence d'infrastructures importantes situées en bordure de la route.

Divers ligneux colonisent le site: Betula pendula, Salix div. sp., Populus tremula, Prunus avium, Acer pseudoplatanus, Betula pubescens, Pinus sylvestris, Rosa canina (falaises), Cytisus scoparius (abondant dans le fond; présent sur les falaises), Lonicera periclymenum, Clematis vitalba, Rubus sp. (fond et falaises).

La végétation herbacée (fond et falaises) est composée notamment d'espèces pionnières des milieux anthropiques et d'espèces à affinités forestières: Ranunculus acris, Cerastium fontanum, Rumex acetosa, Sedum rupestre (assez abondant dans les fissures de la dalle), Fragaria vesca, Lotus pedunculatus, L. corniculatus, Trifolium repens, T. pratense, Vicia hirsuta, Epilobium angustifolium, E. hirsutum, Geranium robertianum, Angelica sylvestris (abondante), Daucus carota, Heracleum sphondylium, Solanum dulcamara, Prunella vulgaris, Origanum vulgare, Teucrium scorodonia, Linaria vulgaris, Digitalis purpurea (falaises), Galium mollugo, Valeriana repens (abondante), Tanacetum vulgare (un peu partout dans le fond), Cirsium palustre, Eupatorium cannabinum, Tussilago farfara, Leontodon autumnalis, Mycelis muralis, Leucanthemum vulgare, Achillea millefolium, Hieracium lachenalii, Hieracium murorum, Hieracium cf. laevigatum, Senecio ovatus, S. viscosus, S. jacobaea, Picris hieracioides, Juncus tenuis, J. effusus, diverses poacées dont Arrhenatherum elatius et Calamagrostis epigejos, Dryopteris filix-mas, D. dilatata, Athyrium filix-femina, Asplenium trichomanes (haldes et bâtiments).»

La faune est peu documentée. Dans les années 1990, on y a observé une petite population reproductrice de lézard vivipare (Zootoca vivipara) et du crapaud accoucheur (Alytes obstetricans). Au moins deux espèces de chauves-souris fréquentent la galerie souterraine.

Les carrières de Bizonzon ouest et est ont été reprises dans le PCDN de la commune de Gesves comme sites de grand intérêt biologique (TAYMANS, 2009).

Divers

Sources

SABLIERES.

PCDN de Gesves.

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx).

PCDN de Gesves.

Date de la dernière modification de la fiche

2015-02-24