Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

718 - Sablière de Larbois

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Sablière du Bois de Comblain / Arbois
Communes :Comblain-au-Pont
Cantonnements DNF :Aywaille
Surface :1.87 ha
Coordonnées :X Lambert : 233479 - Y Lambert : 128613
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Nouvelle réserve domaniale, cette sablière de 1,5 ha, aux sables diversement colorés, est composée d'une excavation aux talus extrêmement érodés, d'une mare profonde et d'un replat caractérisé par l'abondance de la callune. La gestion déjà pratiquée en 1994-95 vise à recréer une petite lande à bruyère.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F0 - Condroz
  • F5 - Condroz central et oriental

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Comblain-au-Pont1.87 haCOMBLAIN-AU-PONT (partim ???)LIEGE

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Aywaille1.87 haLiège

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Comblain-au-Pont.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement d'Aywaille, rue de la Reffe, 9, 4920 Remouchamps (Tél. : 04/247.99.90 - Fax : 04/384.82.77).

Commission Consultative de Gestion des Réserves Naturelles Domaniales de Liège.

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6191Sablière de Larbois1,87 ha

Biotopes

Commentaires sur les biotopes

83.4

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anthus trivialisOuiNonReproduction
Asio otusOuiNon
Emberiza citrinellaOuiNonReproduction
Riparia ripariaOuiNon< 12 couples2000Ph. Goffart
Streptopelia turturOuiOuiReproduction
Sylvia communisOuiNonReproduction
Sylvia currucaOuiNonReproduction
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Alytes obstetricansOuiNon
Bufo bufoOuiNon
Bufo calamitaOuiOui
Rana temporariaOuiNon
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Coronella austriacaOuiOui1997Graitson, Hussin et Paquay (2003)
Natrix natrixOuiOui1 immature2000Ph. Goffart
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestris
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Gomphocerippus rufus
Myrmeleotettix maculatus
Plantes - Plantes supérieures
Centaurium erythraea
Epipactis helleborine

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Riparia riparia: le site a hébergé jusqu'en 1992 une petite colonie de 12 couples maximum. Nidification des 4 fauvettes Sylvia atricapilla, S. borin, S. curruca, S. communis, des 3 pouillots Phylloscopus trochilus, P. collybita, P. sibilatrix, d'Anthus trivialis, Emberiza citrinella, Acanthis cannabina, Streptopelia turtur, Asio otus.
Batraciens
Rana temporaria, Bufo bufo, Bufo calamita, Alytes obstetricans, Triturus sp. La route est un lieu de passage important de batraciens (Feuille de Contact Aves 1/1995, p. 25).
Reptiles
Lacerta vivipara.
Insectes
- Odonates (relevé incomplet): Coenagrion puella, Enallagma cyathigerum, Libellula depressa.
- Orthoptères: e.a. Nemobius sylvestris, Chorthippus biguttulus, C. parallelus, C. brunneus; Myrmeleotettix maculatus et Gomphocerus rufus, deux espèces liées aux landes et aux ourlets forestiers.
- Lépidoptères (relevé incomplet): Outre des espèces non menacées, e.a. Polyommatus icarus et Pararge aegeria, une seule espèce vulnérable a été vue: Apatura sp.
- Cicindèles: Présence de Cicindela campestris.
- Hyménoptères Aculéates: Le site héberge un peuplement globalement assez peu important. Au printemps, le fond, très humide, semble moins favorable à la nidification que le replat, plus sec: présence de nids d'Andrena clarkella* et d'A. bicolor* ,dispersés ou par petits groupes. En été, présence de plusieurs agrégations de nids d'espèces nichant préférentiellement ou exclusivement dans les sols sableux: Oxybelus uniglumis* (zones les plus meubles et les plus sèches du fond), Oxybelus bipunctatus*, Mellinus arvensis* (nids dispersés et concentration de 100-150 nids au pied de la falaise orientale). D'autres espèces ont été recensées: l'Apoïde Anthidiellum strigatum* (assez rare) et les Sphécides Ammophila sabulosa*, Lindenius panzeri* et Nysson trimaculatus*. Les talus, fort érodés et assez compacts, ne semblent abriter que peu de nids.

Commentaires sur la flore

Présence surprenante en Condroz de la plante silicicole Carex pilulifera (Ph. Destinay, in litt.). Abondance de Calluna vulgaris, en expansion dans certaines zones (replat et parties sèches du fond).

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Maintien d'une zone refuge pour les insectes psammophiles dans une région naturelle où les affleurements sableux sont très dispersés. Reconstitution d'une petite lande à callune sur le replat et la partie sèche du fond. Restauration d'une falaise favorable à l'Hirondelle de rivage.

Menaces

Altérations suite à la forte fréquentation du site (promeneurs, VTT, motos, baigneurs).

