Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

679 - Petite Sablière 'Brouillard'

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière 'Brouillard' [est] / Sablière Les Bruyères
Communes :Belœil
Cantonnements DNF :Mons
Surface :4.91 ha
Coordonnées :X Lambert : 103115 - Y Lambert : 131611
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique
Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Intro

Brève description

Cette ancienne sablière intégrée dans le réseau Natura 2000 est à un stade assez avancé de sa colonisation végétale et comprend plusieurs mares. Elle abrite une végétation typique de landes sèches et de landes humides, ainsi que des groupements pionniers des sables et vases humides. Son grand intérêt botanique résulte de la présence d'une station vigoureuse de Lycopodium clavatum, de plages de Lycopodiella inundata sur sable humide, ., ainsi que de quelques pieds d'Osmunda regalis. Son intérêt entomologique est élevé, avec la présence des Coléoptères Typhoeus typhoeus et Cicindela hybrida, de divers Hyménoptères Aculéates fouisseurs et d'Odonates.

Carto

Régions naturelles

  • B0 - Région limoneuse hennuyère

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Stambruges4.91 haBELOEILHAINAUT

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Mons4.91 haMons

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus trivialisOuiNon1995J.-P. Jacob
Streptopelia turturOuiOuiJ.-P. Jacob
Tachybaptus ruficollisOuiNonJ.-P. Jacob
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNonreproduction2004A. Remacle
Pelophylax kl. esculentusOuiNonreproduction2010P. Dupriez, E. Fauconnier, A. Remacle
Rana temporariaOuiNonreproduction2010J.-P. Jacob, P. Dupriez, E. Fauconnier
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNonreproduction2010P. Dupriez, E. Fauconnier, A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Libellules
Leucorrhinia dubiaOuiOui2003Obs. Th. Paternoster
Sympetrum danaeNonNon1995Etude ZPS, 1991
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Typhaeus typhoeus1995J.-P. Jacob
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestris2004A. Remacle
Cicindela hybrida2004A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Conocephalus fuscus2004A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Andrena vaga1995A. Remacle
Colletes cunicularius1995A. Remacle
Sphecodes albilabris2004A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Agrostis vinealis2010P. Dupriez, E. Fauconnier, A. Remacle
Aira praecox2004A. Remacle et sources diverses
Chenopodium rubrum2004A. Remacle
Epipactis helleborine2004CA. Remacle
Filago minima2009P. Dupriez, E. Fauconnier, A. Remacle
Hydrocotyle vulgaris2004A. Remacle
Isolepis setacea2004A. Remacle
Lycopodiella inundatastation d'environ un are en 1995; plusieurs petites plages en 20092009AP. Dupriez, E. Fauconnier, A. Remacle et sources diverses
Lycopodium clavatumplusieurs stations importantes2004AA. Remacle et sources diverses
Ornithopus perpusillus2009P. Dupriez, E. Fauconnier, A. Remacle
Osmunda regalisau moins 2 pieds2004AA. Remacle
Rumex maritimus2004A. Remacle
Vaccinium uliginosum
Verbascum densiflorum2009P. Dupriez, E. Fauconnier, A. Remacle
Plantes - Mousses
Sphagnum spp.2004A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Gallinula chloropus, Tachybaptus ruficollis, Streptopelia turtur, Anthus trivialis.

Amphibiens
Reproduction de Rana kl. esculenta, Rana temporaria et Bufo bufo (tritons à recenser). Bufo calamita pourrait s'y reproduire.

Reptiles
Lacerta vivipara.

