Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

50 - Thier des Carrières et Fosse Roulette

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Vielsalm
Cantonnements DNF :Vielsalm
Surface :60 ha
Coordonnées :X Lambert : 261101 - Y Lambert : 108165
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site du Thier des Carrières et de Fosses Roulette se situe en Haute Ardenne, au sud-est de Vielsalm. S'étendant sur près de cinquante hectares, il est formé d'une ancienne carrière, où l'exploitation de l'ardoise a occupé autrefois bon nombre de travailleurs locaux, et comprend aussi, depuis peu, diverses zones voisines au sud et à l'ouest. La carrière se présente actuellement comme une immense falaise au pied de laquelle subsistent des cônes d'éboulis de phyllades. Il s'agit d'une localité de très grand intérêt floristique et surtout cryptogamique avec la présence de diverses espèces de mousses et de lichens très rares. Elle héberge également la crytogramme crispée (Cryptogramma crispa) dont c'est la seule population connue en Belgique. Malheureusement, cette fougère, autrefois très abondante sur les déblais de phyllades dans les endroits bien éclairés, n'est plus représentée que par quelques rares touffes, victime du pillage de collectionneurs peu scrupuleux. L'entomofaune comprend diverses espèces remarquables. Les chauves-souris sont particulièrement bien représentées du fait de l'existence de plusieurs mines et galeries souterraines. Le hibou grand-duc (Bubo bubo) y est nicheur à peu près chaque année.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L4 - Plateau des Tailles

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Vielsalm6.32 haVIELSALMLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Vielsalm6.32 haMarche-en-Famenne

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A Cahay, la carrière du Renard et alentours sont classés comme site (16-12-1976) (nord de la réserve domaniale).

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Vielsalm, 66, rue du Vieux Marché, 6690 Vielsalm (Tél.: 080/28.22.80 - Fax: 28.22.92).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6019Thier des Carrières et Fosse Roulette6,32 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Myotis bechsteiniiOuiOuiHibernation (< 5 ex.)2002J. Fairon
Myotis dasycnemeOuiOuiHibernation (< 10 ex.)2010BJ. Fairon
Myotis daubentoniiOuiOuiHibernation (< 5 ex.)2010J. Fairon
Myotis emarginatusOuiOuiHibernation (< 5 ex.)2002J. Fairon
Myotis myotisOuiOuiHibernation (< 5 ex.)2010BJ. Fairon
Myotis mystacinusOuiNonHibernation (18 ex.)2010J. Fairon
Myotis mystacinus/brandtiiHibernation (< 30 ex.)2010J. Fairon
Myotis nattereriOuiOuiHibernation (< 5 ex.)2010J. Fairon
Plecotus auritusOuiOuiHibernation (< 5 ex.)2010J. Fairon
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Bubo buboOuiOuiNicheurS. Rouxhet et al.
Carduelis flammeaOuiOuiB. Clesse
Dryocopus martiusOuiNonB. Clesse
Nucifraga caryocatactesOuiNonB. Clesse
Phoenicurus phoenicurusOuiNonNicheur (1-2 couples)2010B. Clesse, R. Thunus
Phylloscopus sibilatrixOuiNon2010R. Cors
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Salamandra salamandraOuiNon2009R. Thunus
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2007E. Graitson
Coronella austriacaOuiOui2010R. Thunus
Natrix natrixOuiOui2010E. Graitson, S. Claerebout
Zootoca viviparaOuiNon2007E. Graitson
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura irisNonNon2010GT Lycaena (R. Thunus)
Lasiommata maeraNonOui2010GT Lycaena (divers obs.)
Lycaena hippothoeNonOui1 mâle2009GT Lycaena (R. Thunus)
Lycaena tityrusNonNon2010GT Lycaena (R. Thunus)
Polyommatus semiargusNonNon2010GT Lycaena (C. Devillers, R. Thunus)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Gomphocerippus rufus2006A. Remacle
Myrmeleotettix maculatus2010A. Remacle, S. Claerebout
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Aelia klugii2010S. Claerebout
Elasmucha ferrugata2010S. Claerebout
Horvathiolus superbus 2010S. Claerebout
Plantes - Plantes supérieures
Asplenium septentrionale2004S. Rouxhet et al.
Cryptogramma crispaSeule station wallonne !2004AS. Rouxhet et al.
Filago arvensis> 600 pieds en 3 plages (2007)2011AA. Remacle
Genista anglica2004S. Rouxhet et al.
Genista pilosa2007A. Remacle; S. Rouxhet et al. (2004)
Jasione montana2007A. Remacle; S. Rouxhet et al. (2004)
Juniperus communis2004S. Rouxhet et al.
Lycopodium clavatum2004S. Rouxhet et al.
Phegopteris connectilis2004S. Rouxhet et al.
Pyrola minor2004S. Rouxhet et al.
Plantes - Mousses - Bryophytes
Andreaea rupestris1989A. Sotiaux
Buxbaumia aphylla1989A. Sotiaux
Lophozia sudetica2013A. Sotiaux et coll.
Mielichhoferia mielichhoferiana2013AA. Sotiaux et coll.
Ptilidium ciliare2013A. Sotiaux et coll.
Racomitrium fasciculare2013A. Sotiaux et coll.
Racomitrium lanuginosum2013A. Sotiaux et coll.
Schistostega pennata1989A. Sotiaux
Mycètes - Lichens
Acarospora sinopica1990E. Sérusiaux
Clauzadeana macula1990E. Sérusiaux
Lecanora epanora1990E. Sérusiaux
Lecanora gisleriana1990E. Sérusiaux
Lecanora handelii1990E. Sérusiaux
Lecanora subaurea1990E. Sérusiaux
Lecanora sylvaenigrae1990E. Sérusiaux
Miriquidica intrudens1990E. Sérusiaux
Rhizocarpon furfurosum1990E. Sérusiaux
Rhizocarpon oederi1990E. Sérusiaux

