Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

403 - Vallée de la Mandebras à Gennevaux

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Léglise
Cantonnements DNF :Habay-la-Neuve
Surface :45.09 ha
Coordonnées :X Lambert : 236538 - Y Lambert : 56073
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site est localisé dans la partie supérieure de la vallée de la Mandebras, en Ardenne méridionale, à l'ouest de la Forêt d'Anlier. Il comprend un complexe de prairies de fauche non amendées et de prés humides d'un grand intérêt botanique, ainsi que des formations boisées comme des chênaies pédonculées et des boulaies à sphaignes, également très intéressantes. Actuellement, seule une partie est protégée et gérée par les Réserves Naturelles RNOB. On y rencontre diverses plantes remarquables comme la scorzonère (Scorzonera humilis), la pédiculaire des bois (Pedicularis sylvatica), le trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata), etc. Plusieurs papillons rares sont présents localement, dont le nacré de la bistorte (Proclossiana eunomia). L'avifaune nicheuse comprend notamment la pie-grièche écorcheur (Lanius collurio) et le faucon hobereau (Falco subbuteo).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L5 - Ardenne méridionale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Léglise45.09 haLEGLISELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Habay-la-Neuve45.09 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Oui  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
471Mandebras36,73 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus trivialisOuiNonDemande d'agrément 2007
Casmerodius albus hivernant2011S.Pierret (DEMNA)
Emberiza schoeniclusOuiNonDemande d'agrément 2007
Falco subbuteoOuiNon1998Ph. Goffart
Gallinago gallinagoOuiOuiHivernant2011S.Pierret (DEMNA)
Lanius collurioOuiNonNicheur, 2 couples en 20112011S.Pierret (DEMNA)
Lanius excubitorOuiOuihivernant2011S.Pierret (DEMNA)
Milvus migransOuiOuiPrésence2008F. Hollander
Saxicola torquatusOuiNonNicheur - 2 couples (2011)2011S.Pierret (DEMNA)
Streptopelia turturOuiOui1998Ph. Goffart
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon1998Ph. Goffart
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria eunomiaOuiOuiDemande d'agrément 2007
Boloria seleneNonNon1998GT Lycaena (Ph. Goffart)
Lycaena helleOuiOuiMax 4ex.2010S.Pierret (DEMNA)
Lycaena hippothoeNonOui1ex.2011S.Pierret (DEMNA)
Lycaena tityrusNonNonMax 2ex.2010S.Pierret (DEMNA)
Pyrgus malvaeNonOui1998GT Lycaena (Ph. Goffart)
Satyrium pruniNonNon1ex.2011S.Pierret (DEMNA)
Invertébrés - Insectes - Libellules
Calopteryx virgoNonNon1998G.T. Gomphus (Ph. Goffart)
Cordulia aeneaNonNon1998G.T. Gomphus (Ph. Goffart)
Plantes - Plantes supérieures
Briza media2011S.Pierret (DEMNA)
Carex acutiformisDemande d'agrément 2007
Carex canescens1999P. Martin et al.
Carex hostiana1999P. Martin et al.
Carex panicea2011S.Pierret (DEMNA)
Carex pulicaris1999P. Martin et al.
Carex vesicaria1999P. Martin et al.
Carum carvi1998Ph. Goffart
Comarum palustre2011S.Pierret (DEMNA)
Dactylorhiza majalisMax 500ex.2011AS.Pierret (DEMNA)
Eriophorum angustifolium2011S.Pierret (DEMNA)
Listera ovataMax 2ex.2010S.Pierret (DEMNA)
Menyanthes trifoliata2011S.Pierret (DEMNA)
Nardus stricta2011S.Pierret (DEMNA)
Pedicularis sylvatica2011S.Pierret (DEMNA)
Platanthera chlorantha1999P. Martin et al.
Scorzonera humilisTrès abondant !2011AS.Pierret (DEMNA)
Selinum carvifoliaDemande d'agrément 2007
Succisa pratensisDemande d'agrément 2007
Valeriana dioica2011S.Pierret (DEMNA)
Veronica scutellataDemande d'agrément 2007
Viola palustris2011S.Pierret (DEMNA)

Commentaires sur la faune

Demande d'agrément 2007:

Mammifères: Capreolus capreolus, Sus scrofa.

