Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

453 - Gouffre de Belvaux et rapides de la Lesse

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Rochefort
Cantonnements DNF :Rochefort
Surface :7.05 ha
Coordonnées :X Lambert : 209843 - Y Lambert : 89190
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Localisé en Calestienne, le site comprend le Gouffre de Belvaux ainsi que la vallée de la Lesse située juste en amont, où le cours de la rivière est accidenté et tumultueux. L'ensemble présente un intérêt exceptionnel sur les plans géologique et géomorphologique, en raison notamment du grand nombre de phénomènes karstiques visibles. Le fond de la vallée est occupé par une forêt rivulaire abritant plusieurs espèces rares tel que l'orme lisse (Ulmus laevis) et l'anémone fausse-renoncule (Anemone ranunculoides). L'habitat est très fréquenté par le cincle plongeur (Cinclus cinclus) et les berges de la Lesse sont localement favorables à la nidification du martin pêcheur (Alcedo atthis). La faune invertébrée comprend diverses espèces de mollusques gastéropodes peu communes.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • K0 - Calestienne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Han-sur-Lesse2.42 haROCHEFORTNAMUR
Wavreille4.63 haROCHEFORTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Rochefort7.05 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Rochefort

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNonJacob & Paquay
Cinclus cinclusOuiNonPAQUAY et JACOB
Plantes - Plantes supérieures
Aconitum lycoctonum subsp. vulparia
Anemone ranunculoides
Daphne mezereum2010M. Derume
Gagea lutea
Lathraea squamaria
Ulmus laevis2010

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un site karstique exceptionnel.

Menaces

Pollution de l'eau.

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Pêche, rafting.
Accès interdit.

Détails

Description physique

Le site concerne la pente de la Lesse (adugeoir), et la vallée sèche de la Chavée, parfois parcourue par les eaux. Les eaux de la rivière sont de type condrusien.

Les assises géologiques sont formées de schistes du Frasnien inférieur et de calcaires du Givétien. Prairies et cultures occupent les alluvions de la rivière ainsi qu'une ancienne terrasse de la Lesse (Terrasse Moyenne ou Terrasse Principale). Les versants sont boisés.

Le site est absolument extraordinaire du point de vue géologique et géomorphologique.

VAN DE POEL, qui a admirablement décrit le Parc de Lesse et Lomme, écrit : "A Belvaux, la Lesse traverse une dépression schisteuse frasnienne. Sa vallée s'y élargit et sa plaine alluviale s'y étend. Plus en aval, elle longe d'abord, puis traverse la bande calcaire du Bois de Boine dans lequel débute le superbe méandre de la Chavée qui se développe, en s'élargissant plus au nord sur les schistes, pour venir buter contre une nouvelle bande calcaire. En face du gouffre de Belvaux, un méandre abandonné, creusé au niveau de la terrasse moyenne, isole une butte calcaire, le Chession, ancien lobe convexe de ce méandre. Le bord nord de la Chavée est découpé par un ravin sauvage et parfois escarpé encadré des beaux rochers calcaires de Serin et de la Petite Tinaimont, le Fond Saint-Martin, offrant un contraste frappant avec la dépression largement évasée qui, à quelques pas vers l'amont, rejoint en pente douce la plaine alluviale, le Fond Thyon, établi sur les schistes frasniens : exemple typique d'érosion différentielle. Au sud de Han-sur-Lesse, la Lesse traverse le noyau de l'anticlinal de Wavreille en une cluse profonde des plus pittoresque.

La traversée des bandes givétiennes par la Lesse, de Belvaux à Han, donne lieu à des phénomènes karstiques du plus haut intérêt. Traversant la dépression des schistes frasniens à Belvaux en étalant sa plaine alluviale, la Lesse vient buter immédiatement en aval du village contre une falaise calcaire haute de 60 mètres et délimitant la plaine schisteuse au nord.

Au pied de cette falaise, une partie des eaux se perd sous le rocher près de l'Hôtel des Terrasses Fleuries. Longeant d'abord sur quelque distance le massif calcaire, elle y pénètre à l'endroit où le ruisseau des Boyes vient la rejoindre pour aller se jeter quelque 600 mètres plus loin, dans le Trou ou Gouffre de Belvaux et réapparaître sur le flanc nord du massif au Trou de Han. La Lesse qui décrivait primitivement un grand méandre vers le nord, a ainsi souterrainement recoupé ce méandre en abandonnant son ancienne vallée, la Chavée, qu'elle n'occupe plus que rarement, à l'époque des hautes eaux. La distance en ligne droite du Gouffre de Belvaux au Trou de Han est de 1 km et les eaux mettent 24 heures pour la parcourir étant donné qu'elles vagabondent dans d'innombrables galeries ! La différence de niveau entre l'entrée et la sortie n'est que de 1 mètre alors que la plaine alluviale présente une dénivellation de 10 mètres entre ces deux points. C'est le niveau bas du gouffre actuel qui est la cause de la pente peu importante de la rivière.

