Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

691 - Gravière de Dessus Hée

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :So Hé / Sablière de Hez
Communes :Bassenge
Cantonnements DNF :Liège
Surface :15.45 ha
Coordonnées :X Lambert : 240446 - Y Lambert : 162471
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

Localisé en Hesbaye orientale, cet ancien site d'exploitation de graviers (et accessoirement de sable) occupe le plateau d'une colline située sur la rive droite du Geer, à proximité de la Montagne Saint-Pierre. Son intérêt écologique était très élevé avant son exploitation intensive à partir de la fin des années 1960. La gravière comporte actuellement plusieurs excavations anastomosées et peu profondes, où l'on pratique le motocross depuis de nombreuses années. Bien que fortement altérée, la zone abrite encore une entomofaune riche ainsi que plusieurs espèces d'amphibiens, dont le crapaud calamite (Bufo calamita).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • D3 - Hesbaye sèche

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Wonck15.45 haBASSENGELIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Liège15.45 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Bassenge

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus trivialisOuiNon1994-95A. Remacle
Emberiza citrinellaOuiNon2009A. Remacle, P. Vantieghem
Hippolais icterinaOuiNon1994-95A. Remacle
Serinus serinusOuiOui2009P. Vantieghem
Streptopelia turturOuiOui2009A. Remacle, R. Barendse
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNonPetit population2009div. obs.
Bufo bufoOuiNon1994-95A. Remacle
Bufo calamitaOuiOui> 100 ad.2012A. Remacle + div. obs.
Lissotriton vulgarisOuiNon2008Aves-Rainne (T. Kinet)
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Anguis fragilisOuiNon2008Aves-Rainne (T. Kinet)
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Cupido minimusNonNon1994-95A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Euplagia quadripunctaria2009M. Lammers
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestris1994-95A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Oedipoda caerulescens1994-95A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Andrena vaga1994-95A. Remacle
Anthidium punctatum1994-95A. Remacle
Colletes cunicularius1994-95A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Botrychium lunaria1994-95A. Remacle
Centaurium erythraea2009A. Remacle, B.J. Bulsink
Epilobium lanceolatum2009M. Lammers
Epipactis helleborine2008A. Remacle, J.-L. Gathoye
Galeopsis speciosa2009M. Lammers
Genista pilosa2009R. Barendse
Genista tinctoria2009R. Barendse
Listera ovata1994-95A. Remacle
Ononis repens2009A. Remacle, M. Lammers
Rhinanthus alectorolophus2009R. Barendse
Succisa pratensis1994-95A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux (données observations.be 2002-2012): Accipiter nisus, Anthus pratensis, Buteo buteo, Emberiza citrinella, Parus major, Picus viridis, Phylloscopus trochilus, Poecile montanus, Serinus serinus, Sitta europaea, Streptopelia turtur, Sylvia atricapilla, Sylvia communis.

Amphibiens (données Aves-Rainne 2005-2012): Alytes obstetricans, Bufo bufo, Bufo calamita, Ichthyosaura alpestris, Lissotriton vulgaris, Rana temporaria.

Reptiles (données Aves-Rainne 2008): Anguis fragilis.

Odonates (données A. Remacle 1995; observations.be 2009-2012): Aeshna cyanea, Anax imperator, Coenagrion puella, Gomphus pulchellus.

Orthoptères (données A. Remacle 1995; observations.be 2009): Chorthippus brunneus, Chorthippus parallelus, Oedipoda coerulescens, Pholidoptera griseoaptera, Tettigonia viridissima, Tetrix subulata.

Lépidoptères rhopalocères (données GT Lycaena 2005-2012; observations.be 2009-2012): Aglais urticae, Anthocharis cardamines, Cupido minimus, Inachis io, Lasiommata megera, Leptidea sinapis, Maniola jurtina, Papilio machaon, Pararge aegeria, Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polyommatus icarus, Vanessa cardui.

Lépidoptères hétérocères (données observations.be 2009): Autographa gamma, Euplagia quadripunctaria.

Coléoptères Carabidae (données A. Remacle 1995): Cicindela campestris.

Hémiptères (données observations.be 2009): Chilacis typhae, Coreus marginatus, Graphosoma lineatum, Kleidocerys privignus, Megalocoleus tanaceti, Plagiognathus arbustorum.

