Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

64 - Fonds de Leffe

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Dinant
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :27.58 ha
Coordonnées :X Lambert : 190585 - Y Lambert : 107301
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Le site des Fonds de Leffe s'étend sur le versant droit de la vallée du ruisseau de Leffe qui prend sa source non loin d'Achène et s'écoule d'est en ouest sur une dizaine de kilomètres avant de se jetter dans la Meuse à Dinant. Ce versant très escarpé d'exposition sud, où la roche affleure en de multiples endroits, est couvert de vastes pelouses calcicoles très arides, d'un intérêt biologique exceptionnel. Parmi les nombreuses plantes rares figurent notamment l'armoise blanche (Artemisia alba), la globulaire (Globularia bisnagarica), l'orchis singe (Orchis simia), l'hélianthème des Apennins (Helianthemum apenninum), etc. Le site abrite également des fourrés thermophiles, incluant des buxaies, une chênaie-charmaie calciphile ainsi que deux tufs calcaires. Les rochers et pentes exposées à l'est portent en outre des érablières de ravin à scolopendre (Asplenium scolopendrium). Le flanc nord de la vallée, entièrement boisé, présente un contraste très frappant. La richesse de l'entomofaune est absolument remarquable. Une partie des Fonds de Leffe bénéficie du statut de réserve naturelle domaniale tandis que l'ensemble est également intégré au réseau Natura 2000.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F0 - Condroz

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Dinant27.58 haDINANTNAMUR
LisogneDINANTNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant27.58 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

La partie ouest du site est classée depuis le 29/01/1988.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6169Fonds de Leffe11,44 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus trivialisOuiNon2001Divers observateurs (e.a. G. Minet)
Dryocopus martiusOuiNon2001Divers observateurs (e.a. G. Minet)
Hippolais polyglottaOuiNon2001Divers observateurs (e.a. G. Minet)
Pernis apivorusOuiNon2001Divers observateurs (e.a. G. Minet)
Sylvia currucaOuiNon2001Divers observateurs (e.a. G. Minet)
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Salamandra salamandraOuiNon1 ex. (tuf)2000J.-Y. Baugnée
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon1 ex.2000J.-Y. Baugnée
Coronella austriacaOuiOui1 ex.2011J.-Y. Baugnée, X. Vandevyvre
Natrix natrixOuiOui2001G. Minet
Podarcis muralisOuiNonabondant2011G. Minet, J.-Y. Baugnée et al.
Zootoca viviparaOuiNon2001G. Minet
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon2001G. Minet
Callophrys rubiNonNon2001G. Minet
Carcharodus alceaeNonNon1 ex.2001G. Minet
Coenonympha arcaniaNonOui5 ex.2000J.-Y. Baugnée
Colias alfacariensisOuiOui3 ex.2000J.-Y. Baugnée
Cupido minimusNonNon2001G. Minet
Erebia medusaOuiOui2001G. Minet
Issoria lathoniaOuiNon2001G. Minet
Lasiommata maeraNonOui1 ex.2000J.-Y. Baugnée
Leptidea sinapisNonNon2001G. Minet
Melanargia galatheaNonNon2001G. Minet
Papilio machaonNonNon2001G. Minet
Plebeius agestisNonNon1 ex.2000J.-Y. Baugnée
Polyommatus coridonNonOui2001G. Minet
Satyrium pruniNonNon2 ex.2000J.-Y. Baugnée
Spialia sertoriusNonNon4 ex.2000J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Cetonia aurata1 ex.2000J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Cérambycidés
Stenurella bifasciata2001G. Minet
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Coccinella quinquepunctata2001G. Minet
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chorthippus vagans1999K. Hofmans et al.
Gomphocerippus rufus1999K. Hofmans et al.
Leptophyes punctatissimaK. Hofmans et al. (1989)
Oedipoda caerulescens1999K. Hofmans et al.
Omocestus rufipes1999K. Hofmans et al.
Platycleis albopunctata1999K. Hofmans et al.
Stenobothrus lineatus2001G. Minet
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Astata boops2001G. Minet
Chrysis cuprea1 femelle2000J.-Y. Baugnée
Corynis crassicornis1 ex.2000J.-Y. Baugnée
Osmia aurulenta2001G. Minet
Osmia bicolor2001G. Minet
Osmia rufohirta1 femelle2000J.-Y. Baugnée
Trachusa byssina2001G. Minet
Invertébrés - Insectes - Diptères
Dioctria longicornis1 mâle2000AJ.-Y. Baugnée
Merodon rufus> 30 ex.2000AJ.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hémiptères
Aellopus atratus2001G. Minet
Bathysolen nubilus1 femelle2000AJ.-Y. Baugnée
Carpocoris fuscispinus2001G. Minet
Coptosoma scutellatum2001G. Minet
Lygaeus equestrisDivers observateurs
Odontoscelis fuliginosa1 ex.2000J.-Y. Baugnée
Ortholomus punctipennis1 mâle2000J.-Y. Baugnée
Phymata crassipes2 ex.2000J.-Y. Baugnée
Reptalus panzeri1 mâle2000AJ.-Y. Baugnée
Rhynocoris erythropus1 ex.2000AJ.-Y. Baugnée
Invertébrés - Mollusques
Abida secale2000J.-Y. Baugnée
Chondrina avenacea2000J.-Y. Baugnée
Pupilla sterri2000J.-Y. Baugnée
Pyramidula pusilla2000J.-Y. Baugnée
Truncatellina cylindrica2000J.-Y. Baugnée
Plantes - Plantes supérieures
Allium sphaerocephalon2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Anthericum liliago2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Artemisia alba> 30 pieds2012ADivers obs.
Asperula cynanchica2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Asplenium scolopendrium2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Carex humilis2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Ceterach officinarum2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Dianthus carthusianorum2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Geranium lucidum2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Globularia bisnagarica2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Helianthemum apenninum2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Himantoglossum hircinum2 pieds1999G. Minet
Hippocrepis comosa2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Juniperus communis2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Lactuca perennis2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Melica ciliata2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Ophrys apifera15 pieds en 1999, 45 pieds en 20002000G. Minet, J.-Y. Baugnée
Ophrys fuciflora19 pieds1999G. Minet
Orchis mascula8 pieds1999G. Minet
Orchis simia1018 pieds1999AG. Minet
Orobanche teucrii2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Platanthera chlorantha1 pied2000G. Minet, J.-Y. Baugnée
Rhamnus cathartica
Rosa rubiginosa2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Rosa spinosissima2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Sedum rubensdisparu ?Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Sedum sexangulare2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Seseli libanotis2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Silene nutans2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Teucrium botrys2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Teucrium chamaedrys2001Divers observateurs (e.a. J. Saintenoy-Simon, J. Duvigneaud)
Vincetoxicum hirundinaria