Insectes
- Odonates: Sympetrum danae (Anrys et al., 1991) et Leucorrhinia dubia.
- Orthoptères: Conocephalus fuscus (espèce en expansion).
- Lépidoptères (relevé incomplet): Seules des espèces banales ont été observées, notamment Pyronia tithonus.
- Coléoptères: Cicindela campestris et C. hybrida; Typhoeus typhoeus; plusieurs espèces de Carabes relativement rares: Agonum sexpunctatum, Elaphrus cupreus, E. riparius (Anrys et al., 1991).
- Hyménoptères Aculéates: Dans les endroits sableux secs, notamment les buttes ensoleillées, nids de diverses espèces fouisseuses: les Apoïdes Colletes cunicularius et son parasite Sphecodes albilabris, Halictus rubicundus, Andrena vaga, A. barbilabris, A. clarkella, A. nitida, A. praecox, A. ruficrus; les Chrysidides Hedychrum gerstaeckeri et H. nobile; les Pompilides Anoplius viaticus, Evagetes dubius, Priocnemis susterai; les Sphécides Oxybelus uniglumis, Ammophila sabulosa.

Commentaires sur la flore

Bryophytes intéressants (autres que les Sphagnum dont la liste des espèces nous a été fournie par A. Sotiaux, in litt.): les Hépatiques Lophozia capitata et Jungermannia hyalina (espèce très rare dans le district brabançon, trouvée en 1983 - A. Sotiaux, in litt.).

Espèces exotiques

Conyza canadensis, Impatiens glandulifera, Senecio inaequidens,

Conservation

Objectifs de conservation

L'intérêt écologique de cette ancienne sablière, déjà bien connu (Anrys et al., 1991), est indéniable. La création d'une réserve naturelle domaniale englobant les deux sablières "Brouillard" devrait être envisagée.

Menaces

- Apports de terres et de déchets et modification du relief dans la partie proche de la route (1995).
- Boisement spontané du site.

Recommandations

- Mise en réserve souhaitée.
- Contrôle des ligneux indispensable dans certaines parties du site.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

La pièce d'eau la plus grande était exploitée pour la pêche, mais cette activité semble avoir cessé.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette sablière désaffectée depuis plus de 20 ans se trouve au sud de Stambruges, au nord de l'autoroute E 42 et au sud de la N 50 Mons-Tournai. Elle est incluse dans le massif forestier de Stambruges; le site de la Mer de Sable est distant d'environ 1 km.
On y a exploité des sables tertiaires du Landénien.
Description du site: Le fond de cette sablière déjà âgée présente un relief irrégulier et est en grande partie humide. Il comprend plusieurs petites pièces d'eau (dont un étang de pêche) et de grandes zones exondées plus ou moins étendues selon les périodes, ainsi que des zones sèches couvertes par une végétation pionnière sur sable ou de larges plages de callune. La végétation ligneuse y est déjà bien développée.
En 1994, une partie du replat le long de la route Harchies-Stambruges a été remaniée (apports de terres et d'inertes), probablement dans le but de créer une sorte de terre-plein. En 2004, ce long replat (avec caravane résidentielle en 1996), qui correspond à la partie la plus sableuse du site, est couvert d'une végétation herbacée pionnière envahie de jeunes ligneux de plus en plus abondants (quelques ligneux introduits y subsistent).
Les talus de l'excavation, hauts d'environ 8 m, sont arborés.
Fréquentation du site: Assez faible actuellement.
Présence de déchets: Quelques tas d'inertes à l'entrée et près de l'étang de pêche.
Environnement du site: Bois (vaste zone forestière d'intérêt paysager). Vers l'ouest, route Harchies-Stambruges et Grande Sablière "Brouillard". Habitations vers le nord, autoroute à 600 m au sud.