Hyménoptères Aculéates (données J. Petit et V. Lefeber 1952-1995): Allodynerus rossii, Ammophila sabulosa, Ancistrocerus gazella, Ancistrocerus nigricornis, Ancistrocerus oviventris, Ancistrocerus parietum, Ancistrocerus quadratus, Ancistrocerus trifasciatus, Andrena agilissima, Andrena angustior, Andrena barbilabris, Andrena bicolor, Andrena carbonaria, Andrena cineraria, Andrena clarkella, Andrena combinata, Andrena curvungula, Andrena dorsata, Andrena flavipes, Andrena florea, Andrena fulva, Andrena fulvago, Andrena gravida, Andrena haemorrhoa, Andrena hattorfiana, Andrena jacobi, Andrena marginata, Andrena minutula, Andrena minutuloides, Andrena nigroaenea,Andrena pandellei, Andrena polita, Andrena proxima, Andrena strohmella, Andrena subopaca, Andrena synadelpha, Andrena tibialis, Andrena vaga, Andrena varians, Andrena ventralis, Anoplius infuscatus, Anoplius nigerrimus, Anoplius viaticus, Anthidium punctatum, Anthophora acervorum, Anthophora furcata, Anthophora retusa, Apis mellifera, Aporus unicolor, Arachnospila anceps, Arachnospila minutulus, Arachnospila trivialis, Argogorytes mystaceus, Astata boops, Astata minor, Auplopus carbonarius, Caliadurgus fasciatellus, Ceratina cyanea,  Cerceris quadricincta, Cerceris quinquefasciata, Cerceris rybyensis, Chelostoma campanularum, Chelostoma distinctum, Chelostoma florisomne, Chelostoma rapunculi (= fuliginosum), Chrysis angustula, Chrysis ignita, Chrysis mediata, Chrysis viridula, Coelioxys inermis, Colletes cunicularius, Colletes daviesanus, Colletes succinctus, Crossocerus assimilis, Crossocerus distinguendus, Crossocerus elongatulus, Crossocerus quadrimaculatus, Crossocerus tarsatus, Dolichovespula saxonica, Dolichovespula sylvestris, Dufourea dentiventris, Dufourea inermis, Ectemnius borealis, Ectemnius cavifrons, Ectemnius continuus, Ectemnius dives, Ectemnius lapidarius, Ectemnius lituratus, Ectemnius rubicola, Eucera longicornis, Eumenes papillarius, Euodynerus quadrifasciatus, Gorytes bicinctus, Gorytes laticinctus, Gymnomerus laevipes, Halictus leucaheneus, Halictus rubicundus, Halictus scabiosae, Halictus tumulorum, Hedychridium ardens, Hedychrum gerstaeckeri, Hedychrum niemelai, Heriades truncorum, Hylaeus annularis, Hylaeus brevicornis, Hylaeus communis, Hylaeus confusus, Hylaeus hyalinatus, Hylaeus pictipes, Hylaeus signatus, Lasioglossum calceatum, Lasioglossum fulvicorne, Lasioglossum laticeps, Lasioglossum lativentre, Lasioglossum leucopus, Lasioglossum leucozonium, Lasioglossum malachurum, Lasioglossum morio, Lasioglossum nitidiusculum, Lasioglossum parvulum, Lasioglossum punctatissimum, Lasioglossum quadrinotatulum, Lasioglossum semilucens, Lasioglossum sexstrigatum, Lasioglossum villosulum, Lasioglossum xanthopus, Lasioglossum zonulum, Lindenius albilabris, Megachile alpicola, Megachile centuncularis, Megachile ericetorum, Megachile lapponica, Megachile versicolor, Megachile willughbiella, Melecta punctata, Melitta haemorrhoidalis, Melitta leporina, Melitta tricincta, Mellinus arvensis, Mimesa lutarius, Mimumesa atratina, Mimumesa unicolor, Myrmosa atra, Nomada alboguttata, Nomada argentata, Nomada bifida, Nomada fabriciana, Nomada femoralis, Nomada flava, Nomada flavoguttata, Nomada flavopicta, Nomada fucata, Nomada lineola, Nomada marshamella, Nomada panzeri, Nomada rufipes, Nomada striata, Nysson niger, Nysson spinosus, Nysson trimaculatus, Odynerus spinipes, Omalus auratus, Omalus bidentulus, Omalus pusillus, Omalus violaceus, Osmia aurulenta, Osmia bicolor, Osmia caerulescens, Osmia claviventris, Osmia cornuta, Osmia fulviventris, Osmia leaiana, Osmia leucomelana, Osmia ravouxi, Osmia rufa, Osmia spinulosa, Osmia tridentata, Osmia xanthomelana, Oxybelus bipunctatus, Oxybelus trispinosus, Oxybelus uniglumis, Panurgus calcaratus, Pemphredon clypealis, Pemphredon lethifer, Pemphredon lugubris, Pemphredon morio, Pemphredon rugifer, Philanthus triangulum, Priocnemis perturbator, Priocnemis schioedtei, Psenulus concolor, Psenulus pallipes, Pseudogonalos hahni, Smicromyrme rufipes, Sphecodes gibbus, Stelis breviuscula, Stelis phaeoptera, Symmorphus connexus, Symmorphus gracilis, Symmorphus mutinensis, Tachysphex pompiliformis, Tiphia femorata, Trichrysis cyanea, Trypoxylon clavicerum, Trypoxylon figulus, Vespula germanica, Vespula rufa, Vespula vulgaris.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données A. Remacle 1995; observations.be 2007-2009; J.