Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

388 - Domaine de Nysdam, Etang du Gris Moulin, Etang Decellier

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :La Hulpe
Cantonnements DNF :Nivelles
Surface :54.99 ha
Coordonnées :X Lambert : 156757 - Y Lambert : 157827
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Localisé au sud-est de Bruxelles, le site s'étend sur plus de 60 hectares dans la vallée de l'Argentine, en contact direct avec le domaine Solvay. Outre la réserve naturelle RNOB de Nysdam, le périmètre comprend également trois étangs dont le Gris Moulin et le Decellier. Les habitats sont variés et riches en biodiversité: bois marécageux, roselières, cariçaies, groupements fontinaux, eaux stagnantes et courantes, etc. Il existe également plusieurs peuplements forestiers exotiques, un vieux verger ainsi que des portions aménagées pour le public. Il s'agit d'un ensemble de très grand intérêt paysager et environnemental. L'avifaune est remarquable avec notamment le pic noir (Dryocopus martius) et le râle d'eau (Rallus aquaticus). Les inventaires entomologiques ont par ailleurs révélé une diversité notable pour plusieurs groupes comme les libellules, avec trente espèces dont la libellule fauve (Libellula fulva) et l'agrion gracieux (Coenagrion pulchellum), et les araignées qui y sont représentées par plus de cent septante-cinq espèces, soit un quart de la faune belge.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • C0 - Brabant limoneux

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
La Hulpe54.99 haLA HULPEBRABANT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nivelles54.99 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Domaine de Nysdam, avenue Reine Astrid, partie basse incluant la ferme de la Longue Queue, les étangs et les anciens viviers Decellier, de la Longue Queue et du Gris Moulin, limitée par le cours de l'Argentine, la chaussée de Bruxelles, l'avenue du Château et le chemin de Gaillemarde (S) (13-01-1977).

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6742Domaine de Nysdam42,29 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Eptesicus serotinusOuiOuiSite de chasse2001
Nyctalus noctulaOuiOui2001
Pipistrellus pipistrellusOuiOuiSite de chasse2001
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Accipiter gentilisOuiNonNicheur (1 couple)2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Accipiter nisusOuiNonNicheur (1 couple)2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Acrocephalus palustrisOuiNonNicheur (2 couples)2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Acrocephalus scirpaceusOuiNonNicheur (2-10 couples)2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Anas creccaNonOuiA niché1990H. de Wavrin
Ardea cinereaOuiNonA niché2007H. de Wavrin
Aythya ferinaOuiOuiNicheur (1-2 couples)2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Aythya fuligulaOuiNonNicheur (1-2 couples)2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Botaurus stellarisOuiOuiHivernant occasionnel (Gris Moulin)H. de Wavrin
Buteo buteoOuiNonNicheur (1 couple)2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Columba oenasOuiNonNicheur (1-3 couples)2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Dendrocopos minorOuiNonNicheur probable2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Dryocopus martiusOuiNonNicheur probable2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Fulica atraNonNonNicheur (> 18 couples)2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Gallinula chloropusOuiNonNicheur (1-5 couples)2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Podiceps cristatusOuiNonNicheur (1-3 couples)2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Scolopax rusticolaNonNonNicheur probable2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Strix alucoOuiNonNicheur (1 couple)2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Tachybaptus ruficollisOuiNonNicheur (1-3 couples)2001Aves (V. Bulteau, M. Prignon)
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNon2001C. Percsy
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2001C. Percsy
Lissotriton vulgarisOuiNon2001C. Percsy
Pelophylax kl. esculentusOuiNon2001C. Percsy
Pelophylax ridibundusNonNon2001C. Percsy
Rana temporariaOuiNon2001C. Percsy
Invertébrés - Insectes - Libellules
Calopteryx splendensNonNonmax. 60 ex.2003GT Gomphus (F. Dekeulenaer, C. et N. Percsy, A. Kreuwels)
Coenagrion pulchellumOuiOuimax. 35 ex.2003AGT Gomphus (F. Dekeulenaer, C. et N. Percsy, A. Kreuwels)
Erythromma lindeniiNonNonmax. 4 ex.2002GT Gomphus (F. Dekeulenaer, A. Kreuwels)
Erythromma najasNonNonmax. 40 ex.2003GT Gomphus (F. Dekeulenaer, C. et N. Percsy, A. Kreuwels)
Erythromma viridulumNonNonmax. 20 ex.2002GT Gomphus (F. Dekeulenaer, A. Kreuwels)
Ischnura pumilioNonOuimax. 2 ex.1997GT Gomphus (A. Kreuwels)
Lestes barbarusNonNonmax. 1 ex.2001GT Gomphus (A. Kreuwels)
Libellula fulvaOuiOuimax. 11 ex.2004AGT Gomphus (C. et N. Percsy, F. Hidvégi)
Orthetrum coerulescensOuiOuimax. 1 ex. (occasionnel)1995GT Gomphus (F. Dekeulenaer)
Somatochlora metallicaNonNonmax. 1 ex.1997GT Gomphus (F. Dekeulenaer)
Sympetrum fonscolombiiNonNonmax. 2 ex.2003AGT Gomphus (C. et N. Percsy)
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Typhaeus typhoeus2001Divers observateurs
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Anisosticta novemdecimpunctata2003GT Coccinula (A. Kreuwels, JY Baugnée)
Plantes - Plantes supérieures
Calamagrostis canescens2001Divers observateurs; Ch. Muller, 2001
Carex flacca2001Divers observateurs; Ch. Muller, 2001
Carex strigosa2001Divers observateurs; Ch. Muller, 2001
Hippuris vulgaris2001Divers observateurs; Ch. Muller, 2001
Listera ovata2001Divers observateurs; Ch. Muller, 2001
Myriophyllum spicatum
Nuphar luteaGris Moulin (disparition récente)<2000?Divers observateurs; Ch. Muller, 2001
Nymphaea alba
Schoenoplectus lacustrisGris Moulin2001BDivers observateurs
Scutellaria galericulata2001Divers observateurs; Ch. Muller, 2001

