Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

581 - Vallée de l'Hermeton de Soulme à Hastière

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Doische, Florennes, Hastière
Cantonnements DNF :Dinant, Philippeville, Viroinval
Surface :699.13 ha
Coordonnées :X Lambert : 178790 - Y Lambert : 98787
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Ce site comprend la partie de l'Hermeton située entre le village de Gochenée et la confluence avec la Meuse. La rivière y est particulièrement sinueuse et sauvage. Les versants sont souvent très abrupts et entièrement forestiers. Il s'agit d'une des toutes dernières vallées encore indemne et totalement dépouvue de routes et autres constructions. L'ensemble représente une zone de très grand intérêt biologique et paysager.

Carto

Régions naturelles

  • F0 - Condroz

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Gochenée172.89 haDOISCHENAMUR
Hastière-Lavaux96.83 haHASTIERENAMUR
Hermeton-sur-Meuse114.5 haHASTIERENAMUR
Morville130.13 haFLORENNESNAMUR
Soulme184.79 haDOISCHENAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant214.57 haDinant
Philippeville117.19 haNamur
Viroinval367.37 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Communes de Doische et de Florennes.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Philippeville, 64, Rue du Moulin, 5600 Philippeville (Tél. 071/66.21.50 - Fax : 071/66.85.32).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Castor fiberOuiNon2019Divers obs.
Felis silvestrisOuiNon2010L. Vausort
Martes martesOuiNon2017V. Schockert
Meles melesOuiNon2019Divers obs.
Muscardinus avellanariusOuiNon2017C. Lambinet, S. Meeus
Mustela putoriusNonNon2017S. Meeus, V. Schockert
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Alcedo atthisOuiNon2019Divers obs.
Bonasa bonasiaOuiOuiDisparu ?2006Th. Kervyn, A. Laudelout
Ciconia nigraOuiOuiNicheur2019Divers obs.
Cinclus cinclusOuiNon2019Divers obs.
Dendrocopos mediusOuiNonNicheur2019Divers obs.
Dendrocopos minorOuiNon2018Divers obs.
Dryocopus martiusOuiNon2019Divers obs.
Pernis apivorusOuiNonNicheur probable2019Divers obs.
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Ichthyosaura alpestrisOuiNon2019Divers obs.
Lissotriton vulgarisOuiNon2005JP Duvivier, JY Baugnée
Salamandra salamandraOuiNon2019Divers obs.
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2005JP Duvivier, JY Baugnée
Zootoca viviparaOuiNon2018Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura iliaNonNon2018Divers obs.
Apatura irisNonNon2017Divers obs.
Aporia crataegiNonNon
Argynnis aglajaNonOui2011V. Fiévet
Iphiclides podaliriusOuiOui1 ex.2011V. Fiévet
Melanargia galatheaNonNon2019Divers obs.
Nymphalis polychlorosNonNon2019Divers obs.
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Euplagia quadripunctaria2019Divers obs.
Parasemia plantaginis2011V. Fiévet
Plantes - Plantes supérieures
Aconitum lycoctonum subsp. vulparia2019Divers obs.
Aira praecox2004Divers obs.
Allium ursinum2019Divers obs.
Anemone ranunculoides2019Divers obs.
Asplenium adiantum-nigrum2019Divers obs.
Asplenium scolopendrium2019Divers obs.
Bromus ramosus2000Divers obs.
Campanula patula1-10 pieds2004AL. Wibail
Capsella rubella2013I. Jacobs
Carex digitata2019Divers obs.
Carex strigosa2008J. Leurquin
Centaurium erythraea2019Divers obs.
Colchicum autumnale2018Divers obs.
Dianthus armeria2004Divers obs.
Digitalis lutea2016J. Claessens
Dipsacus pilosus2019Divers obs.
Dryopteris affinis2013I. Jacobs
Gagea lutea2019Divers obs.
Geranium sanguineum2015J. Vercauteren
Hieracium peleterianum?J. Duvigneaud
Hyacinthoides non-scripta2002IPRFW
Juniperus communisQuelques pieds2019Divers obs.
Lathraea squamaria2019Divers obs.
Moenchia erectaDivers obs.
Monotropa hypopitys2014F. Etienne
Neottia nidus-avis2016Divers obs.
Orchis mascula2019Divers obs.
Orobanche caryophyllacea2015E. Slagmulders
Persicaria bistorta2019Divers obs.
Polygonatum odoratum2002IPRFW
Polystichum aculeatum2019Divers obs.
Polystichum setiferum2019Divers obs.
Pyrus pyraster2019Divers obs.
Ranunculus fluitans2005D. Galoux
Sanicula europaea2016Divers obs.
Silene nutans2019Divers obs.
Sorbus torminalis2019Divers obs.
Teesdalia nudicaulis2004Divers obs.
Thalictrum flavum2019Divers obs.
Ulmus laevis2019Divers obs.
Plantes - Mousses - Bryophytes
Leucobryum glaucum2019Divers obs.
Mycètes - Lichens
Calicium salicinum2004J.-P. Duvivier
Cladonia ciliata2004J.-P. Duvivier
Cladonia digitata2004J.-P. Duvivier
Cladonia mitis2005J.-P. Duvivier
Cladonia polydactyla2004J.-P. Duvivier
Cladonia portentosa2004J.-P. Duvivier
Cladonia squamosa2004J.-P. Duvivier
Usnea subfloridana2004J.-P. Duvivier

