Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

2983 - Brackvenn nord

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Nahtsief
Communes :Eupen
Cantonnements DNF :Elsenborn
Surface :181.66 ha
Coordonnées :X Lambert : 279065 - Y Lambert : 141530
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

La Brackvenn nord est une vaste zone de lande du nord-est du plateau des Hautes-Fagnes, s'étendant vers 600 m d'altitude entre Eupen et la petite ville allemande de Monschau. Inscrite dans un quadrilatère de 2 km de long sur 1 km de large et bordée de plantations d'épicéas, elle est séparée de la Brackvenn sud par la route N67 qui relie ces deux localités et longe le site sur 1600 m jusqu'à la frontière avec l'Allemagne, au-delà de laquelle le paysage change complètement en devenant bocager. Jusqu'à la fin des années 2000, il restait peu d'étendues dégagées dans ce secteur où les plantations d'aulne blanc (Alnus incana), les semis naturels et îlots d'épicéa (Picea abies) et le reboisement naturel des landes abandonnées coupaient la vue pratiquement partout. Durant la période 2007-2012, le projet LIFE Hautes-Fagnes y a mené d'importants travaux de restauration, suivis par des interventions complémentaires réalisées grâce aux fonds du PwDR. Ces travaux ont consisté en la coupe des épicéas, le broyage d'une grande partie des aulnes blancs, la fermeture d'exutoires creusés dans les remparts de lithalses pour y favoriser le développement des tourbières de transition, l'érection de digues dans certains secteurs dégradés afin de recréer des bas-marais. L'installation du castor (Castor fiber) dans le nord du site a aussi provoqué l'ennoiement de vastes zones tout en conduisant à la disparition progressive de l'aulne blanc. Aujourd'hui la Brackvenn est largement réouverte et on peut y admirer une flore et des végétations de grand intérêt, en particulier des landes tourbeuses à bruyère quaternée (Erica tetralix) riches en gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe), principalement dans la partie ouest et autour des nombreuses traces de lithalses. Ces cuvettes naturelles abritent en outre des tourbières de transition dans le fond et des landes sèches sur les remparts et c'est là que l'on peut espérer découvrir la rarissime laîche des bourbiers (Carex limosa). De petites mares aux eaux oligo-dystrophes hébergent des populations de la non moins rare utriculaire citrine (Utricularia australis). Beaucoup plus localement, le site renferme également un groupement de tourbe nue à rhynchospore blanc (Rhynchospora alba), lycopode inondé (Lycopodiella inundata) et rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia), ainsi que des fragments de tourbières hautes plus ou moins dégradés par la molinie (Molinia caerulea). Outre ses nombreux joyaux botaniques, la Brackvenn se distingue également par un riche peuplement faunistique incluant maintes espèces remarquables. L'avifaune compte plusieurs espèces emblématiques des hauts plateaux fagnards, comme le sizerin flammé (Carduelis flammea), la pie-grièche grise (Lanius excubitor), le cassenoix moucheté (Nucifraga caryocatactes), etc. Du point de vue entomologique, le site abrite des assemblages d'espèces tyrphophiles, souvent à tendance boréo-alpine. Les odonates les plus typiques sont l'orthétrum bleuissant (Orthetrum coerulescens), l'aeschne des joncs (Aeshna juncea) et la leucorrhine douteuse (Leucorrhinia dubia), et parmi les papillons de jour, le petit collier argenté (Boloria selene) et l'échiquier (Carterocephalus palaemon) sont les espèces les plus marquantes. On soulignera aussi l'abondance d'une sauterelle peu commune, la decticelle des bruyères (Metrioptera brachyptera), ainsi que la grande richesse d'une famille de mouches, les Syrphidés. La Brackvenn fait partie de la réserve naturelle domaniale des Hautes Fagnes et est inscrite en totalité dans le site Natura 2000 BE33025 "Fagnes du Nord-Est".

Carto

Régions naturelles

  • L6 - Hautes-Fagnes

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Eupen181.66 haEUPEN (partim ???)LIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Elsenborn181.19 haMalmédy

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement d'Eupen 1, Haasstrasse 7, 4700 Eupen (Tél. : 087/85.90.20 - Fax: 087/55.71.70).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6006Hautes-Fagnes