Oiseaux: Buteo buteo, Falco tinnunculus, Falco subbuteo, Streptopelia turtur, Alauda arvensis, Anthus trivialis, Troglodytes troglodytes, Turdus philomelos, Turdus merula, Sylvia borin, Sylvia atricapilla, Sylvia curruca, Sylvia communis, Phylloscopus collybita, Phylloscopus trochilus, Parus major, Aegithalos caudatus, Lanius collurio, Garrulus glandarius, Fringilla coelebs, Emberiza citrinella, Emberiza schoeniclus.

Reptiles: Zootoca vivipara.

Amphibiens: Rana temporaria.

Lépidoptères: Anthocharis cardamines, Araschnia levana, Boloria selene, Coenonympha pamphilus, Euthrix potatoria, Gonepteryx rhamni, Lycaena helle, Lycaena tityrus, Pieris brassicae, Pieris napi, Polyommatus icarus, Boloria eunomia, Pyrgus malvae.

Odonates: Pyrrhosoma nymphula.

Commentaires sur la flore

Demande d'agrément 2007:
Acer pseudoplatanus, Achillea ptarmica, Agrostis canina, Ajuga reptans, Alchemilla glabra, Alchemilla xanthochlora, Alisma plantago-aquatica, Alnus glutinosa, Alopecurus pratensis, Anemone nemorosa, Angelica sylvestris, Anthoxanthum odoratum, Anthriscus sylvestris, Athyrium filix-femina, Bellis perennis, Betula pendula, Betula pubescens, Calluna vulgaris, Caltha palustris, Cardamine amara, Cardamine pratensis, Carex acutiformis, Carex canescens, Carex demissa, Carex hostiana, Carex nigra, Carex panicea, Carex rostrata, Carex vesicaria, Centaurea gr. jacea, Cerastium fontanum, Cirsium arvense, Cirsium palustre, Comarum palustre, Crataegus laevigata, Crataegus monogyna, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Dactylorhiza majalis, Deschampsia cespitosa, Deschampsia flexuosa, Digitalis purpurea, Dryopteris carthusiana, Equisetum arvense, Equisetum fluviatile, Equisetum palustre, Equisetum sylvaticum, Eriophorum angustifolium, Fagus sylvatica, Festuca rubra, Filipendula ulmaria, Frangula alnus, Galeopsis tetrahit, Galium aparine, Galium mollugo, Galium palustre, Galium saxatile, Galium uliginosum, Glyceria fluitans, Heracleum sphondylium, Holcus lanatus, Holcus mollis, Iris pseudacorus, Juncus acutiflorus, Juncus effusus, Lonicera peryclimenum, Lotus pedunculatus, Luzula campestris, Luzula multiflora, Lychnis flos-cuculi, Lycopus europaeus, Maianthemum bifolium, Malus sylvestris, Melampyrum pratense, Mentha arvensis, Menyanthes trifoliata, Molinia caerulea, Myosotis nemorosa, Myosotis sylvatica, Pedicularis sylvatica, Persicaria bistorta, Phleum pratense, Picea abies, Plantago lanceolata, Poa trivialis, Populus tremula, Prunus spinosa, Pteridium aquilinum, Quercus petraea, Quercus robur, Ranunculus acris, Ranunculus ficaria, Ranunculus flammula, Ranunculus repens, Rubus idaeus, Rumex acetosa, Rumex obtusifolius, Salix aurita, Salix cinerea, Salix caprea, Sambucus nigra, Sambucus racemosa, Scorzonera humilis, Scrophularia nodosa, Selinum carvifolia, Sorbus aucuparia, Sparganium erectum, Stellaria alsine, Stellaria media, Taraxacum sp., Trifolium pratense, Trifolium repens, Typha latifolia, Urtica dioica, Vaccinium myrtillus, Valeriana dioica, Valeriana repens, Veronica beccabunga, Viburnum opulus, Vicia sepium, Viola palustris.
MARTIN et al., 1999:
Agrostis canina, Agrostis capillaris, Agrostis stolonifera, Ajuga reptans, Alnus glutinosa, Angelica sylvestris, Anthoxanthum odoratum, Briza media, Caltha palustris, Cardamine pratensis, Carex canescens, Carex demissa, Carex echinata, Carex hostiana, Carex panicea, Carex pulicaris, Carex rostrata, Carex vesicaria, Cirsium palustre, Comarum palustre, Crepis paludosa, Cynosurus cristatus, Dactylorhiza majalis, Danthonia decumbens, Deschampsia cespitosa, Equisetum fluviatile, Eriophorum angustifolium, Festuca filiformis, Festuca rubra, Festuca rubra subsp. commutata, Galium palustre, Hieracium lactucella, Holcus lanatus, Juncus acutiflorus, Juncus bufonius, Juncus conglomeratus, Lotus pedunculatus, Lycopus europaeus, Mentha aquatica, Mentha arvensis, Menyanthes trifoliata, Molinia caerulea, Myosotis nemorosa, Myosotis scorpioides, Nardus stricta, Pedicularis sylvatica, Plantago lanceolata, Platanthera chlorantha, Polygala serpyllifolia, Persicaria bistorta, Prunella vulgaris, Ranunculus flammula, Rhinanthus minor, Rumex acetosa, Scorzonera humilis, Succisa pratensis, Trifolium pratense, Trifolum repens, Valeriana dioica, Valeriana repens.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un ensemble de prairies de fauche non amendées de grand interêt biologique.

