Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

3215 - Etang de Vivegnis

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Au Vivier et Thier de l'Abbaye
Communes :Oupeye
Cantonnements DNF :Liège
Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 240932 - Y Lambert : 155498
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

L'étang de Vivegnis est un site relativement peu connu situé à une dizaine de kilomètres en aval de Liège et à moins de 500 m du Canal Albert. Dans un contexte semi-urbain de plus en plus construit, ce plan d'eau d'un hectare et demi conserve un caractère assez sauvage grace à son environnement champêtre, avec, d'une part un versant boisé, et d'autre part une étendue de prairies bordées de haies irrégulières. Il est d'ailleurs repris comme zone centrale dans le PCDN d'Oupeye. L'endroit présente un intérêt ornithologique non négligeable. Il est notamment connu pour abriter l'une des principales colonies wallonnes de héron cendré (Ardea cinerea) et pour accueillir des groupes parfois importants d'oiseaux d'eau comme la sarcelle d'hiver (Anas cracca) et les fuligules (Aythya spp.). On y observe en outre une petite formation de tuf calcaire au niveau d'un suintement, en rive ouest de l'étang.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • D0 - Hesbaye

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
VivegnisOUPEYELIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
LiègeLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anas creccaNonOuiEstivage-hivernage (max. 60 ex.)2015Divers obs.
Ardea cinereaOuiNonNicheur (35-40 nids)2015Divers obs.
Aythya ferinaOuiOuiEstivage-hivernage (max. 20 ex.)2015Divers obs.
Aythya fuligulaOuiNonEstivage-hivernage (max. 20 ex.)2015Divers obs.
Fulica atraNonNonNicheur (5-10 couples)2015Divers obs.
Tachybaptus ruficollisOuiNonNicheur2015Divers obs.
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2004T. Kinet
Pelophylax kl. esculentusOuiNon2015J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Libellules
Sympecma fuscaOuiOui2015J.-Y. Baugnée
Plantes - Mousses - Bryophytes
Oxyrrynchium speciosum2015J.-Y. Baugnée (det. J.-M. Couvreur)

Commentaires sur la faune

Mammifères (données T. Kinet 2004; J.-Y. Baugnée 2015): Meles meles, Putorius putorius, Vulpes vulpes.

Oiseaux (données divers obs. 2008-2015): Accipiter nisus, Alcedo atthis, Alopochen aegyptiacus, Anas clypeata, Anas crecca, Anas platyrhynchos, Anas strepera, Ardea alba, Ardea cinerea, Aythya ferina, Aythya fuligula, Buteo buteo, Certhia brachydactyla, Columba oenas, Columba palumbus, Corvus corone, Dendrocopos major, Erithacus rubecula, Fringilla coelebs, Fulica atra, Gallinago gallinago, Gallinula chloropus, Garrulus glandarius, Hirundo rustica, Motacilla cinerea, Parus major, Phalacrocorax carbo, Phylloscopus collybita, Phylloscopus trochilus, Pica pica, Picus viridis, Regulus regulus, Sitta europaea, Sylvia atricapilla, Tachybaptus ruficollis, Tringa ochropus, Troglodytes troglodytes, Turdus viscivorus.

Amphibiens (données T. Kinet, 2004; A. Derouaux 2013; J.-Y. Baugnée 2015): Bufo bufo, Ichthyosaura alpestris, Pelophylax kl. esculentus, Rana temporaria.

Lépidoptères (données T. Kinet, 2004; A. Derouaux 2013; J.-Y. Baugnée 2015): Acrolepia autumnitella, Aglais urticae, Anania hortulata, Anthocharis cardamines, Araschnia levana, Bucculatrix bechsteinella , Bucculatrix ulmella, Cabera exanthemata, Caloptilia stigmatella, Cataclysta lemnata, Celastrina argiolus, Coleophora albitarsella, Coleophora solitariella, Coleophora violacea, Ectoedemia hannoverella, Gracillaria syringella, Gypsonoma oppressana, Inachis io, Lyonetia clerkella, Mompha subbistrigella, Pararge aegeria, Parornix anglicella, Parornix devoniella, Parornix torquillella, Phyllocnistis unipunctella, Phyllocnistis xenia, Phyllonorycter comparella, Phyllonorycter coryli, Phyllonorycter geniculella, Phyllonorycter populifoliella, Phyllonorycter spinicolella, Pieris rapae, Polygonia c-album, Pyrausta sp., Stigmella assimilella, Stigmella hybnerella, Stigmella microtheriella, Stigmella oxyacanthella, Stigmella plagicolella, Stigmella roborella, Stigmella salicis, Stigmella trimaculella, Taleporia tubulosa, Tischeria ekebladella.