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Castor fiberOuiNon2019Divers obs.
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anas creccaNonOuiNicheur certain2019Divers obs.
Anthus pratensisOuiOuiNicheur2020Divers obs.
Anthus spinolettaOuiNonHiv.-migr.2019Divers obs.
Anthus trivialisOuiNonNicheur2020Divers obs.
Asio flammeusOuiNonNicheur occ.2012D. Kever
Carduelis flammeaOuiOuiNicheur probable2020Divers obs.
Ciconia nigraOuiOui2020Divers obs.
Corvus coraxOuiOui2020Divers obs.
Cuculus canorusOuiOuiNicheur probable2019Divers obs.
Dryocopus martiusOuiNon2019Divers obs.
Emberiza schoeniclusOuiNonNicheur-hiv.-migr.2020Divers obs.
Gallinago gallinagoOuiOuiHiv.-migr.2019Divers obs.
Hippolais polyglottaOuiNonNicheur2019Divers obs.
Jynx torquillaOuiOuiNicheur possible2019Divers obs.
Lanius collurioOuiNonNicheur2019Divers obs.
Lanius excubitorOuiOuiNicheur2020Divers obs.
Locustella naeviaOuiNonNicheur2019Divers obs.
Lullula arboreaOuiOuiNicheur potentiel2020Divers obs.
Milvus milvusOuiOui2020Divers obs.
Nucifraga caryocatactesOuiNon2019Divers obs.
Phoenicurus phoenicurusOuiNon2019Divers obs.
Saxicola rubicolaOuiNonNicheur2020Divers obs.
Sylvia currucaOuiNonNicheur2019Divers obs.
Vanellus vanellusOuiNonNicheur2020Divers obs.
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNon2019Divers obs.
Rana temporariaOuiNon2019Divers obs.
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon2019Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura irisNonNon2019R. Mainil, E.-M. van der Zwet
Aporia crataegiNonNon2018H. Weishaupt
Argynnis aglajaNonOui2018Divers obs.
Boloria aquilonarisOuiOui2019Divers obs.
Boloria eunomiaOuiOui2018P. Vanmeerbeeck, A. De Broyer
Boloria seleneNonNon2019Divers obs.
Callophrys rubiNonNon2019Divers obs.
Carterocephalus palaemonNonNon2019Divers obs.
Coenonympha arcaniaNonOui2018Divers obs.
Cupido argiadesNonOui2019Divers obs.
Issoria lathoniaOuiNon2018Divers obs.
Lycaena hippothoeNonOui2019Divers obs.
Lycaena tityrusNonNon2018T. Martin
Melanargia galatheaNonNon2019Divers obs.
Nymphalis polychlorosNonNon2014L. Verhelst
Plebejus argusNonOui2017M. Gevers
Cyaniris semiargusNonNon2019Divers obs.
Pyrgus malvaeNonOui2019J. Schagen, D. Dekeukeleire
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Adscita statices2017Divers obs.
Eana argentana2017D. D'Hulstère
Odezia atrata2013D. Sevrin
Parasemia plantaginis2018Divers obs.
Phiaris bipunctana2019Divers obs.
Phiaris micana2019Divers obs.
Rheumaptera hastata2019Divers obs.
Scopula ternata2017Divers obs.
Udea lutealis2017J. Buijsman
Invertébrés - Insectes - Libellules
Aeshna junceaOuiOui2019Divers obs.
Aeshna subarcticaOuiOui2019Divers obs.
Coenagrion hastulatumOuiOui2019O. Schott
Cordulegaster boltoniiNonNon2019Divers obs.
Lestes dryasOuiOuiA vérifier2018N. Bouillard
Lestes virensOuiOui2017W. Bockx
Leucorrhinia dubiaOuiOui2019Divers obs.
Leucorrhinia pectoralisOuiOui2019G. De Knijf, D. Eysermans
Leucorrhinia rubicundaOuiOui2017Divers obs.
Orthetrum coerulescensOuiOui2019Divers obs.
Somatochlora arcticaOuiOui2019Divers obs.
Sympetrum danaeNonNon2019Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Aromia moschata2018D. Sevrin, V. Goethals
Lamia textor2012P. Verstraelen, M. Broere
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chorthippus montanus2018Divers obs.
Metrioptera brachyptera2019Divers obs.
Metrioptera roeselii2019Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Andrena lapponica2019J. Schagen
Harpagoxenus sublaevis2006P. Boer
Panurgus calcaratus2015K. Thonissen
Invertébrés - Insectes - Diptères
Blera fallax2019Divers obs.
Brachyopa testacea2015F. Van de Meutter, W. Opdekamp
Brachyopa vittata2015F. Van de Meutter, W. Opdekamp
Caliprobola speciosa2016Divers obs.
Callicera rufa2016Divers obs.
Chalcosyrphus valgus2019Divers obs.
Chrysogaster virescens2016F. Van de Meutter
Chrysotoxum arcuatum2016Divers obs.
Chrysotoxum verralli2019W. Opdekamp
Epistrophe obscuripes2016Divers obs.
Eristalis pseudorupium2017F. Van de Meutter, J. Versigghel
Microdon analis2010F. Van de Meutter
Platycheirus amplus2017S. Vantieghem, J. Smit
Psilota exilistyla2016J. Mortelmans, W. Opdekamp
Sericomyia lappona2019Divers obs.
Sphaerophoria interrupta2016F. Van de Meutter, W. Opdekamp
Sphaerophoria taeniata2019W. Tamsyn, M. Boeraeve
Sphaerophoria virgata2016F. Van de Meutter, W. Opdekamp
Xylota jakutorum2019Divers obs.
Plantes - Plantes supérieures
Calamagrostis canescens2019Divers obs.
Carduus nutansParking sud2018Divers obs.
Carex binervis2019P. Frankard et al.
Carex canescens2019Divers obs.
Carex echinata2019Divers obs.
Carex lasiocarpa2015Divers obs.
Carex limosa2019P. Frankard
Carex rostrata2019Divers obs.
Centaurea nigra2019Divers obs.
Comarum palustre2019Divers obs.
Dactylorhiza maculata2019P. Frankard
Dactylorhiza sphagnicola2019P. Frankard
Drosera rotundifolia2019Divers obs.
Equisetum sylvaticum2019Divers obs.
Erica tetralix2019Divers obs.
Eriophorum angustifolium2019Divers obs.
Eriophorum vaginatum2019Divers obs.
Genista anglica2019Divers obs.
Genista pilosa2015Divers obs.
Gentiana pneumonanthe2019P. Frankard
Isolepis setacea2019Divers obs.
Juncus squarrosus2019Divers obs.
Lycopodiella inundata2019P. Frankard
Menyanthes trifoliata2019Divers obs.
Meum athamanticum2017Divers obs.
Nardus stricta2019Divers obs.
Narthecium ossifragum2019Divers obs.
Pedicularis sylvatica2018Divers obs.
Persicaria bistorta2019Divers obs.
Polygala serpyllifolia2019Divers obs.
Potamogeton polygonifolius2019Divers obs.
Rhynchospora alba2019Divers obs.
Salix repens2019Divers obs.
Sorbus aria2019Divers obs.
Succisa pratensis2019Divers obs.
Trichophorum cespitosum2019Divers obs.
Trientalis europaea2019Divers obs.
Utricularia australisPlusieurs stations2019Divers obs.
Vaccinium oxycoccos2019Divers obs.
Vaccinium uliginosum2019Divers obs.
Vaccinium vitis-idaea2019Divers obs.
Viola palustris2019Divers obs.
Plantes - Mousses - Bryophytes
Sphagnum auriculatum2019P. Frankard
Sphagnum cuspidatum2019P. Frankard
Sphagnum fallax2019P. Frankard
Sphagnum fimbriatum2019P. Frankard
Sphagnum girghensohnii2019P. Frankard
Sphagnum magellanicum2019P. Frankard
Sphagnum palustre2019P. Frankard
Sphagnum papillosum2019P. Frankard
Sphagnum rubellum2019P. Frankard