Le Gouffre de Belvaux se présente comme un portique monumental ouvert dans les calcaires stratifiés inclinés à 50° au sud. Ce portique est formé par le détachement successif des bancs calcaires sapés par la base, un pilier massif, provisoirement épargné, soutenant la voûte qui forme un magnifique abri sous roche. La pente proprement dite est constituée en réalité par trois bouches d'engouffrement situées à des niveaux différents et qui, en temps de crue, entrent en jeu successivement. Celle au niveau le moins élevé et qui, en période normale, absorbe les eaux de la Lesse, a une profondeur de 7 à 8 mètres; la rivière y accède en creusant profondément sa plaine alluviale. La Lesse atteint le Gouffre de Belvaux par une série de rapides à travers les bancs redressés du calcaire qu'elle creuse activement."

Description biologique

THILL (1964) a décrit les groupements végétaux du parc Lesse et Lomme. Il note aux environs du Gouffre de Belvaux :

*En bordure de la rivière :
- l'aulnaie-frênaie à stellaire occupée par Alnus glutinosa, Fraxinus excelsior, Ulmus laevis, Acer campestre, Viburnum opulus, Cornus sanguinea, Euonymus europaeus, Sambucus nigra, Ribes rubrum, Rubus caesius, et dans la strate herbacée Elymus caninus, Impatiens noli-tangere, Rumex sanguineus, Alliaria petiolata, Aegopodium podagraria, Chaerophyllum temulum, Symphytum officinale, Calystegia sepium, etc. ;
- l'ormaie-frênaie à égopode qui rassemble Quercus robur, Acer pseudoplatanus, Ulmus laevis, Fraxinus excelsior, Sambucus nigra, Euonymus europaeus, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Viburnum opulus parmi les ligneux et Allium ursinum, Anemone ranunculoides, Corydalis solida, Gagea lutea, Lathraea squamaria, Aconitum lycoctonum subsp. vulparia, etc. dans la strate herbacée.

*Sur les versants :
- l'érablière tilliaie à scolopendre ;
- la chênaie à charme à primevère ;
- des cultures et des prairies.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après Ferraris le site était occupé par des bois sur le coteau surmontant la Lesse souterraine, cultures ailleurs principalement dans la chavée.

