Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

6608 - Martine Clesse

Site protégé : LCN-RNA

Synonymes :Mittelbach
Communes :Burg-Reuland, Sankt Vith (Saint-Vith)
Cantonnements DNF :Saint-Vith
Surface SIG :28,9594 ha
Surface cadastrale :28,9594 ha
Coordonnées :X Lambert :270300 - Y Lambert : 107075
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

La réserve s'inscrit dans un paysage de vallée peu encaissée essentiellement dominée par les herbages (paysage typique du haut plateau de l'Eifel à ±450m d'altitude). Le ruisseau du Mittelbach, un affluent de la Braunlauf, s'écoule à travers un paysage agricole ouvert. Abandonnés par l'agriculture, le fond de la vallée (constitué de dépôts limoneux) accueille cependant encore des habitats remarquables: bas-marais acides, prairies humides à bistorte, landes à bruyère et à genêt, nardaies et prairies submontagnardes à fenouil des alpes. L'avifaune est très représentative des fonds humides de l'Ardenne: le traquet tarier, la bergeronnette printanière, le bruant des roseaux etc. comptent parmi les nicheurs réguliers. En dehors de cette réserve, le site se détériore progressivement par l'intensification de l'agriculture herbagère, par de multiples remblais et par des plantations d'épicéas.

Carto

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Crombach26,3352 haSANKT-VITH - SAINT-VITHLIEGE
Thommen2,6242 haBURG-REULANDLIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Saint-VithMalmédy

Protection

Propriétaire(s) :

NATAGORA (anciennement Asbl Réserves Naturelles RNOB)

Code ONG :RNOB_109
Code DNF :6608
Type de site protégé :LCN-RNA
Année de création :1986
Commission de gestion :NATAGORA
Type de contrat :

Propriété de l'asbl NATAGORA (précédemment Réserves Naturelles RNOB).

Annee de fin du contrat :2048
Historique de création :

Les premiers achats de terrains par les RNOB ont eu lieu en 1986.

Agrément en tant que Réserve Naturelle Agréée (RNA "Martine Clesse"): du 22 novembre 2018 au 21 novembre 2048 (30 ans).

Conservation

Conservateur

Bernard SCHAUS, Zum Huppertsberg 12, 4780 Sankt Vith (tel 080/ 571.319)

Objectifs de conservation

Conservation d'un ensemble de prés humides de grand intérêt botanique, entomologique et ornithologique. Le site est de grande importance pour l'avifaune des prés humides du plateau ardennais (traquet tarier, bergeronnette printanière...).

Objectifs spécifiques de gestion de la réserve:

1/ Conserver et restaurer une diversité des milieux prairiaux.

2/ Conserver et améliorer l'habitat des espèces de l'avifaune des prés humides.

3/ Conserver et améliorer les populations des espèces végétales rares et menacées des milieux prairiaux et des bas-marais.

4/ Conserver et améliorer les populations d'invertébrés et en particulier les populations de papillons de jour typiques des prés humides.

5/ Conserver et restaurer les nardaies, landes et communautés apparentées.

6/ Maintenir et améliorer la richesse biologique globale du site en assurant le maintien d'un maximum d'éléments qui lui sont favorables (notamment les éléments ligneux et aquatiques).

7/ Préserver et développer l'intérêt paysager de la zone.

8/ Contribuer à la sensibilisation du public aux enjeux de conservation de la nature par le développement d'activités de découverte dans la réserve.

9/ Participer à la conservation et la restauration de la physionomie et de la dynamique naturelles, ainsi que de la qualité physico-chimique, du Mittelbach, du Moderbach et de leurs affluents.

Menaces

- Changement d'affectation des parcelles : fermeture et fragmentation du paysage du à l'enrésinement et aux plantations d'aulnes, remblayage ou drainage de zones humides, amendement des parcelles agricoles avoisinants la réserve naturelle, dépôts de déchets agricoles en bordure du site ...

- Abandon de la gestion traditionnelle extensive : prolifération de la mégaphorbiaie au détriment des communautés vivantes des prés humides et des bas-marais acides, fermeture paysagère de la vallée due à une prolifération des fourrés de saules en plaine alluviale...

- Pollution : eutrophisation de la plaine alluviale par des effluents domestiques non épurés en provenance des villages de Kapellen et Hinderhausen.

- Prolifération d'espèces non-indigènes : Heracleum mantegazzianum.

- Récolte d'animaux et de plantes rares par des collectionneurs : insectes et orchidées.

