Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

621 - Noue du Colébi

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Dinant
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :1.10 ha
Coordonnées :X Lambert : 187019 - Y Lambert : 100867
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F0 - Condroz
  • F4 - Vallée de la Meuse

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Dinant0.19 haDINANTNAMUR
Falmignoul0.91 haDINANTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant1.1 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site classé le 8 août 1944.

Propriétaire(s)

MET.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Oui

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Dinant, rue Daoust 14, 5500 Dinant (Tél. : 082/67.68.90 - Fax : 082/67.68.99).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Castor fiberOuiNontraces2007T. Kervyn, L. Delahaye
Animaux - Vertébrés - Poissons
Rhodeus sericeusOuiOuiPhilippart (1983)
Invertébrés - Insectes - Libellules
Erythromma lindeniiNonNonG.T. Gomphus (P. Goffart)
Gomphus pulchellusNonNonG.T. Gomphus (P. Goffart)
Somatochlora metallicaNonNonG.T. Gomphus (P. Goffart)
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Metrioptera roeselii2003D. Sevrin, G. Minet
Invertébrés - Araignées
Centromerus incilium2014G. Minet (det. L. Baert)
Hahnia ononidium2014G. Minet (det. L. Baert)
Micaria guttulata2014G. Minet (det. L. Baert)
Plantes - Plantes supérieures
Acorus calamus
Butomus umbellatus
Carex acuta
Nuphar lutea

Commentaires sur la flore

Espèces intéressantes : Sagittaria sagittifolia, Butomus umbellatus.

Espèces exotiques

Impatiens glandulifera,

Conservation

Objectifs de conservation

Etablissement de frayères.

Menaces

Pas de menaces.

Recommandations

Projet de Réserve Naturelle Domaniale.

Plan de gestion

Gestion par Environnements et Forêts.

Accès du public

Clôture.
Ni chasse, ni pêche.

Détails

Description physique

La noue du Colébi se trouve à hauteur du débouché du ravin du Colébi. Elle longe la Meuse et est entourée de prairies. Sa profondeur maximale est de 1,5m. Les extrémités sont en voie d'atterrissement. Elle communique avec la Meuse par un moine. Les eaux sont stagnantes. La berge ouest est très peu boisée, alors que le long de la berge est s'échelonnent des aulnes.

Géologie : le site repose sur des alluvions modernes des vallées. La Meuse traverse le synclinal d'Anthée-Falmignoul à hauteur de la noue, constitué de calcaires et dolomie du Tournaisien.

Description biologique

D'après des observations datant déjà des années 1990 (J. Saintenoy-Simon et al. - AEF), la noue du Colébi est occupé par différents types de végétations.

Les eaux sont occupées principalement par Nuphar lutea.

Le pourtour de la noue est occupée par des roselières fragmentaires à Rorippa amphibia, Acorus calamus, Phalaris arundinacea, Rumex hydrolapathum, Glyceria maxima, Iris pseudacorus, Butomus umbellatus, Sagittaria sagittifolia.

Les extrémités atterries de la noue montrent:
- des vases envahies par Glyceria fluitans, Veronica beccabunga, Rorippa amphibia, Persicaria amphibia, Bidens frondosa, Barbarea vulgaris, etc.;

- une magnocariçaie à Carex riparia dans laquelle subsistent quelques plantes des vases observées précédemment, auxquelles s'ajoutent Caltha palustris, Myosotis scorpioides, Sparganium erectum, Mentha aquatica, Alisma plantago-aquatica, Solanum dulcamara, Galium palustre, etc.

Les berges montrent les espèces habituelles des mégaphorbiaies rivulaires nitrophiles des bords des eaux et des aulnaies, dont Eupatorium cannabinum, Symphytum officinale, Thalictrum flavum, Valeriana repens, Epilobium hirsutum, Filipendula ulmaria, Impatiens glandulifera, Rumex obtusifolius, Calystegia sepium, Humulus lupulus, Carex acuta, C. hirta f. hirtiformis, C. cuprina, Cardamine amara, Urtica dioica, Poa trivialis, Barbarea intermedia, B. vulgaris, Juncus effusus,... ;

A l'est de la noue, la berge est herbeuse et est occupée également par une aulnaie fragmentaire comprenant notamment Ulmus minor et Crataegus monogyna. Les anses submergées sont colonisées par Rorippa amphibia, Caltha palustris, Rumex conglomeratus, etc.

La noue du Colébi a une grande importance comme frayère pour les poissons. Elle est exploitée principalement par le gardon (Rutillus rutillus), la perche commune (Perca fluviatilis), la grémille (Gymnocephalus cernua), la brême commune (Abramis brama), l'ablette (Alburnus alburnus), le rotengle (Scardinius erythrophtalmus), la tanche (Tinca tinca), le brochet (Esox lucius) et la bouvière (Rhodeus sericeus).

L'évolution de la biomasse du phytoplancton a été étudiée par DERYCK (1992). Elle présente trois pics importants: en mars, en avril et en septembre. Le zooplancton suit la même évolution.

Les macroinvertébrés benthiques sont représentés principalement par des Oligochètes (Tubificicae) et par des Diptères (Chironomidae) mais leur étude devrait être actualisée.

Trois espèces d'araignées très rares en Belgique ont été récoltées récemment autour de la noue (rec. G. Minet 2014, det. L. Baert-IRSNB): Centromerus incilium (Linyphiidae), connue de 4 autres sites belges, Micaria guttulata (Gnaphosidae) jusqu'à présent uniquement recensé dans la vallée du Viroin, et Hahnia ononidium (Hahniidae) signalé de 2 stations wallonnes.

Monument naturel

Ravin du Colébi, creusé par érosion tourbillonnaire.

Monument historique

Ruines de Château-Thierry.

Histoire du site

D'après Ferraris, la Meuse arrive jusqu'au pied d'un versant boisé. Il n'y a pas de noue.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).