Commentaires sur la faune

Mammifères (données H.de WAVRIN - ensemble du domaine Solvay):
pour le domaine Solvay, qui peuvent sans aucun doute être étendu à toute la vallée. On trouve donc de nombreux mammifères : Vulpes vulpes, Capreolus capreolus, Oryctolagus cunniculus, Erinaceus europaeus, Talpa europaea, Sorex araneus, S. minutus, Crocidura russula, Neomys fodiens, Clethrionomys glareosus, Microtus agrestis, Pitymus subterraneus, Arviola terrestris, Apodemus sylvaticus, Mustela erminea, M. putorius, M. nivalis,... et quelques chauves-souris comme Pipistrellus pipistrellus, Nyctalus noctula, Myotis mystacinus, M. daubentoni, M. nattereri, Plecotus auritus.

Oiseaux:
Alcedo atthis, Podiceps cristatus, Tachybaptus ruficollis, Ardea cinerea, Aythia fuligula, A. ferina, Anas crecca, A. clypeata, A. platyrhynchos, Pandion halietus, Rallus aquaticus, Gallinula chloropus, Fulica atra, Tringa hypoleucos, T. ochropus, Motacilla cinerea, Acrocephalus palustris, A. scirpaceus, Phalacrocorax carbo.

Batraciens:
Triturus helveticus, T. alpestris, T. vulgaris, Bufo bufo, Rana temporaria, R. esculenta.

Entomofaune (données C. Percsy, A. Kreuwels et GT Gomphus):

- Odonates: Aeshna cyanea, Aeshna grandis, Aeshna mixta, Anax imperator, Calopteryx splendens, Coenagrion puella, Coenagrion pulchellum, Cordulia aenea, Enallagma cyathigerum, Erythromma lindenii, Erythromma najas, Erythromma viridulum, Ischnura elegans, Ischnura pumilio, Lestes barbarus, Lestes sponsa, Lestes viridis, Libellula depressa, Libellula fulva, Libellula quadrimaculata, Orthetrum cancellatum, Orthetrum coerulescens, Platycnemis pennipes, Pyrrhosoma nymphula, Somatochlora metallica, Sympetrum danae, Sympetrum fonscolombii, Sympetrum sanguineum, Sympetrum striolatum, Sympetrum vulgatum.