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données divers obs. 2000-2020): Acer campestre, Acer platanoides, Acer pseudoplatanus, Achillea millefolium, Aconitum lycoctonum subsp. vulparia, Adoxa moschatellina, Aegopodium podagraria, Aethusa cynapium, Agrimonia eupatoria, Agrostis canina, Agrostis capillaris, Aira praecox, Ajuga reptans, Alchemilla xanthochlora, Alliaria petiolata, Allium ursinum, Alnus glutinosa, Alnus incana, Alopecurus pratensis, Anemone nemorosa, Anemone ranunculoides, Angelica sylvestris, Anthriscus sylvestris, Aquilegia vulgaris, Arctium minus, Arctium nemorosum, Arrhenatherum elatius, Arum maculatum, Asplenium adiantum-nigrum, Asplenium ruta-muraria, Asplenium scolopendrium, Asplenium trichomanes, Athyrium filix-femina, Barbarea vulgaris, Bellis perennis, Betula pendula, Betula pubescens, Brachypodium sylvaticum, Bromus ramosus, Calamagrostis epigejos, Calluna vulgaris, Caltha palustris, Campanula patula, Campanula rotundifolia, Campanula trachelium, Capsella bursa-pastoris, Capsella rubella, Cardamine amara, Cardamine flexuosa, Cardamine hirsuta, Cardamine impatiens, Cardamine pratensis, Carduus crispus, Carex digitata, Carex leersii, Carex nigra, Carex pendula, Carex pilulifera, Carex remota, Carex riparia, Carex spicata/muricata, Carex strigosa, Carex sylvatica, Carpinus betulus, Centaurea jacea, Centaurium erythraea, Cerastium fontanum, Cerastium glomeratum, Chaerophyllum temulum, Chelidonium majus, Chrysosplenium alternifolium, Chrysosplenium oppositifolium, Circaea lutetiana, Cirsium arvense, Cirsium oleraceum, Cirsium palustre, Cirsium vulgare, Clematis vitalba, Clinopodium vulgare, Colchicum autumnale, Convallaria majalis, Cornus sanguinea, Corydalis solida, Corylus avellana, Crataegus laevigata, Crataegus monogyna, Crepis biennis, Cruciata laevipes, Cymbalaria muralis, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Deschampsia cespitosa, Deschampsia flexuosa, Dianthus armeria, Digitalis lutea, Digitalis purpurea, Dipsacus pilosus, Dryopteris affinis, Dryopteris carthusiana, Dryopteris dilatata, Dryopteris filix-mas, Echium vulgare, Elymus caninus, Epilobium angustifolium, Epilobium hirsutum, Epilobium montanum, Equisetum arvense, Equisetum palustre, Erodium cicutarium, Erophila verna, Euonymus europaeus, Eupatorium cannabinum, Euphorbia amygdaloides, Euphorbia lathyris, Euphrasia stricta, Fagus sylvatica, Fallopia dumetorum, Fallopia japonica, Festuca altissima, Festuca gigantea, Festuca lemanii, Festuca rubra, Filipendula ulmaria, Fragaria vesca, Fraxinus excelsior, Gagea lutea, Galeopsis tetrahit, Galium aparine, Galium mollugo, Galium odoratum, Galium palustre, Galium verum, Geranium columbinum, Geranium molle, Geranium phaeum, Geranium robertianum, Geranium sanguineum, Geranium sylvaticum, Geum urbanum, Glechoma hederacea, Glyceria fluitans, Glyceria notata, Gnaphalium uliginosum, Gymnadenia conopsea, Hedera helix, Helleborus foetidus, Heracleum sphondylium, Hieracium maculatum, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hieracium umbellatum, Holcus lanatus, Holcus mollis, Humulus lupulus, Hyacinthoides non-scripta, Hypericum hirsutum, Hypericum humifusum, Hypericum perforatum, Hypericum pulchrum, Hypericum tetrapterum, Impatiens glandulifera, Impatiens noli-tangere, Iris pseudacorus, Juncus