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 1

Commentaires sur la faune

L'intérêt faunistique du site est exceptionnel. Il abrite de nombreuses espèces thermophiles et xérophiles remarquables.

Lépidoptères rhopalocères: Iphiclides podalirius, Colias alfacariensis, Satyrium pruni, Polyommatus coridon, Plebeius agestis, Coenonympha arcania, Lasiommata maera, Spialia sertorius.

Hémiptères: Aellopus atratus, Rhynocoris erythropus, Phymata crassipes, Lygaeus equestris, Ortholomus punctipennis, Bathysolen nubilus, Loricula bipunctata, Copium clavicorne, Odontoscelis fuliginosa, Holcostethus sphacelatus, Gonocerus acuteangulatus, Sciocoris homalonotus, Reptalus panzeri, Centrotus cornutus, Gargara genistae, Haematoloma dorsatum, Zyginidia mocsaryi, Goniagnathus brevis, Ledra aurita, ...

Orthoptères: Gomphocerippus rufus, Omocestus rufipes, Platycleis albopunctata, Oedipoda caerulescens, Chorthippus vagans.

Diptères: Dioctria longicornis, Merodon rufus.

Hyménoptères: Chrysis cuprea, Osmia rufohirta, Osmia aurulenta, Osmia bicolor, Polistes biglumis, Corynis crassicornis.

Coléoptères: Cetonia aurata, Phytoecia coerulescens, Anthaxia quadripunctata, Agapanthia cardui, Stenurella bifasciata, Coccinella quinquepunctata, etc.