Diptères (données J.-Y. Baugnée 2015): Agromyza albitarsis, Aulagromyza populi, Aulagromyza populicola, Cerodontha iraeos, Chorisops nagatomii, Dasineura urticae, Episyrphus balteatus, Eristalis tenax, Helophilus pendulus, Iteomyia capreae, Iteomyia major, Macrodiplosis roboris, Melanostoma mellinum, Oxycera meigenii, Phytomyza ilicis, Phytomyza tetrasticha, Rondaniola bursaria, Sargus bipunctatus, Urophora cardui, Volucella zonaria.

Coléoptères (données J.-Y. Baugnée 2015): Adalia bipunctata, Adalia decempunctata, Cartodere bifasciata, Cassida viridis, Chilocorus renipustulatus, Coccinella septempunctata, Cryptocephalus pusillus, Dorytomus tremulae, Exochomus quadripustulatus, Halyzia sedecimguttata, Harmonia axyridis, Phratora laticollis, Psyllobora vigintiduopunctata, Rhamphus oxyacanthae, Rhyzobius chrysomeloides, Rhyzobius litura, Saperda populnea, Trachys minutus.

Hyménoptères (données J.-Y. Baugnée 2015): Andricus foecundatrix, Andricus kollari, Apis mellifera, Biorhiza pallida, Cynips longiventris, Diastrophus rubi, Dinocampus coccinellae, Fenella nigrita, Metallus lanceolatus, Myrmica rubra, Neuroterus albipes, Neuroterus anthracinus, Neuroterus quercusbaccarum, Pontania pedunculi, Vespula germanica.

Hémiptères (données J.-Y. Baugnée 2015): Aleurochiton pseudoplatani, Aphrophora alni, Arma custos, Arthaldeus pascuellus, Cardiastethus fasciiventris, Chilacis typhae, Coreus marginatus, Eupteryx aurata, Eupteryx decemnotata, Eupteryx florida, Eupteryx thoulessi, Gerris lacustris, Gonocerus acuteangulatus, Himacerus apterus, Himacerus mirmicoides, Ischnodemus sabuleti, Issus coleoptratus, Kybos populi, Ledra aurita, Linnavuoriana sexmaculata, Liocoris tripustulatus, Lygus pratensis, Orius majusculus, Orius niger, Palomena prasina, Philaenus spumarius, Populicerus albicans, Stenocranus minutus, Tremulicerus distinguendus, Trioza remota, Zygina angusta, Zygina nivea.

Odonates (données J.-Y. Baugnée 2015): Aeshna cyanea, Aeshna mixta, Lestes viridis, Sympecma fusca, Sympetrum striolatum.

Orthoptères (données J.-Y. Baugnée 2015): Chorthippus parallelus, Conocephalus fuscus, Tetrix undulata, Tettigonia viridissima.

Acariens galligènes (données J.-Y. Baugnée 2015): Aceria fraxinivora, Aceria macrorhyncha, Aceria pseudoplatani, Aceria tristriata, Aceria vermicularis, Phyllocoptes goniothorax, Phytoptus avellanae.