Commentaires sur la faune

Chiroptères (données J. Fairon 2002-2010): Myotis bechsteinii, Myotis dasycneme, Myotis daubentonii, Myotis emarginatus, Myotis myotis, Myotis mystacinus/brandtii, Myotis nattereri, Plecotus auritus.

Oiseaux (données B. Clesse 1983): parmi la cinquantaine d'espèces qui nichent dans ou à proximité du Thier des Carrières citons les plus remarquables Bubo bubo, Dryocopus martius, Nucifraga caryocatactes, Phoenicurus phoenicurus, Carduelis flammea.

Reptiles (données E. Graitson 2008; R. Thunus 2010; S. Claerebout 2010): Anguis fragilis, Coronella austriaca, Natrix natrix, Zootoca vivipara.

Amphibiens (données R. Thunus 2010): Salamandra salamandra.

Lépidoptères (données GT Lycaena 1999-2011): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Apatura iris, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Autographa gamma, Coenonympha pamphilus, Colias croceus, Deilephila elpenor, Euclidia glyphica, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Lasiommata maera, Lasiommata megera, Lycaena hippothoe, Lycaena phlaeas, Lycaena tityrus, Maniola jurtina, Neozephyrus quercus, Ochlodes sylvanus, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Plebeius agestis, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Polyommatus semiargus, Pseudopanthera macularia, Pyrgus malvae, Thymelicus lineolus, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Hémiptères (données S. Claerebout 2010): Acanthosoma haemorrhoidale, Aelia klugii, Alydus calcaratus, Carpocoris fuscispinus, Carpocoris purpureipennis, Coreus marginatus, Corizus hyoscyami, Dolycoris baccarum, Elasmostethus interstinctus, Elasmucha ferrugata, Elasmucha grisea, Eurydema oleracea, Eurygaster maura, Eurygaster testudinaria, Himacerus apterus, Himacerus mirmicoides, Horvathiolus superbus, Kleidocerys resedae, Neottiglossa pusilla, Palomena prasina, Pentatoma rufipes, Piezodorus lituratus, Rhopalus parumpunctatus, Rhopalus subrufus, Sciocoris cursitans, Stygnocoris sabulosus.