Gastéropodes: Abida secale, Pyramidula pusilla, Truncatellina cylindrica, Pupilla sterri, Chondrina avenacea.

Reptiles: Coronella austriaca, Zootoca vivipara, Natrix natrix, Podarcis muralis, Anguis fragilis,

Amphibiens: Salamandra salamandra (tuf calcaire).

Commentaires sur la flore

La réserve naturelle abrite de nombreuses espèces végétales protégées, rares ou même exceptionnelles en Belgique: Anthericum liliago, Artemisia alba, Himantoglossum hircinum, Juniperus communis, Ophrys apifera, Ophrys fuciflora, Orchis mascula, Orchis simia, Platanthera chlorantha, Rosa spinosissima, Rosa rubiginosa, Allium sphaerocephalon, Asperula cynanchica, Asplenium scolopendrium, Carex humilis, Ceterach officinarum, Dianthus carthusianorum, Geranium lucidum, Globularia bisnagarica, Helianthemum apenninum, Hippocrepis comosa, Lactuca perennis, Melica ciliata, Orobanche teucrii, Sedum rubens (disparu ?), Sedum sexangulare, Seseli libanotis, Silene nutans, Teucrium botrys, Teucrium chamaedrys.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un site calcaire de très grand intérêt biologique, paysager et géologique.

Menaces

Il n'y a pas de menaces directes pesant sur les pelouses, où la recolonisation forestière est très lente. En revanche, le tuf du Fond Ficot souffre d'une surfréquentation par le public et il faudrait absolument en limiter l'accès !

Recommandations

Il y aurait lieu de porter une attention particulière à la préservation de l'intégrité des tufs calcaires (source des Crayats et Fond Ficot), milieux exceptionnels en Wallonie et extrêmement fragiles !

Plan de gestion

Il n'existe pas de plan de gestion officiel. Les interventions consistent essentiellement à éliminer les arbustes qui tendent à envahir les pelouses calcicoles.

Accès du public

Accès strictement interdit sans autorisation. Toutefois, une bonne partie des espèces et associations végétales typiques du site peuvent être admirées depuis la route qui le borde au fond de la vallée.

Détails

Description physique

Le ruisseau des Fonds de Leffe, qui a creusé par endroit de véritables gorges sauvages et boisées, est enfoncé dans le synclinal calcaire des Fonds de Leffe, lui-même dominé par les tiges de psammites famenniens de Lisogne au nord et de Gemmechenne au sud.

Le vallon est orienté est-ouest et ses versants sont généralement très escarpés, le sud étant très aride et rocailleux, le nord humide et entièrement boisé.

Par ailleurs, le synclinal est sapé par les phénomènes karstiques: vallons secs, résurgences, etc. Le Fond Ficot et la source des Crayats représentent à cet égard deux beaux exemples de tuf calcaire.

Description biologique

Les pelouses calcicoles des Fonds de Leffe sont connues de longue date par les botanistes pour leur flore et leur végétation remarquables. On y rencontre notamment des groupements de fissures, des pelouses ouvertes à orpins et à annuelles, des fourrés de buis et de genévrier et différents types de pelouses sèches accueillant de nombreuses plantes rares.

Les fissures des rochers sont colonisées par une communauté de fougères dont Asplenium ruta-muraria, A. trichomanes et Ceterach officinarum.

Les escaliers rocheux et replats, au sol squelettique, sont occupés par des pelouses ouvertes à Sedum album, Sedum rupestre, Potentilla neumannianna, Arenaria serpyllifolia, Thlaspi perfoliatum, Erophila verna, Saxifraga tridactylites, etc.

Les pelouses croissant sur les sols rocailleux sont composées de Sesleria caerulea, Festuca lemanii, Brachypodium pinnatum, Sanguisorba minor, Teucrium chamaedrys, Teucrium botrys, Carex humilis, Seseli libanotis, Helianthemum apenninum, H. nummularium, Lactuca perennis, Scabiosa columbaria, Melica ciliata, Globularia bisnagarica, Dianthus carthusianorum, Thymus pulegioides, Hippocrepis comosa, Anthericum liliago, Allium sphaerocephalon, Asperula cynanchica, Cardaminopsis arenosa subsp. borbasii, Silene nutans ainsi que des lichens (Cladonia convoluta, C. pyxida, C. rangiformis, entre autres) et les mousses Camptothecium lutescens et Hypnum cupressiforme.