Gastéropodes (données J.-Y. Baugnée 2015): Clausilia bidentata, Discus rotundatus, Helix pomatia, Merdigera obscura, Trochulus hispidus.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données J.-Y. Baugnée 2015): Acer pseudoplatanus, Agrostis capillaris, Amelanchier sp., Arrhenatherum elatius, Betula pendula, Brachypodium sylvaticum, Buddleja davidii, Calystegia sepium, Carduus crispus, Carex hirta, Cerastium fontanum, Chelidonium majus, Chenopodium album, Cirsium arvense, Clematis vitalba, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Dactylis glomerata, Daucus carota, Echinochloa crus-galli, Epilobium hirsutum, Epipactis helleborine, Equisetum arvense, Eupatorium cannabinum, Fagus sylvatica, Festuca rubra, Filipendula ulmaria, Fraxinus excelsior, Galium aparine, Geranium robertianum, Geum urbanum, Glechoma hederacea, Glyceria maxima, Hedera helix, Hypericum perforatum, Ilex aquifolium, Iris pseudacorus, Juglans regia, Juncus effusus, Lathyrus pratensis, Lemna minor, Lemna minuta, Lotus pedunculatus, Lycopus europaeus, Malva sylvestris, Mentha aquatica, Mentha suaveolens, Oenothera sp., Picea abies, Picris hieracioides, Plantago lanceolata, Populus canescens, Populus x canadensis, Potentilla anserina, Potentilla reptans, Prunus avium, Prunus spinosa, Quercus robur, Ranunculus acris, Ranunculus ficaria, Ribes rubrum, Robinia pseudoacacia, Rubus sp., Rumex obtusifolius, Salix caprea, Salix cinerea, Scrophularia nodosa, Senecio jacobaea, Solanum dulcamara, Solanum nigrum, Sorbus aucuparia, Stellaria holostea, Taxus baccata, Trifolium pratense, Trifolium repens, Tussilago farfara, Typha latifolia, Urtica dioica, Urtica dioica, Vicia sepium, Viscum album.

Espèces exotiques

Plantes: Buddleja davidii, Cornus sanguinea subsp. australis, Echinochloa crus-galli, Juglans regia, Lemna minuta, Oenothera sp., Picea abies, Robinia pseudoacacia.

Animaux: Alopochen aegyptiacus, Harmonia axyridis.

Conservation

Détails

Description biologique

L'étang de Vivegnis prend place à moins de 500 m du Canal Albert, au pied d'un versant d'exposition est, le Thier de l'Abbaye. L'environnement est constitué de prairies bordées de haies irrégulières, de friches rudérales, d'une usine de conditionnement alimentaire (au sud), du versant boisé du Thier de l'Abbaye (à l'ouest) et d'habitations (surtout à l'est). Le site figure en zone d'espaces verts au plan de secteur et est repris comme zone centrale dans le PCDN d'Oupeye sous le nom de «Thiers de Beaumont et étangs de l'Abbaye de Vivegnis» (FETTER et KEVERS, 2016).

L'étang lui-même semble pauvre en végétation aquatique, mais une étude spécifique devrait y être menée vu l'accès difficile à la masse d'eau. En septembre 2015, sa surface est largement couverte de lentilles d'eau (surtout l'invasive Lemna minuta). Un groupement d'hélophytes l'entoure partiellement, largement dominé par la massette à larges feuilles (Typha latifolia), avec aussi l'épilobe hirsute (Epilobium hirsutum), le lycope d'Europe (Lycopus europaeus), l'eupatoire chanvrine (Eupatorium cannabinum), la morelle douce-amère (Solanum dulcamara), la glycérie aquatique (Glyceria maxima), l'iris jaune (Iris pseudacorus), la menthe aquatique (Mentha aquatica) qui peut former des plages assez étendues.

Les berges sont entièrement occupées par un boisement à base de peuplier grisard (Populus x canescens) et divers autres feuillus: saule cendré (Salix cinerea), frêne commun (Fraxinus excelsior), érable sycomore (Acer pseudoplatanus), chêne pédonculé (Quercus robur), aubépine à un style (Crataegus monogyna), etc. Curieusement, l'aulne glutineux (Alnus glutinosa) semble absent ou tout au moins fort rare sur le site.

