Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

491 - Grand Passage et Fange de Massotais

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :As Massotais / Massehotée
Communes :Houffalize, Vielsalm
Cantonnements DNF :Vielsalm
Surface :165.01 ha
Coordonnées :X Lambert : 248938 - Y Lambert : 103203
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

La réserve naturelle du Grand Passage constitue la zone tourbeuse centrale au Plateau des Tailles (Haute Ardenne). Cette fagne, dont une partie est restée pratiquemment intacte, se situe sur un petit sommet secondaire culminant à 610 m. Deux ruisseaux appartenant à deux bassins hydrographiques différents prennent naissance ici : le ruisseau de Rôlayi (bassin du Glain) et le ruisseau du Noir Ru (bassin de l'Ourthe orientale). Le sous-sol est composé principalement de phyllades du Salmien supérieur (Cambrien) et sur la bordure sud, d'arkoses du Gedinnien (Dévonien inférieur). La réserve naturelle du Grand Passage se distingue par son noyau de tourbière bombée (zone tourbeuse active pratiquemment intacte, non exploitée, d'environ 600m de long sur 200m de large). Sur cette tourbière plusieurs espèces comme la bruyère quaternée (Erica tetralix), la linaigrette vaginée (Eriophorum vaginatum), l'andromède (Andromeda polifolia), petite éricacée proche des myrtilles, la canneberge (Vaccinium oxycoccos), l'airelle (Vaccinium vitis-idaea) et diverses sphaignes forment la végétation de base de ce milieu.Aux abords de cette tourbière domine la lande à molinie dans laquelle sont disséminés plusieurs palses formation naturelle très intéressante que l'on observe également dans la Grande Fange de Bihain. Il s'agit dune cuvette circulaire constituée par un tapis flottant de sphaignes, avec souvent un petit plan d'eau au centre. Un bourrelet de terre d'une circonférence variant de 60 à 150m entoure l'ensemble.Sur ces tapis de shaignes, se développent entre autres, le trèfle d'eau (Menyanthes trifoliata), le comaret (Comarum palustre) , la linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium), l'orchis des sphaignes (Dactylorhiza sphagnicola), l'orchis tacheté (Dactylorhiza maculata), la canneberge(Vaccinium oxycoccos),...De petites zones de landes sèches à nard (Nardus stricta), arnica (Arnica montana), genêt anglais (Genista anglica), fenouil des Alpes (Meum athamanticum) sont également observées en périphérie de la réserve.L'ensemble du site sert bien évidemment de refuge pour plusieurs espèces animales dont : la pie-grièche grise, la pie-grièche écorcheur, le pipit des arbres, le bruant des roseaux, la bécasse des bois,...Au niveau des odonates (libellules), il faut noter la présence d'une espèce remarquable rarissime à distribution boréo-alpine : la cordulie artique (Somatochlora artica), totalement inféodée aux eaux très peu minéralisées et acides contenues dans les palses (Selon Rouxhet et al. 1994).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L4 - Plateau des Tailles

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Bihain74.37 haVIELSALMLUXEMBOURG
Tailles90.64 haHOUFFALIZELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Vielsalm165.01 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site classé par Arrêté royal du 16/03/1979.

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Vielsalm, 66, rue du Vieux Marché, 6690 Vielsalm (Tél.: 080/28.22.80 - Fax: 28.22.92).
Commission Consultative de Gestion des Réserves Naturelles Domaniales d'Ardenne septentrionale.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6354Plateau des Tailles130,18 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus trivialisOuiNonrepro >10CForm. Natura 2000
Asio flammeusOuiNonétapeForm. Natura 2000
Carduelis flammeaOuiOuiA
Ciconia nigraOuiOuimig-visForm. Natura 2000
Circus cyaneusOuiOuihiv-étapeForm. Natura 2000
Emberiza schoeniclusOuiNonrepro >5CForm. Natura 2000
Gallinago gallinagoOuiOuirepro? étapeCForm. Natura 2000
Grus grusOuiNonétapeForm. Natura 2000
Lanius collurioOuiNonForm. Natura 2000
Lanius excubitorOuiOui2001APh. Goffart
Locustella naeviaOuiNonrepro +CForm. Natura 2000
Pernis apivorusOuiNonmig-visForm. Natura 2000
Saxicola torquatusOuiNonrepro 1CForm. Natura 2000
Scolopax rusticolaNonNonRouxhet et al.
Tetrao tetrixOuiOuiéteint ?Form. Natura 2000
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria seleneNonNonA
Callophrys rubiNonNonA
Carterocephalus palaemonNonNonA
Lycaena hippothoeNonOuiA
Invertébrés - Insectes - Libellules
Aeshna junceaOuiOui2006AGT Gomphus (Ph. Goffart)
Aeshna subarcticaOuiOuimax. 6 ex.2006AGT Gomphus (Ph. Goffart)
Coenagrion hastulatumOuiOui2006AGT Gomphus (Ph. Goffart)
Lestes dryasOuiOui30 ex.2006AGT Gomphus (Ph. Goffart)
Leucorrhinia dubiaOuiOui2006AGT Gomphus (Ph. Goffart)
Leucorrhinia rubicundaOuiOuiAGT Gomphus (Ph. Goffart)
Somatochlora arcticaOuiOui2006AGT Gomphus (Ph. Goffart)
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Agonum ericetiA
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Coccinella hieroglyphica2 ex.2007G.T. Coccinula (obs. G. San Martin et al.)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Metrioptera brachyptera2007APh. Goffart, S. Cristofoli
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Formica picea2000J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Andromeda polifoliaARouxhet et al.
Arnica montanaA
Carex canescensA
Comarum palustreRouxhet et al.
Dactylorhiza maculata
Dactylorhiza sphagnicolaA
Drosera rotundifolia2004AM.-J. Vos, S. Rouxhet, Ph. Goffart
Empetrum nigrum2004AM.-J. Vos, S. Rouxhet, Ph. Goffart
Erica tetralixA
Eriophorum angustifolium
Eriophorum vaginatumA
Huperzia selago1992-93AM.-J. Vos
Juniperus communis
Menyanthes trifoliataA
Nardus strictaRouxhet et al.
Narthecium ossifragumA
Trientalis europaeaA
Vaccinium oxycoccosA
Plantes - Mousses
Sphagnum fallax2004M.-T. Romain
Sphagnum palustre2004M.-T. Romain