Coléoptères (données R. Cors 2010; S. Claerebout 2010): Calvia decemguttata, Chilocorus renipustulatus, Chrysomela populi, Coccinella septempunctata, Oxythyrea funesta, Propylea quatuordecimpunctata, Rutpela maculata, Stenurella melanura, Trichius fasciatus, Tytthaspis sedecempunctata.

Commentaires sur la flore

Bryophytes (données A. Sotiaux et coll. 2013): Brachythecium rutabulum, Calliergonella cuspidata, Calliergonella lindbergii, Campylopus introflexus, Cephaloziella divaricata, Cynodontium bruntonii, Dicranoweisia cirrata, Dicranum scoparium, Didymodon rigidulus, Diplophyllum albicans, Grimmia montana, Grimmia pulvinata, Hypnum cupressiforme, Lophozia sudetica, Lophozia ventricosa, Marsupella emarginata, Mielichhoferia mielichhoferiana, Orthotrichum affine, Pleurozium schreberi, Pogonatum urnigerum, Pohlia nutans, Polytrichastrum formosum, Polytrichum juniperinum, Polytrichum piliferum, Pseudoscleropodium purum, Pseudotaxiphyllum elegans, Ptilidium ciliare, Racomitrium elongatum, Racomitrium fasciculare, Racomitrium heterostichum, Racomitrium lanuginosum, Rhytidiadelphus squarrosus, Schistidium apocarpum, Tortula muralis.

Espèces exotiques

Plantes: Campylopus introflexus.

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un site d'intérêt géologique, géomorphologique, botanique (présence de Cryptogramma crispa), zoologique potentiel, archéologie (+ archéologie industrielle) et chiroptérologique..

Menaces

Exploitation des déchets de phyllades, fréquentation intense avec pillage des vestiges historiques, des minéraux rares, de la fougère Cryptogramma crispa, dérangement de la faune chiroptérologique, piétinement des pelouses à lichens et des pitons rocheux, évolution naturelle vers le couvert forestier, déversement d'ordures, etc.

Recommandations

Tout mettre en oeuvre pour augmenter la superficie de la réserve naturelle domaniale à l'ensemble du Thier des Carrières. Protéger le site contre le pillage et le dérangement.

Plan de gestion

Le plan de gestion préconise une extension de la réserve, la sauvegarde des vestiges d'exploitation et galeries de mines (habitats des chauves-souris) et une meilleure surveillance contre les collectionneurs de plantes et de minéraux rares et contre tout enlèvement illégal de matériaux.
Aménagement des accès aux différentes galeries et sécurisation de celles-ci.

Accès du public

Accès réglementé.

Détails

Description physique

Le Thier des Carrières se trouve au sud-est de Vielsalm, au sommet d'un coteau exposé au nord, s'élevant entre 470 m et 530 m d'altitude et dominant la vallée du Hermanmont et du Barechin. L'extrémité ouest du coteau rejoint perpendiculairement le défilé (cluse) du Glain (Salm sur la carte topographique). Le coteau du Thier des Carrières est formé de phyllades et quartzophyllades du Salmien supérieur. Il fait partie du synclinal perché de Salmchâteau qui s'est formé par érosion différentielle.

Il s'agit d'anciennes carrières de phyllades ardoisiers et de coticule (la "pierre à rasoir", roche riche en grenats à grains très fins, cimentés dans une matrice argileuse). Le substrat formé de rejets d'extraction d'ardoises, avec anciennes galeries, très perméable et très sec.

Description biologique

Le Thier des Carrières est une ancienne carrière ardennaise où l'exploitation de l'ardoise (Salmien supérieur, Cambrien) a occupé autrefois bon nombre de travailleurs. L'endroit se présente actuellement comme une imposante falaise au pied de laquelle subsistent des cônes d'éboulis de phyllades. Il s'agit d'un site d'intérêt exceptionnel pour la flore cryptogamique, plus particulièrement les mousses et les lichens qui comprennent diverses espèces rarissimes, parfois même uniques en Belgique. Plusieurs plantes vasculaires remarquables s'y rencontrent également, tandis que la faune s'avère riche et diversifiée.

