Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

445 - Etang et Ruisseau de Boiron

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Ruisseau des Queues
Communes :Gedinne
Cantonnements DNF :Beauraing
Surface :74.13 ha
Coordonnées :X Lambert : 188414 - Y Lambert : 75615
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site est constitué de zones humides, étangs et ruisseaux situés en amont et en aval de l'étang de Boiron, bien connu dans la région. Il est fréquenté par diverses espèces d'oiseaux aquatiques qui utilisent l'étang et le complexe de zones humides comme halte migratoire ou comme site d'hivernage : grèbe huppé, grande aigrette, harle bièvre, canard siffleur, balbuzard pêcheur, ... A noter également, la présence du castor, de la vipère péliade et de nombreuses espèces de libellules. (source: Natagora 2007, dossier de presse nouvelles réserves)

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L8 - Ardenne occidentale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Gedinne9.74 haGEDINNENAMUR
Rienne38.24 haGEDINNENAMUR
Sart-Custinne26.15 haGEDINNENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Beauraing74.13 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Proposition de classement en cours.Le site a été placé sur la liste de sauvegarde.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Oui  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
RNOB_222Boiron

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Ardea cinereaOuiNon
Aythya ferinaOuiOui
Podiceps cristatusOuiNon
Plantes - Plantes supérieures
Calamagrostis canescens
Carex canescens
Carex paniculata
Carex tomentosa
Carex vesicaria
Comarum palustre
Eleocharis acicularis
Eriophorum angustifolium
Montia fontana
Nardus stricta
Platanthera bifolia
Poa palustris
Ranunculus peltatus
Typha angustifolia
Viola palustris

Commentaires sur la faune

Nidification de Aethya ferina, Podiceps cristatus.
Présence de Ardea cinerea.
Important relais migratoire pour les oiseaux d'eau.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un étang (et de ses abords) d'un grand intérêt biologique et paysager.

Menaces

'D'après la propriétaire de l'étang, celui-ci a souffert pendant des années de la pollution provenant des eaux usées du village de Rienne. Les égouts venaient se déverser dans l'étang. C'est ainsi qu'on peut trouver maintenant divers détritus en queue d'étang (ruisseau des Queues). D'autre part, il semble que certains venaient y faire la vidange de leurs camions ou tracteurs. Il est arrivé qu'une nappe de mazout se forme à la surface de l'eau, provoquant la mort des poissons.

Vers 1980, une station d'épuration a été construite, traitant les eaux usées du village de Rienne. La situation s'est alors améliorée, mais il arrive que la station soit surchargée par le lisier.
Le niveau de l'eau est maintenu constant, sauf lorsque l'on pêche les poissons (pêche au filet). Les poissons élevés dans l'étang sont surtout formés de 'blanc'. L'élevage est extensif et il ne semble pas y avoir eu de chaulage.

La construction d'un village de vacances et d'un parc d'attractions. Ce projet n'a pas abouti pour le moment.
Un autre projet prévoit la création d'un village de vacances sur 4-5ha. Le reste du site serait géré par le Club ardennais. Dans ce projet l'étang serait exclusivement réservé à la nature et les sports nautiques ne seraient pas autorisés. La pêche serait autorisée sur l'étang aval.'

Recommandations

La protection de cet étang s'impose.
Changement de statut au plan de secteur, zone N ou R.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

L'étang de Boiron se trouve à l'est du village de Rienne et au sud de la route de Rienne à Gedinne. Il est alimenté par des sources et par deux petits ruisseaux, l'un sans nom sur la carte topographique, et l'autre appelé ruisseau des Queues. En aval du Moulin, il est suivi d'un étang plus petit dont l'exutoire est le ruisseau de Boiron, tributaire du bassin de la Houille.

Le socle est formé par le Gedinnien (G2a : assise d'Oignies, schistes bigarrés avec grès et arkoses).

