Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

391 - Noue de Morsehan

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Bouillon
Cantonnements DNF :Bouillon
Surface :2.54 ha
Coordonnées :X Lambert : 200381 - Y Lambert : 52967
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L5 - Ardenne méridionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Bouillon2.54 haBOUILLONLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Bouillon2.54 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Acorus calamus
Carex acuta
Myriophyllum verticillatum

Commentaires sur la faune

La noue offre de nombreux abris très tranquilles pour les oiseaux (poule d'eau) et pour les batraciens.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

Impatiens glandulifera,

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Curage, grenouillage.

Recommandations

La noue est en voie d'atterrissement. Sans intervention, elle pourrait se combler complètement.
Le rachat et la création d'une réserve naturelle nous paraît souhaitable.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le site se trouve au sud de Bouillon, à quelques centaines mètres en amont du château-fort. Il se trouve au pied du versant sur lequel sont établis la ferme de Morsehan et de l'Internat, non loin de la route de Sedan, dans la plaine alluviale de la Semois.
C'est une longue noue étroite, en communication avec la Semois, à son extrémité nord. Elle est en grande partie atterrie, mais des zones d'eau libre subsistent çà et là.
A cet endroit, la Semois traverse les assises du Siegenien inférieur.

Description biologique

On y observe, d'amont en aval, une mosaïque de groupements étroitement imbriqués :
- une prairie à Alopecurus geniculatus, accompagné de Persicaria hydropiper, Ranunculus repens, Poa trivialis, Juncus effusus, Stellaria nemorum, Mentha arvensis, Gnaphalium uliginosum, Veronica beccabunga, Galium palustre, ect.;
- un groupement à Berula erecta;
- une roselière à Phalaris arundinacea (CORINE 53.16);
- une roselière à Rumex hydrolapathum;
- une roselière à Glyceria maxima, très envahissante, tendant à supplanter les autres groupements (CORINE 53.15);
- une roselière à Iris pseudacorus;
- une roselière à Acorus calamus (CORINE 53.144);
- une roselière à Sparganium erectum, Alisma plantago-aquatica (CORINE 53.4);
- une roselière à Typha latifolia (CORINE 53.13);
- une magnocariçaie à Carex acuta (CORINE 53.2121);
- une scirpaie à Scirpus sylvaticus (CORINE 37.219);
- une mégaphorbiaie à Filipendula ulmaria (CORINE 37.1);
- un groupement à Lemna minor (CORINE 22.411);
- un groupement à Myriophyllum verticillatum, Potamogeton sp (CORINE 22.431) (inaccessible).
- un Bidention à Bidens cernua (CORINE 22.33);
- un groupement à Glyceria fluitans (Glycerio-Sparganion, CORINE 53.4);
- une prairie à Holcus lanatus, Deschampsia cespitosa,...
- un groupement à Cardamine amara;
- des fourrés de saules, encore peu envahissants.
Divers plantes palustres sont dispersées dans la noue comme Stachys palustris, Lythrum salicaria, Lycopus europaeus, Angelica sylvestris, Impatiens noli-tangere, I. glandulifera, très abondante dans la vallée de la Semois, Lysimachia vulgaris, Eupatorium cannabinum, Achillea ptarmica, Caltha palustris, Equisetum fluviatile, Valeriana repens, Mentha aquatica,...(CORINE 37.7).
Berge de la Semois :
La berge de la Semois en aval de la noue est fort belle et riche en espèces dont une bonne partie des plantes présentes dans la noue.
La partie moyenne de la berge est peu intéressante, car elle se trouve en bordure d'un pré de fauche. Les plantes palustres y sont fort dispersées et quelques rares souches d'aulnes y subsistent.
La partie amont est occupée par une large bande de plusieurs mètres de large où se rassemblent diverses espèces des roselières dont principalement Glyceria maxima, Acorus calamus,...
Notons que la rive gauche de la Semois est boisée par des aulnes, des frênes, etc.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

La ferme de Mortehan, du XVIIIe siècle, à l'abandon pour le moment.

Histoire du site

Pas de données disponibles.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).