Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

3037 - Ancienne gare de Signeulx

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Ancienne station de Signeulx / Ancienne station de Signeulx et embranchement vers Gorcy
Communes :Musson
Cantonnements DNF :Virton
Surface :3.06 ha
Coordonnées :X Lambert : 242970 - Y Lambert : 27500
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Ce site ferroviaire longé par la ligne SNCB 165 (axe Athus-Meuse) occupe l'ancienne gare de Signeulx, déferrée depuis de nombreuses années, et l'embranchement de la courte ligne industrielle Signeulx-Gorcy désaffectée depuis 1989. Long de 800 m, il est occupé par des friches à flore diversifiée, des ronciers, des massifs arbustifs et quelques bosquets incluant de vieux saules. Les surfaces de cendrées encore partiellement dénudées hébergent diverses espèces typiques, par exemple le brome des toits (Bromus tectorum), la digitaire sanguine (Digitaria sanguinalis), la linaire striée (Linaria repens), la linaire couchée (Linaria supina), rare et naturalisée en Région wallonne, tout comme la potentille droite (Potentilla recta), particulièrement abondante sur le site. La diversité botanique de ces friches induit une richesse en insectes floricoles relativement importante, tandis que les étendues dénudées et arides attirent nombre d'espèces thermophiles, dont des orthoptères comme le criquet à ailes bleues (Oedipoda caerulescens) et la decticelle chagrinée (Platycleis albopunctata). L'avifaune nicheuse comprend un large spectre d'espèces, certaines d'intérêt patrimonial ou menacées, comme le rossignol philomèle (Luscinia megarhynchos), le loriot d'Europe (Oriolus oriolus) et la tourterelle des bois (Streptopelia turtur). Le site présente en outre un intérêt herpétologique.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge
  • M1 - Gaume

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Bleid2.98 haVIRTON (partim ???)LUXEMBOURG
Musson0.08 haMUSSONLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Virton3.6 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Infrabel et SNCB Holding (au moins).

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Gestionnaire

Infrabel et SNCB Holding.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Hippolais polyglottaOuiNonreproduction2011J.-P. Jacob
Locustella naeviaOuiNonreproduction2011J.-P. Jacob
Luscinia megarhynchosOuiNonreproduction2011J.-P. Jacob
Oriolus oriolusOuiOuireproduction2011J.-P. Jacob
Saxicola rubicolaOuiNonreproduction2011J.-P. Jacob
Streptopelia turturOuiOuireproduction2011J.-P. Jacob
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNonReproduction2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Coronella austriacaOuiOui2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Lacerta agilisOuiOuiReproduction2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Natrix natrixOuiOui2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Zootoca viviparaOuiNonReproduction2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Brenthis daphneNonNonrégulièrement observé2011A. Remacle
Brenthis inoNonNon> 10 ex.2011A. Remacle
Cyaniris semiargusNonNon2011A. Remacle
Glaucopsyche alexisOuiOui1 mâle2011A. Remacle
Issoria lathoniaOuiNon2011A. Remacle
Nymphalis polychlorosNonNon2011A. Remacle
Pyrgus malvaeNonOui2011A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chorthippus dorsatus2011A. Remacle
Gomphocerippus rufus2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Metrioptera bicolor2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Metrioptera roeselii2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Oedipoda caerulescensAbondant2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Phaneroptera falcata2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Platycleis albopunctata2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Osmia aurulentaNidification2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Osmia bicolorNidification2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Trachusa byssina2011J.-P. Jacob et A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Cerastium brachypetalum2011A. Remacle
Crepis foetida2011A. Remacle
Dianthus armeria2011A. Remacle
Dianthus deltoides2008P. Verté
Euphorbia stricta2011A. Remacle
Linaria supina2011A. Remacle
Neottia ovata2011A. Remacle
Valerianella carinata2011A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux: Oriolus oriolus (grands saules en bordure sud du site), Luscinia megarhynchos, Locustella naevia, Hippolais polyglotta, Streptopelia turtur et Saxicola rubicola, outre des espèces plus communes.

Insectes

- Lépidoptères Rhopalocères : entre autres en 2011 (principalement obs. A. Remacle) Aphantopus hyperanthus, Araschnia levana, Brenthis daphne, Brenthis ino, Coenonympha pamphilus, Cyaniris semiargus, Glaucopsyche alexis, Issoria lathonia, Lasiommata megera, Leptidea cf. sinapis, Lycaena phlaeas, Lycaena tityrus, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Nymphalis polychloros, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris div. sp., Polyommatus icarus, Pyrgus malvae, Pyronia tithonus, Thymelicus sylvestris.

