Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

3214 - Heid de Dieupart

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Aywaille
Cantonnements DNF :Aywaille
Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 243927 - Y Lambert : 130140
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

La Heid de Dieupart est située en rive gauche de l'Amblève un peu en amont d'Aywaille, dominant du haut de ses 200 m d'altitude la petite église du hameau de Dieupart. Appartenant à la Famenne calcaire (aussi dénommée "Calestienne"), cette colline repose sur des calcaires frasniens qui affleurent en maints endroits. Elle comporte aussi plusieurs cavités karstiques ainsi qu'un chantoire. Bien moins prestigieux que la Heid des Gattes qui fait face sur l'autre versant de la vallée, le site, en grande partie forestier, n'en présente pas moins divers aspects intéressants, notamment sur les plans floristiques et faunistiques. Plusieurs habitats sensibles y sont répertoriés: pelouses calcicoles, ourlets thermophiles, forêts de ravin, grottes à chauves-souris, etc. Repris comme site d'intérêt biologique dans le cadre du plan communal de développement de la nature d'Aywaille, la Heid de Dieupart et ses différents habitats sont gérés par Ardenne & Gaume, association très active dans la protection du patrimoine naturel régional.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K2 - Calestienne orientale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
AywailleAYWAILLELIEGE
Sougné-RemouchampsAYWAILLELIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
AywailleLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis myotisOuiOuiHibernation2014GT Plecotus
Myotis mystacinusOuiNonHibernation2014GT Plecotus
Plecotus sp.OuiOuiHibernation2014GT Plecotus
Rhinolophus ferrumequinumOuiOuiHibernation2014GT Plecotus
Plantes - Plantes supérieures
Carex digitata2014PCDN - J.-M. Darcis
Daphne mezereum2014PCDN - J.-M. Darcis
Melica nutans2014PCDN - J.-M. Darcis
Neottia nidus-avis2014PCDN - J.-M. Darcis
Orchis mascula2014PCDN - J.-M. Darcis
Polystichum aculeatum2014PCDN - J.-M. Darcis
Rhamnus cathartica2014PCDN - J.-M. Darcis
Vincetoxicum hirundinaria2014PCDN - J.-M. Darcis

Conservation

Objectifs de conservation

La Heid de Dieupart est repris comme zone centrale dans le plan communal de développement de la nature d'Aywaille. A ce titre, la gestion des habitats présents sur le site est confiée à l'asbl Ardenne & Gaume. L'objectif principal est l'amélioration d'un réseau de pelouses sèches à proximité des réserves naturelles de la Heid des Gattes (Ardenne & Gaume) et de Martinrive (Natagora).

Plan de gestion

La gestion de la partie communale de la Heid de Dieupart a été confiée par convention annuelle à l'asbl Ardenne & Gaume.

Une journée de gestion par an est prévue sur le site par l'équipe professionnelle et les bénévoles d'Ardenne & Gaume avec un financement du PCDN d'Aywaille.

Accès du public

La partie occidentale de la Heid de Dieupart est communale et accessible sur les chemins et sentiers. Le site est parcouru par un sentier sinueux appelé "promenade du Docteur Joseph Thiry".

Détails

Description physique

La Heid de Dieupart est située en rive gauche de l'Amblève, un peu en amont d'Aywaille, où elle domine le hameau de Dieupart du haut de ses 200 m d'altitude. Le site appartient à la région géomorphologique de la Famenne calcaire, ou Calestienne. Dans la région, les affleurements de calcaire frasnien sont orientés principalement selon l'axe est-ouest et ont été dégagés durant le quaternaire, par solifluxion de la couverture schisteuse par l'alternance des périodes de gel et de dégel (DARCIS, 2014).

Cette colline calcaire est allongée selon un axe ouest-est et des versants escarpés, surtout celui qui donne sur la vallée de l'Amblève exposé au nord-est. Au nord, le site est limité par la ligne de chemin de fer Liège-Luxembourg et la route N633. A l'ouest, le vallon du ruisseau de Kin sépare le Thier Bosset de la Heid de Dieupart.

Le site comporte plusieurs cavités karstiques, un chantoir (au niveau du ruisseau de Kin) ainsi que des affleurements rocheux situés à l'extrémité occidentale de la colline.

Description biologique

Les richesses naturelles de la Heid de Dieupart ont été récemment soulignées par DARCIS (2014). Le versant nord-est de la colline, côté Amblève, est couvert par une forêt de ravin et des boisements de colluvions comportant au printemps de vastes tapis d'Allium ursinum, ainsi que diverses herbacées comme Lamium galeobdolon, Arum maculatum, Melica uniflora, Polygonatum multiflorum, Campanula trachelium, Polystichum aculeatum, etc. Dans la strate muscinale dominent entre autre Ctenidium molluscum, Neckera crispa, Thamnobryum alopecurum.

Sur le plateau et les flancs exposés au sud, se développe la chênaie-charmaie calcicole, notamment autour des ruines du château de Vieux-Jardin. Le cortège floristique est remarquable et composé d'Orchis mascula, particulièrement abondant, Neottia nidus-avis, Helleborus foetidus, Daphne mezereum, Carex digitata, Mercurialis perennis, Primula veris, Viola hirta, Melampyrum pratense, Clematis vitalba, Melica nutans, etc.

Des affleurements rocheux apparaissent dans la partie occidentale du site. Ils constituent la zone centrale reconnue dans le cadre du PCDN de la commune d'Aywaille et font l'objet de mesures de gestion visant à maintenir la flore thermophile en place dont Sesleria caerulea, Vincetoxicum hirundinaria, Sanguisorba minor, Carex flacca, Rhamnus cathartica.

La faune de la Heid de Dieupart reste pour une large part à inventorier. Les grottes sont parcourues chaque hiver par le groupe de travail Plecotus en vue d'y dénombrer les chauves-souris hivernantes. Plusieurs espèces y sont notées comme Plecotus sp., Myotis mystacinus s.l., Myotis myotis et Rhinolophus ferrumequinum.

Divers

Sources

PCDN Aywaille.

Ardenne & Gaume.

Répondants de l'information

Jean-Michel DARCIS.

Date de la dernière modification de la fiche

2015-03-10