Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

63 - Genévrière de Cour

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Stoumont
Cantonnements DNF :Spa
Surface :7.74 ha
Coordonnées :X Lambert : 256488 - Y Lambert : 126801
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Située à 5 km de Spa, au nord du hameau de Cour, cette petite lande isolée jusqu'il y a peu au milieu des pessières, représente avec d'autres sites (Fagne de Pansîre, Fagne James, Fagne de Malchamps, Fagne de Stavelot, ... ) un des derniers vestiges des vastes espaces fagnards situés sur cette longue crête qui prolonge le plateau des Hautes Fagnes vers le sud-ouest. L'intérêt principal du site est centré essentiellement sur la lande sèche à bruyère commune (Calluna vulgaris) où subsistent de nombreux genévriers (Juniperus communis). La présence de genèvrière est devenue exceptionnelle dans les landes du haut plateau. Comme autres espèces bien représentées dans le site figurent le lycopode en massue (Lycopodium clavatum), le sceau de Salomon à feuilles verticillées (Polygonatum verticillatum), la myrtille (Vaccinium myrtillus) et la myrtille de loup (Vaccinium uliginosum). Dans la partie basse, naissent divers suintements où apparaissent des espèces de tourbière telles que la narthécie (Narthecium ossifragum), les linaigrettes vaginée (Eriophorum vaginatum) et à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium), la bruyère quaternée (Erica tetralix), l'airelle (Vaccinium vitis-idaea) et, sur les plages de sphaignes, la canneberge (Vaccinium oxycoccos). Le site bénéficie du statut de réserve naturelle domaniale depuis 1987et sa surface a été récemment portée à un peu plus de 7 hectares.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • L6 - Hautes-Fagnes

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
La Gleize7.74 haSTOUMONTLIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Spa7.74 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site classé : A.R 2/09/1988.

Propriétaire(s)

Région wallonne.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Oui  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Spa, Ferme de Malchamps, 201, rue Sauvenière, 4900 Spa (Tél. : 087/29.90.80 - Fax : 087/77.38.71).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6026Genévrière de Cour7.74 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Carex binervis2013CS. Rouxhet, P. Frankard
Erica tetralix2013CS. Rouxhet, P. Frankard
Eriophorum angustifolium2013CS. Rouxhet, P. Frankard
Eriophorum vaginatum2013CS. Rouxhet, P. Frankard
Genista anglica2013S. Rouxhet, P. Frankard
Genista pilosa2013S. Rouxhet, P. Frankard
Juncus squarrosus2013CS. Rouxhet, P. Frankard
Juniperus communis± 40 pieds2015AS. Rouxhet, P. Frankard
Lycopodium clavatum2013BS. Rouxhet, P. Frankard
Malus sylvestris subsp. sylvestris2013S. Rouxhet, P. Frankard
Narthecium ossifragum2013CS. Rouxhet, P. Frankard
Trichophorum cespitosum subsp. germanicum2013CS. Rouxhet, P. Frankard
Vaccinium oxycoccos2013CS. Rouxhet, P. Frankard
Vaccinium uliginosum2013S. Rouxhet, P. Frankard
Vaccinium vitis-idaea2013S. Rouxhet, P. Frankard
Viola palustris2013CS. Rouxhet, P. Frankard
Plantes - Mousses - Bryophytes
Leucobryum glaucum1995P. Frankard
Sphagnum apiculatum1999A. Froment, S. Rouxhet
Sphagnum fallax1995P. Frankard
Sphagnum fimbriatum1995P. Frankard

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données P. Frankard 1995 et 2013): Agrostis canina, Agrostis capillaris, Athyrium filix-femina, Betula pendula, Betula pubescens, Blechnum spicant, Calluna vulgaris, Carex binervis, Carex echinata, Carex nigra, Carex ovalis, Carex panicea, Carex pilulifera, Crataegus monogyna, Cytisus scoparius, Deschampsia flexuosa, Digitalis purpurea, Dryopteris carthusiana, Epilobium angustifolium, Erica tetralix, Eriophorum angustifolium, Eriophorum vaginatum, Frangula alnus, Galium saxatile, Genista anglica, Genista pilosa, Holcus lanatus, Holcus mollis, Hypericum pulchrum, Ilex aquifolium, Juncus acutiflorus, Juncus effusus, Juncus squarrosus, Juniperus communis, Luzula multiflora (subsp. congesta et subsp. multiflora), Lycopodium clavatum, Malus sylvestris subsp. sylvestris, Molinia caerulea, Narthecium ossifragum, Picea abies, Pinus sylvestris, Polygonatum verticillatum, Pteridium aquilinum, Quercus robur, Rubus sp., Salix aurita, Sambucus racemosa, Senecio ovatus, Sorbus aucuparia, Teucrium scorodonia, Trichophorum cespitosum subsp. germanicum, Vaccinium myrtillus, Vaccinium oxycoccos, Vaccinium uliginosum, Vaccinium vitis-idaea, Viola palustris.