- Orthoptères : en plus d'espèces très répandues en Wallonie, présence en 2011 (obs. A. Remacle et J.-P. Jacob) de Phaneroptera falcata, Metrioptera bicolor, Metrioptera roeselii, Conocephalus discolor, Oedipoda caerulescens, Gomphocerippus rufus, Chorthippus dorsatus.

Araignées : Argiope bruennichi.

Commentaires sur la flore

La flore comprend diverses espèces souvent présentes en Lorraine belge le long des voies ferrées et dans les friches connexes: entre autres les graminées Bromus tectorum, Digitaria sanguinalis et Eragrostis minor, Linaria repens et Linaria xsepium (hybride entre L. vulgaris et L. repens), Linaria supina, Papaver argemone, Cerastium brachypetalum, Crepis foetida, Geranium purpureum, Saxifraga tridactylites, Valerianella carinata. Potentilla recta, particulièrement abondante, a apparemment profité de l'incendie de juillet 2010 dans plusieurs parties de la friche sud.

Espèces exotiques

Plantes: Conyza canadensis, Cotoneaster horizontalis, Digitaria sanguinalis, Duchesnea indica, Eragrostis minor, Erigeron annuus, Geranium purpureum, Linaria supina, Mahonia aquifolium, Melilotus albus, Potentilla recta, Rhus sp., Solidago canadensis (rare dans le site), Symphoricarpos albus.

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un site ferroviaire présentant une flore caractéristique, associée à une faune diversifiée. La plus grande partie de la friche sud est incluse dans le site Natura 2000 BE34067 "Forêts et marais bajociens de Baranzy à Athus".

Menaces

- Entretien inapproprié des bords des voies par Infrabel.

- Incendies, comme l'ont montré ceux de plusieurs parties de la friche sud en 2010 (juillet) et en 2011 (printemps) (impact sur les orvets en particulier).

- Densification progressive de la strate herbacée, entraînant une réduction de la surface dénudée et une régression des espèces thermophiles caractéristiques des friches ferroviaires.

- Embroussaillement et boisement progressif.

- Disponibilité insuffisante en sites de ponte (sols meubles type cendrée).

- Prédations excessives, notamment par renards.

- Forte fréquentation du sentier longeant le chemin de fer côté sud: promeneurs, régulièrement accompagnés de chiens non en laisse, vététistes.

- Création possible d'un chemin de promenade, prolongeant celui établi en France sur l'ancienne ligne industrielle de Gorcy (projet d'un chemin de liaison inter-villages dans le cadre du PDR de Musson).

Recommandations

- Les travaux d'entretien des abords de voies et des infrastructures étant susceptibles d'affecter des espèces protégées dont le lézard des souches, leur programmation et les modalités de réalisation nécessitent d'établir un contact préalable entre Infrabel et le DNF afin de réduire les impacts négatifs sur la faune et la flore. Au besoin, réalisation d'études d'incidences (site Natura 2000) et introduction de demandes de dérogations pour destruction d'espèces protégées.

- Envisager la mise au point d'un plan de gestion des terrains ferroviaires sur cendrées et concassés entre Infrabel et le DNF, ou un transfert de gestion au DNF.

Plan de gestion

Sans objet (site non protégé). La réalisation d'un plan de gestion est subordonnée à l'établissement d'une convention de gestion favorable à la biodiversité entre le DNF et Infrabel. Ce plan de gestion doit prendre en considération les objectifs de conservation du lézard des souches et du site Natura 2000.

Accès du public

Accès toléré par Infrabel dans la friche sud: usagers venant de Gorcy (sentier en cul-de-sac, prolongeant le chemin aménagé côté français sur l'ancienne voie ferrée industrielle); usagers venant de Signeulx (traversée des voies pour atteindre le sentier longeant la voie sud).

Détails

Description physique

Ce site ferroviaire se trouve à l'emplacement d'une ancienne gare et d'un embranchement désaffecté; il s'étend sur une longueur de près de 800 m le long de la ligne SNCB 165, des deux côtés des voies.

- Au nord du chemin de fer, une friche occupe l'ancienne cour aux marchandises vers l'ouest et, à l'est de la rue du Quai, un chemin parallèle aux voies, qui donnait accès à un quai (mur encore en place), se termine par un élargissement à proximité du ruisseau des Ecrevisses.