effusus, Juniperus communis, Knautia arvensis, Lamium album, Lamium galeobdolon, Lamium purpureum, Lapsana communis, Lathraea squamaria, Lathyrus linifolius, Lathyrus pratensis, Ligustrum vulgare, Linaria vulgaris, Lolium perenne, Lonicera periclymenum, Lotus corniculatus, Lotus pedunculatus, Lunaria rediviva (H. Pohl 1990), Luzula campestris, Luzula luzuloides, Luzula multiflora, Luzula pilosa, Luzula sylvatica, Lycopus europaeus, Lysimachia nemorum, Lysimachia vulgaris, Lythrum salicaria, Malus sylvestris subsp. sylvestris, Malva moschata, Malva neglecta, Medicago lupulina, Melica uniflora, Mentha aquatica, Mentha arvensis, Mercurialis perennis, Mespilus germanica, Milium effusum, Moehringia trinervia, Moenchia erecta, Monotropa hypopitys, Mycelis muralis, Myosotis arvensis, Myosotis scorpioides, Myosotis sylvatica, Myosoton aquaticum, Narcissus pseudonarcissus, Neottia nidus-avis, Odontites vernus subsp. serotinus, Orchis mascula, Origanum vulgare, Orobanche caryophyllacea, Oxalis acetosella, Paris quadrifolia, Persicaria bistorta, Persicaria hydropiper, Petasites hybridus, Phalaris arundinacea, Phyteuma spicatum, Picea abies, Picris hieracioides, Pimpinella saxifraga, Plantago lanceolata, Plantago major, Poa annua, Poa chaixii, Poa nemoralis, Poa pratensis, Poa trivialis, Polygonatum multiflorum, Polygonatum odoratum, Polypodium vulgare, Polystichum aculeatum, Polystichum setiferum, Populus tremula, Potentilla anserina, Potentilla argentea, Potentilla neumanniana, Potentilla recta, Potentilla reptans, Potentilla sterilis, Primula elatior, Primula veris, Prunella vulgaris, Prunus avium, Prunus padus, Prunus spinosa, Pteridium aquilinum, Pulmonaria officinalis, Pyrus pyraster, Quercus petraea, Quercus robur, Ranunculus acris, Ranunculus auricomus, Ranunculus ficaria, Ranunculus fluitans, Ranunculus repens, Reseda luteola, Ribes rubrum, Ribes uva-crispa, Robinia pseudoacacia, Rorippa amphibia, Rosa arvensis, Rosa canina, Rubus fruticosus aggl., Rubus idaeus, Rumex acetosa, Rumex acetosella, Rumex conglomeratus, Rumex crispus, Rumex obtusifolius, Rumex sanguineus, Salix caprea, Salix cinerea, Sambucus nigra, Sambucus racemosa, Sanicula europaea, Scirpus sylvaticus, Scrophularia auriculata, Scrophularia nodosa, Scutellaria galericulata, Sedum album, Sedum rupestre, Senecio ovatus, Senecio sylvaticus, Silene dioica, Silene nutans, Solanum dulcamara, Sonchus oleraceus, Sorbus aucuparia, Sorbus torminalis, Stachys officinalis, Stachys palustris, Stachys sylvatica, Stellaria alsine, Stellaria holostea, Stellaria media, Succisa pratensis, Symphytum officinale, Taraxacum sp., Taxus baccata, Teesdalia nudicaulis, Teucrium scorodonia, Thalictrum flavum, Thymus pulegioides, Tilia cordata, Tilia platyphyllos, Trifolium arvense, Trifolium medium, Trifolium pratense, Trifolium repens, Tussilago farfara, Ulmus glabra, Ulmus laevis, Urtica dioica, Vaccinium myrtillus, Valeriana officinalis, Verbascum densiflorum, Verbascum thapsus, Verbena officinalis, Veronica arvensis, Veronica beccabunga, Veronica chamaedrys, Veronica filiformis, Veronica hederifolia s.l., Veronica montana, Veronica officinalis, Veronica persica, Viburnum opulus, Vicia cracca, Vicia sepium, Vinca minor, Viola arvensis, Viola odorata, Viola reichenbachiana, Viola riviniana, Viscum album.