Commentaires sur la faune

Mammifères (données divers obs. 2010-2020): Arvicola amphibius, Capreolus capreolus, Castor fiber, Cervus elaphus, Lepus europaeus, Mustela erminea, Sus scrofa, Talpa europaea.

Oiseaux (données divers obs. 2010-2020): Accipiter gentilis, Accipiter nisus, Aegithalos caudatus, Alauda arvensis, Anas crecca, Anas platyrhynchos, Anser anser, Anthus pratensis, Anthus spinoletta, Anthus trivialis, Ardea cinerea, Asio flammeus, Branta canadensis, Buteo buteo, Carduelis cannabina, Carduelis carduelis, Carduelis chloris, Carduelis flammea cabaret, Carduelis spinus, Certhia brachydactyla, Ciconia nigra, Circus aeruginosus, Circus cyaneus, Coccothraustes coccothraustes, Columba palumbus, Corvus corax, Corvus corone, Cuculus canorus, Cyanistes caeruleus, Delichon urbicum, Dendrocopos major, Dendrocopos medius, Dendrocopos minor, Dryocopus martius, Emberiza citrinella, Emberiza schoeniclus, Erithacus rubecula, Falco tinnunculus, Ficedula hypoleuca (migr.), Fringilla coelebs, Fringilla montifringilla, Gallinago gallinago, Garrulus glandarius, Grus grus, Hippolais polyglotta, Hirundo rustica, Jynx torquilla, Lanius collurio, Lanius excubitor, Locustella naevia, Lophophanes cristatus, Loxia curvirostra, Lullula arborea, Milvus milvus, Motacilla alba, Motacilla cinerea, Muscicapa striata (migr.), Nucifraga caryocatactes, Oenanthe oenanthe, Parus major, Periparus ater, Pernis apivorus, Phoenicurus phoenicurus, Phylloscopus collybita, Phylloscopus trochilus, Pica pica, Poecile montanus, Poecile palustris, Prunella modularis, Pyrrhula pyrrhula, Regulus ignicapilla, Regulus regulus, Saxicola rubetra, Saxicola rubicola, Scolopax rusticola, Sturnus vulgaris, Sylvia atricapilla, Sylvia borin, Sylvia communis, Sylvia curruca, Tringa glareola (mirg.), Troglodytes troglodytes, Turdus iliacus, Turdus merula, Turdus philomelos, Turdus pilaris, Turdus torquatus, Turdus viscivorus, Vanellus vanellus.

Reptiles (données divers obs. 2010-2020): Zootoca vivipara.

Amphibiens (données divers obs. 2010-2020): Bufo bufo, Rana temporaria.