- Au sud du chemin de fer, une étendue de friches est bordée vers le sud de haies discontinues et de bosquets.

Description biologique

La majeure partie du site est occupée par des friches plus ou moins rudérales, des ronciers, des massifs arbustifs et quelques bosquets incluant de vieux saules.

Les friches montrent une composition végétale assez différente selon les endroits. La partie méridionale des friches situées au sud du chemin de fer est dans l'ensemble beaucoup moins diversifiée, avec des massifs étendus de ronces, Tanacetum vulgare, Urtica dioica, Epilobium angustifolium, Calystegia sepium, Galium aparine,... Ailleurs, les friches sont constituées d'un large spectre de plantes, parmi lesquelles les poacées Poa compressa, dominante localement, Arrhenatherum elatius, Calamagrostis epigejos et Festuca rubra, Campanula rapunculus, Centaurea jacea s.l., Picris hieracioides, Hieracium sabaudum (très abondant dans les friches sud), Daucus carota, Pimpinella saxifraga, Melilotus albus, Lathyrus pratensis, Medicago lupulina, Lotus corniculatus, Vicia spp., Hypericum perforatum, Saxifraga granulata, Galium mollugo, Origanum vulgare,...

Des thérophytes hélio- et xérophiles subsistent là où les cendrées restent en partie dénudées, ainsi que sur les pistes de circulation au pied de la banquette de ballast: les graminées Bromus tectorum, Digitaria sanguinalis et Eragrostis minor, surtout cantonnées le long des voies, Cerastium brachypetalum, Saxifraga tridactylites, Myosotis ramosissima, Valerianella carinata, Acinos arvensis, Linaria supina, Chaenorrhinum minus, Crepis foetida, Viola arvensis Trifolium arvense,,... Au fil des années, ces annuelles montrent une tendance à la régression en raison de la réduction des aires dénudées (hors pistes de circulation, désherbées chaque année par Infrabel). D'autres espèces fréquentes dans le domaine ferroviaire lorrain y poussent également, comme Linaria repens, l'hybride Linaria x sepium et Potentilla recta, particulièrement abondante dans le site. Au sud de la ligne ferroviaire, des lichens du genre Cladonia recouvrent localement les cendrées d'un tapis presque continu.

Les feux qui y ont eu lieu en été 2010 et, sur une moindre surface, au printemps 2011 ont conduit temporairement à un accroissement des surfaces dénudées accompagné d'une réduction de la vigueur de la végétation; l'effet de ces incendies est toutefois encore perceptible après la saison de végétation 2011.

La diversité et l'abondance des plantes entomophiles (surtout astéracées et fabacées) induisent une richesse en insectes floricoles relativement importante. Les osmies hélicicoles, en particulier Osmia bicolor, s'observent régulièrement dans les friches où les coquilles d'escargots sont nombreuses.

Le spectre de papillons de jour est diversifié, avec des espèces comme Brenthis ino, Brenthis daphne et Issoria lathonia. La présence de substrats dénudés et secs attire divers insectes thermophiles, tels les orthoptères Oedipoda caerulescens et Platycleis albopunctata. Comme d'autres sites ferroviaires, la friche offre un important potentiel pour l'herpétofaune, notamment pour des espèces menacées telles les couleuvres et le lézard des souches.

L'avifaune nicheuse comprend un large spectre d'espèces, dont des espèces patrimoniales ou menacées comme Streptopelia turtur, Luscinia megarhynchos, Saxicola rubicola, Locustella naevia, Hippolais polyglotta, Parus palustris, Oriolus oriolus (grands saules en bordure sud du site).

Monument naturel

Non

Monument historique

Non

Histoire du site

La gare frontière de Signeulx a fermé en 1984 suite à l'arrêt (provisoire) de la desserte "voyageurs" entre Virton et Athus. Le raccordement industriel international Signeulx-Gorcy, long de seulement 4 km, est mis hors service en 1989, suite à la disparition des forges de Gorcy (Delhez, 2008). Les anciens bâtiments sont actuellement réaffectés en habitations.

Divers

Sources

Plan d'action Lézard des souches (A. Remacle et J.-P. Jacob)

OFFH (encodage en ligne)

Répondants de l'information

A. Remacle

J.-P. Jacob (Aves)

Date de la dernière modification de la fiche

2012-03-02