Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

347 - Vallée de Mierdieu

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Lierneux
Cantonnements DNF :Vielsalm
Surface :7.33 ha
Coordonnées :X Lambert : 247744 - Y Lambert : 116208
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L2 - Ardenne septentrionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Bra7.33 haLIERNEUX (partim ???)LIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Vielsalm7.33 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Biotopes

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Carex canescens
Centaurea montana
Dactylorhiza maculata
Dactylorhiza majalis
Menyanthes trifoliata
Viola palustris
Plantes - Mousses
Sphagnum spp.

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Espèces protégées : Dactylorhiza fistulosa, D. maculata, Menyanthes trifoliata.
Espèces intéressantes : Aquilegia vulgaris (sic), Centaurea montana.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Abattage de la boulaie tourbeuse, lotissement. Des jalons bordent certaines parcelles pourtant très fangeuses de la plaine alluviale.

Recommandations

Protection de la boulaie, de l'aulnaie et de certaines parties de prairies.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Pêche.

Détails

Description physique

Le site s'étend le long de la vallée du ruisseau de Mierdeu, affluent de la rive droite de la Lienne, qu'il rejoint aux trous de Bra. Il comprend une boulaie tourbeuse, une aulnaie et des prairies fangeuses.

Géologie : Revinien (quartzites et phyllades) et Gedinnien (schistes et grès).

Description biologique

On observe :
- une boulaie tourbeuse à Betula pubescens 3.3, Alnus glutinosa 1.1, Sorbus aucuparia 1.1 mêlés de quelques conifères (Pinus sylvestris 2.2, Picea abies +) sur un sous-bois de Rhamnus frangula 2.2, Salix aurita 1.2, Betula pubescens 1.2, Lonicera periclymenum 1.1, Rubus sp., avec, au sol, Molinia caerulea 1.2, Juncus acutiflorus 2.2, Agrostis canina 2.2, Lysimachia vulgaris 1.2, Carex canescens 1.2, C. rostrata 2.2, Scutellaria minor +, Juncus effusus +, Epilobium palustre 1.1, Viola palustris 2.2, Angelica sylvestris +, Equisetum fluviatile +, Cirsium palustre +, des plantules d'Acer pseudoplatanus (localement très abondantes), de Quercus robur et de Sorbus aucuparia et une strate muscinale très importante dominée par Sphagnum div. sp. 3.3 et Polytrichum commune 2.2. Des parties défrichées de ce groupement sont envahies par la jonchaie acutiflore et par la magnocariçaie à Carex rostrata.
- Une aulnaie-boulaie, dans la zone qui se trouve en contrebas du bourrelet alluvial, avec Carex paniculata, Scirpus sylvaticus, Caltha palustris, Dryopteris carthusiana, D. dilatata, Galium palustre, Filipendula ulmaria, Juncus effusus, Rumex acetosa, Deschampsia cespitosa, etc.
- Des suintements (souvent ferrugineux) envahis par Cardamine amara ou Phalaris arundinacea.
- Le long du ruisseau, une galerie forestière d'aulnes. Les espèces herbacées y sont diversifiées (Glyceria fluitans, Valeriana dioica, Crepis paludosa, Carex remota, C. echinata, C. canescens, Ranunculus flammula, Lysimachia nemorum, Lotus pedunculatus, Ajuga reptans, Succisa pratensis,...).
- Une végétation plus neutrophile sur alluvions plus riches à quelques endroits des berges ou des îlots (Anemone nemorosa, Lamium galeobdolon subsp. montanum, Stachys sylvatica, Euphorbia amygdaloides, Brachypodium sylvaticum, Ranunculus ficaria subsp. bulbilifer et même Mercurialis perennis).
- Une coupe forestière, envahie par les ronces et les saules avec, parmi les hautes herbes hygrophiles, un pied de Dactylorhiza maculata.
- Des prairies qui succèdent à la boulaie et à l'aulnaie. Elles sont complexes et, par endroits, fort intéressantes. On y observe des bas-marais à Menyanthes trifoliata, Carex rostrata, Caltha palustris et dans les trous d'eau et entourés d'Anthoxanthum odoratum, Festuca nigrescens, Dactylorhiza majalis, Valeriana dioica, Rumex acetosa, Lychnis flos-cuculi, Cardamine pratensis, Ajuga reptans, Myosotis nemorosa, Veronica chamaedrys, Lathyrus linifolius subsp. montanus, Luzula multiflora, Ranunculus acris, etc. Des prairies à Persicaria bistorta et des filipendulaies existent également.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après Ferraris le site était occupé jadis par des prairies dans des bois.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).