Description biologique

Le site présente toute une série de groupements végétaux (description ci-dessous d'après J. Saintenoy-Simon, 1994):
- une pelouse à annuelles sur sables secs avec Aira praecox, Rumex acetosella subsp. tenuifolius, Vulpia bromoides, Hypericum humifusum,... ;
- une lande jeune, très ouverte sur les replats d'exploitation avec Calluna vulgaris 3.3, Agrostis vinealis 2.2, Veronica officinalis 1.2, Hieracium laevigatum 1.1, Hypochoeris radicata +, Carex pilulifera +, Festuca filiformis +, Molinia caerulea +, Deschampsia flexuosa +, Rumex acetosella subsp. tenuifolius +, Vaccinium myrtillus +, Juncus conglomeratus +, Betula pubescens et B. pendula (plantules) 1.2, Polytrichum juniperinum 2.2, P. piliferum 2.2,...
- une lande âgée de composition floristique semblable à la précédente, mais où l'on observe Calamagrostis epigeios;
- une pelouse à Agrostis vinealis 4.4, Calluna vulgaris 2.2, Deschampsia flexuosa 1.2, Molinia caerulea +, Hieracium pilosella +, Rumex acetosella subsp. tenuifolia, envahie par Betula pendula et B. pubescens;
- des bosquets de Betula pendula, Populus tremula, Sorbus aucuparia;
- un groupement d'ourlet à Lycopodium clavatum 4.4, Calluna vulgaris 2.2, Agrostis vinealis 2.2, Rubus sp. 2.2, Phragmites australis +, Molinia caerulea +,...
- une sarothamnaie fragmentaire ;
- un groupement à Juncus bulbosus dans les fonds humides;
- un groupement des zones déprimées humides à Sphagnum sp. et Molinia caerulea;
- un groupement des zones dénudées et humides à Lycopodiella inundata 4.4, Molinia caerulea 2.2, Juncus effusus 1.1, Agrostis vinealis 1.2, Calluna vulgaris 1.2, Juncus bulbosus, Betula pubescens (plantules) 1.1,... Ce groupement pourrait être envahi par la lande ;
- une tourbière à Polytrichum commune et Juncus bulbosus;
- des ornières à Gnaphalium uliginosum, Persicaria hydropiper, Veronica serpyllifolia, Epilobium parviflorum,...
Dans les mares qui occupent les anciennes excavations et à leurs abords :
- un groupement à Phragmites australis ; un groupement à Juncus effusus ; un groupement à Typha latifolia qui montrent quelques Epilobium hirsutum, Lycopus europaeus, Eupatorium cannabinum, Impatiens glandulifera,...
- une saulaie à Salix atrocinerea, très abondant.
En bordure de la pièce d'eau, une zone exondée les années précédentes a été envahie par les bouleaux. Ceux-ci ont été noyés par la remontée du plan d'eau de même qu'une cariçaie observée en 1994.
En septembre 2004 (visite de A. Remacle), les zones exondées, relativement étendues dans la partie sud de la sablière à ce moment, sont colonisées par Juncus bulbosus, J. bufonius, J. effusus, Bidens frondosa, Gnaphalium uliginosum, Ranunculus sceleratus, Alisma plantago-aquatica, Rumex maritimus, Chenopodium rubrum (assez abondant), Centaurium erythraea, Callitriche sp., Hydrocotyle vulgaris (1 m2),... Isolepis setacea pousse çà et là en compagnie de Lycopodiella inundata. En 2004, la station la plus importante de ce rare lycopode se trouvait en contrebas du replat parallèle à la route, à proximité de tas (apportés?). Quant à Lycopodium clavatum, il reste bien présent dans le site où il se montre très sporangifère, comme à la grande sablière 'Brouillard' voisine.
Le replat parallèle à la route est en grande partie occupé par une végétation pionnière apparentée, selon les endroits, à une pelouse à bryophytes, lichens et Agrostis vinealis, colonisée progressivement par Calluna vulgaris, et à une pelouse des sols sableux riche en petites annuelles, telles que Filago minima et Aira praecox (partie du site où ces plantes sont les mieux représentées), Rumex acetosella, ainsi qu'Ornithopus perpusillus (plusieurs ares en 2004). Ce replat est en voie de colonisation par divers ligneux (quelques espèces probablement plantées y subsistent). Y poussent également des pionnières des milieux perturbés, comme Senecio inaequidens et Conyza canadensis, ainsi que Gnaphalium sylvaticum et Centaurium erythraea.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle: lande à bruyère et probablement bois de haute futaie vers le sud.
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant: Mr G. Brouillard.
Matériau(x) extrait(s): sable.
Références
Fiche de la convention DGATLP - ULg (étude Poty): 'Sablière Les Bruyères'.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: 1954, 1957, 1964.
Fin: ?
Réaffectation prévue (dans autorisation): ?
Réaffectation effective: laissé en l'état, sauf aménagement d'un étang de pêche.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)