Lépidoptères rhopalocères (données divers obs. 2010-2020): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Apatura iris, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Aricia agestis (?), Boloria aquilonaris, Boloria eunomia, Boloria selene, Brenthis daphne (2018), Callophrys rubi, Carterocephalus palaemon, Celastrina argiolus, Coenonympha arcania, Coenonympha pamphilus, Colias hyale, Cupido argiades, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Issoria lathonia, Lasiommata megera, Limenitis camilla, Lycaena hippothoe, Lycaena phlaeas, Lycaena tityrus, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Neozephyrus quercus, Nymphalis polychloros, Ochlodes sylvanus, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Plebejus argus, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Polyommatus semiargus, Pyrgus malvae, Thecla betulae, Thymelicus lineola, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Libellules (données divers obs. 2010-2020): Aeshna cyanea, Aeshna juncea, Aeshna mixta, Aeshna subarctica, Anax imperator, Calopteryx virgo, Coenagrion hastulatum, Coenagrion puella, Cordulegaster boltonii, Cordulia aenea, Crocothemis erythraea, Enallagma cyathigerum, Lestes dryas (?), Lestes sponsa, Lestes virens, Lestes viridis, Leucorrhinia dubia, Leucorrhinia pectoralis, Leucorrhinia rubicunda, Libellula depressa, Libellula quadrimaculata, Orthetrum cancellatum, Orthetrum coerulescens, Pyrrhosoma nymphula, Somatochlora arctica, Somatochlora metallica, Sympetrum danae, Sympetrum fonscolombii, Sympetrum sanguineum, Sympetrum striolatum.

Orthoptères (données divers obs. 2010-2020): Chorthippus biguttulus, Chorthippus brunneus, Chorthippus mollis (?), Chorthippus montanus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Conocephalus fuscus, Metrioptera brachyptera, Metrioptera roeselii, Myrmeleotettix maculatus, Omocestus viridulus, Tetrix undulata.

Coléoptères (données divers obs. 2010-2020): Agabus affinis, Agabus bipustulatus, Agabus melanarius, Agabus sturmii, Agapanthia villosoviridescens, Agelastica alni, Agrilus sp., Aromia moschata, Chrysolina coerulans, Chrysolina herbacea, Chrysomela populi, Cicindela campestris, Coccinella septempunctata, Ctenicera cuprea, Deporaus betulae, Gaurotes virginea, Glischrochilus quadriguttatus, Gyrinus marinus, Harmonia axyridis, Hemicrepidius sp., Hippodamia variegata, Hydroporus erythrocephalus, Hydroporus gyllenhalii, Hydroporus incognitus, Hydroporus melanarius, Hydroporus memnonius, Hydroporus nigrita, Hydroporus obscurus, Hydroporus tristis, Hydroporus umbrosus, Lagria hirta, Lamia textor, Larinus planus, Leptura aethiops, Leptura quadrifasciata, Lochmaea caprea, Mordella sp., Noterus clavicornis, Oiceoptoma thoracicum, Plateumaris consimilis, Rhagium bifasciatum, Scaphidium quadrimaculatum, Stenurella nigra, Stictoleptura rubra.

