Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

659 - Sablières de l'Epine [nord]

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Sablière de l'Epine 2
Communes :Villers-la-Ville
Cantonnements DNF :Nivelles
Surface :18.93 ha
Coordonnées :X Lambert : 163818 - Y Lambert : 138810
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Ce vaste site constitué de deux sablières contiguës comprend plusieurs étangs et mares, des friches rudérales, une sarothamnaie discontinue et des parties sèches, colonisées notamment par des plantes de pelouses siliceuses (e.a. Ornithopus perpusillus, Filago minima, Trifolium arvense). L'entomofaune des milieux sableux, Cicindèles et Hyménoptères Aculéates, est abondante dans les zones sableuses résiduelles.

Carto

Régions naturelles

  • C0 - Brabant limoneux

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Marbais15.14 haVILLERS-LA-VILLEBRABANT
Tilly3.79 haVILLERS-LA-VILLEBRABANT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nivelles18.93 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Mons, rue Achille Legrand, 16, 7000 Mons (Tél. : 065/32.82.49 - Fax : 065/32.82.44).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Acrocephalus palustrisOuiNon1995J.-P. Jacob
Anthus trivialisOuiNon1995BJ.-P. Jacob
Circus aeruginosusOuiOuiEstivant1995J.-P. Jacob
Emberiza citrinellaOuiNon2003CA. Remacle
Hippolais icterinaOuiNon1995J.-P. Jacob
Picus viridisOuiNon2003CA. Remacle
Serinus serinusOuiOui1995J.-P. Jacob
Streptopelia turturOuiOui2003A. Remacle
Sylvia communisOuiNon1995CJ.-P. Jacob
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Pelophylax kl. esculentusOuiNonReproduction2003CA. Remacle
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestrisPopulation dispersée.2004CA. Remacle
Cicindela hybridaAbondante aux endroits sableux2003A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chrysochraon dispar2004A. Remacle
Oedipoda caerulescensReproduction2004BA. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium punctatum2004A. Remacle
Colletes cuniculariusPlusieurs agrégations de nids2003A. Remacle
Dasypoda hirtipesPlusieurs agrégations de nids2003A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Anacamptis pyramidalis3 pieds groupés2004AA. Remacle
Centaurium erythraeaDispersée.2004CA. Remacle
Centaurium pulchellumPeu abondante2004BA. Remacle
Filago minimaAbondante localement.2004A. Remacle
Ornithopus perpusillusAbondante localement.2004A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Gallinula chloropus, Picus viridis, Streptopelia turtur, Perdix perdix, Anthus trivialis, Emberiza citrinella, Serinus serinus, Hippolais icterina, Sylvia communis, Acrocephalus palustris et autres passereaux communs. Observation de Circus aeruginosus (estivant).

Amphibiens (groupe insuffisamment documenté)
Reproduction de Rana kl. esculenta. La présence de Bufo calamita est à contrôler.

Insectes
- Odonates (relevé incomplet): Ischnura elegans, Coenagrion puella, Enallagma cyathigerum, Anax imperator, Orthetrum cancellatum.
- Orthoptères: une espèce protégée: Oedipoda coerulescens.; une espèce peu répandue au nord du sillon sambro-mosan: Chrysochraon dispar.
- Lépidoptères Rhopalocères: diverses espèces non menacées: e.a. Anthocharis cardamines, Lasiommata megera, Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus, Pyronia tithonus, Polyommatus icarus.
- Coléoptères Cicindelinae: population dispersée de Cicindela campestris et population de C. hybrida cantonnée aux endroits encore sableux.
- Hyménoptères Aculéates: Nids dispersés, sauf dans certaines zones encore sableuses. Espèces recensées: les Apoïdes Colletes cunicularius (plusieurs agrégations), Andrena clarkella, A. dorsata, A. flavipes, A. nitida, Anthidium punctatum, A. manicatum; le Mutillide Smicromyrme rufipes; les Chrysides Chrysis ignita, Hedychrum ardens, H. nobile et Trichrysis cyanea; le Pompilide Pompilus cinereus; les Sphécides Ammophila sabulosa, Cerceris arenaria, C. rybyensis, Diodontus tristis, Mimumesa unicolor, Miscophus ater et Oxybelus bipunctatus.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

Conyza canadensis, Juncus tenuis, Senecio inaequidens, Solidago gigantea,

Conservation

Objectifs de conservation

Ce site, d'une superficie relativement importante, est intéressant par la présence de plages sableuses résiduelles et de plusieurs pièces d'eau.

Menaces

- Accroissement actuel de la pression anthropique.
- Réaffectations incompatibles avec le maintien de la biodiversité (travaux en cours en été 2004).
- Perte progressive du caractère sableux entraînant la réduction des surfaces ouvertes à végétation caractéristique et des populations d'insectes pionniers.
- Remblayage.

Recommandations

- Maintien dans une partie du site du caractère ouvert et sableux au profit des espèces sabulicoles.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Accès interdit.