Menaces

Creusement d'étangs dans certaines prairies non encore protégées !

Les prairies à molinie qui subsistent doivent impérativement être préservées et entretenues de manière adéquate. L'entretien peut être assuré par un fauchage tardif avec exportation de la litière ou, lorsqu'il est devenu impossible, par pâturage bovin très extensif en période de végétation. Tout drainage doit être interdit et l'utilisation d'amendements doit être proscrit.

Les prairies mésophiles de fauche sont menacées par la modification du régime d'exploitation (pâturage plutôt que fauche ; transformation en culture - maïs, céréales, prairies temporaires, sapins de Noël - ou abandon) et par l'utilisation généralisée des amendements minéraux et organiques. La transformation en pâture ou l'abandon concerne surtout les sols à relief important (difficulté de mécanisation), tandis que le labour concerne principalement des parcelles en terrain plat ou peu pentu. L'utilisation d'engrais minéraux et d'amendements qui permet d'augmenter la productivité des prairies et donc la charge en bétail ou la fréquence des récoltes (ensilage plutôt que fanage), a un effet très marqué sur leur composition végétale. Les espèces frugales disparaissent et les espèces caractéristiques des prés de fauche régressent au profit des espèces des pâtures fortement amendées. Enfin, l'abandon se marque par l'extension de quelques espèces très compétitives et par l'installation de semis d'espèces ligneuses assurant à terme la reconstitution de la forêt.

Recommandations

Afin de maintenir dans un bon état de conservation l'habitat 6410 et surtout de conserver la station à D.fistulosa, il faut préconiser un fauchage tardif avec zones refuges. De plus, aucuns apports d'engrais ou de matières fertilisantes  sous quelles formes (fumures) ne seront apportés à la parcelle totale.

Les prairies enfrichées ou embroussaillées doivent d'abord être restaurées par fauchage, coupe des buissons et exportation avant d'envisager leur entretien.

Le régime de fauche traditionnel doit être conservé (récolte de foin, avec une ou deux fauches par an) et, si possible, réinstauré. La première fauche est idéalement réalisée lors de la floraison des graminées, en principe en juillet, mais la date de fauche pourra être éventuellement modulée en fonction de la saison, de l'altitude ou de contraintes liées à la présence d'espèces animales particulières. La fauche du regain peut éventuellement être remplacée par un pâturage de fin de saison.

Plan de gestion

Un plan de gestion des parcelles des Réserves Naturelles RNOB est détaillé dans le dossier de demande d'agrément (COLLECTIF, 2007).

Accès du public

L'accès au public de la réserve naturelle sera limité dans le cadre de visites guidées, lors des chantiers de gestion ou toute autre activité organisée dans le site et avalisée par la commission de gestion.

Les véhicules motorisés et vélos tout terrain ne seront pas admis dans la réserve, à l'exception des engins agricoles et autres destinés à la gestion du site (fauche, débroussaillage, ...).

Les études scientifiques seront suscitées et menées après accord de la commission de gestion.

