Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

473 - Les Auges

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Philippeville
Cantonnements DNF :Philippeville
Surface :3.02 ha
Coordonnées :X Lambert : 171743 - Y Lambert : 94315
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • H0 - Fagne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Romedenne3.02 haPHILIPPEVILLENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Philippeville3.02 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Philippeville.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Philippeville, 64, Rue du Moulin, 5600 Philippeville (Tél. 071/66.21.50 - Fax : 071/66.85.32).

Espèces

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Espèces protégées ou intéressantes : néant.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Reboisement par le saule.

Recommandations

Reprise du fauchage.

Plan de gestion

Pas de gestion.

Accès du public

Pas d'accès.

Détails

Description physique

Le site se trouve au confluent du Grand Ri et de l'Hermeton sur Famennien (Fa1b : schistes de l'assise de Mariembourg, souvent violacés avec psammites et Rhynchonella dumonti).

Description biologique

Le site se trouve au sud de la route de Philippeville à Givet, et en contrebas de celle-ci.
Près de la route, le milieu a été perturbé et les groupements sont hétérogènes. On y note entre autres Rumex conglomeratus, Ranunculus repens, Lychnis flos-cuculi, Sparganium erectum, Epilobium hirsutum, Galium palustre, Lycopus europaeus, Myosotis scorpioides,... et des jonchaies à Juncus inflexus.
A quelque distance de la route cependant on peut observer d'anciens prés de fauche à l'abandon bordant les deux rives du ruisselet. On note :
- des populations de Ranunculus cf. penicillatus, dans le ruisseau (CORINE 24.4);
- une mégaphorbiaie à Filipendula ulmaria (CORINE 37.1);
- une roselière à Phalaris arundinacea (CORINE 53.16).
Un relevé dans ce groupement montre (05-05-1994) : Phalaris arundinacea 4.4, Caltha palustris 2.2, Mentha aquatica 2.2, Filipendula ulmaria 1.2, Cardamine pratensis 1.1, Iris pseudacorus 1.2, Carex disticha 2.2, Carex cf. vulpina +.2, Cirsium arvense +, Lysimachia vulgaris 1.2, Glyceria maxima 1.2, Urtica dioica +, Angelica sylvestris +, Galium aparine +, Solanum dulcamara +,...
- Une roselière à Glyceria maxima (CORINE 53.15);
- une magnocariçaie à Carex acutiformis (CORINE 53.212);
- une roselière à Phragmites australis (CORINE 53.11). Cette roselière est assez lâche et nitrophile (présence d'Urtica dioica, Galium aparine). Elle tend à envahir les autres groupements.
- des fourrés de Salix aurita, S. x multinervis, S. purpurea qui traduisent l'évolution du milieu vers la saussaie.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après Ferraris : prairies enclavées dans les bois.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)