Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

447 - Marotelle

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Etang et Ruisseau de Marotelle/Marotel / Ruisseau des Rousseries amont
Communes :Gedinne
Cantonnements DNF :Beauraing
Surface :84.65 ha
Coordonnées :X Lambert : 182177 - Y Lambert : 71982
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Localisé au sud du village clairière de Willerzie, le site de Marotelle (ou Marotel) comprend une des têtes de sources du ruisseau des Rousseries, sur la frontière franco-belge, ainsi que la partie amont de la vallée de cet affluent de rive gauche de la Hulle. S'étalant sur 3 km, il s'inscrit entièrement dans l'immense massif forestier transfrontalier qui couvre une grande partie de l'Ardenne occidentale entre Gedinne et Monthermé (Ardennes françaises). L'étang de Marotelle et la tourbière qui l'entoure constituent la zone noyau de ce site inscrit pour une large part dans le réseau Natura 2000. De forme trapézoïdale et d'une surface de 9,3 ares, l'étang est alimenté par une eau acide et renferme des herbiers aquatiques de jonc bulbeux (Juncus bulbosus), tandis que ses berges sont occupées par des peuplements de laiche à bec (Carex rostrata) et de jonc à tépales aigus (Juncus acutiflorus). On peut aussi y admirer l'un des joyaux botaniques de l'endroit, le piment royal (Myrica gale), arbrisseau de distribution atlantique et seul représentant de la famille des Myricacées qui trouve ici une de ses rares stations wallonnes. La tourbière est dominée par la molinie (Molinia caerulea) mais accueille aussi diverses espèces rares comme la linaigrette vaginée (Eriophorum vaginatum), la bruyère quaternée (Erica tetralix) et plusieurs espèces de sphaignes (Sphagnum spp.). En dehors de ces milieux remarquables, le vallon reste cependant largement encombré de plantations résineuses. L'intérêt faunistique est illustré par l'occurrence de nombre d'espèces peu communes et emblématiques des landes, tourbières et clairières forestières humides.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L8 - Ardenne occidentale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Willerzie84.63 haGEDINNENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Beauraing84.51 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Castor fiberOuiNon2022Divers obs.
Felis silvestrisOuiNon2018R. Gailly, P. Dhont
Martes martesOuiNon2018P. Dhont
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Aegolius funereusOuiOui2015R. Gailly
Caprimulgus europaeusOuiOui2009C. Xhardez, J.-Y. Paquet
Ciconia nigraOuiOuiNicheur local2022Divers obs.
Corvus coraxOuiOuiNicheur local2022Divers obs.
Cuculus canorusOuiOui2015Divers obs.
Dryocopus martiusOuiNon2022Divers obs.
Jynx torquillaOuiOuiCanton2017G. Brouyère, V. Leirens
Streptopelia turturOuiOui2012M. Ittelet
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2022Divers obs.
Natrix natrixOuiOui2014C. Rebuffat
Zootoca viviparaOuiNon2014Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura iliaNonNon2011V. Fievet
Apatura irisNonNon2011Divers obs.
Argynnis adippeNonOui2020B. Ghilain
Carterocephalus palaemonNonNon2009C. Xhardez
Invertébrés - Insectes - Libellules
Aeshna junceaOuiNonSeule station en Croix-Scaille
Leucorrhinia dubiaOuiOui2011Divers obs.
Sympetrum danaeNonNon2022Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Coccinella hieroglyphica3 larves1999J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Diptères
Arctophila superbiens2003J.-Y. Baugnée & J.-M. Couvreur
Plantes - Plantes supérieures
Carex canescens2011K. Van Acker
Carex rostrata2020Divers obs.
Dactylorhiza sphagnicolaA
Drosera rotundifolia2011V. Fiévet
Erica tetralix2009Divers obs.
Eriophorum angustifolium2009Divers obs.
Eriophorum vaginatum2009Divers obs.
Juniperus communis
Myrica gale2020Divers obs.
Osmunda regalis2011Jeunes et Nature
Succisa pratensis2015Divers obs.
Vaccinium oxycoccos2009C. Xhardez
Viola palustris2015Divers obs.
Plantes - Mousses - Bryophytes
Sphagnum fallax2006A. Sotiaux, E. Ponton
Sphagnum papillosum2006A. Sotiaux, E. Ponton
Sphagnum rubellum

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

A compléter

Commentaires sur la flore

A compléter

Espèces exotiques

Plantes: Picea abies.

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Des travaux ont été réalisés sur le ruisseau, en amont du site. Cela a provoqué le remblaiement d'une partie de la tourbière. Le chemin qui coupe la tourbière en deux a été rechargé en calcaire ce qui risque de perturbé les abords.

Recommandations

La protection du site s'impose. Idéalement il faudrait s'entendre avec le propriétaire pour y créer une réserve naturelle.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Localisé dans l'ouest du massif ardennais, à quelques kilomètres au sud-ouest du village clairière de Willerzie, le site de Marotelle (ou Marotel) comprend une des têtes de sources du ruisseau des Rousseries, sur la frontière franco-belge (département des Ardennes), ainsi que la partie amont de la vallée de cet affluent de rive gauche de la Hulle (bassin hydrographique de la Meuse). Il s'étale sur 3 km et l'altitude passe d'amont en aval de 450 m à 330 m. Le relief est très vallonné et l'environnement entièrement forestier. Au sud se trouve la fange de l'Abîme dont l'exutoire est un petit affluent du ruisseau de Marotelle qui baigne la tourbière dont il est question ici.

