Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

57 - Château Thierry

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Château-Thierry / Au Chestia
Communes :Dinant
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :0.45 ha
Coordonnées :X Lambert : 185979 - Y Lambert : 99918
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site de Château Thierry s'étend en rive droite de la Meuse, à hauteur de Waulsort. Il est limité au sud par les Crétias et au nord par le vallon du Colébi. Occupant un versant abrupt et boisé d'exposition ouest, il est entaillé de plusieurs affleurements rocheux dont l'un d'eux porte les ruines d'un très vieux château. Le paysage est magnifique. On y rencontre notamment une érablière de ravin à scolopendre et une chênaie-charmaie calcicole. Les éperons rocheux portent d'intéressantes pelouses xérophiles. La flore comprend diverses espèces rares telles que le saxifrage faux-hypne (Saxifraga hypnoides), l'hélianthème des Apennins (Helianthemum apenninum), la lunetière (Biscutella laevigata subsp. varia), etc.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • I0 - Haute-Meuse

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Falmignoul0.45 haDINANTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant0.45 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Classé le 07/10/1987.

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Dinant, rue Daoust 14, 5500 Dinant (Tél. : 082/67.68.90 - Fax : 082/67.68.99).
Commission Consultative de Gestion des Réserves Naturelles Domaniales Mosanes.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6243Château Thierry et Crétias0,45 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Salamandra salamandraOuiNonlarves (cron)2003G. Minet, J.-Y. Baugnée, J.-L. Gathoye
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Pyrgus malvaeNonOui2003G. Minet, J.-Y. Baugnée, J.-L. Gathoye
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Lasius emarginatus2003J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Actaea spicataJ. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon
Anthericum liliagoJ. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon
Daphne mezereumJ. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon
Lactuca perennisJ. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon
Lunaria redivivaJ. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon
Orchis masculaJ. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon
Rhamnus catharticaJ. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon
Saxifraga hypnoidesAJ. Duvigneaud, J. Saintenoy-Simon

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'un magnifique site de la vallée de la Meuse.

Menaces

Pas de menaces, si ce n'est la grande fréquentation du public qui a tendance à passer à travers tout et à détruire la végétation fragile du sous-bois (abords de Château-Thierry).

Recommandations

Effectuer des inventaires faunistiques. Mettre à jour la liste des espèces végétales et les habitats (cf. Les Crétias).

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Accès libre sur les sentiers.

Détails

Description physique

Le site s'étend sur la rive droite de la Meuse entre le vallon du Chestia qui débouche un peu en aval du passage d'eau de Waulsort et le ravin du Colébi. Le versant est, dans son ensemble, exposé à l'ouest. Il se trouve dans le synclinal d'Anthée-Falmignoul, sur calcaires et dolomies du Tournaisien (grande brèche de Waulsort,...). Les différents bancs ont été érodés de manières très différentes. Les plus durs forment des 'tartines' qui se dressent perpendiculairement au versant de telle sorte qu'ils présentent une face exposée plein sud et un revers tourné vers le nord. Les ravins traduisent le passage de bancs plus tendres.