Sur les sols un peu plus profonds s'étendent des pelouses mésophiles dominées par Brachypodium pinnatum et abritant également plusieurs des espèces précitées de même que Origanum vulgare et deux orchidées rares, Orchis simia et Ophrys fuciflora.

Dans les ourlets préforestiers prennent place des espèces comme Vincetoxicum hirundinaria, Viola hirta, Teucrium scorodonia, Helleborus foetidus, Orchis mascula et le rare Geranium lucidum.

Les fourrés thermophiles, qui se développent particulièrement dans le haut du versant, sont très riches en arbustes comme Crataegus monogyna, Prunus spinosa, Rosa canina, R. rubiginosa, Viburnum lantana, Cornus mas, Rhamnus cathartica, Ligustrum vulgare, Juniperus communis, Buxus sempervirens et même Cytisus scoparius.

Les communautés de lichens saxicoles ont été étudiées récemment (ERTZ, 2001). Les pelouses du Xerobromion renferment en particulier Fulgensia fulgens, caractéristique de l'association du Fulgensietum fulgensis. Il existe également une flore lichénique malacophile particulière, qui se développe sur les vieilles coquilles de gastéropodes, avec par exemple Catillaria lenticularis, Placynthium nigrum, Rinodina bischoffii, ...

Les Fonds de Leffe abrite de nombreuses espèces végétales protégées, rares ou même exceptionnelles en Belgique. Citons par exemple l'orchis singe (Orchis simia), l'orpin de Bologne (Sedum sexangulare), l'ail à tête ronde (Allium sphaerocephalon), l'oeillet des chartreux (Dianthus carthusianorum), l'armoise blanche (Artemisia alba), le géranium luisant (Geranium lucidum), l'hélianthème des Apennins (Helianthemum apenninum), le rosier pimprenelle (Rosa spinosissima) ou encore l'orpin rougeâtre (Sedum rubens) qui n'a cependant plus été observé ces dernières années. L'armoise blanche trouve ici sa dernière localité wallonne, la population étant surtout localisée dans la partie amont du vallon, au niveau du Val de Chession.

L'intérêt faunistique des Fonds de Leffe est également exceptionnel. Le site abrite une forte population du lézard des murailles (Podarcis muralis), ainsi que plusieurs autres espèces de reptiles. L'entomofaune est très diversifiée et comprend diverses espèces remarquables.

Citons par exemple les Hémiptères Rhynocoris erythropus, Phymata crassipes, Lygaeus equestris, Ortholomus punctipennis et Bathysolen nubilus, Reptalus panzeri, Zyginidia mocsaryi, Arocephalus languidus; les Orthoptères Platycleis albopunctata, Oedipoda caerulescens et Chorthippus vagans; les Diptères Dioctria longicornis et Merodon rufus, les Hyménoptères aculéates Chrysis cuprea et son hôte Osmia rufohirta qui nidifie dans les coquilles du gastéropode Helicella itala.

Un inventaire partiel des Hyménoptères Symphytes en juin 2006 a permis de noter une série d'espèces intéressantes: Sterictiphora angelicae, Allantus didymus, Hinatara recta, Monophadnus spinolae, Macrophya annulata (BOEVE et al., 2009).

Les gastéropodes sont très bien représentés dans les différents milieux. Signalons entre autre Abida secale, Pyramidula pusilla, Truncatellina cylindrica, Pupilla sterri et Chondrina avenacea, toutes espèces très localisées en Belgique.

Monument naturel

Le site comprend deux tufs calcaires: la source des Crayats (ou Fontaine de l'Empereur) et le Fond Ficot (cf SGIB 801). Ils ont été décrits en détail par DUVIGNEAUD & SAINTENOY-SIMON (1991).

Monument historique

A l'entrée du vallon est établie l'Abbaye de Leffe, beau bâtiment de style mosan, dont la construction a commencé en 1152 mais qui a été détruit et reconstruit à plusieurs reprises au cours de son histoire. Non loin se trouve également la maison du peintre Wiertz.