Le vallon est très pauvre en plan d'eau. Le petit étang de Marotelle a été creusé sur le cours du ruisseau vers 1948.

Le ruisseau des Rousseries et ses multiples affluents s'écoulent dans les assises du Revinien (Cambrien).

Du point de vue biogéographique, on se situe ici en région continentale et dans le district phytogéographique ardennais.

Description biologique

Le site de Marotelle (ou Marotel) comprend une des têtes de sources du ruisseau des Rousseries, sur la frontière franco-belge, ainsi que la partie amont de la vallée de cet affluent de rive gauche de la Hulle. S'étalant sur 3 km, il s'inscrit entièrement dans l'immense massif forestier transfrontalier qui couvre une grande partie de l'Ardenne occidentale entre Gedinne et Monthermé (Ardennes françaises).

La flore et la végétation ont fait l'objet de quelques études qui datent cependant pour la plupart des années 1960-1990. L'actualisation des données serait donc souhaitable afin d'évaluer l'évolution des milieux présents. Sauf mention contraire, les informations qui suivent se basent sur des observations recueillies au cours des années 1990 par J. Saintenoy-Simon et coll.

L'étang de Marotelle, assez petit (9,3 ares) et de forme trapézoïdale, est alimenté par une eau acide renfermant des herbiers aquatiques de Juncus bulbosus. Sur ses berges existent une cariçaie à Carex rostrata et une jonchaie à Juncus acutiflorus.

De beaux peuplements de Myrica gale colonisent les abords de l'étang. Cet arbrisseau de distribution atlantique trouve ici l'une de ses rares stations de l'Ardenne belge. Elle semble en voie d'extension dans le site.

La plus grande partie de la portion amont de l'étang et du ruisseau est constituée d'une tourbière colonisée par Molinia caerulea et renfermant également Eriophorum angustifolium, E. vaginatum, Carex echinata et de rares pieds d'Erica tetralix. Des plages de sphaignes sont présentes ici et là (avec e.a. Sphagnum papillosum, S. rubellum, ...) sont présents. Quelques exemplaires de Juniperus communis sont notés vers l'aval. Un début de colonisation forestière se fait par Salix aurita, Frangula alnus, Betula pubescens, Picea abies, Alnus glutinosa.

A l'ouest de la tourbière, le sol se relève et porte une lande sèche à Calluna vulgaris, Galium saxatile, Potentilla erecta, Deschampsia flexuosa, Vaccinium myrtillus, Dryopteris carthusiana, etc.

Le fond de vallée, en aval de l'étang, est en grande partie occupé par une végétation ligneuse plus ou moins éclaircie localement, constituée de bouleaux, aulnes glutineux et saules, mais de vastes surfaces sont encore encombrées de plantations résineuses (Picea abies principalement).

Les versants sont également couverts de pessières mais aussi de hêtraies acidophiles.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après Ferraris le site était occupé par des prairies.

Biblio

, 1959, La participation des naturalistes au "Groupement européen des Ardennes et de l'Eifel". Le parc national de la Croix Scaille., Natura Mosana, 12 : 25-31.
, 1999, Sélection de l'habitat par l'engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus L.) en Ardenne. Propositions d'aménagements forestiers pour la conservation de l'espèce., Mémoire de fin d'études, Faculté universitaire des Sciences agronomiques de Gembloux, 80 pp. + annexes.
, 2010, Hépatiques et mousses du Cantonnement D.N.F. de Beauraing, Nowellia bryologica, 39: 18-86.
, 1977, Précisions sur la distribution de la fougère Osmunda regalis L. en Brabant wallon et dans le nord de la France., Bull. Inf. Nat. Brabant wallon, 7 : 9-10.
, 1977, La fange de l'Abîme, à Willerzie, est devenue réserve naturelle., Natura Mosana, 36 : 23-24.
, 1944, Aperçu phytogéographique et phytosociologique des tourbières de l'Ardenne luxembourgeoise., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 76 : 11-16.
, 1991, Plans de gestion des Réserves Naturelles domaniales d'Ardenne Centrale., Rapport intermédiaire, 97 pp.
, 1926, Quelques associations végétales de l'Ardenne schisteuse., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 59 : 54-68.
, 1962, Inventaire des sites. Tome VII. Province de Namur., Survey national, Administration de l'Urbanisme et de l'Aménagement du Territoire, Bruxelles, 139 pp.
, 1989, Massif de la Croix Scaille. Suggestions préliminaires pour une gestion forestière favorable à la conservation de la nature., Note à l'Ingénieur du cantonnement de Beauraing, I.R.S.N.B., 5 pp.
, 1979, Samedi 10/11. Les zones humides des environs de la Croix Scaille et de Louette-Saint-Pierre., Naturalistes Haute Lesse, 11 : 136-137.
, 1958, Types de végétation du plateau de la croix Scaille., Lejeunia, 22 : 33-38.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).

Date de la dernière modification de la fiche

2022-09-15