- Lépidoptères rhopalocères: Anthocaris cardamines, Aphantopus hyperantus, Araschnia levana, Colias crocea, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Maniola jurtina, Neozephyrus quercus, Ochlodes sylvanus, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Thymelicus lineolus, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Araignées (données R. Kekenbosch, 2000-2003):
175 espèces dont Harpactea hombergi, Haplodrassus silvestris, Zelotes lutetianus, Ozyptila brevipes, Philodromus albidus, Arctosa leopardus, Pardosa saltans, Coelotes terrestris, Histopona torpida, Tegenaria silvestris, Enoplognatha tecta, Robertus neglectus, Rugathodes instabilis, Pachygnatha listeri, Erigonella hiemalis, Glyphesis servulus, Oedothorax gibbosus, Saloca diceros, Trematocephalus cristatus, Walckenaeria corniculans, Donacochara speciosa, Leptorhoptrum robustum.

Commentaires sur la flore

Espèce exceptionnelle : Hippuris vulgaris (Etang de Jolimont).
Peuplement exceptionnel de Scirpus lacustris (Etang du Gris Moulin).
En dehors de la zone humide proprement dite, diverses espèces très rares ont été trouvées dans le parc Solvay : Lycopodium clavatum, Ophrys apifera, Dactylorhiza fuchsii, Conopodium majus.
Récemment une petite colonie d'Ophioglossum vulgatum a été découverte (HENRION, 1995).

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Domaine de Nysdam: conservation d'une des principales zones humides du Brabant wallon (étangs, boisements marécageux, prairies et bois).

Menaces

Situés dans un parc de château fortement fréquenté par le public, les étangs ont eu à souffrir de deux types de problèmes principaux, à savoir la dégradation des eaux alimentant certains étangs et surtout l'augmentation des populations de poissons, en particulier des carpes. La population de Coenagrion pulchellum a connu un déclin concomitant à la croissance des densités de poissons (d'après Goffart, Mars 1999: Rapport ISB).

Recommandations

La gestion devrait viser à limiter de façon urgente les densités de poissons dans les étangs, jusqu'à obtenir des eaux claires et une végétation immergée bien développée. L'amélioration de la qualité des eaux alimentant les étangs constituera ensuite un second objectif dans la gestion des étangs des deux domaines (Solvay et Nijsdam). Elle ne pourra se réaliser qu'avec l'aide des autorités publiques pour un assainissement des eaux de l'Argentine, la rivière traversant cette vallée (d'après Goffart, Mars 1999: Rapport ISB).

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le site s'étend dans la vallée de l'Argentine, ruisseau qui prend naissance à Argenteuil et se jette dans la Lasne, un peu en aval du lac de Genval. Son cours longe la lisière sud de la forêt de Soignes qui a été ici grignotée par de très grandes propriétés privées. La rivière coule dans une vallée assez large, occupée par des étangs, des marécages, des prairies et des bois. Son intérêt paysager est remarquable, de même que son intérêt biologique, dans une région soumise à une urbanisation effrénée et où les grands domaines risquent d'être démantelés.

Le Domaine de Nysdam et ses environs comprennent plusieurs étangs, dont l'Etang Decellier, l'Etang du Gris Moulin, l'Etang de la Longue Queue.

Le fond de la vallée est occupé par des alluvions modernes de vallées, parfois tourbeuses, plus ou moins épaisses (4 à 7 m). Ces alluvions reposent souvent sur l'argile yprésienne imperméable, de même que les différents étangs aménagés le long de son cours. Les collines avoisinantes sont formées de sables bruxelliens (sables et grès calcarifères souvent décalcifiés et sable quartzeux parfois d'un beau blanc (près de l''Eglise en fer de Notre-Dame d'Argenteuil', aujourd'hui détruite) renfermant des grès lustrés arrondis, fistuleux (pierres de grotte).