Espèces exotiques

Plantes: Alnus incana, Euphorbia lathyris, Fallopia japonica, Geranium phaeum, Impatiens glandulifera, Picea abies, Potentilla recta, Robinia pseudoacacia, Taxus baccata

Conservation

Objectifs de conservation

L'ensemble du site (versants et vallée) est repris dans un périmètre Natura 2000 en raison de sa grande valeur paysagère, géologique et biologique. Il s'agit de la dernière vallée intacte de Wallonie et représente un biotope potentiel très intéressant pour la loutre (Lutra lutra). La gélinotte (Bonasa bonasia) est également présente. Diverses plantes rares ou menacées (certaines bénéficiant d'un statut légal de protection), sont signalées dans cette vallée.

Menaces

Plantations de peupliers, plantations de résineux, extension d'un élevage de poulets sur le plateau, épandage des fientes sur les champs pouvant provoquer une eutrophisation des eaux.

Recommandations

La vallée de l'Hermeton est à préserver absolument. Les quelques pessières installées dans le fond de la vallée pourraient être éliminées à maturité. Les plantations de peupliers sont à proscrire dans le futur.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Accès libre dans presque tout le fond de la vallée.

Détails

Description physique

L'Hermeton prend sa source au sud de Philippeville, aux abords du village de Samart. Il coule d'abord dans le massif de Philippeville, puis traverse la Fagne (Sart-en-Fagne, Romedenne). Il retrouve les calcaires, en aval de Vodelée. Ensuite, en aval de Soulme il s'enfonce profondément dans les assises du Famennien jusqu'à la Meuse.

C'est de cette partie de la vallée dont il sera question ici. La vallée est très encaissée. Une dénivellation de plus de 100 mètres existe entre le plateau et le thalweg de la rivière. Les versants ont diverses orientations et portent des forêts très variées qui ont été décrites par LELOUCHIER (1960). Les forêts alluviales à orme lisse ont été étudiées par DUVIGNEAUD (1960).

Géologie : Fa1c : assise d'Esneux, psammites stratoïdes et schistoïdes avec nombreux Spirifer verneulli et tiges d'encrines minces; Fa2a : assise de Souverain-Pré, macignos et schistes noduleux, avec psammites et schistes vers le haut.

Ces roches comprennent des carbonates en proportions variables ce qui contribue aussi à la diversité de la végétation des versants.

Plusieurs ruisselets viennent grossir le cours de la rivière, comme le ruisseau de Flinri.