-L. Gathoye 2008): Acer platanoides, Acer pseudoplatanus, Achillea millefolium, Agrimonia eupatoria, Agrostis capillaris, Alisma plantago-aquatica, Alliaria petiolata, Allium oleraceum, Alnus glutinosa, Anagallis arvensis subsp. arvensis, Anthoxanthum odoratum, Anthriscus sylvestris, Anthyllis vulneraria, Arrhenatherum elatius, Artemisia vulgaris, Arum maculatum, Ballota nigra subsp. meridionalis, Bellis perennis, Betula pendula, Botrichium lunaria, Brachypodium pinnatum, Brachypodium sylvaticum, Brassica nigra, Briza media, Bromus hordeaceus, Bromus sterilis, Bryonia dioica, Buddleja davidii, Callitriche sp., Calluna vulgaris, Campanula rapunculus, Campanula rotundifolia, Carduus crispus, Carex caryophyllea, Carex remota, Carex sylvatica, Carlina vulgaris, Centaurea jacea s.l., Centaurea jacea subsp. grandifloraCentaurium erythraea, Cerastium arvense, Cerastium fontanum, Chaerophyllum temulum, Chelidonium majus, Cichorium intybus, Cirsium arvense, Cirsium vulgare, Clematis vitalba, Clinopodium vulgare, Convolvulus arvensis, Calystegia sepium, Conyza canadensis, Cornus sanguinea, Corylus avellana, Crataegus monogyna, Crepis capillaris, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Daucus carota, Dryopteris filix-masEchium vulgare, Eleocharis palustris, Elodea canadensis, Elodea nuttallii, Epilobium angustifolium, Epilobium hirsutum, Epilobium lanceolatum, Epilobium montanum, Epipactis helleborine, Equisetum arvense, Erigeron acer, Eupatorium cannabinum, Euphorbia esula, Fagus sylvatica, Fallopia japonica, Festuca pratensis, Fragaria vesca, Fraxinus excelsior, Fumaria muralis, Galeopsis speciosa, Galeopsis tetrahit, Galium aparine, Galium verum, Genista pilosa, Genista tinctoria, Geranium dissectum, Geranium molle, Geranium pyrenaicum, Geranium robertianum, Geum urbanum, Glecoma hederacea, Glyceria fluitans, Gnaphalium uliginosum, Helianthemum nummularium, Heracleum sphondylium, Hieracium bauhini, Hieracium lachenalii, Hieracium laevigatum, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hieracium umbellatum, Holcus lanatus, Humulus lupulus, Hypericum perforatum, Hypochaeris radicata, Inula conyzae, Juglans regia, Juncus articulatus, Juncus effusus, Juncus inflexus, Juncus tenuis, Knautia arvensis, Lactuca serriola, Lamium maculatum, Lathyrus latifolius, Lathyrus pratensis, Lathyrus sylvestris, Lemna minor, Leontodon hispidus, Linaria vulgaris, Linum catharticum, Lolium multiflorum, Lolium perenne, Lonicera periclymenum, Lotus corniculatus, Lycopus europaeus, Malus sylvestris, Matricaria maritima subsp. inodora, Medicago lupulina, Melilotus albus, Melilotus officinalis, Mentha suaveolens, Millium effusum, Myosotis arvensis, Odontites vernus subsp. serotinus, Oenothera sp., Ononis repens, Ononis spinosa, Origanum vulgare, Oxalis stricta, Papaver rhoeas, Persicaria hydropiper, Persicaria maculosa, Picris hieracioides, Pimpinella major, Pimpinella saxifraga, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Plantago major, Poa annua, Poa nemoralis, Poa trivialis, Polygonum aviculare, Populus tremula, Potentilla anserina, Potentilla reptans, Potentilla tabernaemontani, Primula veris, Prunus avium, Prunus padus, Prunus spinosa, Quercus petraea, Quercus robur, Quercus rubra, Ranunculus acris, Ranunculus repens, Ranunculus sceleratus, Reseda lutea, Reseda luteola, Rhinanthus alectorolophus, Rhinanthus minor, Ribes rubrum, Rosa canina, Rubus caesius, Rubus fruticosus, Rubus idaeus, Rubus sp., Rumex acetosa, Rumex crispusRumex obtusifolius, Salix alba, Salix caprea, Salix viminalis, Salvia nemorosa, Sambucus nigra, Sambucus racemosa, Sanguisorba minor, Saponaria officinalis, Scrophularia nodosa, Senecio inaequidens, Senecio jacobaea, Senecio ovatus, Setaria italica, Silene latifolia subsp. alba, Silene vulgaris, Sinapis alba, Solanum dulcamara, Sonchus arvensis, Sonchus asper, Sonchus oleraceus, Sorbus aucuparia, Stachys arvensis, Stachys sylvatica, Succisa pratensis, Tanacetum vulgare, Taraxacum officinale, Teucrium scorodonia, Tilia platyphyllos, Trifolium  repens, Trifolium arvense, Trifolium campestre, Trifolium dubium, Trifolium pratense, Trifolium repens, Trisetum flavescens, Tussilago farfara, Typha angustifolia, Typha latifolia, Urtica dioica, Veronica agrestis, Veronica beccabunga, Veronica chamaedrys, Vicia cracca, Vicia sativa, Vicia sepium, Vicia tetrasperma.