Diptères (données F. Van de Meutter et W. Opdekamp, 2009-2016 + divers obs. 2010-2019): Agromyza alnivora, Anasimyia lineata, Baccha elongata, Blera fallax, Brachyopa pilosa, Brachyopa testacea, Brachyopa vittata, Brachypalpus laphriformis, Caliprobola speciosa, Callicera rufa, Chalcosyrphus nemorum, Chalcosyrphus piger, Chalcosyrphus valgus, Cheilosia albitarsis, Cheilosia fraterna, Cheilosia himantopus, Cheilosia illustrata, Cheilosia lasiopa, Cheilosia lenis, Cheilosia longula, Cheilosia pagana, Cheilosia scutellata, Cheilosia variabilis, Chrysogaster solstitialis, Chrysogaster virescens, Chrysops viduatus, Chrysotoxum arcuatum, Chrysotoxum bicinctum, Chrysotoxum verralli, Conops strigatus, Criorhina asilica, Criorhina berberina, Cynomya mortuorum, Cyrtopogon lateralis, Dasysyrphus albostriatus, Dasysyrphus hilaris, Dasysyrphus lenensis, Dasysyrphus pinastri, Dasysyrphus tricinctus, Dasysyrphus venustus, Didea alneti, Didea fasciata, Epistrophe diaphana, Epistrophe eligans, Epistrophe flava, Epistrophe nitidicollis, Epistrophe obscuripes, Episyrphus balteatus, Eriozona syrphoides, Eristalinus sepulchralis, Eristalis arbustorum, Eristalis horticola, Eristalis intricaria, Eristalis jugorum, Eristalis nemorum, Eristalis pertinax, Eristalis picea, Eristalis pseudorupium, Eristalis rupium, Eristalis similis, Eristalis tenax, Eupeodes corollae, Eupeodes latifasciatus, Eupeodes luniger, Eupeodes nielseni, Eustalomyia hilaris, Ferdinandea cuprea, Haematopota pluvialis, Haematopota sp., Helophilus pendulus, Helophilus trivittatus, Heptatoma pellucens, Hybomitra bimaculata, Hybomitra confiformis, Hybomitra distinguenda, Hybomitra kaurii, Hybomitra micans, Laphria ephippium, Laphria flava, Lapposyrphus lapponicus, Leucozona glaucia, Leucozona laternaria, Leucozona lucorum, Megasyrphus erraticus, Melangyna cincta, Melangyna lasiophthalma, Melanogaster hirtella, Melanogaster nuda, Melanostoma mellarium, Melanostoma mellinum, Melanostoma scalare, Meligramma triangulifera, Meliscaeva auricollis, Meliscaeva cinctella, Microdon analis, Microdon major/analis, Myathropa florea, Neoascia geniculata, Neoascia meticulosa, Neoascia podagrica, Neoascia tenur, Neocnemodon pubescens, Orthonevra geniculata, Orthonevra nobilis, Paragus haemorrhous, Parasyrphus annulatus, Parasyrphus lineolus, Parasyrphus malinellus, Parasyrphus punctulatus, Parhelophilus frutetorum, Parhelophilus versicolor, Pedicia rivosa, Pipiza austriaca, Pipiza noctiluca, Pipiza notata, Pipiza quadrimaculata, Pipizella viduata, Platycheirus albimanus, Platycheirus amplus, Platycheirus angustatus, Platycheirus clypeatus, Platycheirus peltatus, Platycheirus scutatus, Psilota exilistyla, Pyrophaena granditarsa, Rabdophaga rosaria, Rhingia campestris, Sapromyza sp., Scaeva pyrastri, Scaeva selenitica, Scathophaga stercoraria, Sericomyia lappona, Sericomyia silentis, Sphaerophoria interrupta, Sphaerophoria scripta, Sphaerophoria taeniata, Sphaerophoria virgata, Sphegina clunipes, Sphegina sibirica, Syritta pipiens, Syrphus ribesii, Syrphus torvus, Syrphus vitripennis, Tabanus maculicornis, Tabanus sudeticus, Tachina ursina, Tanypeza longimana, Tanyptera atrata, Temnostoma bombylans, Temnostoma vespiforme, Tipula fascipennis, Tipula luna, Tipula maxima, Tipula melanoceros, Tipula paludosa, Trichopsomyia flavitarsis, Trichopsomyia joratensis, Tricyphona immaculata, Urophora jaceana, Volucella bombylans, Volucella pellucens, Xanthandrus comtus, Xanthogramma pedissequum, Xylophagus ater, Xylota abiens, Xylota florum, Xylota jakutorum, Xylota meigeniana, Xylota segnis, Xylota sylvarum.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données P. Frankard, 2000-2020 + divers obs. 2010-2020): Achillea millefolium, Aegopodium podagraria, Agrostis canina, Agrostis capillaris, Alliaria petiolata, Alnus glutinosa, Alnus incana, Anemone nemorosa, Angelica sylvestris, Anthoxanthum odoratum, Anthriscus sylvestris, Artemisia vulgaris, Betula pendula, Betula pubescens, Blechnum spicant, Briza media, Calamagrostis canescens, Calluna vulgaris, Campanula rotundifolia, Cardamine pratensis, Carduus nutans, Carex binervis, Carex canescens, Carex demissa, Carex echinata, Carex lasiocarpa, Carex limosa, Carex nigra, Carex ovalis, Carex pallescens, Carex panicea, Carex pilulifera, Carex rostrata, Centaurea jacea, Centaurea nigra, Cirsium arvense, Cirsium palustre, Comarum palustre, Crataegus monogyna, Cruciata laevipes, Cynosurus cristatus, Cytisus scoparius, Dactylorhiza maculata, Dactylorhiza sphagnicola, Deschampsia cespitosa, Deschampsia flexuosa, Digitalis purpurea, Drosera rotundifolia, Dryopteris carthusiana, Dryopteris filix-mas, Epilobium angustifolium, Epilobium hirsutum, Epilobium montanum, Epilobium obscurum, Epilobium palustre, Epipactis helleborine, Equisetum arvense, Equisetum fluviatile, Equisetum palustre, Equisetum sylvaticum, Erica tetralix, Eriophorum angustifolium, Eriophorum vaginatum, Euphrasia stricta s.l., Fagus sylvatica, Festuca filiformis, Festuca rubra, Filipendula ulmaria, Galeopsis tetrahit, Galium mollugo, Galium palustre, Galium saxatile, Genista anglica, Genista pilosa, Gentiana pneumonanthe, Geranium robertianum, Glechoma hederacea, Glyceria fluitans, Heracleum sphondylium, Hieracium laevigatum, Hieracium pilosella, Holcus lanatus, Holcus mollis, Hypericum perforatum, Hypericum pulchrum, Hypericum tetrapterum, Ilex aquifolium, Isolepis setacea (?), Juncus acutiflorus, Juncus bufonius, Juncus bulbosus, Juncus effusus, Juncus squarrosus, Lamium album, Linum catharticum, Lotus corniculatus, Lotus pedunculatus, Luzula congesta, Lychnis flos-cuculi, Lycopodiella inundata, Lysimachia punctata, Malus sylvestris, Medicago lupulina, Mentha x villosonervata (M. longifolia x spicata), Menyanthes trifoliata, Meum athamanticum, Molinia caerulea, Myosotis nemorosa, Myosotis sylvatica, Nardus stricta, Narthecium ossifragum, Pedicularis sylvatica, Persicaria amphibia, Persicaria bistorta, Phleum pratense, Picea abies, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Plantago major, Polemonium caeruleum, Polygala serpyllifolia, Populus tremula, Potamogeton polygonifolius, Potentilla erecta, Prunella vulgaris, Pteridium aquilinum, Quercus robur, Ranunculus flammula, Rhinanthus minor, Rhynchospora alba, Rubus idaeus, Rubus sp., Rumex acetosa, Rumex obtusifolius, Sagina procumbens, Salix aurita, Salix repens, Sambucus racemosa, Scrophularia nodosa, Senecio ovatus, Solidago virgaurea, Sorbus aria, Sorbus aucuparia, Sorbus intermedia, Sparganium erectum, Stellaria alsine, Succisa pratensis, Symphytum officinale, Tanacetum vulgare, Taraxacum sp., Teucrium scorodonia, Thymus pulegioides, Trichophorum cespitosum, Trientalis europaea, Trifolium dubium, Trifolium pratense, Trifolium repens, Tussilagofarfara, Typha angustifolia, Typha latifolia, Utricularia australis, Vaccinium myrtillus, Vaccinium oxycoccos, Vaccinium uliginosum, Vaccinium vitis-idaea, Valeriana officinalis, Veronica chamaedrys, Vicia sepium, Vinca minor, Viola palustris.

