Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

547 - Carroi

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière de Sohaurt
Communes :Rochefort, Tellin
Cantonnements DNF :Rochefort, Saint-Hubert
Surface :46.54 ha
Coordonnées :X Lambert : 209746 - Y Lambert : 87436
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Localisé en Calestienne, au nord du village de Tellin, le site de Carroi s'étend en rive gauche du Ruisseau des Boyes, entre le Chenêt et le bois d'Ellinchamps. Il comprend une zone forestière et une ancienne carrirèe calcaire très intéressante du point de vue biologique, notamment en ce qui concerne l'entomofaune (présence de lépidoptères menacés).

Carto

Régions naturelles

  • K0 - Calestienne

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Resteigne0.24 haTELLIN (partim ???)LUXEMBOURG
Tellin29.81 haTELLINLUXEMBOURG
Wavreille16.49 haROCHEFORTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Rochefort10.6 haDinant
Saint-Hubert35.94 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

A compléter

Propriétaire(s)

Commune de Tellin.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Saint-Hubert, avenue Nestor Martin, 10A, 6870 Saint-Hubert (Tél. : 061/61.21.20 - Fax: 061/61.37.68).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon2002M. Paquay
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon(carrière de Carroi)2001GT Lycaena (div. obs.)
Argynnis paphiaNonNon2008GT Lycaena (div. obs.)
Carcharodus alceaeNonNon1 ex.2002GT Lycaena
Coenonympha arcaniaNonOui1999GT Lycaena (div. obs.)
Hamearis lucinaNonOui(carrière de Carroi)1996GT Lycaena (div. obs.)
Leptidea sinapisNonNon(carrière de Carroi)2008GT Lycaena (div. obs.)
Melanargia galatheaNonNon2008GT Lycaena (div. obs.)
Lysandra coridonNonOuimax. 12 ex.1998GT Lycaena (div. obs.)
Satyrium pruniNonNon2001GT Lycaena (div. obs.)
Thymelicus acteonNonOuimax. 3 ex.1998GT Lycaena (div. obs.)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Nemobius sylvestris2002M. Paquay et al.
Plantes - Plantes supérieures
Bupleurum falcatum2002Naturalistes de la Haute-Lesse, E. Bisteau
Carex montana1999Naturalistes de la Haute-Lesse
Centaurium erythraea2002Naturalistes de la Haute-Lesse
Daphne mezereum2002Naturalistes de la Haute-Lesse
Doronicum pardalianches2002E. Bisteau
Epipactis atrorubens2002E. Bisteau
Epipactis helleborine2002Naturalistes de la Haute-Lesse
Genista tinctoria2002Naturalistes de la Haute-Lesse, E. Bisteau
Globularia bisnagarica 2002E. Bisteau
Gymnadenia conopsea> 15 pieds2002Naturalistes de la Haute-Lesse, E. Bisteau
Juniperus communis1999Naturalistes de la Haute-Lesse
Melampyrum arvense1999Naturalistes de la Haute-Lesse
Neottia nidus-avis2002Naturalistes de la Haute-Lesse, E. Bisteau
Ononis repens2002Naturalistes de la Haute-Lesse, E. Bisteau
Orchis purpurea2004D. Tyteca
Ornithogalum pyrenaicum1999Naturalistes de la Haute-Lesse
Platanthera chlorantha1999Naturalistes de la Haute-Lesse
Polygala comosa 2002E. Bisteau
Polygonatum odoratum2002Naturalistes de la Haute-Lesse, E. Bisteau
Prunella laciniata2002Naturalistes de la Haute-Lesse, E. Bisteau
Rosa spinosissima 2002E. Bisteau
Sorbus aria2002Naturalistes de la Haute-Lesse, E. Bisteau
Teucrium chamaedrys2002Naturalistes de la Haute-Lesse, E. Bisteau
Vincetoxicum hirundinaria1999Naturalistes de la Haute-Lesse

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

Lépidoptères rhopalocères (données GT Lycaena 1980-2010): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis paphia, Aricia agestis, Carcharodus alceae, Celastrina argiolus, Coenonympha arcania, Colias croceus, Colias hyale, Erebia aethiops, Gonepteryx rhamni, Inachis io, Lasiommata megera, Leptidea sinapis, Limenitis camilla, Lycaena phlaeas, Lysandra coridon, Maniola jurtina, Melanargia galathea, Neozephyrus quercus, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus icarus, Pyrgus malvae, Pyronia tithonus, Satyrium pruni, Thymelicus acteon, Thymelicus lineola, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données E. Bisteau 2001-2002): Acer campestre, Achillea millefolium, Aesculus hippocastanum, Agrimonia eupatoria, Asplenium ruta-muraria, Asplenium trichomanes, Bellis perennis, Brachypodium pinnatum, Briza media, Bromus erectus, Bupleurum falcatum, Campanula rotundifolia, Carex flacca, Carex sylvatica, Carlina vulgaris, Centaurea scabiosa, Cirsium vulgare, Clematis vitalba, Colchicum autumnale, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Dactylis glomerata, Digitalis lutea, Doronicum pardalianches, Dryopteris filix-mas, Epipactis atrorubens, Euphorbia cyparissias, Festuca lemanii, Fragaria sp., Galium mollugo, Galium verum, Genista tinctoria, Globularia bisnagarica, Gymnadenia conopsea, Helianthemum nummularium, Helleborus foetidus, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hypericum perforatum, Knautia arvensis, Leontodon hispidus, Leucanthemum vulgare, Lolium perenne, Lotus corniculatus, Malva moschata, Narcissus pseudonarcissus, Neottia nidus-avis, Ononis repens, Origanum vulgare, Phleum pratense, Picris hieracioides, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Plantago major, Plantago media, Poa compressa, Polygala comosa, Polygonatum odoratum, Potentilla neumanniana, Primula veris, Prunella laciniata, Prunus spinosa, Quercus petraea, Quercus robur, Ranunculus bulbosus, Rosa spinosissima, Rosa sp., Rubus sp., Sanguisorba minor, Scabiosa columbaria, Senecio jacobaea, Sorbus aria, Stachys officinalis, Taraxacum sp., Teucrium chamaedrys s.l., Thymus pulegioides, Tragopogon pratensis, Trifolium sp., Verbascum thapsus, Vicia cracca, Vicia sepium, Viola hirta.