Les berges peuvent être rocheuses ou être formées d'alluvions favorables à l'établissement du martin-pêcheur. Des bancs de graviers existent çà et là.

Le cours d'eau forme parfois plusieurs bras qui enserrent des îlots. L'érosion peut entamer assez sérieusement les berges.

Le haut de la vallée est remarquablement peu enrésiné. Quelques anciennes prairies ont été plantées de peupliers. En aval, vers le débouché de la vallée, quelques pessières existent.

Description biologique

La végétation et la flore de la partie aval de la vallée de l'Hermeton a été étudiée à plusieurs reprises. L'une des études les plus détaillées mais déjà ancienne est celle de LELOUCHIER (1960). Cet auteur distingue les végétations des versants de celle de la plaine alluviale.

Sur les versants de la vallée, il a observé les habitats suivants:

- taillis thermophiles riches en Sorbus torminalis, Mespilus germanica, Tilia cordata, Malus sylvestris subsp. sylvestris, Juniperus communis, Pyrus pyraster, etc.;

- chênaie à charme thermophile sur sol riche en carbonates (chênaie à charme basothermophile) floristiquement très appauvrie par rapport aux chênaies à charme établies sur calcaire compact comme celles qui existent dans la vallée de la Meuse proche;

- chênaie à charme basothermophile riche en tilleul à petites feuilles (Tilia cordata);

- chênaies thermophiles sur sol acide (oxylothermophiles) où l'on observe Silene nutans;

- taillis riches en Ulmus glabra, Acer pseudoplatanus, Fagus sylvatica, Fraxinus excelsior, Mercurialis perennis, Asplenium scolopendrium, Polystichum aculeatum, Cardamine impatiens, Festuca altissima, etc., apparentés aux érablières de ravin;

- taillis de charme sur versants ombragés et frais, sur sol carbonaté ou sur sol acide;

- taillis de noisetiers (Corylus avellana).

La végétation de la plaine alluviale est décrite comme suit:

- Dans le fond de la vallée, existe une chênaie sur colluvions de bas de pente colonisée par des espèces des sols riches et frais avec souvent des populations monospécifiques d'Allium ursinum;

- La banquette alluviale porte une forêt à Ulmus laevis, décrite par DUVIGNEAUD (1960), en trois endroits de la vallée (Hermeton-sur-Meuse, Morville, sur la rive gauche de l'Hermeton, et Gochenée, sur la rive droite). Cet auteur donne le relevé suivant pris à Hermeton-sur-Meuse, sur la rive droite, au pied d'un versant en pente raide, situé en amont de la buvette (disparue ?): Ulmus laevis, Alnus glutinosa, Acer campestre, Fraxinus excelsior, Cornus sanguinea, Viburnum opulus, Corylus avellana, Phalaris arundinacea, Geum urbanum, Filipendula ulmaria, Angelica sylvestris, Poa nemoralis, Festuca gigantea, Valeriana repens, Rubus caesius, Lysimachia vulgaris, Geranium robertianum, Primula elatior, Elymus caninus, Scirpus sylvaticus, Eupatorium cannabinum, Ribes rubrum, etc.

- Dans la plaine alluviale et au pied des versants, présence de diverses espèces intéressantes comme Aconitum lycoctonum subsp. vulparia qui forme de très grandes populations, constantes tout au long de la vallée, Lathraea squamaria, Anemone ranunculoides, Gagea lutea, Dipsacus pilosus, toutes espèces se développant dans la frênaie-aulnaie ou l'ormaie-frênaie alluviales du bassin de la Meuse et des basses vallées de ses affluents.

- Des fragments d'aulnaie-frênaie à Aegopodium podagraria existent également.