Biblio

, 1975, L'année mycologique en Haute Lesse., Nat. Haute Lesse, Rapport d'activités 4, (1972), 53-59.
, 1947, Le Parc National à Han-sur-Lesse., Parcs Nationaux, 2(1), 1p.
, 1979, Les anémones pulsatilles., Nat. Haute Lesse, cahiers de l'Equipe botanique, 2.
, 1956, L'inauguration du P.N. de Lesse et Lomme., Parcs Nationaux, 11(3), 90-91.
, 1862, Un coup d'oeil sur la florule des environs de Han-sur-Lesse., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 1 : 41-69.
, 1979, Un sentier d'observation, Han-sur-Lesse., Centre d'Ecologie de Han-sur-Lesse, 41pp.
, 1958, Les Grottes de Han., 88-89.
, 1954, Les grottes de Han et de Rochefort et le tourisme., Parcs Nationaux, 9(3), 79-81.
, 1961, En Haute-Lesse., Parcs nationaux, 16 : 7-13.
, 1961, Faune et Flore en Haute-Lesse., Parcs Nationaux, 16(1), 38-41.
, 1980, Phyllonorycter cerasinella (Reutti), nieuw voor de Belgische fauna (Lep : Gracillaridae)., Phegea, 8: 60-61.
, 1956, Note sur la distribution de Quercus lanuginosa Lamk., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 88 : 129-132.
, 1979, Les phénomènes karstiques dans la région de Lesse et Lomme., Les Naturalistes de la Haute Lesse, rapport d'activités, 11, 49-51.
, 1975, Excursion entre Rochefort et Han (12 mars 1972) et exploration des environs du gouffre de Bellevaux (9-04-1972)., Les Naturalistes de la Haute Lesse, rapport d'activités 4, (1972), 6-8,9, 2 fig. et 10-12, 1 fig.
, 1976, Contribution à la connaissance de la flore mycologique de la région d'Ave-et-Auffe., Natura Mosana, 28, 78-84.
, 1977, Contribution à la connaissance de la flore mycologique de la région d'Ave-et-Auffe. Deuxième inventaire., Natura Mosana, 29 : 88-98.
, 1979, Liste des champignons récoltés en Haute Lesse du 6 au 27-10-1979., Nat. haute Lesse, cahier de l'Equipe botanique (1979), 21-24 et 11 (1979), 127-129.
, 1958, Parc National de Lesse et Lomme., Sylviculture. 93-96.
, 1992, Oiseaux nicheurs de Famenne. Atlas de Lesse et Lomme., Aves et Région Wallonne, 360 pp.
, 1974, Les Idaea Haw (=Sterra Hb) du groupe Humiliata Hfn (Geometridae). I. Dilularia Hbn (=Holosericata Dup) seulement connu à Han-sur-Lesse en Belgique., Bull. an. Lepid. Belg., 3, 7.
, 1975, Dimanche 20 août. Promenade d'initiation dans le Parc National de Lesse et Lomme., Nat. Haute Lesse, Rapport d'activités 4 (1972), 25-27, 1 fig.
, 1979, Le vallon du Cobri à Lessive - Les Brûlins (Resteigne, Ave-et-Auffe)., Nat. Haute Lesse, rapport d'activités 22, 98-99.
, 1975, Relation sol-végétation dans le Parc de Lesse et Lomme., Nat. Haute Lesse, rapport d'activités 4(1972), 28-32, 4 fig.
, 1974, Syrphiden in de jaren 1969-1972., Entom. Berch., 34, 32-35.
, 1954, Les richesses botaniques de la région de Han, Rochefort et environs., Parcs Nationaux, 9 (3) : 95-98.
, 1958, Les richesses botaniques de la région de Han, Rochefort et environs., Parcs Nationaux, 13(3).
, 1958, Parc Naturel de Lesse et Lomme., Botanique. Entomologie, 76-84.
, 1960, Les vestiges archéologiques de la région de Lesse-et-Lomme, des origines aux Mérovingiens., Parcs nationaux, 15 : 127-152.
, 1954, Le parc national de Lesse et Lomme., Parcs Nationaux, 9(3), 72-78.
, 1988, Les groupes socio-écologiques de la flore messicole calcicole de la Belgique et description de trois stations-refuges à Tellin (prov. de Luxembourg)., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 121 : 75-86.
, 1979, Découverte du Parc Lesse et Lomme à Rochefort., Nat. Haute Lesse, rapport d'activités 11, 95-96.
, 1979, Han-sur-Lesse, inventaire floristique au Parc Lesse et Lomme., Nat. haute Lesse, cahiers de l'Equipe botanique, 4.
, 2016, Samedi 31 octobre. Karst et géologie: une synthèse dans la région de Han-sur-Lesse., Les Barbouillons n° 287: 10-19.
, 1993, Les phénomènes karstiques en Calestienne., De la Meuse à l'Ardenne, 16 : 55-76.
, 1981, Projet d'un parc national Lesse et Lomme, Groupe d'Ecologie Appliquée (GEA) et Centre d'Ecologie Forestière et Rurale (Gembloux), 36 pages.
, 1958, Ecologie et Foresterie au Parc National de Lesse et Lomme., Ardenne et Gaume, monographie n° 2, 71-76.
, 1961, La forêt en Haute-Lesse., Parcs Nationaux, 16 : 23-30.
, 1958, Notes sur le folklore du pays de la Lesse., Les Nutons, 96-98.
, 1996, Les zones humides d'intérêt biologique de la Région wallonne., Publication du Ministère de la Région Wallonne, Division de la Nature et des Forêts, Namur, 63 pp.
, 1974, Iphidides padalerius (Papilionidae) en Belgique., Bull. Lepid. Belg., 3, 84. Espèces trouvées à Han-sur-Lesse, Bellevaux, Nismes, Frasnes-lez-Couvin.
, 1964, La flore et la végétation du Parc National de Lesse et Lomme., Ardenne et Gaume, Monographie n° 5, 50 pp.
, 1961, Les paysages de la Haute-Lesse et leurs types de végétation., Parcs nationaux, 16 : 30-39.
, 1961, Géologie et géomorphologie de la Haute Lesse., Parcs nationaux, 16 : 13-22.
, 1968, Géologie et géomorphologie de la région du Parc National de Lesse-et-Lomme., Ardenne et Gaume, Monographie n° 1, 59 pp.
, 1963, Origine et évolution des grottes de Rochefort et de Han-sur-Lesse., Parcs nationaux, 18 (4) : 119-135.
, 1958, Emotions et surprises entomologiques au Pays du Parc National de Lesse et Lomme., 84-88.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).