Espèces exotiques

Aesculus hippocastanum, Doronicum pardalianches (?),

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un site calcaire de grand intérêt biologique. Protection d'un peuplement lépidoptérologique remarquable (ancienne carrière de Carroi).

Menaces

Fréquentation du public dans la carrière de Carroi, entrainant le piétinement des pelouses.

Recommandations

A compléter

Plan de gestion

Les bois étant soumis au régime forestier, leur gestion incombe à l'ingénieur du cantonnement; mais pour les sites repris dans les limites du parc, l'association Ardenne et Gaume est consultée.
Le but essentiel des interventions sylvicoles consistera à faciliter le passage progressif à la futaie feuillue mélangée. A cette fin, le traitement appliqué sera celui du jardinage par pieds ou par bouquets qui devrait permettre la croissance et la régénération d'un maximum d'espèces ligneuses là où les conditions stationnelles leur conviennent le mieux (éboulis rocheux, dômes à sol superficiel et sec, dépressions plus riches et fraîches,etc.)
En fait, ces interventions seront réalisées 'à la carte', de manière à maintenir, voire recréer, une véritable mozaïque de biotopes. Ainsi, ici on oeuvrera au dégagement de la flore herbacée calcicole et thermophile par coupe du taillis chétif (anciennes pelouses calcaires), là-bas, on accentuera l'évolution vers la futaie mélangée sans contrarier la réinstallation du hêtre, tandis qu'ailleurs on maintiendra la gestion en taillis par recépage ou on procèdera au rajeunissement progressif des lisières forestières.
Les espèces résineuses seront progressivement éliminées lors des martelages successifs, mais des groupes de pins (sylvestre ou noir d'Autriche) seront maintenus au-delà du terme d'exploitabilité économique.
Au moins un arbre mort sera maintenu par hectare, sur pied ou au sol.

Accès du public

Accès libre, sauf dérogation imposée par la DNF (notamment lors des chasses et battues).

Détails

Description physique

Le massif du Carroi (ou de Sohaurt) se situe en Calestienne, au nord du village de Tellin, en rive gauche du Ruisseau des Boyes (affluent de la Lesse).

Le socle géologique est formée de calcaire givetien (calcaire à Stringocephalus burtini) et couvinien (schistes et calcaires à Calceola sandalina et Spirifer speciosus).

Les sols sont de type limono-caillouteux à charge calcaire, à horizon B structural (Gbbk) et à phase +/- superficielle.

Description biologique

Le site n'a pas encore fait l'objet d'une étude d'ensemble, la partie la plus visitée étant l'ancienne carrière en raison de la présence d'espèces végétales et animales rares.

Cette carrière abandonnée est reprise par A. REMACLE dans l'inventaire des sablières et carrières de Wallonie sous le code LX59604. Elle fut qualifiée d'un grand intérêt biologique mais ne fut pas décrite car incluse dans le parc naturel de Lesse et Lomme.

Des relevés botaniques ont été effectués durant les années 2001-2002 par BISTEAU (2007) qui y a noté diverses espèces intéressantes de pelouses sèches et d'ourlets, comme Briza media, Bromus erectus, Bupleurum falcatum, Campanula rotundifolia, Carex flacca, Carlina vulgaris, Centaurea scabiosa, Digitalis lutea, Epipactis atrorubens, Euphorbia cyparissias, Festuca lemanii, Fragaria sp., Galium mollugo, Galium verum, Genista tinctoria, Globularia bisnagarica, Gymnadenia conopsea, Helianthemum nummularium, Helleborus foetidus, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hypericum perforatum, Knautia arvensis, Lotus corniculatus, Malva moschata, Ononis repens, Origanum vulgare, Picris hieracioides, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Plantago media, Poa compressa, Polygala comosa, Polygonatum odoratum, Potentilla neumanniana, Primula veris, Prunella laciniata, Prunus spinosa, Ranunculus bulbosus, Rosa spinosissima, Sanguisorba minor, Scabiosa columbaria, Senecio jacobaea, Sorbus aria, Stachys officinalis, Taraxacum sp., Teucrium chamaedrys s.l., Thymus pulegioides, Tragopogon pratensis, Viola hirta, etc.

Cet auteur renseigne aussi la présence de Doronicum pardalianches, une astéracée figurant sur la liste rouge des plantes de Wallonie, surtout observée dans le Condroz oriental, mais dont l'indigénat est discuté (SAINTENOY-SIMON et al., 2006).

L'ancienne carrière présente un grand intérêt entomologique, et notamment lépidoptérologique, avec la présence de près de 40 espèces de papillons de jour. Certaines espèces y ont cependant régressé suite à la fermeture progressive du milieu.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

Naturalistes de la Haute Lesse