- Sur la banquette alluviale peut se développer une chênaie-frênaie humide dans laquelle on note dans la strate arborescente: Quercus robur, Fraxinus excelsior, Carpinus betulus; dans la strate arbustive Fraxinus excelsior, Crataegus monogyna, C. laevigata, Corylus avellana, Euonymus europaeus, Acer pseudoplatanus, Ribes rubrum, Fraxinus excelsior, Rubus sp., Sorbus aucuparia; dans la strate herbacée Filipendula ulmaria, Ranunculus ficaria, Glechoma hederacea, Anemone nemorosa, Urtica dioica, Galium aparine, Alliaria petiolata, Colchicum autumnale, Chrysosplenium oppositifolium, Geum urbanum, Brachypodium sylvaticum, Paris quadrifolia, Dryopteris filix-mas, Athyrium filix-femina, Dryopteris carthusiana, Primula elatior, Adoxa moschatellina, Deschampsia cespitosa, Cardamine pratensis, Veronica chamaedrys, Carex remota, C. pendula, Potentilla sterilis, Persicaria bistorta,... (divers groupements interpénétrés).

- Dans les suintements poussent des populations de Cardamine amara, Galium palustre, Phalaris arundinacea, Solanum dulcamara, Stellaria alsine, Salix cinerea, ...

- Jadis des prairies pâturées par des vaches et des prés de fauche existaient dans le fond de la vallée, là où la plaine alluviale était suffisamment large. Ces prairies ont été le plus souvent plantées de peupliers. La flore y est très nitrophile. Ce sont des mégaphorbiaies à Filipendula ulmaria, Epilobium hirsutum, Eupatorium cannabinum, Scrophularia auriculata, Iris pseudacorus, Heracleum sphondylium, Dipsacus pilosus, Stachys palustris, Phalaris arundinacea, Cirsium oleraceum, Urtica dioica, Galium aparine, Poa trivialis, et exceptionnellement aussi Thalictrum flavum. Des espèces de plus petite taille sont plus ou moins enfouies sous cette végétation exubérante: Ranunculus ficaria, Glechoma hederacea, Chrysosplenium oppositifolium, Ranunculus repens, Silene dioica, etc. Colchicum autumnale est abondant dans toute la vallée.

- Les bancs de graviers portent des roselières de Phalaris arundinacea accompagné de Barbarea vulgaris, Urtica dioica, etc. Des peuplements à Petasites hybridus se forment parfois en bordure de la rivière.

De multiples visites ont eu lieu ces trois dernières décennies à l'occasion d'excursions organisées par la Société des Naturalistes de Charleroi et les Naturalistes de la Haute Lesse (voir par ex. LEURQUIN & HAGON, 1990; LEURQUIN, 2008). Ces prospections ont permis de compléter et d'actualiser les données acquises précédemment et de mieux connaître certains secteurs plus marginaux.

En amont du site, la flore rencontrée le long du chemin qui borde l'Hermeton, depuis l'ancien moulin de Praile jusqu'au pont des Hallées, a été esquissée par LEURQUIN (2008). En rive gauche, en aval du moulin de Praile, l'auteur note la présence d'une étroite prairie à Glyceria notata (= G. plicata) occupant une zone déprimée et humide du chemin. De petites cuvettes argileuses à Stellaria alsine s'ouvrent ici et là sur le chemin herbeux tandis qu'une végétation pionnière des clairières et des coupes forestières s'installe à ses abords avec Digitalis purpurea, Epilobium angustifolium, Senecio ovatus, Myosotis sylvatica, Arctium nemorosum, Fragaria vesca, etc.

Plus loin, entre les zones de confluence de deux ruisselets (ruisseaux de Belvaux et de Jerdinet), une vaste zone marécageuse de fond de vallée est occupée par plusieurs formations herbacées eutrophes:

- une magnocariçaie à Carex riparia et Lysimachia vulgaris avec, en bordure, quelques pieds de Carex nigra en touradons ainsi que C. strigosa formant un linéaire le long du ruisseau collecteur situé plus en aval;

- une mégaphorbiaie à Filipendula ulmaria accompagnée de Valeriana officinalis, Eupatorium cannabinum, Angelica sylvestris, Scirpus sylvaticus;

- un groupement de roselières à Iris pseudacorus, Lycopus europaeus, Mentha aquatica, Lythrum salicaria, Scutellaria galericulata, etc.;

- une végétation composite où dominent des espèces prairiales des sols inondables: Ranunculus repens, Galium palustre, Juncus effusus, Caltha palustris, Ajuga reptans, Equisetum palustre,...