On se trouve ici dans le district phytogéographique brabançon (domaine atlantique). L'altitude est comprise entre 60 et 80 m.

Description biologique

Les eaux des étangs abritent:

- une végétation flottante peu importante de Lemna minor;

- des hydrophytes comme Myriophyllum spicatum, Potamogeton crispus, P. pectinatus, Callitriche obtusangula, Nymphaea alba et Nuphar lutea;

- des espèces devenues rarissimes en Brabant comme Hippuris vulgaris. (Etang de Jolimont).

Les atterrissements et les zones peu profondes des étangs sont occupés par différentes végétations rivulaires:

- roselière à Schoenoplectus lacustris (la population de l'étang du Gris Moulin serait la dernière population importante de Wallonie);

- roselière à Phragmites australis;

- roselière à Typha latifolia;

- roselière basse à Eleocharis palustris;

- roselière à Phalaris arundinacea;

- frange à Sparganium erectum subsp. neglectum;

- groupement à Iris pseudacorus.

Ces zones sont également occupées par des magnocariçaies:

- à Carex acutiformis ou Carex acuta;

- à Carex paniculata;

- à Carex riparia.

Les berges portent des groupements végétaux variés:

- mégaphorbiaies plus ou moins étendues à Filipendula ulmaria, Valeriana repens, Eupatorium cannabinum, Epilobium hirsutum, Symphytum officinale, Cirsium oleraceum, C. palustre, Scrophularia auriculata, Solanum dulcamara, Angelica sylvestris, Mentha aquatica, Pulicaria dysenterica, Scutellaria galericulata, Lysimachia vulgaris, Scirpus sylvaticus, Lythrum salicaria, Lycopus europaeus, Lychnis flos-cuculi, Crepis paludosa,... ;

- suintements à Cardamine amara, Chrysosplenium oppositifolium, C. alternifolium,... groupements à Berula erecta, Veronica beccabunga, V. anagallis-aquatica, Apium nodiflorum, Alisma plantago-aquatica,... ;

- peuplements d'Equisetum telmateia;

- peuplements de Petasites hybridus;

- quelques peuplements de Catabrosa aquatica, Ranunculus sceleratus, Rorippa palustris, Myosoton aquaticum,...

- fourrés de Cornus sanguinea, Viburnum opulus, Salix cinerea, S. aurita, S. x multinervis, S. purpurea et franges arborées avec Alnus glutinosa, Salix alba, Fraxinus excelsior... sur lesquels grimpent Humulus lupulus et Calystegia sepium.

Au printemps, les sous-bois sont parés de nombreux Narcissus pseudonarcissus et Hyacinthoides non-scripta.

On rappelera que les collines formées de sables calcarifères sont remarquables en raison de la présence de plantes calcicoles peu communes en Brabant, comme Carex digitata, C. flacca, Carlina vulgaris, Inula conyzae,...

Divers inventaires effectués à partir de 1989 (plus particulièrement par F. Dekeulenaer, C. Percsy et A. Kreuwels), ont mis en évidence la richesse entomologique du Domaine de Nysdam, et notamment l'étang du Gris Moulin.

Les Odonates constituent sans nul doute le groupe le mieux connu, avec pas moins de 30 espèces répertoriées à ce jour! Coenagrion pulchellum et Libellula fulva en sont les éléments les plus remarquables. Ces deux espèces sont en effet très rares en Wallonie et à Bruxelles et sont considérées comme menacées. Une importante population de Calopteryx splendens est également présente le long de l'Argentine.