Recommandations

- Agrandissement et consolidation de la réserve naturelle par l'acquisition de parcelles supplémentaires, notamment par l'achat de prairies sèches en bordure de la plaine alluviale, et l'acquisition ou la location de terrains communaux en bordure de la réserve.

- Développement et recherche de nouveaux partenariats pour la gestion de la réserve naturelle via un pâturage extensif .

- Abattage complet des aulnaies et boulaies artificielles, puis restauration de la lande à Calluna vulgaris et Genista anglica par le pâturage extensif.

Plan de gestion

Le plan de gestion de la réserve agréée 'Martine Clesse' vise la conservation et/ou la restauration d'un paysage ouvert de landes, de prés de fauche et de prés humides, abritant des communautés animales et végétales caractéristiques de ce milieu sur le plateau ardennais.

Les mesures particulières du plan de gestion sont:

A/ Milieux prairiaux

La gestion veillera à ne pas banaliser les espèces végétales et éviter le reboisement spontané par diverses formations ligneuses. Elle consistera à:

- Couper les boules de saules et les bouleaux (par annelage et mise en tas du bois coupé; ou bien par coupe à 1m de hauteur).

- Faucher et/ou pâturer de façon extensive (tout nourrissage complémentaire est interdit) et de manière régulière ou occasionnelle en fonction du milieu:

o Prairies de fauche submontagnardes peu fertilisées et prairies de fauche humides moyennement fertilisées: fauchage annuel tardif avec 10% de zones refuges (sauf pour lez zones envahies par des ronces et fougère: fauchage 3 à 4 fois par an). Lorsque l'état de conservation s'améliorera, le fauchage se fera vers septembre par rotation trisannuelle avec une hauteur de coupe comprise entre 7 et 10 cm. Occasionnellement il peut être intéressant d'effectuer des étrépages de quelques m2 dans des milieux dégradés afin d'y restaurer des communautés végétales pionnières.

o Bas marais acide, prés de joncs à tépales aigus, radeaux à Menyanthes et Comarum, et prairies abandonnées à rein des prés: fauchage tardif (vers septembre) avec une rotation de minimum 3 ans et exportation du produit de la fauche. Un pâturage très extensif peut également être envisagé.

o Prairies pâturées peu fertilisées: pâturage préférentiel par des vaches rustiques à partir de fin juin pour une période de 1 à 2 mois (avec une charge de 2 UGB/ha durant ce laps de temps).

B/ Pelouses silicoles, landes et communautés apparentées

Elles occupent des superficies limitées et sont en mosaïque. La charge de pâturage à appliquer est faible: aux alentours de 0,2 UGB/ha/an. Localement, l'étrépage ou le gyrobroyage peuvent constituer des techniques de gestion adaptées. La gestion des landes sèches à callunes se fera par débroussaillement des parcelles et la mise en œuvre d'un pâturage extensif ou d'un débroussaillement périodique.

Tenant compte de l'avifaune, il est nécessaire de maintenir une certaine abondance et diversité de nourriture (juxtaposé des zones fauchées, pâturées et laissées à l'abandon afin de favoriser les insectes) et de maintenir des sites de nidification (éléments ligneux ou touradons) ainsi que des postes de chant et d'affût.

Pour favoriser la couleuvre à collier, des tas seront constitués par le produit des fauches à proximité de milieux humides et ceci toujours au même endroit.

Concernant la conservation des papillons, il faut maintenir une diversité de communautés végétales. Les prairies à bistortes seront pâturées en fin d'été (charge inférieure à 0,2 UGB/ha/an) en maintenant des zones refuge/abandonnées. Quelques zones arbustives et boisées seront conservées car elles servent de refuge et de source de nectar pour certaines espèces.

C/ Milieux aquatiques

Quelques arbres (aulnes) seront maintenus sur les berges tout en maintenant un certaines aire de liberté au cours d'eau pour lui permettre d'exprimer sa dynamique naturelle. Au niveau des plans d'eau, quelques mares ont été creusées (LIFE Loutre) et quelques petites mares supplémentaires seront créées dans les zones moins riches du point de vue botanique en veillant à: éviter la recolonisation ligneuse, faucarder la végétation rivulaire (rotation bi ou trisanuelle) avec exportation des végétaux, contrôler les populations de poissons (pour favoriser les herbiers aquatiques).

D/ Milieux boisés

Il est souhaitable de favoriser les aulnaies alluviales et les forêts mélangées et saulaies de colonisation qui seront gérées en tant que réserve intégrale. Les seules opérations seront l'élimination des espèces exotiques ou à des actions de sécurisation des abords de sentiers ou voiries. Le bois mort sera conservé afin de favoriser faune et flore associées.

