Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

662 - Sablière de l'Epine [sud]

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Sablière de l'Epine 1
Communes :Villers-la-Ville
Cantonnements DNF :Nivelles
Surface :7.07 ha
Coordonnées :X Lambert : 163623 - Y Lambert : 138492
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Cette sablière désaffectée depuis plus de 20 ans est fortement reboisée (bouleaux et saules principalement). Une partie de l'excavation a été remblayée et est notamment occupée par un pré pâturé par des bisons. Le fond de l'excavation résiduelle, qui a en grande partie perdu son caractère sableux, comprend, à côté de parties relativement sèches, des zones humides incluant plusieurs chemins humides, une petite pièce d'eau au niveau très variable et quelques trous d'eau. Le principal intérêt de cette ancienne sablière est la présence d'un groupement à jonc des crapauds riche en Centaurium pulchellum, espèce rare dans le district brabançon. L'intérêt herpétologique et odonatologique est sous-documenté.

Carto

Régions naturelles

  • C0 - Brabant limoneux

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Marbais0.01 haVILLERS-LA-VILLEBRABANT
Tilly7.06 haVILLERS-LA-VILLEBRABANT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Nivelles7.07 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Mons, rue Achille Legrand, 16, 7000 Mons (Tél. : 065/32.82.49 - Fax : 065/32.82.44).

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Pelophylax kl. esculentusOuiNonReproduction2004CA. Remacle
Rana temporariaOuiNonReproduction2004CA. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraea2004CA. Remacle
Centaurium pulchellumForte station (> 200 pieds)2004BA. Remacle
Epipactis helleborine2004CA. Remacle
Jasione montanaAbondante sur 0,5 are2004BA. Remacle

Commentaires sur la faune

Amphibiens (insuffisamment recensés)
Reproduction au moins de Rana temporaria et Rana kl. esculenta.

Insectes (insuffisamment inventoriés)
- Odonates: seulement des espèces non menacées recensées jusqu'à présent: Pyrrhosoma nymphula, Coenagrion puella, Ischnura elegans, Aeshna cyanea, Anax imperator, Orthetrum cancellatum, Libellula depressa.
- Lépidoptères Rhopalocères: seulement des espèces non menacées, e.a. Pyronia tithonus.
- Hyménoptères Aculéates: quelques zones hébergent encore un petit nombre de nids d'espèces fouisseuses (tout le site n'a toutefois pu être visité).

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

Robinia pseudoacacia,

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un groupement végétal intéressant: groupement à jonc des crapauds qui inclut dans ce site une espèce intéressante, Centaurium pulchellum, rare dans le district brabançon.

Menaces

- Boisement spontané.
- Assèchement ou comblement de la zone humide intéressante.
- Déversement toujours possible de déchets à partir des champs voisins (petits versages de déchets d'origine agricole).

Recommandations

- Maintien en l'état de la zone humide intéressante.
- Contrôle des ligneux si nécessaire au niveau de cette zone humide.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Accès interdit (site en partie clôturé).

Détails

Description physique

Situation générale: Cette sablière est située au sud-est du village de Tilly, sur le versant est de la vallée du ruisseau de Gentissart. Elle est séparée des autres sablières de l'Epine par la rue de l'Epine.
On y a exploité des sables tertiaires du bruxellien.
Description du site: Cette sablière arrêtée au début des années 80 est déjà fort envahie par la végétation ligneuse.
Les talus, hauts d'environ 15 m vers l'est, sont subverticaux à éboulés selon les endroits.
Le fond de l'excavation présente un relief très irrégulier; la nappe y affleure en hiver dans la partie proche de la rue de l'Epine. En conditions normales, présence d'au moins deux mares (peu apparentes en 02/1995).
Le site comprend plusieurs petits dépotoirs. Quelques anciennes machines sont encore sur le terrain.
Fréquentation du site: Chasseurs. En 1995, traces de bulldozer au moins dans la partie ouest (côté rue de l'Epine) et en septembre, l'entrée du site est fermée par de grandes barrières.
Présence de déchets: Plusieurs versages d'inertes (et sorte de mousse?).
Environnement du site: Champs, prés, jardins.

