Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

600 - Fond humide de la Voie du Cerf

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Libin
Cantonnements DNF :Libin
Surface :14.33 ha
Coordonnées :X Lambert : 213764 - Y Lambert : 71439
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L0 - Ardenne
  • L3 - Ardenne centrale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Anloy6.49 haLIBINLUXEMBOURG
Villance7.83 haLIBINLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Libin14.33 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Boloria seleneNonNonC
Invertébrés - Insectes - Libellules
Cordulegaster boltoniiNonNonC
Orthetrum coerulescensOuiOuiA
Plantes - Plantes supérieures
Dactylorhiza maculata
Dactylorhiza majalis
Hydrocotyle vulgaris
Hypericum elodes
Menyanthes trifoliata
Potamogeton polygonifolius
Viola palustris
Plantes - Mousses
Sphagnum spp.

Commentaires sur la faune

Faune herpétologique : présence de Rana temporaria.

Invertébrés :
Odonates : Le site abrite Orthetrum coerulescens, libellule en voie de disparition en Wallonie et Calopterix virgo.

Lepidoptères rhopalocères : Clossiana selene, Polygonia album, Quercusia quercus, Argynnis paphia.

Commentaires sur la flore

Espèces protégées : Dactylorhiza maculata, D. majalis, Menyanthes trifoliata.
Espèce menacée : Viola palustris.
Espèce exceptionnelle en Wallonie (deux localités connues) : Hypericum elodes. L'autre localité qui héberge cette espèce est Lomré-Montleban).
Espèce intéressante : Scorzonera humilis.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Surfréquentation par le gibier, reboisement.

Cette zone tourbeuse de faible étendue mais de très grand intérêt botanique (stations d'Hypericum elodes) et entomologique, située dans le prolongement de la Fange Hubert, est soumise à une recolonisation arbustive importante (saules, surtout). L'assèchement progressif du bas-marais suintant est assez net sur une décennie, peut-être à cause des captages d'eau effectués dans le vallon, ceci au détriment de la population locale d'Orthetrum coerulescens.. À noter que cette libellule est représentée également à la Fange Hubert (voir fiche) et aux Anciennes Troufferies de Libin (voir fiche), sur l'autre versant du plateau de Roûmont (d'après Goffart, Mars 1999: Rapport ISB).

Recommandations

La mise sous statut de réserve naturelle de ce site constitue une priorité en matière de conservation des zones tourbeuses en Wallonie, du fait de l'originalité et la rareté des espèces qui s'y reproduisent. La gestion visera à limiter l'extension des ligneux par des coupes périodiques. Une limitation du captage d'eau effectués dans le vallon serait sans doute favorable aux suintements.
(d'après Goffart, Mars 1999: Rapport ISB).

Plan de gestion

Pas de plan de gestion.

Accès du public

L'accès est rendu très difficile par une haute barrière à gibier.

Détails

Description physique

Le site est constitué d'un vallon humide situé le long du ruisseau de Vacheraye (ruisseau à truites), en aval de la Fagne Hubert (voir ZHIB 67), au nord du bois de Roumont. Il est bordé, au sud, par des bois, au nord, par des prairies.
Les assises géologiques appartiennent au Gedinnien supérieur.

Description biologique

La végétation se présente sous forme d'un bas-marais acide en cours de recolonisation par les saules, les bouleaux, la bourdaine et les aulnes qui forment déjà un bois marécageux évolué dans la partie amont du site.
Elle groupe :
- un groupement à Polygonum polygonifolius, Hypericum elodes, Equisetum fluviatile (CORINE 22.313);
- un bas-marais acide à Menyanthes trifoliata, Comarum palustre, Carex nigra, Eriophorum angustifolium, Hydrocotyle vulgaris, Carex echinata, Potamogeton polygonifolius, Equisetum fluviatile...(CORINE 54.4221);
- une jonchaie acutiflore à Valeriana dioica, Scutellaria minor (CORINE 54.422);
- une glycéraie à Glyceria fluitans (CORINE 53.4);
- des suintements à Juncus bulbosus (CORINE 22.313);
- une saulaie oligotrophe marécageuse à sphaignes et Viola palustris (CORINE 44.922);
- une boulaie tourbeuse (CORINE 41.B);
- une chênaie-boulaie acidophile à Vaccinium myrtillus et Deschampsia flexuosa (CORINE 41.51).

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

D'après Ferraris le site était occupé jadis par des prairies humides au bord du ruisseau, dans des landes.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994) & Ph. GOFFART (1999).