D'après J. Petit (in litt.), Botrychium lunaria (12 pieds dans le talus C en 1992 ou 1993), Listera ovata et Epipactis helleborine étaient présents dans le site il y a quelques années et doivent encore s'y trouver; Dactylorhiza fuchsii et Epipactis atrorubens n'ont plus été revus mais devraient être recherchés.

Espèces exotiques

Plantes: Buddleja davidii, Conyza canadensis, Elodea nuttallii, Fallopia japonica, Oxalis stricta, Quercus rubra, Salvia nemorosa, Senecio inaequidens, Setaria italica.

Animaux: Harmonia axyridis.

Conservation

Objectifs de conservation

Ce site remarquable avant la création des carrières conserve toutefois un certain intérêt écologique qui augmenterait si le site n'était plus utilisé comme terrain de motocross. La végétation pourrait recoloniser le site, y compris les mares; les populations d'insectes terricoles, déjà importantes, se développeraient au fil des années. Toutefois, la recolonisation végétale de la partie A par des espèces intéressantes n'est pas assurée vu l'envahissement actuel du site par les espèces pionnières.

Menaces

Projet d'installation d'une station de recyclage de produits de construction.
Remblayage par des déchets. Création de pistes de motocross supplémentaires qui détruisent de plus en plus les zones à végétation encore intéressante.