Sphaignes (données P. Frankard 2010-2019): Sphagnum auriculatum, Sphagnum cuspidatum, Sphagnum fallax, Sphagnum fimbriatum, Sphagnum girghensohnii, Sphagnum magellanicum, Sphagnum palustre, Sphagnum papillosum, Sphagnum rubellum.

Espèces exotiques

Plantes: Alnus incana, Lysimachia punctata, Mentha x villosonervata (M. longifolia x spicata), Picea abies, Polemonium caeruleum.

Animaux: Branta canadensis, Harmonia axyridis.

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation et restauration d'un remarquable complexe de landes tourbeuses, de tourbières hautes et de tourbières de transition.

Menaces

Envahissement par l'aulne blanc, actuellement contenu par les mesures de gestion mises en place et par l'action du castor dans le nord du site.

Accès du public

La Brackvenn nord fait partie de la réserve naturelle domaniale des Hautes-Fagnes et la circulation est donc fortement réglémentée. L'accès du public est facilité par l'aménagement de plusieurs sentiers qui permettent de découvrir les principaux milieux. Cet accès peut être interdit dans certaines circonstances sur des périodes de temps limitées (risque d'incendies, ...).

Détails

Description physique

A compléter

Description biologique

Vaste lande en forme de quadrilatère située au nord de la route Eupen-Montjoie, entre 620 et 590 m d'altitude, la Brackvenn nord comporte les sources du Getzbach et est cernée par des plantations d'épicéas. La description succincte de la végétation fournie ci-après est basée sur des observations étalées sur les vingt dernières années (P. Frankard - SPW/DEMNA).

Jusqu'à la fin des années 2000, il restait peu d'étendues dégagées dans ce secteur où les plantations d'aulne blanc (Alnus incana), les semis naturels et îlots d'épicéas (Picea abies) et le reboisement naturel des landes abandonnées (phénomène accéléré par l'incendie de tourbe de 1947) coupaient la vue pratiquement partout.

Le projet LIFE Hautes-Fagnes (2007-2012) y a mené d'importants travaux de restauration, encore amplifiés ensuite par des restaurations complémentaires réalisées grâce aux fonds du PwDR: coupe des épicéas, broyage d'une grande partie des aulnes blancs (sur plus de 25 ha !), fermeture d'exutoires creusés dans les remparts de lithalses en vue d'y restaurer des tourbières de transition, érection de digues dans certains secteurs de broyage d'aulnes afin de recréer des bas-marais.

L'installation du castor (Castor fiber) dans le nord du site a aussi provoqué l'ennoiement de vastes zones, notamment envahies par l'aulne blanc qui disparaît progressivement.

Ce secteur fagnard est aujourd'hui largement réouvert. Il y subsiste des végétations de grand intérêt:

- des landes tourbeuses à bruyère quaternée (Erica tetralix) riches en gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe), principalement dans la partie ouest et autour des traces de lithalses;

- de nombreuses traces de lithalses avec une végétation de tourbière de transition dans les cuvettes et une végétation de lande sèche sur les remparts. C'est principalement la tourbière de transition à linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium) et sphaignes qui est présente, mais localement apparaît la variante à laîche à bec (Carex rostrata), à trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata) ou celle à laîche des bourbiers (Carex limosa);

- des végétations des eaux oligo-dystrophes dans certaines traces de lithalses restaurées ou dans des zones ennoyées par le castor, avec la rarissime utriculaire citrine (Utricularia australis);

- de rares fragments de végétation sur tourbe nue à rhynchospore blanc (Rhynchospora alba), lycopode inondé (Lycopodiella inundata) et/ou rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia);

- des fragments de tourbières hautes plus ou moins dégradés par la molinie (Molinia caerulea);

- des bas-marais acides dans les zones de résurgences et de suintements d'eau, dans les zones restaurées par endiguement et dans les zones ennoyées par le castor;

- des fourrés de bouleaux (Betula div. sp.) et saules à oreillettes (Salix aurita) qui évoluent progressivement vers des boulaies sur tourbe ou des chênaies pédonculées à bouleaux (9190) en fonction de l'hydromorphie et de l‘épaisseur de tourbe;

- des bosquets de peupliers trembles (Populus tremula) sur des sols relativement secs.