Description biologique

Les biotopes sont très variés. On rencontre :
- sur le plateau et sur le sommet des pentes, des chênaies à charme thermophiles à Primula veris, Orchis mascula, Carex digitata, Daphne mezereum... (Carici-Carpinetum) ;
- des fourrés du Berberidion avec Buxus sempervirens, Viburnum lantana, Ligustrum vulgare, Rhamnus cathartica, Berberis vulgaris, Cotoneaster integerrimus,...;
- des groupements de lisière à Carex humilis (Geranion sanguinei) ou à Origanum vulgare (Trifolion medii) ;
- des groupements formés par des orpins et diverses annuelles sur les replats (Alysso-Sedion) ;
- des pelouses très sèches du Seslerio-Xerobromion, sur les sols très superficiels, dominées par Sesleria caerulea, Hippocrepis comosa, Globularia bisnagarica, Helianthemum apenninum, H. nummularium et leur hybride H. x sulphureum, Dianthus carthusianorum, Silene vulgaris, Teucrium chamaedrys, Anthericum liliago, ...;
- des pelouses mésophiles à Brachypodium pinnatum, Bromus erectus (Mesobromion) sur les sols un peu plus profonds ;
- des pelouses très ouvertes occupant les falaises subverticales (Festucion pallentis) à Festuca pallens, Biscutella laevigata subsp.varia, Cardaminopsis arenosa subsp. borbasii, Melica ciliata, Lactuca perennis, Hieracium glaucinum ;
- des groupements occupant les fissures des rochers à Ceterach officinarum, Asplenium trichomanes, A. ruta-muraria,...
- un groupement à Saxifraga hypnoides sur le sommet de certains rochers;
- des frênaies-érablières, très riches en buis dans les ravins ombragés. Acataea spicata, Lunaria rediviva, Asplenium scolopendrium, Polystichum aculeatum, Valeriana wallrothii s'y développent ;
- au bas des versants, une chênaie à charme riche en Anemone ranunculoides, Corydalis solida, Lathraea squamaria, Allium ursinum, Ranunculus ficaria subsp. bulbilifer,...
La végétation lichénique est remarquable et a été étudiée récemment par ERTZ (2003), qui y a observé :
- un groupement des rochers éclairés à Acarospora macrospora, Squamaria cartilaginea, Toninia tumidula, ... ;
- un groupement de pelouse colonisant le sommet des affleurements, avec Cladonia foliacea, Cladonia rangiformis, Fulgensia fulgens, ... ;
- un groupement ornithocoprophile du sommet des falaises à Aspicilia calcarea, Caloplaca aurantia, Caloplaca coronata, Lobothallia radiosa, Xanthoria parietina, ...
- une colonisation des cavités terreuses de la face nord des falaises par Solorina saccata ;
- un groupement des parois et blocs rocheux ombragés et frais à Acrocordia conoidea, Dermatocarpon miniatum, Collema auriforme, Diploicia canescens, Leptogium lichenoides, Strigula calcarea, Petrachis hypoleuca (espèce rarissime) ;
- un groupement des parois abritées des pluies, avec Caloplaca cirrochroa, Dirina stenhammarii, Lecanora pruinosa, ...
Sur le plan bryologique, ERTZ (2003) signale la présence, à la base ombragée des falaises, d'Anomodon longifolius, Fissidens gracilifolius, Cololejeunia rossettiana (très abondant) et dans les fourrés d'épineux au sommet des affleurements, de Rhodobryum roseum.

Monument naturel

Rochers.

Monument historique

Ruines du Château Thierry.

Histoire du site

La région est truffée de grottes ayant servi de nécropoles aux populations néolithiques.
Les origines du Château Thierry, mal connues, semblent remonter au 12ème siècle. Agrandi et remanié à différentes époques, il fut détruit plusieurs fois (en 1390 par les Dinantais, en 1554 par Henri II, et enfin définitivement en 1675).
Les ruines sont actuellement fouillées par un groupe de jeunes chercheurs de la 'Société Dinantaise de Recherches archéologiques'.

Biblio

, 2001, Analyse floristique et écologique des lichens saxicoles des rochers calcaires de la région de Dinant., Les Cahiers des Réserves Naturelles, 14 : 37-39.
, 2003, Les lichens et les champignons lichénicoles des affleurements rocheux calcaires du bassin mosan belge. Etude floristique et importance pour la conservation du patrimoine naturel., Lejeunia, N.S., 172 : 1-57.
, 1904, Le Trou Félix à Falmignoul., Compte-rendu de la 17ème session de la Fédération archéologique et historique de Belgique, Congrès de Dinant 1903. Wesmael-Charlier, Namur, pp. 429-449.
, 1981, Waulsort et les Sciences de la Terre., Notes Waulsortoises, 1 : 9-30.
, 1991, Waulsort et son décor., Guide de promenades par monts et par vaux et dans l'Histoire. 48 pp.
, 1984, Forêts et stations forestières en Belgique, Les Presses Agronomiques, Gembloux, 235 pp.
, 1999, Les réserves naturelles domaniales de Wallonie., Ministère de la Région Wallonne, Direction Générale des Ressources Naturelles et de l'Environnement, Namur, 144 pp.
, 1954, Etude sur les irradiations de plantes méridionales dans la vallée de la Meuse wallonne., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 87 : 29-55.
, 1910, Les cavernes et les rivières souterraines de Belgique., H. Lamertin, Bruxelles, 2 tomes, 1592 pp. + annexes.
, 1989, Flore et végétation de la région de Waulsort (province de Namur, Belgique)., Parcs nationaux, 44 : 72-78.
, 1981, Notes Waulsortoises rassemblées par Albert Wayens., Editeur resp. A. Wayens.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994)