Recommandations

Les mesures les plus urgentes consistent en l'arrêt de l'utilisation du site comme terrain de motocross et des dépôts de déchets. La partie B devrait être gérée d'urgence: élimination d'une partie des ronciers et de la végétation ligneuse, dans le but de sauvegarder les lambeaux de pelouses sèches. L'approfondissement de certaines mares pourrait s'avérer intéressant afin de les rendre permanentes.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

A compléter

Détails

Description physique

Le site, constitué de deux exploitations jointives d'après les données de la DPPGSS (Wonck n°3 à l'est et n°5 à l'ouest), est localisé à l'est de Wonck au lieu-dit "Dessus Hée", sur le plateau localisé entre les vallées du Geer et de la Meuse.
On y a exploité du gravier de Meuse (quaternaire) et aussi des sables tertiaires du Tongrien, du silex de l'étage sénonien et du tuffeau (secondaire crétacé). Le sol est principalement constitué de limons mêlés de nombreux cailloux, graviers et silex; les parties sableuses sont très peu représentées actuellement.

Ce vaste site est composé de plusieurs excavations peu profondes (5-8 m) et anastomosées, au relief fort irrégulier, où l'on pratique le motocross depuis de nombreuses années (surtout dans la partie nord-est).

Dans la partie nord et est du site (A), certains secteurs sont tout à fait "labourés" par le passage des motos; ils sont par conséquent peu colonisés par la végétation. On y trouve quelques petites mares peu profondes (la plus grande a une superficie approximative de 2 ares), en majorité temporaires, qui sont altérées par le passage des véhicules.

La partie sud (B), proche de la petite route, présente des zones arborées ou couvertes de vastes ronciers et plusieurs lambeaux de pelouses sèches.

Le talus herbeux (C) donnant sur la petite route longeant le site par le sud n'a pas été atteint par l'exploitation (zone R sur le plan de secteur).

Le site est surtout fréquenté par les motos et les VTT. Des bulldozers "travaillent" encore dans la carrière (nombreuses traces, tas de terre à certains endroits).

Au moins un secteur a été comblé vers le sud-ouest. Un petit dépôt clandestin est présent près du chemin agricole. Par ailleurs, un dépôt récent d'inertes se trouve dans la partie ouest. Quelques déchets sont dispersés dans le site, notamment des pneus.

L'environnement du site est constitué de champs, prés, bois de feuillus peu étendu (au nord). On note aussi la proximité de deux lignes haute-tension.

Description biologique

La Gravière de Dessus Hée était considérée comme un site absolument remarquable jusqu'en 1961, avec la présence notamment de Juniperus communis et d'Ulex europaeus, et des plus belles pelouses sur graviers d'Europe occidentale (MARECHAL et PETIT, 1963; PETIT, 1984; PETIT et RAMAUT, 1985).

Après cette date, le site a été fortement dégradé par l'exploitation du gravier et ensuite par l'aménagement de pistes de motocross.

D'après A. REMACLE: La partie A, plus récente, présente une végétation assez peu développée et d'un faible intérêt:

- la friche rudérale vers le chemin agricole comprend e.a. Tanacetum vulgare, Cirsium arvense, Carduus sp., Artemisia vulgaris, Senecio inaequidens, Picris hieracioides, Matricaria maritima inodora, Centaurea (Jacea) sp., Melilotus albus, M. officinalis, Vicia sativa, Trifolium dubium, T. repens, Oenothera sp., Reseda luteola, Daucus carota;

- la grande excavation montre une végétation dispersée, composée surtout de pionnières (cfr liste ci-dessus), notamment de nombreux Tussilago farfara et Senecio inaequidens, Conyza canadensis, Potentilla anserina, Fallopia japonica, mais aussi Lotus corniculatus, Epilobium angustifolium, Linaria vulgaris. Les ligneux, peu abondants et jeunes, sont constitués de saules et de quelques Buddleja davidii.

- Dans et autour des mares poussent globalement les espèces suivantes: Typha latifolia, Juncus inflexus, J. articulatus, Alisma plantago-aquatica (très abondante dans certaines zones humides), Glyceria sp., Ranunculus sceleratus (1 m²), Eleocharis palustris, Epilobium hirsutum, Rumex cf. crispus.

La partie B, plus anciennement exploitée, est botaniquement plus intéressante: la végétation comprend à la fois des espèces à caractère acidophile et des espèces calcicoles. Ce secteur est plus arboré: bouleaux surtout (certains âgés), Salix div. sp., quelques chênes, Crataegus, Prunus avium, Corylus avellana. Des fragments de pelouses sèches subsistent dans de petites aires où les motos ne circulent pas.

