Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

602 - Etang à pilulaire de Freux-Suzerain

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Libramont-Chevigny
Cantonnements DNF :Saint-Hubert
Surface :1.73 ha
Coordonnées :X Lambert : 226785 - Y Lambert : 73103
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

Située en Ardenne centrale, au nord-est de Libramont, à une altitude de 450 à 500 m, la région de Freux est connue pour ses nombreux étangs de pisciculture qui forment des chapelets le long de plusieurs ruisseaux, pour la plupart affluents de l'Ourthe occidentale. Bien que d'origine artificielle, certains de ces plans d'eau peuvent toutefois révéler un intérêt biologique certain. C'est le cas de ce petit étang de pêche implanté le long de la route N826 Moircy-Libramont, non loin des piscicultures de Freux, et hébergeant une communauté amphibie pérenne des eaux douces oligo-mésotrophes, un habitat fort rare et menacé en Région wallonne, auquel participe plusieurs plantes patrimoniales remarquables dont une fougère très spéciale, la pilulaire (Pilularia globulifera), ainsi que l'élatine à six étamines (Elatine hexandra). Le site présente également un intérêt ornithologique.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L3 - Ardenne centrale

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Freux1.73 haLIBRAMONT-CHEVIGNYLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Saint-Hubert1.73 haNeufchâteau

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Ardea albaOuiNonHivernant (1-2 ex.)2014Divers obs.
Aythya fuligulaOuiNon2018Divers obs.
Pandion haliaetusOuiNonPassage2014Divers obs.
Tringa ochropusOuiNonPassage (max. 12 ex.)2016Y. Giot, B. Molitor
Plantes - Plantes supérieures
Callitriche hamulata2009D. Dufour
Carex paniculata2012C. Collin, L.-M. Delescaille
Elatine hexandra2012D. Dufour, L.-M. Delescaille
Myriophyllum alterniflorum
Persicaria bistorta2007C. Collin
Pilularia globulifera2009D. Dufour
Sparganium emersum2012L.-M. Delescaille
Non classés
Eleocharis ovata2016L.-M. Delescaille

Commentaires sur la faune

Oiseaux (données Observations.be 2009-2018): Alcedo atthis, Alopochen aegyptiacus, Anas crecca, Anas platyrhynchos, Anser anser, Ardea alba, Ardea cinerea, Aythya ferina, Aythya fuligula, Branta canadensis, Branta leucopsis, Charadrius dubius, Chlidonias niger, Cinclus cinclus, Cygnus olor, Fulica atra, Gallinula chloropus, Mareca penelope, Milvus milvus, Pandion haliaetus, Phalacrocorax carbo, Pyrrhula pyrrhula, Spatula clypeata, Spatula querquedula, Sterna hirundo, Tachybaptus ruficollis, Tadorna ferruginea, Tringa ochropus, Tringa totanus, Vanellus vanellus.

Odonates (données S. Krickx, 2016): Aeshna grandis, Anax imperator, Enallagma cyathigerum, Ischnura elegans, Libellula depressa, Orthetrum cancellatum, Pyrrhosoma nymphula.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données C. Collin, 2007; D. Dufour, 2009; L.-M. Delescaille, 2012): Alnus glutinosa, Angelica sylvestris, Callitriche hamulata, Caltha palustris, Cardamine amara, Cardamine pratensis, Carex paniculata, Cirsium palustre, Deschampsia cespitosa, Deschampsia flexuosa, Elatine hexandra, Elodea canadensis, Epilobium angustifolium, Epilobium palustre, Filipendula ulmaria, Frangula alnus, Fraxinus excelsior, Galeopsis bifida, Galeopsis tetrahit, Galium aparine, Galium palustre, Galium uliginosum, Holcus mollis, Juncus effusus, Myosotis sp., Narcissus pseudonarcissus, Persicaria bistorta, Picea abies, Pilularia globulifera, Pinus sylvestris, Populus tremula, Quercus robur, Rubus fruticosus, Rubus idaeus, Salix aurita, Scirpus sylvaticus, Scutellaria galericulata, Sparganium emersum, Stellaria media, Urtica dioica,

Espèces exotiques

Plantes: Elodea canadensis.

Animaux: Alopochen aegyptiacus, Branta canadensis, Tadorna ferruginea.

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

Pollution et eutrophisation (sels de déneigement et amendements des prairies pâturées avoisinantes).

Recommandations

Création d'une réserve naturelle avec zone tampon.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Pièce d'eau qui fait partie d'une chaine d'étangs échelonnés le long du ruisseau de Chiwé et du ruisseau de Freux, affluents de l'Ourthe occidentale. Ces vallons traversent les assises du Gedinnien (G2a : assise d'Oignies).

L'étang, de forme ovale, a une longueur maximale de 156 m pour une largeur de 75 m. Sa profondeur varie de 30 à 80 cm. Il se trouve à 460 m d'altitude au sein d'un paysage relativement vallonné et ouvert composé de prairies entrecoupées de bois. Le site est longé au nord-ouest par la route N826 qui joint Moircy à Libramont et il n'est distant que de 300 m du hameau de Freux-Suzerain.

Cet étang oligo-mésotrophe appartient au district phytogéographique ardennais.