Tout comme la tourbière voisine du Misten, la Brackvenn nord est un véritable réservoir de plantes rares! Citons parmi d'autres la laîche des bourbiers (Carex limosa), la laîche à deux nervures (Carex binervis), la laîche à fruits velus (Carex lasiocarpa), la laîche blanchâtre (Carex canescens), l'utriculaire citrine (Utricularia australis), l'orchis des sphaignes (Dactylorhiza sphagnicola), le lycopode inondé (Lycopodiella inundata), le rhynchospore blanc (Rhynchospora alba), le scirpe cespiteux (Trichophorum cespitosum), la trientale (Trientalis europaea), la gentiane pneumonanthe (Gentiana pneumonanthe), etc.

En revanche, plusieurs espèces sont régulièrement signalées sur le site (notamment au travers des portails naturalistes), mais ces mentions résultent le plus souvent de confusions et leur présence réelle demande donc confirmation. C'est le cas par exemple du piment royal (Myrica gale), de la laîche lisse (Carex laevigata), de la fougère des marais (Thelypteris palustris), de l'utriculaire commune (Utricularia vulgaris), du rossolis intermédiaire (Drosera intermedia), du colchique des prés (Colchicum autumnale), ...

La faune de la Brackvenn nord présente de fortes similitudes avec celle de la Brackvenn sud avec quelques particularités. Les espèces des milieux palustres y sont moins abondantes en raison d'une moins grande représentativité des plans d'eau et autres mares.

L'avifaune est représentée par une centaine d'espèces dont plusieurs sont emblématiques des paysages de landes et de tourbières parsemées de bouquets de bouleaux et d'épicéas et d'arbustes isolés. C'est le cas de la pie-grièche grise (Lanius excubitor), du tarier pâtre (Saxicola rubicola), du pipit farlouse (Anthus pratensis), du pipit des arbres (Anthus trivialis), de la locustelle tachetée (Locustella naevia), du sizerin flammé (Carduelis flammea cabaret), de différentes fauvettes (Sylvia spp.), du bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus), etc.

Depuis quelques années, des espèces plus thermophiles se sont cantonnées sur le site, tels que l'hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta) et la pie-grièche écorcheur (Lanius collurio). Le très discret torcol fourmilier (Jynx torquilla), grand amateur de fourmis, a été signalé à diverses reprises pendant la période de reproduction. Le coucou gris (Cuculus canorus) est également habituel.

Le grand corbeau (Corvus corax) est nicheur aux alentours et survole souvent le site, de même que le milan royal (Milvus milvus) et d'autres rapaces plus répandus.

La bécassine des marais (Gallinago gallinago) est régulièrement notée durant les migrations et en hiver, ainsi que la sarcelle d'hiver (Anas crecca) qui apprécie le calme régnant sur les quelques plans d'eau de la lande. Le pipit spioncelle (Anthus spinoletta) fréquente également l'endroit en petit nombre durant la saison hivernale.

Figurant sans doute parmi les insectes aquatiques les plus populaires auprès des naturalistes, les libellules de la Brackvenn peuvent être considérées comme assez bien connues et comptent au moins 30 espèces notées au cours des dix dernières années (période 2010-2020 - voir par ex. le bilan sur le portail Observations.be et inventaires DNE). Les plus fréquemment signalées sont aussi les plus représentatives des milieux tourbeux, soit l'orthétrum bleuissant (Orthetrum coerulescens), le sympétrum noir (Sympetrum danae) et l'aeschne des joncs (Aeshna juncea). Autres odonates également liés aux tourbières, l'aeschne subarctique (Aeshna subarctica), la cordulie arctique (Somatochlora arctica), la leucorrhine douteuse (Leucorrhinia dubia) et surtout la leucorrhine rubiconde (Leucorrhinia rubicunda) sont beaucoup plus localisées dans le site et passent donc facilement inaperçues sans recherches spécifiques.

Le leste dryade (Lestes dryas), espèce rare et recherchant les mares en cours d'atterrissement, n'a été vu qu'une seule fois en 2018. Sa reproduction sur le site reste à établir. Autre zygoptère peu banal, le leste verdoyant (Lestes virens) a fait l'objet de deux signalements incertains mais sa présence locale ne paraît pas invraisemblable.