- un groupement fontinal à Cardamine amara et Chrysosplenium oppositifolium;

- des éléments de forêt alluviale non marécageuse de l'Alnion incanae: Rumex sanguineus, Chrysosplenium alternifolium, Impatiens noli-tangere, Lysimachia nemorum, Aconitum lycoctonum subsp. vulparia, Ribes rubrum, Humulus lupulus.

- quelques touffes de Carex pendula apparaissent localement.

En rive droite de l'Hermeton, se rencontre de nouveau l'aulnaie-frênaie à Aegopodium podagraria des bords de rivière non marécageux où l'on relève Carex remota, Lysimachia nemorum, Circaea lutetiana, Veronica montana, Cardamine flexuosa, Ribes rubrum, Rumex sanguineus, Impatiens noli-tangere, Aconitum lycoctonum subsp. vulparia, Festuca gigantea, Paris quadrifolia, Anemone ranunculoides, Allium ursinum, Adoxa moschatellina, Lamium galeobdolon, etc.

On y observe aussi des ourlets nitrophiles en nappe caractérisés par Lapsana communis, Geum urbanum, Urtica dioica, Elymus caninus, Stachys sylvatica, Aethusa cynapium var. gigantea, Alliaria petiolata, Glechoma hederacea, Galium aparine, Anthriscus sylvestris, Aegopodium podagraria, Silene dioica, Chelidonium majus, Cruciata laevipes, Lamium album, Chaerophyllum temulum, Epilobium montanum,...

Toujours en rive droite en remontant la rivière, au niveau d'affleurements silto-gréseux famenniens, on relève encore Luzula luzuloides, Asplenium adiantum-nigrum, A. trichomanes subsp. trichomanes, Hieracium maculatum, H. umbellatum; les rares Hieracium peleterianum et Pulmonaria montana n'ont pas été retrouvés lors de cette excursion du 24 mai 2008.

En lisière orientale du Bois Chêneu, au nord-est de Gochenée, à la limite est du périmètre, s'étend une pelouse silicicole intéressante et bien connue des botanistes. D'après plusieurs relevés récents (2012-2016), la flore comprend Potentilla argentea, Echium vulgare, Silene nutans, Teesdalia nudicaulis, Aira praecox, Dianthus armeria, Potentilla neumanniana, Sedum album, Sedum rupestre, Thymus pulegioides, Trifolium arvense, Erodium cicutarium, Rumex acetosella, Geranium columbinum, avec aussi Reseda luteola, Centaurea jacea, Malva moschata, Potentilla recta, Cytisus scoparius, Achillea millefolium, Lotus corniculatus, Campanula rotundifolia, Euphrasia stricta, Festuca lemanii, Hieracium pilosella, Pimpinella saxifraga, Medicago lupulina, Rosa canina, Carduus crispus, etc. La rare Caryophyllacée Moenchia erecta a aussi été signalée dans ce type de pelouse par LEURQUIN et HAGON (1990) mais ne semble pas avoir été revue récemment.

De plus, au cours des années 2000, l'ensemble de la vallée a fait l'objet de prospections par L. Wibail (SPW-DEMNA), dans le cadre de la cartographie du site Natura 2000. Une découverte exceptionnelle y a été faite à cette occasion: quelques pieds de la campanule étalée, Campanula patula, ont été observés le 29 juillet 2004 dans un vallon en rive droite de l'Hermeton, à environ 2 km de la confluence avec la Meuse. Il s'agit de la seule localité wallonne connue en dehors de la station de la Heid des Gattes!