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Bryophytes (données M.-T. Romain, 2004) : Calliergon stramineum, Sphagnum fallax, Sphagnum palustre,

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Préserver les communautés végétales et animales caractéristiques des milieux tourbeux acides. Conserver les traces de phénomènes géomorphologiques tels que les palses.

Menaces

'Assèchement des sols suite aux plantations d'épicéas en périphérie, colmatage des mares de palses qui recèlent plusieurs espèces de Libellules dont une est unique en Wallonie, recolonisation arbustive et semis naturels d'épicéas, contamination des eaux par les sels de déneigement, les amendements ou les engrais, incendies, piétinement par les promeneurs, chasse par collectionneurs de papillons.

La fermeture progressive des mares des palses hypothèque à moyen terme l'avenir des populations d'Odonates les plus rares et remarquables. La proximité de l'autoroute A25 fait peser une menace sur la qualité des eaux contaminées par les sels de déneigement (mais des mesures récentes font défaut, à cet égard)(d'après Goffart, Mars 1999: Rapport ISB).

La tourbière bombée du Grand Passage a peu évolué dans l'intervalle hormis la progression des ligneux et l'embruyèrement croissant sur le pourtour de la lentille de tourbe. Cette évolution s'explique surtout par l'assèchement des bords de la tourbière du fait de l'existence d'anciens fronts d'exploitation de tourbe verticaux. La population de Nacré de la Canneberge semble toujours forte sur le site. Par contre, les possibilités de reproduction de la Cordulie arctique sont à présent très réduites, étant donné la réduction des mares dans les vieilles fosses d'exploitation de tourbe autour de la tourbière et la disparition des 'schlenken' (marigots d'origine naturelle) sur la tourbière elle-même (d'après Goffart, Mars 1999: Rapport ISB).'

Recommandations

Contrôler la recolonisation arbustive, contrôler le colmatage des mares de palses et des fosses de détourbage et rajeunir régulièrement certains de ceux-ci.
Il devient urgent d'entamer le rajeunissement de certains palses en y recréant des mares, soit manuellement, soit au moyen d'engins chenillés, soit en obstruant les exutoires (d'origine anthropique) des murailles, soit encore à l'aide d'explosifs. Ce rajeunissement pourra être entrepris selon un rythme périodique long (dizaines d'années), en rotation sur plusieurs palses. Certains palses seront laissés à leur évolution naturelle. La coupe des ligneux (notamment épicéas subspontanés) n'apparaît pas urgente sur ce site (d'après Goffart, Mars 1999: Rapport ISB).
Le réaménagement des fronts d'exploitation de tourbe au Grand Passage, avec la restauration de pentes douces sur les bords de la tourbière est une mesure à étudier afin de rehausser la nappe phréatique dans la lentille de tourbe. La coupe des ligneux sur la tourbière bombée et le rebouchage des drains aux alentours de la tourbière peuvent constituer des mesures complémentaires intéressantes. Le creusement de quelques fosses dans la tourbe aux environs de la tourbière bombée permettrait de fournir de nouveaux lieux de reproduction à Somatochlora arctica.(d'après Goffart, Mars 1999: Rapport ISB).

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Tolérance de la récolte des myrtilles et des canneberges.

Détails

Description physique

A compléter

Description biologique

Nom disponible

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

A compléter

Divers

Sources

RESNAT
ZHIB
OFFH

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J.; Ph. GOFFART & M. DUFRENE