Bryophytes (données P. Frankard 1995): Campylopus flexuosus, Dicranum scoparium, Hypnum cupressiforme, Leucobryum glaucum, Polytrichum commune, Polytrichum formosum, Pleurozium schreberi, Pseudoscleropodium purum, Sphagnum fallax, Sphagnum fimbriatum.

Espèces exotiques

Plantes: Picea abies.

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'une des dernières genévrières de l'Ardenne.

Menaces

Envahissement par Pteridium aquilinum. Cueillette des baies de genévrier (coupe des branches).

Recommandations

La réalisation d'inventaires faunistiques est souhaitable de manière à compléter le plan de gestion de la RND.

Plan de gestion

Un plan de gestion existe au sein du DNF. Il vise principalement la conservation des landes humides et sèches et le maintien des genévriers en favorisant leur régénération. Les principales mesures de gestion consistent:

- au maintien des landes par le contrôle des semis spontanés d'épicéas et feuillus pionniers;

- à l'étrépage superficiel en mosaïque de petites surfaces de molinies, en vue de favoriser la réinstallation des landes et la germination du genévrier;

- au barrage ou au comblement des drains actifs dans les parcelles concernées;

- en la reconstitution de la chênaie pédonculée à bouleaux dans les parcelles enrésinées destinées à être abattues;

- en la mise en place éventuelle d'un pâturage ovin.

Accès du public

L'accès du public est limité aux chemins et endroits dûments signalés.

Détails

Description physique

Versant sud-est en pente. Revinien, sol brun acide, modérément à fortement gleyifié, très pauvre, traces d'essartage.

Description biologique

D'après FROMENT (1984), le site est formé :

- d'une lande sèche à Calluna vulgaris, Vaccinium myrtillus, Vaccinium uliginosum, Vaccinium vitis-idaea, piquée de Juniperus communis formant un peuplement hétérogène (pieds de 1,5 à 3 m sans individus jeunes), avec des plages de Polygonatum verticillatum, Holcus mollis, Trichophorum cespitosum subsp. germanicum, Athyrium filix-femina;

- de populations de Molinia caerulea et de Deschampsia flexuosa, là où se produit un vieillissement de la lande;

- de massifs de Pteridium aquilinum, annonçant une recolonisation préforestière ;

- de semis naturels de Betula pubescens, Betula pendula, Frangula alnus, Sorbus aucuparia, Salix aurita, Quercus petraea, principalement;

- d'une zone humide, constituée de trois suintements acides, dans laquelle on observe Narthecium ossifragum, Molinia caerulea, Agrostis canina, Dryopteris carthusiana, Juncus acutiflorus et aussi Viola palustris, Carex nigra, Eriophorum vaginatum, Eriophorum angustifolium, Erica tetralix, Trichophorum cespitosum, Calluna vulgaris, Vaccinium myrtillus, V. vitis-idaea, V. oxycoccos avec des plages de Sphagnum apiculatum.

Selon S. ROUXHET et al. (1994):

Située à 5 km de Spa, à proximité du hameau de Cour, cette réserve naturelle constitue un petit noyau de lande sèche entourée de toutes parts par des plantations de résineux.

Cette lande représente avec d'autres sites (Fagne de Pansîre, Fagne James, Fagne de Malchamps, Fagne de Stavelot, ... ) un des derniers vestiges des vastes espaces fagnards situés sur cette longue crête qui prolonge le plateau des Hautes Fagnes vers le sud-ouest.

On y observe une lande sèche à bruyère commune (Calluna vulgaris) où subsistent un grand nombre de genévriers (Juniperus communis). Cette genèvrière constitue actuellement une particularité très rare dans les landes du haut plateau. Dans cette zone, on notera aussi la présence du lycopode en massue (Lycopodium clavatum) et du sceau de Salomon à feuilles verticillées (Polygonatum verticillatum), de la myrtille (Vaccinium myrtillus) et de la myrtille de loup (Vaccinium uliginosum). Dans la partie basse, naissent divers suintements où apparaissent des espèces de tourbière telles que: la narthécie (Narthecium ossifragum), la linaigrette vaginée (Eriophorum vaginatum), la linaigrette à feuilles étroites (Eriophorum angustifolium), la bruyère quaternée (Erica tetralix), l'airelle (Vaccinium vitis-idaea) et la canneberge (Vaccinium oxycoccos) sur les plages de sphaignes.

Cependant, ce milieu tend à se recoloniser en feuillus divers et épicéas, ce qui à moyen terme mettra en péril la survie de la genèvrière si aucune gestion n'est réalisée.

Monument naturel

Cette lande s'inscrit dans les quelques sites résiduels analogues dans l'éperon Spa-Stoumont qui prolonge la Fagne de Malchamps.

Monument historique

Aucun monument.

Histoire du site

La carte de FERRARIS (fin du 18ème siècle) indique des landes pastorales, situation inchangée jusque 1878.
Au début du 19ème siècle, les plantations d'épicéa se multiplient et réduisent la lande de Cour à sa dimension présente.

Divers

Sources

RESNAT

Répondants de l'information

Philippe FRANKARD (SPW/DEMNA/DNE).

Date de la dernière modification de la fiche

2015-09-08