Pour des motifs de sécurité publique, de protection d'espèces ou de travaux de gestion, la commission de gestion peut interdire temporairement certains accès.

Détails

Description physique

Le site se trouve dans la vallée de la Mandebras, affluent de la Rulles elle-même affluent de la Semois (bassin hydrographique de la Meuse). Il fait partie du district phytogéographique ardennais.

A l'est du village de Gennevaux, où sont concentrées la plupart des parcelles gérées par les RNOB, la vallée est très évasée et occupée par des prés de fauche et des prairies pâturées plus ou moins régulièrement.

Géologie : Siegenien moyen.

Description biologique

D'après J. SAINTENOY-SIMON, sur base de relevés datant du début des années 1990, on observe les végétations suivantes :
- des mégaphorbiaies ou filipendulaies avec le cortège habituel: Filipendula ulmaria, Persicaria bistorta, Valeriana repens, Angelica sylvestris, ... ;
- des prairies maigres, très riches en espèces, parmi lesquelles : Selinum carvifolia très abondant, Holcus lanatus, Festuca rubra subsp. commutata, Poa pratensis, Anthoxanthum odoratum, Cynosurus cristatus, Briza media, Juncus effusus var. compactus, Juncus conglomeratus, Carex pallescens, Carex ovalis, Carex nigra, Carex echinata, Carex panicea, Achillea ptarmica, Lotus pedunculatus, Rumex acetosa, Succisa pratensis, Rhinanthus minor, Vicia cracca, Lychnis flos-cuculi, Dactylorhiza majalis, Scorzonera humilis, etc. ;
- des jonchaies hautes à Juncus acutiflorus, Equisetum fluviatile, Veronica scutellata, Ranunculus flammula, Epilobium palustre, ...;
- des bas-marais à Carex rostrata, Comarum palustre, Menyanthes trifoliata, Sphagnum apiculatum, etc. ;
- des scirpaies à Scirpus sylvaticus ;
- des groupements à Glyceria fluitans, Alisma plantago-aquatica, Sparganium erectum, Veronica beccabunga en bordure de la Mandebras (Glycerio-Sparganion) ;
- des groupements à Montia fontana, Gnaphalium uliginosum, Isolepis setacea, Juncus bufonius, Juncus bulbosus, Alopecurus geniculatus, Stellaria alsine, Persicaria hydropiper sur les vases du ruisseau ;
- des cariçaies à Carex nigra, Carex canescens, Carex rostrata, Eriophorum angustifolium, ...;
- des prairies sèches maigres à Danthonia decumbens, Pedicularis sylvatica, Platanthera chlorantha, Dactylorhiza majalis, Briza media, Luzula multiflora var. congesta, Carex panicea, etc. ;
- des fourrés de Salix aurita, S. cinerea, S. x multinervis.
MARTIN et al. (1999) ont décrit un pré de fauche à la flore remarquable à l'est de Gennevaux, d'une superficie d'environ 3 ha. Ils y ont recensé plus de 60 taxons dont 8 espèces de Carex et plusieurs plantes en regression. L'enchevêtrement des groupements y est extrême, ce qui complique toute analyse phytosociologique. Néanmoins, on y reconnait :
- des éléments de bas-marais à Carex canescens, Eriophorum angustifolium, Carex echinata, Carex rostrata, Lotus pedunculatus, ...
- des éléments de moliniaie à Molinia caerulea, Carex panicea, Carex pulicaris, Carex hostiana, Platanthera chlorantha, Succisa pratensis, Scorzonera humilis (très abondant !), ...
- des éléments de nardaie méso-hygrophile à Nardus stricta, Festuca filiformis, Polygala serpyllifolia, Danthonia decumbens, Pedicularis sylvatica, etc.
En ce qui concerne les parcelles achetées par les Réserves Naturelles RNOB (env. 6 ha), une description détaillée est fournie dans le dossier de demande d'agrément (COLLECTIF, 2007). La cartographie des habitats a été réalisée en 2006.
On distingue deux parties très différentes:
A) La partie nord, sur l'ancienne commune d'Ebly, comprend deux petites parcelles situées à la zone de source de la Mandebras, au coeur du Bois du Chêne. Elle représente un îlot feuillu d'un grand intérêt biologique, au sein d'un vaste massif enrésiné. On y rencontre en mélange:
- la boulaie tourbeuse à sphaignes, sur sol marécageux acide, caractérisée par des tapis de sphaignes (Sphagnum spp.) au niveau du sol et une strate herbacée avec Molinia caerulea, Equisetum sylvaticum, Vaccinium myrtillus, Viola palustris, Calluna vulgaris, Polytrichum commune, Carex canescens, ...
- la chênaie pédonculée à bouleau, occupant les zones à argiles blanches et les petites terrasses caillouteuses, sur des substrats oligotrophes et souvent humides; le sous-bois comporte notamment Salix aurita.
B) La partie sud, sur Léglise, est constituée d'un complexe de prairies humides où l'on distingue:
- des bas-marais acides à Carex canescens, Carex nigra, Carex rostrata, Carex vesicaria, Comarum palustre, Galium palustre, Galium uliginosum, Viola palustris, Sphagnum spp. ;
- un radeau flottant à Menyanthes trifoliata, présent à un endroit de la réserve, en mosaïque avec un bas-marais ;
- des jonçaies hautes à Juncus acutiflorus, renfermant le cortège habituel comprenant Cirsium palustre, Lotus pedunculatus, Rumex acetosa, Ranunculus acris, Carex nigra, Persicaria bistorta, Lychnis flos-cuculi, Valeriana dioica, etc.
- des prairies humides oligotrophes du Molinion, surtout représentées pour l'instant en périphérie de parcelles en réserve, avec entre autre Carex panicea, Pedicularis sylvatica, Scorzonera humilis, Molinia caerulea, Luzula campestris, Selinum carvifolia, Valeriana dioica, ...
- des prairies de fauche humides à Deschampsia cespitosa et Persicaria bistorta, à l'abandon depuis quelques années comme en témoigne le développement des touradons de canche ;
- des prairies de fauche humides à Holcus lanatus, Alopecurus pratensis, Poa trivialis, Caltha palustris, Cirsium palustre, Dactylorhiza majalis, Juncus effusus, incluant aussi quelques éléments de prairies mésophiles comme Ranunculus repens ou Rumex acetosa ;
- des mégaphorbiaies à hautes herbes dominées par Filipendula ulmaria, avec aussi Angelica sylvestris, Equisetum palustre, Juncus effusus, Persicaria bistorta, Sparganium erectum, etc. ;
- des magnocariçaies à Carex vesicaria ;
- des groupements de sources pauvres en bases, avec Stellaria alsine, Cardamine amara, Caltha palustris, etc. ;
- des radeaux flottants de Ranunculus aquatilis, dans le lit de la rivière ;
- des prairies méso-hygrophiles pâturées, rattachées notamment au Junco-Cynosuretum ;
- des prairies de fauche mésophiles à Alopecurus pratensis, Anthriscus sylvestris, Cardamine pratensis, Centaurea gr. jacea, Dactylis glomerata, Ranunculus acris, etc.
On note dans les parcelles en réserve des fourrés de divers types :
- fourrés neutro- à acidoclines sur sols frais, avec Crataegus monogyna, Crataegus laevigata, Prunus spinosa, Rubus gr. fruticosus, Sambucus nigra, ... ;
- fourrés de recolonisation des sols pauvres et acides à Frangula alnus, Sorbus aucuparia, Cytisus scoparius, Sambucus racemosa, Betula pendula, etc. ;
- des saussaies marécageuses à Salix aurita et Salix cinerea.
Enfin, quelques très petites superficies boisées sont visibles dans cette partie de la réserve naturelle, principalement sous la forme d'aulnaies rivulaires à Alnus glutinosa, Cardamine amara, Filipendula ulmaria, Valeriana repens, etc., et d'une aulnaie marécageuse mésotrophe à Betula sp., Cirsium palustre, Angelica sylvestris, Iris pseudacorus, Filipendula ulmaria, etc.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Sur la carte de Ferraris (18ème siècle), le site était occupé par des prairies humides incluses dans des landes.

Divers

Sources

ZHIB

Cartographie Natura2000

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON (1994). Réserves Naturelles RNOB NATAGORA

S.PIERRET. SPW/DEMNA

Date de la dernière modification de la fiche

2013-04-15