Description biologique

Cette ancienne sablière est à un stade de colonisation végétale avancé. Les nombreux ligneux qui se sont développés sur les flancs et dans le fond sont notamment représentés par: Betula pendula, B. pubescens, Salix caprea, Salix div. sp., Populus tremula, Populus sp., Quercus robur, Robinia pseudoacacia, Pinus sylvestris, Alnus glutinosa (fond). Des buissons de genêt (Cytisus scoparius) poussent à différents endroits. Sous les arbres, certaines parties sont envahies d'abondantes ronces, d'Urtica dioica et Galium aparine; des fougères banales y ont été notées (Dryopteris filix-mas, D. dilatata, Athyrium filix-femina), ainsi que quelques espèces forestières ou de lisières (notamment Hieracium (H.) div. sp.).
Les parties ouvertes et peu humides du fond de l'excavation sont occupées par une végétation composée d'espèces pionnières des milieux anthropiques, comme Melilotus sp., Oenothera sp., Odontites vernus, Dipsacus fullonum, Tanacetum vulgare, Artemisia vulgaris, Tussilago farfara et Vulpia myuros, et d'espèces des prairies et pelouses, telles Daucus carota, Hypochoeris radicata, Leucanthemum vulgare, Achillea millefolium, Holcus lanatus, Anthoxanthum odoratum, Agrostis capillaris,... Les fabacées sont globalement abondantes dans le site: Vicia sativa, V. tetrasperma, Trifolium repens, T. dubium, T. pratense, T. campestre, T. hybridum, T. arvense (abondant par endroits). Juste à l'ouest de la mare, une petite zone très légèrement surélevée et encore sableuse (entre 0,5 et 1 are) montre une belle station de Jasione montana, mêlée entre autres de Centaurium erythraea, Trifolium arvense et Rumex acetosella; cette petite zone intéressante est toutefois menacée par le développement des ronces voisines.
La partie humide de la sablière est occupée par plusieurs groupements interpénétrés, dont les principaux sont le groupement à Juncus bufonius et/ou à Juncus articulatus, qui s'étend sur quelques ares à l'ouest de la mare principale, et le groupement à Bidens et Ranunculus sceleratus. La strate herbacée globale de cette partie est notamment composée des espèces suivantes: les joncs Juncus bufonius, J. articulatus, J. effusus, J. inflexus et J. tenuis, Typha latifolia, Eleocharis palustris (quelques m²), Lemna minor, Ranunculus sceleratus (certains pieds très vigoureux), Stellaria alsine, Sagina procumbens, Polygonum aviculare, P. persicaria, Rorippa palustris, Potentilla anserina, Lotus pedunculatus, Epilobium hirsutum, E. parviflorum, Centaurium pulchellum (plus de 200 pieds en majorité bien développés - 2004), Lycopus europaeus, Mentha sp., Plantago major, Bidens tripartita, Gnaphalium uliginosum et Alopecurus geniculatus.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant: S.P.R.L. Luxgaume. Rue de l'Epine, 4. 6321 Tilly.
En 1994 (panneau à l'entrée): S.P.R.L. SOMIC. Rue des Sarts. 6200 Châtelet.
Matériau(x) extrait(s): sable.
Références
Référence sur anciens documents de la DPA (liste des carrières mortes récents - DPA Charleroi): n° 61 B ch2.
Référence de la fiche ULg (1995): Sablière "L'Epine 1'.
Déroulement de l'exploitation (rapport de l'ADESA, 1988):
Autorisation: 1963, 1970, 1971.
Fin: 1982?
Réaffectation prévue (dans autorisation): "Restauration du sol en couvrant de végétation les talus ou terrils destinés à subsister de manière permanente. Retour à l'agriculture selon le plan de secteur" (rapport ADESA, 1988).
Réaffectation effective: une ou plusieurs parties remblayées; réaffectation d'une partie en pâture.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)