Détails

Description physique

Situation générale: Ce vaste ensemble est situé à l'est du village de Tilly, sur le versant est de la vallée du ruisseau de Gentissart. Il est en connection avec le site Bt/405/05 vers le nord.
En 1995, on y exploitait encore des sables tertiaires du Bruxellien dans la partie sud, juste contre la rue de l'Epine (Sablière de l'Epine 2); l'activité semble arrêtée depuis 1996.
Description du site: Ce site complexe comprend, de façon très simplifiée, une partie nord et une partie sud séparées par une butte allongée (avec roulotte sur le sommet).
- La partie nord, qui présente une topographie irrégulière, est constituée de zones sèches où le substrat sableux est localement encore bien apparent (quelques aires et anciennes pistes) et secondairement de zones plus ou moins humides. Au pied d'un lambeau de pineraie, présence d'une petite falaise de 6-7 m de haut, actuellement dissimulée par les ligneux. Vers l'ouest, étang (± 25 ares) au talus arboré ou couvert de ronciers (cabanon récent en bordure).
- La partie sud (incomplètement prospectée) est limitée vers l'est par la falaise principale, haute de 10-20 m et dominée par un chemin agricole. Elle comprend plusieurs pièces d'eau, un enclos à sangliers vers l'ouest, des étendues plus ou moins planes occupées par des friches (certaines zones en cours de remaniement en été 2004) et une pièce d'eau récente entourée d'aires sableuses en cours de colonisation végétale en 2003 mais en chantier en juillet 2004 (présence de bernaches du Canada, oies, ouettes).
Fréquentation du site: Ce site est relativement fréquenté, le propriétaire habitant à côté. En 1995, le site hébergeait un circuit motos et 4x4 et une partie réservée aux jeux type paintball. Actuellement, le site est parcouru par des cavaliers. Des travaux sont en cours (aménagement d'un étang notamment et introduction d'oiseaux d'eau). Chasse et probablement pêche.
Présence de déchets: Quelques dépôts de terres et matériaux inertes sont visibles. Certaines parties en friche le long de la falaise principale (vers l'est) ont vraisemblablement été couvertes de remblais.
Environnement du site: Cultures, bois, autres sablières au nord (Bt/405/05), à l'ouest (Bt/405/16) et au sud, de l'autre côté de la rue de l'Epine (Bt/405/15).

Description biologique

La falaise principale, vers l'est, est colonisée par d'abondants ligneux pionniers: Salix caprea, accompagné notamment de Betula pendula et de Cytisus scoparius. Certaines parties du fond sont relativement arborées: e.a. Salix caprea (dominant), Betula pendula et Betula pubescens, Pinus sylvestris; les ronciers sont abondants par endroits. Certaines zones sont envahies par une sarothamnaie discontinue à assez dense.
Dans les zones sèches encore plus ou moins sableuses, la strate herbacée comprend diverses plantes de pelouses sèches silicicoles ou non, telles que Cerastium semidecandrum, C. glomeratum, Rumex acetosella, Hypericum perforatum, Ornithopus perpusillus (abondant localement), Lotus corniculatus, Trifolium arvense, T. campestre, Centaurium erythraea, Veronica officinalis, Filago minima, Hypochoeris radicata, Senecio jacobaea, Luzula campestris, Carex pilulifera, Agrostis capillaris, Vulpia bromoides, mais aussi des plantes pionnières des milieux anthropiques/perturbés comme Spergula arvensis, Oenothera sp., Cirsium arvense, Tussilago farfara, Senecio inaequidens, Tanacetum vulgare, Conyza canadensis, Vulpia myuros,... Sur quelques aires sableuses, la végétation relève du Thero-Airion, les graminées caractéristiques Aira praecox et A. caryophyllea semblant toutefois absentes de ce site, contrairement à la sablière de Strichon (sud) ouverte à moins de 2 km vers le NNW.
Les friches, principalement localisées sur la longue butte marquant la limite des secteurs nord et sud et entre le pied du flanc oriental et le chemin principal, sont composées d'un spectre spécifique assez large: e.a. Hypericum perforatum, Melilotus albus, Trifolium hybridum, T. repens, T. pratense, T. arvense, Lathyrus pratensis, Vicia cracca, V. tetrasperma, Lotus pedunculatus, L. corniculatus, Oenothera sp., Geranium dissectum, G. molle, G. pyrenaicum, Symphytum officinale, Prunella vulgaris, Campanula rapunculus, Eupatorium cannabinum, Tanacetum vulgare, Senecio jacobaea, Cirsium arvense, Carduus crispus, Solidago gigantea, Petasites hybridus, Leucanthemum vulgare, Centaurea (Jacea) sp., Holcus lanatus. En 2004, un petit groupe d'Anacamptis pyramidalis y fleurissait, démontrant le caractère pionnier de cette orchidée en extension en Wallonie. Ces friches riches en plantes à fleurs offrent à l'entomofaune floricole des ressources abondantes.
Les zones humides de cette grande sablière, étangs, fossés et trous d'eau, présentent une végétation assez banale, composée globalement de Typha latifolia, Juncus articulatus, J. effusus, Eleocharis palustris), Ranunculus sceleratus, Lycopus europaeus, Epilobium hirsutum, E. parviflorum,... Sur les tronçons plus ou moins humides des chemins et dans certaines zones plus humides croissent notamment Ranunculus repens, Sagina procumbens, Potentilla anserina, Lotus pedunculatus, Centaurium erythraea accompagnée par endroits de petits plants de Centaurium pulchellum, Prunella vulgaris, Mentha arvensis, Juncus tenuis, J. articulatus et J. bufonius.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant: S.P.R.L. Luxgaume. Rue de l'Epine, 4. 6321 Tilly.
Matériau(x) extrait(s): sable.
Références
Référence de la fiche ULg (1995): 'Sablières de l'Epine'.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: 1981 pour 'l' Epine 2", antérieure pour l'autre.
Fin: vers 1996.
Réaffectation prévue (dans autorisation): ?
Réaffectation effective: une grande partie du site a été laissée en l'état. Le reste a subi des remblayages partiels; une partie est occupée par un enclos à sangliers. Des aménagements dont le but est inconnu sont en cours actuellement.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)