Rappelons encore que les prairies de la partie aval de la vallée étaient jadis extrêmement intéressantes. C'est en 1946, que A. Jans a observé, pour la dernière fois en Belgique, Orchis coriophora qui poussait en compagnie d'Orchis ustulata et de Gymnadenia conopsea (JANS, 1970). Depuis lors, ces prairies ont été amendées et ont perdu beaucoup de leur richesse floristique, et ces orchidées n'ont plus été notées sur le site depuis longtemps.

Les communautés de lichens de la vallée sont d'une très grande diversité et d'un intérêt exceptionnel. Une prospection en décembre 2004 (J.-P. Duvivier det.) a notamment permis d'observer les cortèges suivants:
- sur les chênes: Usnea subfloridana, Evernia prunastri, Pertusaria pertusa, Pertusaria hemisphaerica, Pertusaria flavida, Ochrolechia androgyna, Dimerella pineti, Platismatia glauca, etc.
- sur les troncs à écorces lisses des frênes bordant l'Hermeton: Opegrapha vermicellifera, Opegrapha rufescens, Opegrapha atra, Enterographa crassa, Porina aenea, Graphis scripta et son champignon Stigmidium microspilum, Pertusaria leioplaca, etc.
- sur des affleurements siliceux exposés au sud, sous vieux taillis clairs: Lecanora rupicola, Fuscidea cyathoides, Pertusaria corallina, Pertusaria lactea, Lecanora orosthea, Caloplaca subpallida, Diploschistes scruposus, Enterographa zonata, etc.
- sur les troncs éclairés du versant gauche: Flavoparmelia caperata, et sur les vieilles souches : Calicium salicinum, Chaenotheca ferruginea, Cladonia polydactyla, etc.
- sur la terre et parmi les mousses de ce même versant: Cladonia squamosa, Cladonia furcata, Cladonia ciliata, Cladonia portentosa, Cladonia digitata, etc.

La bryoflore est également d'une richesse remarquable qui a été mise en évidence par SOTIAUX & DUVIVIER (1984).

Monument naturel

Affleurements rocheux.

Monument historique

Anciens moulins.

Histoire du site

Sur la carte de Ferraris, le site était occupé par des bois, des affleurements rocheux et de rares prairies.

Biblio

, 1952, Excursion du 2 juin., Natura Mosana, 5 : 51-52.
, 2008, Les érablières de ravin (Acerion pseudoplatani)., Silva Belgica, 115: 32-33.
, 1989, Les anciennes stations d'Orchis coriophora L. en Belgique., Dumortiera, 44 : 15-23.
, 1983, Aperçu bryosociologique des tufs calcaires actifs de moyenne et de haute Belgique., Colloques phytosociologiques X. Les végétations aquatiques et amphibies, Lille, 1981, pp. 279-293.
, 1998, Nouvelles données lithostratographiques sur le Frasnien de l'anticlinorium de Philippeville., Annales de la Société Géologique du Nord, 6 (2e série) : 79-85.
, 1962, Hieracium peleterianum en Belgique., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 94 : 85-90.
, 1961, Ulmus laevis Pallas. Sa distribution en Belgique et son écologie., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 93 : 175-188.
, 1994, Sortie bryologique du samedi 26 mars 1994 (Site : vallée de l'Hermeton à Hermeton-sur-Meuse)., Bulletin des Naturalistes de Charleroi, 47 : 12-13.
, 1970, Les orchidées indigènes., Bulletin des Réserves naturelles et ornithologiques de Belgique, 1970 : 27-32.
, 1960, Contribution à l'étude écologique des versants de vallée. La vallée de l'Hermeton., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 92: 39-76.
, 1990, Pelouses thérophytiques sur schistes., Bulletin des Naturalistes de Charleroi, 43 : 13-14.
, 2008, Samedi 24 mai: Sortie botanico-géologique dans la vallée de l'Hermeton (Vodelée et Soulme), Les Barbouillons N°242: 22-28.
, 1984, Intérêt bryologique de la vallée de l'Hermeton (province de Namur, Belgique)., Bulletin de la Société royale de Botanique de Belgique, 117 : 233-246.

Divers

Sources

ZHIB
OFFH

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).

Date de la dernière modification de la fiche

2021-01-27