Il s'agit d'un étang de pisciculture destiné au réempoissonnement d'autres étangs.

Son intérêt paysager est très grand.

Description biologique

A. L'étang
Au nord et à l'ouest, l'étang présente d'importantes zones d'atterrissement. On observe :
- une végétation flottante à Lemna minor (CORINE 22.411);
- des 'radeaux' de Persicaria amphibia (CORINE 22.4315);
- une cariçaie à Carex vesicaria (CORINE 53.214);
- une cariçaie à Carex disticha et Persicaria amphibia;
- une jonchaie à Juncus acutiflorus avec Equisetum fluviatile, Epilobium palustre, Galium palustre,...(CORINE 54.422);
- une roselière à Glyceria maxima (CORINE 53.15);
- une roselière à Typha latifolia (CORINE 53.13);
- une roselière à Phalaris arundinacea (CORINE 53.16);
- une filipendulaie (CORINE 37.1);
- des prairies abandonnées, formées de divers groupements mosaïqués. Très riches en espèces (Angelica sylvestris, Filipendula ulmaria, Caltha palustris, Persicaria bistorta, Festuca nigrescens, Lathyrus linifolius var. montanus, Molinia caerulea...), elles évoluent vers la filipendulaie;
- un fragment de prairie mésophile apparentée au Triseto-Polygonion bistorti (CORINE 38.3);
- une végétation d'hélophytes le long des berges (Lycopus europaeus, Lysimachia vulgaris,...);
- des fourrés de saules;
- des fourrés de prunelliers (CORINE 31.811).
Nous n'avons pas observé d'espèces du Littorellion.
(N.B. l'observation d'un Littorellion à Boiron a été faite par J.R. DE SLOOVER. Cette information, non publiée, figure dans SCHUMACKER et al. 1977, p.291 : 'Cette association (Eleocharis acicularis du Littorellion) a été notée aussi à Sart-Custinne, à l'étang de Boiron (district ardennais, province de Namur, Belgique) (obs. J.R. DE SLOOVER))'
La cause en est sans doute l'eutrophisation de l'étang qui se traduit par l'apparition d'importantes roselières à Glyceria maxima et le niveau maintenu constant du niveau de l'eau. Mais certaines zones de l'étang sont pratiquement inaccessibles et ces espèces pourraient s'être maintenues là.
Les roselières à Glyceria maxima seraient d'apparition relativement récente, d'après les propriétaires de l'ancien moulin-hôtel.
b. Ruisseaux
L'étang de Boiron est alimenté principalement par deux ruisseaux :
- le ruisseau des Queues, jadis très pollué, mais dont la situation s'est améliorée à la suite de l'installation d'une station d'épuration en aval du village de Rienne.
- Un ruisseau qui prend sa source au nord de Rienne, au Prés Saint-Jean et qui résulte de la confluence de deux ruisselets qui coulent en grande partie sous des épicéas.
Le ruisselet occidental montre une ancienne pièce d'eau comblée par une végétation fort intéressante de cariçaies, bas-marais, jonchaies acutiflores, etc. (Carex paniculata, Comarum palustre, Carex canescens, Juncus acutiflorus, Carex vesicaria, C. canescens,...).
Le ruisselet oriental comporte également un petit étang en assec à Ranunculus peltatus.
- Une source située au nord-ouest de l'étang qui donne de l'eau acide, encore très pure. Elle est envahie par un bas-marais acide (Comarum palustre, Eriophorum angustifolium, Carex rostrata, C. nigra,...).

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

L'étang a été créé par barrage du ruisseau des Queues. Il existait déjà au XVIIIe siècle et alimentait le moulin de Sart-Custinne.
Par la suite il a alimenté un moulin à grains bâti en 1825. Ce moulin abandonné pendant de longues années a été restauré et converti en hôtel. Cet hôtel a été à son tour fermé et est actuellement habité par ses propriétaires.
L'étang est exploité pour la pisciculture.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).