Description biologique

DUMONT (1983) écrit ceci au sujet des étangs de la région de Freux: «Il s'agit de pièces d'eau à tendance eutrophique dont le niveau ne subit pas de fluctuations saisonnières et d'une communauté (Pilularietum globulifera) dont les éléments les plus typiques peuvent végéter pendant de nombreuses années sans connaître de période d'assèchement nécessaire à l'accomplissement de leur cycle vital. La pilulaire, le myriophylle et l'élodée ont montré une très bonne vitalité, mais à l'état végétatif, les deux dernières espèces citées ont d'ailleurs la réputation de ne jamais fleurir en Ardenne».

Le même auteur donne le relevé suivant pour le plan d'eau concerné ici: Pilularia globulifera (1.2), Myriophyllum alterniflorum (2.2), Juncus bulbosus (3.2), Potamogeton natans (1.1), Fontinalis antipyretica (2.2), Callitriche cf. hamulata (3.2), Elodea canadensis (2.2), Glyceria fluitans (2.1), Equisetum fluviatile (2.1), Sparganium emersum (2.1).

En Région wallonne, Pilularia globulifera, ou pilulaire, a toujours été très localisée et ne subsiste plus actuellement qu'à Virelles et dans la région de Freux. Une station de cette fougère aquatique très spéciale est connue à 2,7 km au sud de l'étang de pêche, dans le site des Croisettes.

Le maintien de Myriophyllum alterniflorum n'a pas été confirmé récemment. Par contre, la découverte d'Elatine hexandra, l'élatine à six étamines, est remarquable, celle-ci se développant sur des pierres plates de la digue en l'absence de mise en assec (obs. D. Dufour, 2009 et L.-M. Delescaille, 2014).

Callitriche hamulata, la callitriche à crochets, et Sparganium emersum, le rubanier simple, semblent toujours exister sur le site, de même que l'exotique Elodea canadensis, l'élodée du Canada.

Les abords de l'étang sont colonisés par diverses plantes herbacées et ligneuses: Scutellaria galericulata (scutellaire toque), Galeopsis tetrahit (galéopsis tétrahit), Carex paniculata (laîche paniculée), Epilobium palustre (épilobe des marais), Rubus idaeus (framboisier), Caltha palustris (populage), Cirsium palustre (cirse des marais), Frangula alnus (bourdaine), Salix aurita (saule à oreillettes), Epilobium angustifolium (épilobe en épis), Scirpus sylvaticus (scirpe des bois), Deschampsia cespitosa (canche cespiteuse), Galium uliginosum (gaillet des fanges), Galium palustre (gaillet des marais), Cardamine pratensis (cardamine des prés), Populus tremula (peuplier tremble), Alnus glutinosa (aulne glutineux), Filipendula ulmaria (reine des prés), Persicaria bistorta (bistorte), Juncus effusus (jonc épars), Holcus mollis (houlque molle), etc.

En 2016, l'étang a subi une mise en assec, entrainant l'apparition de certaines plantes rares comme Eleocharis ovata, le scirpe à inflorescence ovoïde (obs. L.-M. Delescaille).

La faune de l'étang et de ses environs est encore peu connue et on est surtout documenté sur les oiseaux et, secondairement, sur les odonates.

La plupart des données récentes proviennent du portail Observations.be et concernent une trentaine d'espèces d'oiseaux observées entre 2009 et 2018. Les oiseaux le plus souvent aperçus sont le canard colvert (Anas platyrhynchos) avec des groupes atteignant les 25 individus, le cygne tuberculé (Cygnus olor) avec jusqu'à 13 oiseaux ensemble, le fuligule morillon (Aythya fuligula), potentiellement nicheur (max. 10 ex. ensemble), la foulque macroule (Fulica atra), la grande aigrette (Ardea alba) par individus isolés ou par deux, le héron cendré (Ardea cinerea), le grand cormoran (Phalacrocorax carbo), ainsi que les exotiques invasives bernache du Canada (Branta canadensis) et ouette d'Egypte (Alopochen aegyptiacus).

Une autre espèce exotique, le tadorne casarca (Tadorna ferruginea), fait de temps à autre une apparition mais ne paraît pas présente en permanence sur l'étang et ses abords.

Le limicole le plus fréquemment noté est le chevalier culblanc (Tringa ochropus), qui comptabilise jusqu'à 12 individus le même jour. Plus rarement ont été signalés le petit gravelot (Charadrius dubius) et le chevalier gambette (Tringa totanus).

Diverses espèces ne semblent y faire que des haltes plus occasionnelles comme le balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus), noté à trois reprises en dix ans, le canard siffleur (Mareca penelope) (1 ex. en novembre 2011), le canard souchet (Spatula clypeata) (6 ex. en mars 2015), le fuligule milouin (Aythya ferina), la sarcelle d'hiver (Anas crecca), le grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis), voire même la sterne pierregarin (Sterna hirundo) (1 ex. en avril 2010).

Seules sept espèces de libellules ont été mentionnées ces dernières années sur le site. Les autres groupes d'insectes et d'invertébrés ne semble pas avoir fait l'objet d'investigations.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

Sur la carte de Ferraris éditée à la fin du 18ème siècle, le site était occupé par des prairies humides. Il n'y avait pas encore d'étang.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).

Date de la dernière modification de la fiche

2018-12-06