Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

587 - Mardelle 'Aux Eulines'

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Tintigny
Cantonnements DNF :Arlon, Virton
Surface :0.55 ha
Coordonnées :X Lambert : 235021 - Y Lambert : 42521
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Située en Lorraine, dans la vallée de la Semois, cette mardelle s'étend dans une prairie de fauche, le long d'une ancienne voie ferrée, à hauteur de la réserve naturelle des Abattis. Les berges sont occupées par une intéressante zonation végétale comprenant différents types de roselières basses (à rubanier, notamment), une mégaphorbiaie et des cariçaies. La surface de l'eau est couverte de lentilles et de potamots. Parmi la flore, l'espèce la plus remarquable est sans nul doute l'oenanthe phellandre (Oenanthe aquatiqua), rarissime dans le sud de la Wallonie. Le site héberge plusieurs espèces animales peu banales: entre autre deux libellules rares en Wallonie, l'aeschne printanière (Brachytron pratense) et le leste dryade (Lestes dryas) et un coléoptère protégé, la coccinelle des roseaux (Anisosticta novemdecimpunctata).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge
  • M1 - Gaume

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Tintigny0.5 haTINTIGNYLUXEMBOURG
Villers-sur-Semois0.05 haETALLE (partim ???)LUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Arlon0.05 haArlon
Virton0.5 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Tachybaptus ruficollisOuiNonNicheur (1 couple)2010Verté P.
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Pelophylax lessonaeOuiNonAbondante2010Verté P.
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Lycaena tityrusNonNon2006GT Lycaena (J.-Y. Baugnée, M. Paquay)
Polyommatus semiargusNonNon2006GT Lycaena (J.-Y. Baugnée, M. Paquay)
Invertébrés - Insectes - Libellules
Brachytron pratenseOuiOui1997G.T. Gomphus (Ph. Goffart)
Lestes dryasOuiOui2000G.T. Gomphus (F. François)
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Anisosticta novemdecimpunctata2006GT Coccinula (J.-Y. Baugnée, M. Paquay)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Conocephalus dorsalis2006J.-Y. Baugnée, M. Paquay
Stethophyma grossum2006J.-Y. Baugnée, M. Paquay
Tettigonia cantans2006J.-Y. Baugnée, M. Paquay
Plantes - Plantes supérieures
Alchemilla glabra1994J. Saintenoy-Simon
Oenanthe aquatica1994J. Saintenoy-Simon
Silaum silaus1994J. Saintenoy-Simon
Sparganium emersum2006J.-Y. Baugnée, M. Paquay

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 3

Commentaires sur la faune

Nombreuses libellules et batraciens.

Espèces exotiques

Solidago gigantea,

Conservation

Objectifs de conservation

Ce site intéressant mais en cours de dégradation (eutrophisation ?) est dépourvu de statut de protection. Il héberge pourtant une végétation très intéressante ainsi que plusieurs espèces animales protégées (Rana lessonae, Brachytron pratense, Anisosticta novemdecimpunctata...).

Menaces

Eutrophisation et atterissement du plan d'eau. Abandon de la fauche dans la prairie jouxtant la mardelle

Recommandations

Protection du site

Plan de gestion

Aucune trace d'activité, du moins récemment. La prairie en berge sud était fauchée annuellement jusque 2009. Celle au nord est pâturée.
Un curage partiel pourrait se révéler bénéfique pour la faune aquatique. Des contacts devraient être établis avec le propriétaire.

Accès du public

Le site est une propriété privée.

Détails

Description physique

Le site est formé d'une mare allongée dans l'axe est-ouest, longue d'environ 70 m, située dans une prairie de fauche en lisière forestière, au lieu-dit 'Aux Eulines'. Occupant des marnes hettangiennes, cette grande mardelle est distante d'à peine 200 m de la Semois et de la réserve naturelle des Abattis. Sa forme allongé est atypique pour une mardelle, de même que ses berges fort abruptes, laissant penser à une origine artificielle.

Description biologique

Selon des observations de J. SAINTENOY-SIMON (1994), on distingue dans cette mardelle :
- une couverture presque continue de Potamogeton natans accompagné de quelques Persicaria amphibia ;
- un groupement à Oenanthe aquatica, Alisma plantago-aquatica ;
- une cariçaie à Carex vesicaria où pointent quelques Iris pseudacorus et Galium palustre ;
- une roselière à Sparganium erectum ;
- une roselière à Typha latifolia ;
- une roselière très fragmentaire à Phalaris arundinacea ;
- une cariçaie à Carex acutiformis;
- une jonchaie à Juncus effusus;
- une mégaphorbiaie à Filipendula ulmaria, Lysimachia vulgaris, Persicaria amphibia (forme terrestre);
- une cariçaie à Carex disticha où se développent Lotus pedunculatus, Silaum silaus ;
- une arrhénathéraie à Achillea ptarmica, A. millefolium, Veronica chamaedrys, Viola hirta, Primula veris, Alchemilla xanthochlora, A. glabra, Linaria vulgaris, etc.;
- une saulaie à Salix cinerea aux deux extrémités de la mardelle;
- des zones plus rudérales à Urtica dioica.
En 2006 (obs. J.-Y. BAUGNEE et M. PAQUAY), l'eau de la mardelle est couverte presque complètement d'un tapis de lentilles d'eau (Lemna minor) et on remarque la raréfaction de Potamogeton natans et le développement d'algues filamenteuses. La ceinture de végétation telle que décrite auparavant est toujours bien présente. On note en plus la présence de Sparganium emersum, Solidago gigantea (un petit massif de 2 m2 près du massif de saules), Angelica sylvestris et Rubus sp. se développant sur la berge nord.
La quasi absence d'eau libre paraît défavorable à la reproduction des odonates. La présence actuelle d'espèces remarquables telles que l'aeschne printanière (Brachytron pratense) n'est plus certaine.
Une mardelle voisine, située le long de la route de Villers-sur-Semois à Tintigny, à 1 km environ du hameau de Han, illustre bien le danger qui menace les mardelles. Le site est parcouru par le bétail et les herbes sont en grande partie broutées ou détruites. D'autre part, des déblais sont apportés qui comblent progressivement le site.

Monument naturel

Mardelle.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Sur la carte de Ferraris (18ème siècle), l'endroit était occupé par des prairies humides et cultures (localisation difficile).

Divers

Sources

ZHIB
OFFH

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).

Goffart Ph. (1997)

Baugnée J.Y & Paquay M. (2006)

Verté P. (2010)

Date de la dernière modification de la fiche

2010-11-24