Le cordulégastre annelé (Cordulegaster boltonii) est l'un des rares odonates rhéophiles signalé régulièrement sur le site. Assez curieusement, les mentions du caloptéryx vierge (Calopteryx virgo) s'avèrent beaucoup plus rares.

Les autres espèces qui composent le peuplement odonatologique de la Brackvenn sont communes à très communes partout et sont assez ubiquistes pour ce qui est de leurs sites de reproduction.

Les coléoptères aquatiques ont fait l'objet d'inventaires ponctuels en 2015-2016 (obs. K. Scheers) ayant conduit à l'identification de 15 espèces appartenant à trois familles: le Noteridae Noterus clavicornis; le Gyrinidae Gyrinus marinus et les Dytiscidae Agabus affinis, Agabus bipustulatus, Agabus melanarius, Agabus sturmii, Hydroporus erythrocephalus, Hydroporus gyllenhalii, Hydroporus incognitus, Hydroporus melanarius, Hydroporus memnonius, Hydroporus nigrita, Hydroporus obscurus, Hydroporus tristis, Hydroporus umbrosus.

En ce qui concerne les papillons de jour, les inventaires font état de la présence plus ou moins régulière d'au moins 47 espèces au cours des dix dernières années (2010-2020). Celles qui sont le plus souvent signalées sont deux éléments typiques des fagnes et marais tourbeux: il s'agit du petit collier argenté (Boloria selene) dont la chenille vit aux dépens de la violette des marais, et de l'échiquier (Carterocephalus palaemon) lié à différentes graminées et plus particulièrement à la molinie, omniprésente dans la région. Très typique des tourbières hautes, le nacré de la canneberge (Boloria aquilonaris) est très localisé sur le site.

On notera aussi la présence du demi-deuil (Melanargia galathea), du tabac d'Espagne (Argynnis paphia), de la mégère (Lasiommata megera), de l'argus vert (Callophrys rubi) et d'autres espèces moins souvent aperçues voire occasionnelles sur le site, comme le grand nacré (Argynnis aglaja), le nacré de la bistorte (Boloria eunomia), le petit nacré (Issoria lathonia), le cuivré écarlate (Lycaena hippothoe), ou encore l'azuré de l'ajonc (Plebejus argus) noté une seule fois en 2017 mais qui est peut-être sous détecté vu les potentialités d'accueil des landes de la Brackvenn.

Moins bien connue, la faune des papillons de nuit comprend de nombreux représentants dans la fagne, dont divers éléments rares confinés aux landes et tourbières et/ou réputés boréo-alpins.

Les orthoptères n'ont pas fait l'objet de recherches systématiques mais les naturalistes y ont déjà noté la présence de 12 espèces. La plus courant et typique des landes est la decticelle des bruyères (Metrioptera brachyptera). Les deux autres espèces le plus souvent signalées sont le criquet verdelet (Omocestus viridulus) et le criquet des clairières (Chrysochraon dispar).

Bien que rares, les observations du criquet palustre (Chorthippus montanus) sont remarquables, cette espèce étant en effet très exigeante du point de vue écologique et fort localisée en Région wallonne.

Non connue il y a encore une décennie, les mentions de la decticelle bariolée (Metrioptera roeselii) sont à replacer dans le contexte de l'expansion générale de cette sauterelle à l'échelle régionale, comme ce fut aussi le cas dans les années 1990 pour le conocéphale commun (Conocephalus fuscus). Par ailleurs, une observation du criquet des pelouses (Chorthippus mollis) en 2018 (obs. G. Vergauwen) reste à confirmer.

Dans le vaste ordre des Diptères, une seule famille, de plus en plus populaire auprès des naturalistes, a fait l'objet d'une certaine attention: il s'agit des Syrphidae comptant au moins 230 espèces recensées au sein de la Brackvenn dont de nombreuses l'ont été lors d'un seul inventaire réalisé en juin 2016 par F. Van de Meutter et W. Opdekamp. A cet égard, le site peut être considéré comme l'un des plus riches de la Région wallonne!

On y compte divers éléments remarquables, notamment parmi les espèces à larves saproxyliques comme Blera fallax, Xylota jakutorum, Xylota meigeniana, Chalcosyrphus valgus, Brachyopa vittata, Brachyopa testacea, Psilota exilistyla, Ferdinandea cuprea, Caliprobola speciosa, Brachypalpus laphriformis, Callicera rufa, Chalcosyrphus piger, Criorhina asilica, Sphegina sibirica, de même que des espèces à larves aquatiques ou semi-aquatiques des milieux tourbeux tels que Sericomyia lappona, Chrysogaster virescens, Eristalis jugorum, Eristalis picea, Eristalis pseudorupium, Eristalis rupium, Parhelophilus frutetorum, Orthonevra geniculata, ... A souligner aussi la présence confirmée de Microdon analis, syrphe rare dont les larves se développent dans les fourmilières.

Divers

Sources

SPW-DEMNA-DNE

LIFE Hautes-Fagnes

Répondants de l'information

Philippe FRANKARD et David KEVER (SPW-DEMNA-DNE)

Date de la dernière modification de la fiche

2020-06-02