Les araignées de la réserve de Nysdam ont été inventoriées de 2000 à 2003 (KEKENBOSCH, 2008), ce qui a conduit à l'identification de 175 espèces, soit 1/4 de la faune belge. Au moins 22 de ces espèces figurent sur la liste rouge des araignées menacées de Flandre: Harpactea hombergi, Haplodrassus silvestris, Zelotes lutetianus, Ozyptila brevipes, Philodromus albidus, Arctosa leopardus, Pardosa saltans, Coelotes terrestris, Histopona torpida, Tegenaria silvestris, Enoplognatha tecta, Robertus neglectus, Rugathodes instabilis, Pachygnatha listeri, Erigonella hiemalis, Glyphesis servulus, Oedothorax gibbosus, Saloca diceros, Trematocephalus cristatus, Walckenaeria corniculans, Donacochara speciosa, Leptorhoptrum robustum.

Lors de cette étude, les cortèges d'araignées suivants ont été reconnus dans les différentes stations inventoriées:

* station 1: bords d'une petite roselière à Schoenoplectus lacustris, avec une strate arbustive bien développée; 51 espèces, les dominantes étant Pirata hygrophilus, Oedothorax gibbosus et Bathyphantes gracilis;

* station 2: hêtraie silicicole à Lonicera periclymenum et Teucrium scorodonia, assez bien pourvue en bois mort au sol; 46 espèces, dominées par Macrargus rufus, Coelotes terrestris et Microneta viaria;

* station 3: plantation de Larix decidua avec Dryopteris dilatata; 55 espèces, les dominantes sont Monocephalus fuscipes, Pachygnatha listeri et Centromerus sylvaticus;

* station 4: friche à Urtica dioica hygrocline; 45 espèces, les dominantes étaient Pardosa amentata, Pirata hygrophilus et Bathyphantes gracilis;

* station 5: aulnaie marécageuse à Alnus glutinosa et Alnus incana, à strate muscinale très riche; 51 espèces recensées dont les dominantes Macrargus rufus, Monocephalus fuscipes, Centromerus sylvaticus;

* station 6: roselière à Phragmites australis, accolée à une zone à Betula pendula; seulement 28 espèces d'araignées recensées dont 3 dominantes: Pardosa amentata, Pirata hygrophilus et Monocephalus fuscipes;

* station 7: cariçaie à Carex acutiformis, gérée durant l'hiver 2002-2003 (suppression des ligneux et fauche); 43 espèces dont 3 dominantes: Pirata hygrophilus, Oedothorax gibbosus, Pardosa amentata;

* station 8: friche récente et hétérogène à Urtica dioica et à Carex acutiformis; 40 espèces dont les suivantes dominent largement: Oedothorax retusus, Pardosa amentata et Oedothorax fuscus;

* station 9: friche dense à Festuca sp., Dactylis glomerata, Cirsium sp.; 45 espèces dont Pardosa amentata, Pardosa pullata et Oedothorax retusus.

Monument naturel

Etangs.

Monument historique

Château de la Longue Queue. Ferme de la Ramée.

Histoire du site

La carte de Ferraris nous donne beaucoup de renseignements sur le paysage local vers la fin du 18ème siècle.

Carte VI 78 (2): il n'y a encore aucun étang dans le domaine d'Argenteuil; par contre un étang en forme de L inversé existe à Gaillemarde (la branche horizontale du L inversé est sans doute l'emplacement actuel de la roselière, la branche verticale doit être l'actuel étang de la propriété Jolimont); un étang existe à la ferme de la Ramée; l'étang Decellier existe déjà, suivi de deux pièces d'eau plus petites (sans doute des viviers).

Carte VI 95 (1) : l'étang du Gris Moulin existe déjà de même que l'étang appelé actuellement "étang de la Longue Queue"; deux étangs sont creusés dans un vallon adjacent situé au nord de l'Argentine; le Grand Etang de la Papeterie est déjà aménagé. En aval de cet étang, jusqu'au confluent avec la Lasne, la plaine alluviale est occupée par des prairies et (rarement) par des bois. L'étang de Genval n'existe pas encore, ni l'étang situé en aval de l'étang du Gris Moulin (en forme de paramécie).
En conclusion, beaucoup d'étangs sont d'origine très ancienne.

Divers

Sources

ZHIB
OFFH
RNOB

Répondants de l'information

Réserves Naturelles RNOB NATAGORA

Date de la dernière modification de la fiche

2015-01-20