Les éboulis et les zones rocheuses sont colonisés par des lichens crustacés et foliacés tels que Parmelia conspersa, Parmelia loxodes, Cladonia gracilis, Cornicularia muricata, et par les mousses Rhacomitrium lanuginosum et Grimmia montana (végétation initiale).

La lande pionnière, qui correspond à un début de stabilisation des pierriers, correspond à des pelouses ouvertes à Polytrichum piliferum, P. juniperinum et différents lichens, où Calluna vulgaris, Deschampsia flexuosa et Genista pilosa sont présents de manière éparse.

A cette formation succède la lande fermée dans laquelle les lichens et les mousses régressent et où Deschampsia flexuosa, Vaccinium myrtillus, Calluna vulgaris forment un couvert dense. Un début de colonisation ligneuse est assuré par de jeunes pins sylvestres, bouleaux, sorbiers, alouchiers, chênes pédonculés,... évoluant vers des boulaies claires ou des chênaies à bouleaux.

Intérêt floristique du Thier des Carrières

Plantes vasculaires:

L'espèce emblématique du Thier des Carrières est une fougère montagnarde, la crytogramme crispée (Cryptogramma crispa), dont c'est la seule station connue en Belgique. Autrefois très abondante sur les déblais de phyllades dans les endroits bien éclairés, l'espèce n'est plus représentée au sein de la réserve naturelle domaniale que par quelques rares touffes, victime de l'incendie de 1976 et du pillage de collectionneurs peu scrupuleux. Il subsiste néanmoins des pieds plus nombreux en dehors du périmètre de la réserve.

Deux autres espèces de fougère dignes d'intérêt sont aussi à noter: la doradille du nord (Asplenium septentrionale) sur les rochers ensoleillés et le phégoptéris faux-polypode (Phegopteris connectilis) poussant dans les endroits plus frais et ombragés.

Dans les landes sèches se rencontrent le lycopode en massue (Lycopodium clavatum), le genévrier (Juniperus communis), le genêt velu (Genista pilosa), la jasione des montagnes (Jasione montana), le genêt anglais (Genista anglica), tandis que dans les boisements clairs apparaît la petite pyrole (Pyrola minor).

En 2006, une importante station de la cotonnière des champs (Filago arvensis) comptant plus de 600 pieds a été découverte par A. Remacle dans le site, mais en dehors du périmètre de la réserve naturelle domaniale (REMACLE, 2009).

Bryophytes:

La bryoflore du Thier des Carrières a été inventoriée récemment par A. Sotiaux et ses collaborateurs, le 30 octobre 2013. Ils y ont noté une trentaine d'espèces: Tortula muralis, Grimmia pulvinata, Schistidium apocarpum, Brachythecium rutabulum, Calliergonella cuspidata, Hypnum cupressiforme, Rhytidiadelphus squarrosus, Pogonatum urnigerum, Philonotis fontana, Brachythecium albicans, Didymodon rigidulus, Racomitrium fasciculare, Racomitrium elongatum, Calliergonella lindbergii, Cephaloziella divaricata, Polytrichum piliferum, Pleurozium schreberi, Polytrichastrum formosum, Dicranum scoparium, Racomitrium lanuginosum, Pohlia nutans, Racomitrium heterostichum, Campylopus introflexus, Dicranoweisia cirrata, Pseudotaxiphyllum elegans, Orthotrichum affine, Pseudoscleropodium purum, Lophozia ventricosa, Polytrichum juniperinum, Diplophyllum albicans, Marsupella emarginata, Cynodontium bruntonii, Mielichhoferia mielichhoferiana, Ptilidium ciliare, Lophozia sudetica, Grimmia montana.

L'élément le plus remarquable est sans nul doute la mousse Mielichhoferia mielichhoferiana, dont la taille est aussi minime que son nom est long! Le Thier des Carrières constitue son unique station belge qui était déjà signalée dans les années 1960 (DEMARET et LAMBINON, 1969; De ZUTTERE, 1989).

