Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

3352 - Le Courtil Gras

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Chièvres
Cantonnements DNF :Mons
Surface : ha
Coordonnées :X Lambert : 107762 - Y Lambert : 141016
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

La zone humide dite du «Courtil Gras» est située dans la région limoneuse hennuyère, le long du canal Ath-Blaton, en bordure sud du village de Tongre-Notre-Dame. Traversé par le ruisseau de la Hunelle, un affluent de la Dendre, ce petit site essentiellement boisé repose sur des alluvions contenant des poches d'eau permanentes d'origine à la fois naturelle et artificielle, d'où son caractère globalement très marécageux. Dans la partie nord s'étend une aulnaie-frênaie riveraine, un habitat d'intérêt communautaire prioritaire en assez bon état de conservation, ce qui a justifié la création, en 2017, d'une réserve naturelle domaniale de 0,8 ha sur la partie communale du site. Le sous-bois héberge diverses espèces végétales intéressantes comme le cirse maraicher (Cirsium oleraceum), la véronique mouron d'eau (Veronica anagallis-aquatica) ou encore la laîche paniculée (Carex paniculata) dont les touradons caractéristiques ne passent pas inaperçus. Une peupleraie prolonge ce bosquet humide vers le sud-ouest, de part et d'autre du ruisseau. L'occurrence de plantes aquatiques intéressantes dans les points d'eau est également à souligner, notamment le cératophylle (Ceratophyllum demersum), le myriophylle en épis (Myriophyllum spicatum), le nénuphar jaune (Nuphar lutea). Il s'agit d'un endroit peu connu dont l'intérêt faunistique reste en grande partie à documenter. L'espèce la plus remarquable recensée à ce jour est le sphinx de l'épilobe (Proserpinus proserpina), un papillon nocturne assez rare, visé par le décret Natura 2000, qui se développe aux dépens des épilobes. On notera aussi la présence, dans la peupleraie, d'une colonie de corbeaux freux (Corvus frugilegus) particulièrement active comportant une quarantaine de nids.

Carto

Régions naturelles

  • B0 - Région limoneuse hennuyère

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
LadeuzeCHIEVRESHAINAUT
Tongre-Notre-DameCHIEVRESHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
MonsMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Propriétaire(s)

Commune de Chièvres (partim)

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Mons, rue Achille Legrand, 16, 7000 Mons (Tél.: 065/32.82.49 - Fax : 065/32.82.44).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6448Le Courtil Gras0.88 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Corvus frugilegusOuiNonNicheur (41 nids)2016P. Anrys
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Proserpinus proserpina2013C. Delmarche
Plantes - Plantes supérieures
Carex paniculata2016C. Delmarche, P. Anrys
Ceratophyllum demersum2005C. Delmarche
Isolepis setaceus2013C. Delmarche
Myriophyllum spicatum2005C. Delmarche
Nuphar lutea2016C. Delmarche, P. Anrys
Veronica anagallis-aquatica2016P. Anrys

Espèces exotiques

Plantes: Fallopia japonica, Symphoricarpos albus.

Oiseaux: Psittacula krameri.

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'une aulnaie-frênaie riveraine en bon état de conservation.

Menaces

Dépôts d'immondices par des riverains.

Extension possible des massifs de renouée du Japon.

Recommandations

Compléter les inventaires floristiques et faunistiques.

Eliminer les plantes invasives, en particulier la renouée du Japon.

Plan de gestion

Un plan de gestion de la RND est disponible au sein du DNF. Les grands objectifs et axes de gestion impliquent une absence d'intervention sur le peuplement forestier et le maintien du caractère ouvert des points d'eau.

La fluctuation de la nappe n'est pas en contradiction avec le maintien de l'aulnaie-frênaie.

Une attention particulière sera portée sur les espèces exotiques envahissantes présentes en bordure de la réserve, avec en priorité l'élimination de la renouée du Japon.

Les dépôts d'immondices seront éliminés et les riverains seront invités à ne plus éliminer leurs déchets à l'arrière de leurs jardins.

Une mise à jour des inventaires biologiques permettra de désigner d'éventuelles espèces cibles dans le cadre du plan de gestion de la réserve.

Accès du public

L'accès du public est limité à une partie du site, depuis l'entrée jusqu'à la mare. Des aménagements à vocation didactique pourraient être prévus en dehors de la réserve, à l'entrée proche du parking.

Détails

Description physique

Le site est localisé en région limoneuse hennuyère en bordure sud du village de Tongre-Notre-Dame, au lieu-dit «Courtil Gras», le long du canal Ath-Blaton. Il est traversé par la Hunelle, petit affluent de la Dendre qui serpente parallèlement au canal dans un axe sud-ouest/nord-est.

Ce village s'inscrit dans un paysage agricole très ouvert et au relief peu accusé, comme l'ensemble de la commune de Chièvres où les territoires boisés sont rares et concentrés surtout le long des cours d'eau.

Le site se trouve à une altitude de 45 m. Il repose sur des alluvions modernes comportant des poches d'eau d'origine naturelle et artificielle. Les sols sont globalement très humides à marécageux.

Description biologique

Le site du Courtil Gras comprend un bois humide à son extrémité nord-est, constituée actuellement en réserve naturelle domaniale, et une peupleraie alluviale dans la partie sud, de part et d'autre de la Hunelle.

La réserve est occupée par une aulnaie-frênaie riveraine, un habitat d'intérêt communautaire prioritaire en assez bon état de conservation. Le sous-bois héberge diverses espèces végétales hygrophiles: cirse maraicher (Cirsium oleraceum), laîche paniculée (Carex paniculata), reine des prés (Filipendula ulmaria), houblon (Humulus lupulus), etc.

Les poches d'eau présentes ici et là sont colonisées par des espèces aquatiques comme la véronique mouron d'eau (Veronica anagallis-aquatica), la véronique des ruisseaux (Veronica beccabunga), la renoncule scélérate (Ranunculus sceleratus), le cératophylle (Ceratophyllum demersum), le myriophylle en épis (Myriophyllum spicatum), le nénuphar jaune (Nuphar lutea).

La peupleraie n'a, à ce jour, pas fait l'objet d'inventaires floristiques.

L'intérêt faunistique du site reste à documenter, l'endroit étant encore peu connu des naturalistes.

En dehors de quelques espèces de papillons banales, la présence du sphinx de l'épilobe (Proserpinus proserpina) mérite d'être soulignée. Il s'agit d'un papillon nocturne dont la reproduction est assez rarement observée en Région wallonne et qui se développe aux dépens des épilobes (en particulier Epilobium hirsutum) et des onagres. Cette espèce d'intérêt communautaire est visée par l'annexe IV de la directive «Habitats» regroupant les espèces qui nécessitent une protection stricte.

Les peupleraies s'étendant dans la partie sud du site accueillent une colonie de corbeaux freux (Corvus frugilegus) particulièrement active comportant une quarantaine de nids (en 2016 - obs. P. Anrys).

Biblio

Divers

Répondants de l'information

Colette Delmarche (SPW/DEMNA/DNE).

Date de la dernière modification de la fiche

2017-11-29