Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

463 - Berge droite de la Meuse entre Houx et Yvoir

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Yvoir
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :4.79 ha
Coordonnées :X Lambert : 186815 - Y Lambert : 111156
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F0 - Condroz
  • F4 - Vallée de la Meuse

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Yvoir4.79 haYVOIRNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant4.79 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Dinant, rue Daoust 14, 5500 Dinant (Tél. : 082/67.68.90 - Fax : 082/67.68.99).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Acorus calamus
Carex acuta

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Espèce intéressante : Capsella rubella, présent en bord de sentier et dans les plantations.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Aucunes.

Recommandations

Dans la propriété de la CIBE, existe une ancienne gravière, creusée pendant la guerre de 1914-1918, par les allemands. Les graviers extraits devaient servir à construire une bretelle du chemin de fer. Cette gravière s'est remplie d'eau et montre une flore et une végétation intéressantes.
Dans l'eau flottent de nombreux nénuphars jaunes (Nuphar lutea) et Myriophyllum spicatum.
Sur les berges se développent les espèces habituelles, des roselières, des magnocariçaies, des atterrissements, des prairies humides, des groupements nitrophiles des bords des eaux comme Rumex hydrolapathum, Glyceria maxima, Acorus calamus, Butomus umbellatus, Carex acutiformis, Phalaris arundinacea, Filipendula ulmaria, Lycopus europaeus, Lythrum salicaria, Scrophularia auriculata, Angelica sylvestris, Lysimachia vulgaris, Achillea ptarmica, Pulicaria dysenterica, Symphytum officinale, Valeriana repens, Solanum dulcamara, Calystegia sepium,... parmi lesquelles des espèces typiques de grandes vallées (Euphorbia esula subsp. esula, Lamium maculatum) et une graminée devenue très rare dans la vallée de la Meuse : Leersia oryzoides.

Plan de gestion

A l'occasion de la mise en chômage de la Meuse (septembre, octobre 1992) des plantations ont été réalisées sur les hauts fonds afin de restituer les roselières qui ont disparu de la vallée.

Accès du public

Accès du public libre le long de l'eau.

Détails

Description physique

Il s'agit ici de la berge de la Meuse en aval du pont du chemin de fer. Une partie du site est aménagée en aire de repos avec pelouses, massifs d'arbustes, haies, bancs et emplacements de pique-nique, le long de la route de la rive droite, très large à cet endroit.
Néanmoins la berge présente encore un aspect très naturel.

Géologiquement, la Meuse quitte ici les schistes et grès du Houiller pour traverser les calcaires dinantiens qui affleurent un peu plus à l'est, à Champalle.

Description biologique

La berge présente une grande diversité (DUVIGNEAUD 1988); elle montre des graviers mosans recouverts par du limon alluvial; elle a été protégée çà et là par des enrochements. On y voit les groupements caractéristiques des berges mosanes :
- saussaie riveraine à Salix purpurea subsp. lambertiana, S. rubens, S. viminalis,...(CORINE 44.1);
- frênaie-aulnaie fragmentaire de plaine alluviale;
- aulnaie fragmentaire à Humulus lupulus, Solanum dulcamara,...
- roselière à Phalaris arundinacea (CORINE 53.16);
- roselière à Glyceria maxima (CORINE 53.15);
- roselière à Acorus calamus (CORINE 53.144);
- roselière à Rumex hydrolapathum;
- roselière à Iris pseudacorus (CORINE 53.144);
- magnocariçaie à Carex acuta (CORINE 53.2121);
- un groupement nitrophile du bord des eaux (avec Calystegia sepium, Urtica dioica, Lamium maculatum, Cuscuta europaea, Chaerophyllum temulum,...) (CORINE 37.71);
- groupement à Rubus caesius (CORINE 31.831);
- groupement de colonisation des berges en pente douce sur sol graveleux et piétiné à Potentilla anserina, Lolium perenne, Polygonum aviculare, Rorippa sylvestris, Festuca arundinacea, Juncus compressus, etc;
- groupement à hautes herbes à Lycopus europaeus, Epilobium hirsutum, Lythrum salicaria, Stachys palustris, Eupatorium cannabinum, Scrophularia auriculata, Tanacetum vulgare, Lysimachia vulgaris, Filipendula ulmaria, Valeriana repens, Achillea ptarmica, Euphorbia esula subsp. esula... (CORINE 37.7).

Monument naturel

Rochers de Champalle (réserve naturelle domaniale, voir fiche signalétique).

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après Ferraris la Meuse était bordée à cet endroit d'une étroite prairie.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).