D'autres bryophytes rares mentionnées précédemment comme Schistostega pennata, Buxbaumia aphylla, Andreaea rupestris, Grimmia montana, Marsupella sprucei, Lophozia sudetica, ... ont encore été notées le 29 mai 1989 par A. Sotiaux, à l'exception de Marsupella sprucei qui n'a jamais été revue après sa découverte déjà ancienne sur le site.

Lichens:

Etudiée par SERUSIAUX (1989, 1990), la flore lichénologique se révèle d'un intérêt exceptionnel du fait de l'existence d'espèces très rares liées aux roches siliceuses métallifères, tels que Acarospora sinopica, Lecanora epanora, Lecanora gisleriana, Lecanora handelii, Lecanora subaurea, Rhizocarpon furfurosum, Rhizocarpon oederi, ainsi que d'autres simplement silicicoles comme Clauzadeana macula (= instratula), Miriquidica (= Lecanora) intrudens, Lecanora sylvaenigrae, etc.

 

Faune du Thier des Carrières

Le peuplement faunistique du site présente de multiples intérêts.

L'existence de nombreuses galeries de mines et autres passages souterrains est propice à l'hibernation des chauves-souris. Les comptages effectués entre 2000 et 2010 ont permis d'établir la présence d'au moins 8 espèces, parmi lesquelles plusieurs présentent un intérêt communautaire. Selon J. Fairon (IRSNB), ce site constitue une zone d'hivernage actuelle et potentielle de toute première importance à l'échelle internationale.

Parmi une cinquantaine d'oiseaux nicheurs, on peut citer notamment le grand-duc d'Europe (Bubo bubo), qui s'est reproduit récemment sur la grande paroi schisteuse.

Plusieurs espèces de reptiles sont présentes sur le site: la couleuvre à collier (Natrix natrix), le lézard vivipare (Zootoca vivipara), l'orvet (Anguis fragilis) (GRAITSON, 2008) auxquelles s'ajoute la coronelle lisse (Coronella austriaca) observée plus récemment (obs. R. Thunus).

L'entomofaune est également très diversifiée, quoique encore peu étudiée de manière systématique. Les papillons de jour constituent le groupe le mieux connu, avec une trentaire d'espèces recensées au cours de la dernière décennie (données rassemblées par le Groupe de travail Lycaena). Parmi les espèces les plus intéressantes, le némusien (Lasiommata maera) est l'élément le plus caractéristique des pierriers et autres zones rocheuses du site.

Les hémiptères hétéroptères, inventoriés par S. Claerebout en 2010, rassemblent diverses espèces remarquables comme Elasmucha ferrugata, Aelia klugii, Horvathiolus superbus, Carpocoris fuscispinus, etc.

Monument naturel

Carrières de phyllades ardoisières et de coticule, remontant au 17ème siècle sinon avant, et abandonnées dans les années 1970-1980.

Monument historique

Ancien camp celtique. Diverses ruines de constructions, probablement ateliers de façonnement du coticule.

Histoire du site

La carte de FERRARIS indique déjà le même état des lieux qu'aujourd'hui.