On notera avec intérêt la présence d'un dépôt de tuf au niveau d'un suintement issu de la base du Thier de l'Abbaye, sur la rive occidentale de l'étang. Un inventaire bryologique préliminaire en mars 2015 (rec. J.-Y. Baugnée, det. J.-M. Couvreur) n'a toutefois pas livré les deux mousses les plus caractéristiques des tufs calcaires, ce qui laisse un doute sur la nature de la formation. En effet, parmi les sept espèces de bryophytes recensées, seules deux, Pellia endiviifolia et Brachythecium rivulare, sont tout au plus considérées comme compagnes du cortège des tufs calcaires, les autres espèces étant plus indifférentes et ubiquistes: Brachythecium rutabulum, Kindbergia praelonga, Amblystegium serpens, Oxyrrhynchium hians et Oxyrrynchium speciosum, cette dernière espèce, très proche d'O. hians, apparaissant nettement plus rare et typique des suintements.

Le versant du Thier de l'Abbaye est couvert d'un bois assez âgé dans lequel on trouve le chêne pédonculé (Quercus robur), le frêne commun (Fraxinus excelsior), l'érable sycomore (Acer pseudoplatanus), l'épicéa commun (Picea abies), le robinier faux-acacia (Robinia pseudoacacia), etc. Les ronces (Rubus spp.) abondent dans le sous-bois.

L'étang est par ailleurs bordé d'un alignement de vieux peupliers euraméricains (Populus x canadensis) entremêlés de peupliers grisards (Populus x canescens) dont certains atteignent des dimensions respectables.

La partie au sud de l'étang est occupée par une friche rudérale à ortie dioïque (Urtica dioica), gaillet gratteron (Galium aparine) et liseron des haies (Calystegia sepium) et une friche herbeuse à fromental (Arrhenathetum elatius) dans laquelle abonde la potentille rampante (Potentilla reptans), aux côtés d'autres herbacées comme le lierre terrestre (Glechoma hederacea), le trèfle des prés (Trifolium pratense), le séneçon jacobée (Senecio jacobaea), le millepertuis perforé (Hypericum perforatum), le plantain lancéolé (Plantago lanceolata), le cirse des champs (Cirsium arvense), la laîche hirsute (Carex hirta), la fétuque rouge (Festuca rubra), l'épipactis à larges feuilles (Epipactis helleborine), etc. Cette friche est en voie de boisement initié par divers arbustes comme le saule marsault (Salix caprea), le frêne commun (Fraxinus excelsior), l'aubépine à un style (Crataegus monogyna), le merisier (Prunus avium), le prunellier (Prunus spinosa) ou encore l'exotique arbre aux papillons (Buddleja davidii).

L'intérêt de l'étang de Vivegnis est évident surtout sur le plan ornithologique. Le site est connu pour abriter l'une des plus importantes colonies de héron cendré (Ardea cinerea) de Wallonie, qui a compté jusque 153 nids en 2002 (JACOB et al. 2010). Cette colonie, installée sur le versant du Thier de l'Abbaye, est depuis lors en déclin avec environ 40 nids actuellement.

Plusieurs autres oiseaux aquatiques y nichent, comme la foulque macroule (Fulica atra), la gallinule poule d'eau (Gallinula chloropus), le grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis), le canard colvert (Anas platyrhynchos). Le très discret râle d'eau (Rallus aquaticus) pourrait aussi se cantonner dans les massifs de massettes mais les observations locales sont très ponctuelles.

Ce plan d'eau s'avère également très favorable à l'estivage et l'hivernage de la sarcelle d'hiver (Anas crecca) dont des groupes atteignant les 60 exemplaires ont été vus récemment, cet attrait s'expliquant probablement par le caractère sauvage de l'endroit et sa tranquillité. Deux canards plongeurs, le fuligule milouin (Aythya ferina) et le fuligule morillon (Aythya fuligula), y sont réguliers et sont toujours susceptibles de nicher.

En ce qui concerne les autres groupes biologiques, l'inventaire reste à réaliser et on ne dispose à l'heure actuelle que de données très fragmentaires.

Divers

Sources

Observations.be.

OFFH.

Répondants de l'information

Jean-Yves BAUGNEE (SPW/DEMNA/DNE).

Date de la dernière modification de la fiche

2015-09-23