E/ Mises à blanc

Les anciennes plantations mises à blanc seront restaurées en milieux prairiaux ou en landes/nardaies. Un pâturage sera mis en place pour éviter la recolonisation par les ligneux et favoriser la diversification du couvert végétal. Si nécessaire, des interventions ponctuelles de débroussaillage seront réalisées pour contrôler les recrus forestiers de résineux.

F/ Lutte contre les espèces invasives

Plusieurs sp. végétales invasives ont été observées et des techniques de contrôle adaptées seront mises en place: arrachage du Polémoine bleu ou de la Balsamine de l'Himalaya, coupe et écorçage jusque sous le collet des cerisiers tardifs, coupe franche et oblique sous le collet de la Berce du Caucase etc.

Accès du public

La réserve est facilement accessible par le biais des chemins publics et des promenades balisées qui bordent le site.

En dehors de ces chemins, l'accès est limité aux visites guidées dont le programme est diffusé par NATAGORA ainsi que dans la presse locale et associative. Des visites guidées spéciales pour groupes sont organisées sur demande. Des journées et chantiers de gestion sont également programmés (avec l'accord de la Commission de Gestion) pour permettre à ceux qui le souhaitent de participer activement à la gestion de la réserve. L'accès des scientifiques est encouragé et soumis à une autorisation préalable. Des panneaux d'information (sur les richesses naturelles du site) pourront être placés à l'avenir.

Les véhicules motorisés et VTT ne sont pas admis à l'exception des engins indispensables à la mise en oeuvre du plan de gestion.

SGIB associés

Code SGIBNom SGIBSurface
141Mittelbach106.27 ha

Détails

Cadastres

EXTENSION (14,9692 ha)

- Burg-Reuland (commune), Thommen (division), section B: 76, 387, 388, 389, 390, 444, 446, 447, 448 (1,4389 ha).

- Burg-Reuland (commune), Thommen (division), section C: 22, 23, 24 (0,0472 ha).

- Sankt-Vith (commune), Crombach (division), section L: 19b, 20, 22, 23, 24, 25, 39b, 41, 48a, 48b, 50, 51, 70, 71a, 170 (6,035 ha).

- Sankt-Vith (commune), Crombach (division), section M: 27a, 78a, 78d (0,7887 ha).

- Sankt-Vith (commune), Crombach (division), section O: 265a, 331a partim (0,4987 ha).

- Sankt-Vith (commune), Crombach (division), section Q: 33a, 33b, 65d, 66, 98a, 117, 180a, 182, 183, 184, 185, 186, 187a (3,8381 ha).

- Sankt-Vith (commune), Crombach (division), section R: 258, 259a, 259c, 289g, 289h, 289k, 289l, 321 (1,4983 ha).

- Sankt-Vith (commune), Crombach (division), section S: 92c, 117c (0,8243 ha).

PROLONGATION (13,9902 ha)

- Burg-Reuland (commune), Thommen (division), section B: 70, 393, 394, 424 (0,9072 ha).

- Burg-Reuland (commune), Thommen (division), section C: 25, 31, 32, 33, 38, 39, 40, 41, 42 (0,2309 ha).

- Sankt-Vith (commune), Crombach (division), section Q: 63a, 63b, 87, 88a, 88b, 196a (1,6335 ha).

- Sankt-Vith (commune), Crombach (division), section R: 256a, 256b, 257, 259b, 261, 262a, 263a, 265a, 266a, 270a, 281a, 289b, 289c, 289m, 289n, 290c, 290d, 294, 306b, 310, 312a, 314, 317a, 318, 319a, 320a, 322, 323a (7,293 ha).

- Sankt-Vith (commune), Crombach (division), section S: 94a, 96a, 107a, 107b, 111 partim, 112, 113, 114, 117b (3,1701 ha).

- Sankt-Vith (commune), Crombach (division), section T: 76a, 76b, 76c (0,7555 ha).

TOTAL = 28,9594 ha

Superficie sur Saint-Vith = 26,3352 ha / Superficie sur Burg-Reuland = 2,6242 ha

Surveillance

Chef du Cantonnement de Saint Vith de la Division Nature et Forêts (et conservateur du site).

Tolérance d'utilisation

Aucune

Divers

Date de mise à jour / relecture de la fiche

2019-01-28

Date de la dernière modification de la fiche

2019-01-28