Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

300 - Etangs de Saint-Denis

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Mons, Soignies
Cantonnements DNF :Mons, Nivelles
Surface :35.86 ha
Coordonnées :X Lambert : 125235 - Y Lambert : 132224
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Localisé au Nord Est de Mons, le site comprend plusieurs étangs bordés par une rivière : "l'Obrecheuil" , une aulnaie eutrophe et une prairie humide. C'est un endroit apprécié des pêcheurs, des chasseurs et des promeneurs.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • B0 - Région limoneuse hennuyère

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Mons30.51 haMONSHAINAUT
Thieusies5.35 haSOIGNIESHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons30.82 haMons
Nivelles5.03 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Eglise Saint-Denis et abords, classée comme site le 01 février 1977.Ancienne abbaye de Saint-Denis-en-Broqueroie, classée comme monument le 6 avril 1981.Moulin à eau de l'abbaye de Saint-Denis, pont-barrage, cascade et plan d'eau, classés comme site le 16 août 1978 et le 01 mars 1984.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNonA. Lambert (1994)
Ardea cinereaOuiNonA. Lambert (1994)
Ixobrychus minutusOuiOuiA. Lambert (1994)
Motacilla cinereaOuiNonA. Lambert (1994)
Oriolus oriolusOuiOuiA. Lambert (1994)
Podiceps cristatusOuiNonA. Lambert (1994)
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2009A. Lambert (1994); Dupriez P.
Lissotriton vulgarisOuiNon2009A. Lambert (1994); Dupriez P.
Pelophylax kl. esculentusOuiNon2009Dupriez P.
Invertébrés - Mollusques
Vertigo moulinsiana> 100 ex.2004AV. Fiévet
Plantes - Plantes supérieures
Acorus calamusA. Lambert (1994)
Carex paniculataA. Lambert (1994)
Dipsacus pilosusA. Lambert (1994)

Commentaires sur la faune

Intérêt ornithologique.
Le site est un lieu d'hivernage et de nidification de nombreux oiseaux. Lors de notre passage nous avons noté Podiceps cristatutus, Ardea cinerea, Gallinula chlorupus, Fulica atra. La présence d'Oriolus oriolus serait à confirmer.
LAMBERT (1994) y signale Alcedo atthis, Ixobrychus minutus, Motacilla cinerea.

Intérêt herpétologique.
Présence de Triturus alpestris, T. vulgaris dans certains fossés (LAMBERT, 1994).

Des frayères sont aménagées.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

Elodea nuttallii,

Impatiens glandulifera (observée au sud du site par Derume Mathieu)

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Pêche intensive, pollution de la rivière alimentant les étangs. Destruction de la roselière pour cause de gestion inadéquate des niveaux d'eau et chasse intensive.

Recommandations

L'étang central présente un très grand intérêt paysager, les autres ont un intérêt moyen à nul (berges enlaidies, présence de cabanons, de roulottes, d'emplacements de pêche particulièrement laids, etc).
L'ensemble du site est très propice à la promenade et mériterait un plan d'aménagement sérieux. Il présente un grand intérêt didactique.
Le grand étang central mérite d'être préservé pour son intérêt botanique, ornithologique et paysager.

Plan de gestion

Pas de gestion conservatoire

Accès du public

Accès du public sauf aux pêcheurs.

Détails

Description physique

Une dizaine d'étangs sont aménagés le long de l'Aubrecheuil, affluent de la rive droite de la Haine, à 2 km environ à l'est du SHAPE. Le site est très boisé : toute la rive droite et la rive gauche jusqu'à la maison forestière. En aval de la maison forestière, des prairies pâturées s'étendent sur la rive gauche.

Géologie : la chaîne d'étangs repose sur des alluvions modernes de vallée et est environnée de collines établies sur phtanites et schistes du Houiller (H1a).