Une voie romaine remontait le long du flanc du vallon pour gagner le plateau. Des trous, des rainures creusés dans la roche pour établir cette route sont encore visibles de nos jours. On nomme cette antique voie le "Chéreau de Charlemagne". Elle a été transformée au moyen-âge et a servi vraisemblablement au charroyage du bois (ou du charbon de bois) et du minerai de fer vers la vallée pour y alimenter les hauts fourneaux et les forges.

Comme tous les ruisseaux de la région, le ruisseau des Fonds de Leffe a été utilisé pour faire tourner de nombreux moulins (moulin l'Alprée, moulin de Capelle,...). Il y avait des scieries, des moulins à écorce (qui alimentaient les tanneries de la Meuse), des forges ainsi que, plus tard, des papeteries.

Histoire du site

D'après la carte de Ferraris, le site était occupé au 18ème siècle par des landes.

Biblio

, 2001, Aanvullende gegevens over Belgische miriden (Heteroptera, Miridae)., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 137 : 69-90.
, 2000, Hétéroptères nouveaux ou remarquables pour la faune de Belgique., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 136 : 124-143.
, 2009, Sawflies (Hymenoptera, Symphyta) from the region of Dinant, with new records for Belgium., Bulletin de la Société royale belge d'Entomologie, 145: 107-111.
, 1952, Excursion du 15 avril 1951 aux Fonds de Leffe. Notice ornithologique., Les Naturalistes belges, 33 : 31-32.
, 1907, Vestiges de voies antiques dans les rochers., Annales de la Société d'Archéologie de Bruxelles, 21 : 355-397.
, 1971, Les Fonds de Leffe : un joyau pour le naturaliste., Parcs nationaux, 26 : 45-46.
, 1990, Étude préliminaire des taxocénoses de Carabides des pelouses calaminaires., Bulletin et Annales de la Société royale belge d'Entomologie, 126 : 141-150.
, 1998, Les différents types de pelouses calcicoles en Belgique et leur gestion., In : Actes du Colloque international "La gestion des pelouses calcicoles" organisé à Vierves-sur-Viroin du 28 au 31 mai 1996, Cercles des Naturalistes de Belgique, pp. 11-18.
, 1991, Les tufs calcaires des Fonds de Leffe à Dinant., Les Naturalistes belges, 72 : 113-120.
, 2001, Analyse floristique et écologique des lichens saxicoles des rochers calcaires de la région de Dinant., Les Cahiers des Réserves Naturelles, 14 : 37-39.
, 2003, Les lichens et les champignons lichénicoles des affleurements rocheux calcaires du bassin mosan belge. Etude floristique et importance pour la conservation du patrimoine naturel., Lejeunia, N.S., 172 : 1-57.
, 2000, Compte-rendu de l'excursion du samedi 25 septembre 1999 à la réserve des Fonds de Leffe., L'Érable, 24 : 28-29.
, 1989, The non-tetrigid Saltatoria (Insecta) of the Belgian chalk grasslands., Comptes rendus du symposium "Invertébrés de Belgique", Bruxelles, pp. 257-263.
, 1987, Contribution à l'étude de la punaise guitare : Phymata crassipes (Fabricius, 1775) en Belgique (Heteroptera : Phymatidae)., Les Naturalistes belges, 68 : 143-150.
, 1955, Les routes romaines de la Belgique., Industrie, 10 : 1-44.
, 1953, L'Abbaye mosane de Leffe., Parcs nationaux, 8 : 51-52.
, 1999, Les réserves naturelles domaniales de Wallonie., Ministère de la Région Wallonne, Direction Générale des Ressources Naturelles et de l'Environnement, Namur, 144 pp.
, 2001, Dioctria longicornis Meigen, 1820 (Diptère Asilidae) recapturé après 37 ans d'absence., Notes fauniques de Gembloux, 43: 53.
, 1963, Les Fonds de Leffe., Les Naturalistes belges, 44 : 341-349.
, 1910, Les cavernes et les rivières souterraines de Belgique., H. Lamertin, Bruxelles, 2 tomes, 1592 pp. + annexes.

Divers

Sources

RESNAT
OFFH

Répondants de l'information

J. DUVIGNEAUD / J. SAINTENOY-SIMON / K. HOFMANS / G. MINET / J.-Y. BAUGNEE /