Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

449 - Noue de Ham-sur-Sambre

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Jemeppe-sur-Sambre
Cantonnements DNF :Namur
Surface :3.95 ha
Coordonnées :X Lambert : 172574 - Y Lambert : 125712
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • E0 - Sillon sambro-Mosan

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Ham-sur-Sambre2.41 haJEMEPPE-SUR-SAMBRENAMUR
Mornimont0.18 haJEMEPPE-SUR-SAMBRENAMUR
Moustier-sur-Sambre1.36 haJEMEPPE-SUR-SAMBRENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur3.95 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

MET.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNon2007E. Bisteau, JY Baugnée
Gallinula chloropusOuiNon2007E. Bisteau, JY Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Carex paniculata1 touffe2007E. Bisteau, JY Baugnée
Carex pseudocyperus1 touffe2007E. Bisteau, JY Baugnée
Epipactis helleborine> 25 pieds2007E. Bisteau, JY Baugnée
Hydrocharis morsus-ranae2007AE. Bisteau, JY Baugnée
Nuphar lutea2007E. Bisteau, JY Baugnée

Commentaires sur la faune

Colvert, Poule d'eau.

Commentaires sur la flore

Espèces intéressantes : Carex paniculata, Scutellaria galericulata.

Espèces exotiques

Tortue de Floride.

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Présence de la tortue de Floride.

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Accès libre.
Pêche.

Détails

Description physique

La noue de Ham-sur-Sambre est coincée entre la route de Sambreville à Floreffe et la Sambre canalisée dont elle n'est séparée que par un remblai. Au nord, sur la rive gauche de la Sambre, se dressent les Glaceries de Moustier; au sud, la route longe un versant escarpé (berge concave) et boisé (bois de ham-sur-Sambre).

Géologie : Alluvions modernes des vallées. Versants : schistes et grès du Houiller.

Description biologique

J. SAINTENOY-SIMON, 1994:
La noue est utilisée comme étang de pêche. Les berges sont plus ou moins naturelles au sud, alors qu'au nord elles sont quasi verticales et consolidées par un mur de gros moellons recouverts de dalles. A l'ouest la noue se termine par une zone atterrie. A l'est elle est suivie par une zone humide envahie par une roselière transformée en un dégoûtant dépotoir.
Dans l'eau on note Nuphar lutea, Potamogeton crispus.
L'étang est entouré d'une aulnaie très fragmentaire. Quelques autres essences s'y côtoient : Salix caprea, Betula pendula, Ulmus campestris, Ulmus sp., Fraxinus excelsior, Salix x rubens, S. viminalis, Crataegus monogyna, Cornus sanguinea, Ribes rubrum,...
Les berges abritent de nombreuses espèces des roselières, des mégaphorbiaies, de l'aulnaie... comme Phalaris arundinacea, Phragmites australis, Rumex hydrolapathum, Typha latifolia, Iris pseudacorus, Heracleum sphondylium, Symphytum officinale, Epilobium hirsutum, Scrophularia auriculata, Lythrum salicaria, Lycopus europaeus, Lysimachia vulgaris, Eupatorium cannabinum, Valeriana repens, Filipendula ulmaria, Angelica sylvestris, Achillea ptarmica, Persicaria amphibia, Humulus lupulus, Calystegia sepium, Solanum dulcamara, Scutellaria galericulata, Juncus inflexus, J. effusus, Carex remota, C. cuprina, C. hirta, C. disticha, etc. ou de fourrés de Rubus caesius.
La berge murée montre quelques espèces calcicoles (Inula conyzae, Origanum vulgare, Verbascum thapsus) et des vieux murs (Cymbalaria muralis) ainsi que d'une petite population de Cardamine draba...
L'atterrissement est colonisé par une petite saulaie à Salix cinerea qui héberge quelques plantes intéressantes : Scirpus sylvaticus, Carex paniculata (une touffe!), etc.
Le talus qui borde la noue du côté de la route est envahi par des plantes rudérales.
Le remblai situé entre la noue et la Sambre est planté de robinier, d'aulne blanc, de cerisier tardif.
E. BISTEAU et J.-Y. BAUGNEE, 2007:

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

La carte de Ferraris montre l'ancien cours de la Sambre avant rectification. La rivière coulait dans des prairies.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).