Biblio

, 1988, L'industrie de la pierre à rasoir dans la région de Lierneux-Vielsalm., Parcs Nationaux, XLIII.
, 1977, Observations botaniques après l'incendie au Thier des Carrières à Vielsalm., Glain et Salm, 6 : 31-33.
, 1908, Les pierres à rasoir de Salmchâteau., Bull. Inst. Archéo. Liégeois, 38 : 255-256.
, 1989, Plan de gestion de la réserve domaniale du Thier des Carrières et des alentours., Dossier non publié, 55 pp.
, 1988, Oiseaux du Pays de Salm., Cercles des Naturalistes de Belgique, Vierves-sur-Viroin, Mémoire n° 1, 322 pp.
, 1983, Promenade au Thier des Carrières de Vielsalm. , Mémoire de guide-nature, Education-Environnement et Cercles des Naturalistes de Belgique, 82 pp.
, 1986, Les plus belles réserves naturelles de Belgique., Reader's Digest, Bruxelles, 304 pp.
, 1969, Bryophytes rares, disparues ou menacées de disparition en Belgique. In: DELVOSALLE, L., DEMARET, F., LAMBINON, J. et LAWARLEE, A., Plantes rares, disparues ou menacées de disparition en Belgique: l'appauvrissement de la flore indigène, Ministère de l'Agriculture, Administration des Eaux et Forêts, Service de Conservation de la Nature, Travaux 4: 87-124.
, 1975, Le Thier des Carrières. Un site à sauvegarder d'urgence à Vielsalm., Les Naturalistes belges, 56 (9) : 313-328.
, 1990, L'intérêt bryologique des anciennes exploitations de phyllades ardoisiers à Vielsalm., Parcs Nationaux, 45 : 1-6.
, 1989, L'intérêt bryologique des anciennes exploitations de phyllades ardoisiers à Vielsalm. Document servant à la création d'une réserve naturelle cryptogamique., Annexe A du plan de gestion de la réserve naturelle domaniale du Thier des Carrières et de ses alentours y compris le défilé de la Salml (Glain) à Vielsalm : A21-A32.
, 1989, Observations des chauves-souris et de leurs gîtes d'hivernage dans les anciennes carrières et puits du Thier des Carrières, du défilé du Glain et du Thier du Mont., In: Plan de gestion de la réserve naturelle domaniale du Thier des Carrières et de ses alentours y compris le défilé de la Salm (Glain) à Vielsalm, Annexe A33-A41.
, 1911, De l'exploitation des ardoises et du coticule au Comté de Salm antérieurement à l'an 1625., Ann. Soc. Géolog. Belg., 38.
, L'industrie de la pierre à rasoir dans la région de Sart-Lierneux., Enquêtes du Musée de la Vie Wallonne, T.XIV, 157 : 1-44.
, 1977, Etymologie du mot coticule., G.S.H.A., 6 : 73.
, 2008, L'intérêt herpétologique des milieux rocheux de l'Ardenne centro-orientale (province de Liège et Luxembourg, Belgique)., Bulletin de la Société des Naturalistes luxembourgeois, 109: 83-91.
, 1965, Excursion des 29 et 30 mai 1965 à la Baraque de Fraiture, Grand-Halleux et Vielsalm., Natura Mosana, 18 : 88-92.
, 1984, Divers articles., G.S.H.A., n°11, 16, 18, 21.
, 1976, Réserve naturelle du Thier des Carrières., Glain et Salm, 4 : 79-80.
, 2009, Redécouverte de Filago arvensis L. (Asteraceae) en Ardenne belge. Morphologie, phénologie, écologie et statut., Natura Mosana, 62 (1): 15-35.
, 1974, Sur l'industrie de la pierre à rasoir., G.S.H.A., 1 : 3-10.
, 1968, Vielsalm et ses environs., Vielsalm, 270 pages.
, 1994, Les réserves naturelles du Plateau des Tailles et des régions avoisinantes., Cercles des Naturalistes de Belgique, La Trientale, 40 pp.
, 1989, Etude des lichens et champignons lichénicoles des rochers et éboulis des affleurements du Salmien de la région de Vielsalm., In : Plan de gestion de la réserve naturelle domaniale du Thier des Carrières et de ses alentours, y compris le défilé de la Salm (Glain) à Vielsalm.
, 1990, Liste préliminaire des lichens et champignons lichénicoles des rochers et éboulis des affleurements du Salmien (Belgique, région de Vielsalm)., Mémoire de la Société royale de Botanique de Belgique, 12 : 135-147.
, 1989, Notes complémentaires quant à la flore des lichens et champignons lichénicoles des rochers et éboulis du Salmien de la région de Vielsalm., In : Plan de gestion de la réserve naturelle domaniale du Thier des Carrières et de ses alentours, y compris le défilé de la Salm (Glain) à Vielsalm.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON (AEF, rue Arthur Roland, 61, 1030 Bruxelles)

E. GRAITSON (aCREA, Conseil et Recherche en Ecologie appliquée, Université de Liège, Sart-Tilman, 4000 Liège).

Date de la dernière modification de la fiche

2013-11-27