Globalement, on trouve dans cette zone B les plantes suivantes (relevé incomplet): Cladonia sp., Cytisus scoparius, Calluna vulgaris (quelques touffes dispersées et environ un are sur un étroit replat avec bouleaux et ronciers), Lotus corniculatus, Erigeron acer, Hieracium pilosella, H. umbellatum, Hypericum perforatum, Campanula rotundifolia, Cerastium arvense, Trifolium arvense, Ononis spinosa, Linum catharticum (abondant à quelques endroits), Carlina vulgaris, Origanum vulgare, Clinopodium vulgare, Achillea millefolium, Centaurea jacea s.l., Inula conyzae, Picris hieracioides, Knautia arvensis, Succisa pratensis, Odontites vernus subsp. serotinus,... Y poussent aussi des plantes forestières ou de lisières, telles que Teucrium scorodonia, Stachys sylvatica, Epilobium angustifolium, Centaurium erythraea, Clematis vitalba, ainsi que des pionnières comme Crepis capillaris, Echium vulgare, Reseda lutea, Campanula rapunculus,..., et quelques pieds de Lathyrus latifolius.

Le talus C (peu prospecté lors de nos visites) est de plus en plus envahi par les ronces à partir du haut de la pente et par un pré mésophile à Arrhenatherum, Tanacetum vulgare, Vicia sativa, Echium vulgare, colonisé par divers ligneux (Salix, Crataegus, Rosa,...). Anthyllis vulneraria et Botrichium lunaria subsistent dans ce talus (J. Petit, com. or.).

La faune de la gravière de So Hé et des zones voisines demeure fort riche malgré les multiples dégradations du site. L'un des groupes les plus étudiés dans le passé sont les Hyménoptères Aculéates qui ont été recherchés par plusieurs entomologistes locaux (P. Maréchal, J. Petit et V. Lefeber essentiellement). Le nombre d'espèces capturées ou observées entre 1952 et 1995 est exceptionnellement élevé: 208 espèces (J. Petit, liste non publiée). Certaines ne s'y trouvent vraisemblablement plus. Par contre, une espèce nouvelle pour la faune belge, Osmia tridentata, y a été découverte par V. Lefeber (1993).

Les observations réalisées au milieu des années 1990 par A. Remacle montrent que, dans son état actuel, la partie A héberge moins de sites de reproduction que la partie B. Les nids d'hyménoptères fouisseurs sont dispersés ou au contraire groupés en agrégations plus ou moins importantes (talus, bords des pistes de motocross, aires non piétinées). Les espèces recensées dans le cadre de la convention "carrières" (1994-95) sont les Apoïdes Andrena barbilabris, A. bicolor*, A. chrysosceles, A. cineraria, A. clarkella, A. flavipes, A. florea, A. fulva, A. nigroaenea*, A. nitida, A. vaga, Colletes cunicularius (observé en plusieurs endroits - d'après J. Petit, il n'était pas présent quelques années auparavant), Anthidium punctatum; les Chrysides Chrysis viridula et Hedychrum niemelai; les Pompilides Anoplius infuscatus, Arachnospila spissa, Priocnemis perturbator; les Sphécides Ammophila sabulosa, Cerceris quinquefasciata, Diodontus minutus, D. tristis, Mimesa lutaria et Philanthus triangulum.

Le site présente également un grand intérêt herpétologique: il abrite au moins 6 espèces d'amphibiens, dont une importante population de crapaud calamite (Bufo calamita), ainsi que l'alyte (Alytes obstetricans).

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle: cultures.
Occupation du site avant exploitation: entre autres lande à callune et "les plus belles pelouses sur graviers d'Europe occidentale" (Petit, 1984; Petit & Ramaut, 1985).
Dernier exploitant: Joseph Schoutteet. Industrielaan, 10. Lichtervelde.
Matériau(x) extrait(s): graviers, sable, tuffeau, silex.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: 1960, 1989 (!)
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: comblement très partiel; terrain de motocross.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)

Date de la dernière modification de la fiche

2012-11-23