Description biologique

Du nord au sud, c'est-à-dire d'amont en aval, on rencontre :
- 3 étangs de pêche, aux abords d'un ancien moulin et d'une station de pompage. Leurs berges sont très artificielles, soutenues par des pieux et des tôles ondulées. Des emplacements de pêche très inesthétiques y sont installés. Ils n'ont pas d'intérêt botanique. Aux abords du moulin se trouvent des cressonnières à l'abandon.
Des suintements situés au pied des digues montrent Cardamine amara, Caltha palustris, Equisetum telmateia, Veronica beccabunga, Mentha aquatica, Scirpus sylvaticus.
Les cressonnières abandonnées sont envahies par diverses espèces hygrophiles comme Cirsium oleraceum, Symphytum officinale, Epilobium hirsutum, Phalaris arundinacea, Lychnis flos-cuculi, Equisetum telmateia. Ranunculus sceleratus est présent sur les vases. Ailleurs, des roselières à Phragmites australis, Typha latifolia, Equisetum telmateia ont envahi les fossés.
- Une zone humide plantée d'aulnes, très anthropisée, très nitrophile de même que ses abords. On note quelques ares de roselières à Phragmites australis et des magnocariçaies à Carex acutiformis.
- Un très grand étang, assez sauvage, avec une île étendue. C'est de loin la pièce d'eau la plus intéressante. Elle offre de nombreux abris pour les oiseaux. On peut y observer une saulaie, une aulnaie, une roselière à Phragmites australis, une magnocariçaie à Carex acutiformis, une magnocariçaie à Carex paniculata, principalement dans les zones d'atterrissement et sur l'île principale.
- Une série d'étangs de pêche d'intérêt botanique variable suivant l'aménagement des berges. Tous ont des berges verticales dans la plupart des cas soutenues par des pieux et des parois artificielles. Seul l'un d'entre eux (le plus oriental) cependant est équipé de nombreux emplacements de pêche très laids (planchers soutenus par des pilotis) et ne présente aucun intérêt.
Dans l'eau des étangs flottent Elodea nuttallii, E. canadensis, Potamogeton crispus.
Lemna minor, L. trisulca, Spirodela polyrhyza, Wolffia arrhiza ont été signalés par BUXANT (1954).
Un relevé linéaire le long des berges montre divers groupements téléscopés avec Alnus glutinosa, A. incana, Fraxinus excelsior, Sambucus nigra, Viburnum opulus, Cornus sanguinea, Salix cinerea, S. alba, S. caprea, Rubus caesius, Humulus lupulus; des éléments de mégaphorbiaie avec Epilobium hirsutum, Cirsium oleraceum, C. palustre, Eupatorium cannabinum, Symphytum officinale, Filipendula ulmaria, Aegopodium podagraria, Heracleum sphondylium, Scirpus sylvaticus, Valeriana repens, Dipsacus pilosus, Scrophularia cf. auriculata, Festuca gigantea, Iris pseudacorus, Juncus effusus, Rumex hydrolapathum, Lythrum salicaria, Lycopus europaeus, Solanum dulcamara, Acorus calamus,...; des éléments de roselière à Phragmites australis et de magnocariçaies à Carex paniculata, C. acutiformis.
Diverses espèces nitrophiles (Urtica dioica, Alliaria petiolata, Ranunculus repens, Calystegia sepium, Galium aparine, Poa trivialis, Lamium album, Ranunculus ficaria, Adoxa moschatellina, Glechoma hederacea, Silene dioica,...) s'y rencontrent de même que Stellaria nemorum subsp. nemorum, Myosoton aquaticum, Carex remota, etc.
Les abords du ruisseau et des fossés sont extrêmement nitrophiles et généralement recouverts d'orties.
On observe encore des rangées de peupliers et des alignements de saules têtards.

Monument naturel

Etangs.

Monument historique

Abbaye de Saint-Denis. Les restes de l'abbaye Saint-Denis, fondée en 1081 par la comtesse Richilde, furent convertis en filature de coton.

Histoire du site

D'après la carte de Ferraris, il existait déjà au 18ème siècle un chapelet d'étangs.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)

Date de la dernière modification de la fiche

2010-10-25