Recommandations

La mesure de gestion la plus urgente, en partie réalisée en hiver 1994-95, consiste en l'élimination de la majorité des ligneux (surtout des pins) qui étouffent la callune du replat.
Les zones du fond les plus colonisées par les Hyménoptères fouisseurs pourraient être délimitées de façon à réduire le piétinement. Un panneau didactique pourrait expliquer la raison de cette mesure.
Aménagement de la mare de façon à la rendre plus favorable au développement de la végétation et aux batraciens.
Contrôle impérieux de la fréquentation du site.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

La circulation du public au sein des réserves naturelles domaniales (RND) est régie par arrêté ministériel du 31/12/1975, modifié par l'arrêté du 18/07/1991. En concertation avec les commissions consultatives de gestion des réserves (CCGRND), ces réserves peuvent comporter plusieurs zones dont l'accès est réglementé:
- A = zone accessible au public;
- B = zone dont l'accès est limité aux chemins et endroits dûment signalés;
- C = zone dont l'accès n'est autorisé que sous la conduite du personnel de la DNF ou toute autre personne mandatée par cette administration;
- D = zone dont l'accès est interdit soit en permanence, soit temporairement soit encore périodiquement.

L'ingénieur de cantonnement chargé de la gestion de la RND peut en tout temps interdire, pour une période déterminée, l'accès complet ou partiel des zones A et B, en accord avec la CCGRND.

La réserve naturelle de Larbois s'inscrit entièrement en zone C (accès accompagné). Le site est de toute façon complètement clôturé.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette ancienne sablière se trouve sur la rive gauche de l'Ourthe (située à 1,5 km), au sud du bois de Comblain. Elle est accessible par la petite route qui, de Géromont, se dirige vers la ferme de Tolumont ou vers Comblain-Fairon.
Comme ailleurs dans le Condroz, on y a exploité un dépôt de sables tertiaires logé dans une dépression du calcaire carbonifère; ce dépôt contient des débris de calcaire silicifié, bien visibles sur certaines pentes.
Description du site: Cette sablière comporte une excavation allongée dans l'axe est-ouest, le long de la petite route de Tolumont et, au nord, un replat couvert en majorité de callune et de pins. Ce site présente un intérêt esthétique indéniable, avec ses sables bigarrés, blancs, jaunes, ocres, associés à quelques niveaux argileux violacés.
Il peut être divisé en quatre parties:
- le fond de l'excavation, très humide en hiver et au printemps (surtout en 1995);
- une mare permanente, de 10 ares environ, qui occupe la partie occidentale de l'excavation;
- les talus, hauts d'environ 10 m, fortement érodés; certaines pentes sont fort pierreuses, les pierres s'accumulant en bas de pente;
- un replat surplombant la falaise nord, fortement colonisé par de jeunes pins. La partie dominant le nord-ouest de l'excavation est plus dénudée.
Fréquentation du site: Le site est très fréquenté: promeneurs, VTT, baigneurs en été. Le fond est par conséquent fort piétiné.
Présence de déchets: Le site est dépourvu de déchets, à l'exception d'un très petit dépotoir sauvage composé surtout d'inertes, jetés à partir du parking qui donne sur le sentier conduisant à la pièce d'eau.
Environnement du site: Bois (chênaie-hêtraie acidophile à myrtille et à canche), sauf au sud où se trouvent des terres agricoles.

Description biologique

A l'entrée du site et sur les bordures du chemin d'accès poussent Trifolium repens, Lotus corniculatus, Centaurium erythraea, Achillea millefolium, Senecio jacobaea, S. erucifolius, Picris hieracioides, Leontodon autumnalis, Tanacetum vulgare, Hieracium laevigatum/sabaudum, Origanum vulgare, Linum catharticum (abondant), Hypericum perforatum, Euphrasia cf. stricta, Daucus carota, Fragaria vesca,...
Le fond de l'excavation est progressivement envahi de jeunes pins, Salix caprea, Betula pendula, Quercus, Cytisus scoparius et Calluna vulgaris. On y trouve aussi Tussilago farfara, Hypochoeris radicata, Vicia cracca, Lotus corniculatus, Melilotus, Trifolium pratense, T. repens/hybridum, Centaurium erythraea, Epilobium angustifolia, Hypericum perforatum, Hieracium cf. laevigatum, Calamagrostis epigejos (en expansion), Agrostis capillaris, Deschampsia flexuosa,...
La mare, à l'eau profonde et turbide, ne présente guère d'intérêt botanique (Glyceria fluitans seulement); près de la mare poussent plusieurs espèces de joncs (Juncus effusus, J. conglomeratus, J. inflexus, J. articulatus, J. tenuis) et Ranunculus flammula. Présence de carpes.
La majorité des pentes, extrêmement érodées, sont tout à fait nues, à l'exception des parties basses colonisées par Tussilago farfara. Les endroits moins pentus sont envahis de ligneux; y poussent aussi quelques massifs de ronces, Pteridium aquilinum et parfois quelques touffes de jonc.
Le replat est fortement colonisé par de jeunes pins sylvestres, mais aussi par des bouleaux, Cytisus scoparius et Pteridium aquilinum. Calluna vulgaris y est abondante mais souffrait, avant les travaux de gestion commencés en hiver 1994-95, de l'envahissement par les ligneux. Présence de quelques touffes de Potentilla erecta.
La gestion du site a débuté au cours de l'hiver 1994-95: dégagement de la callune du replat et contrôle des ligneux dans le fond et sur certaines pentes.

Monument naturel

Cette ancienne sablière aux talus érodés constitue un des points d'intérêt du sentier géologique créé par la commune (présence d'un panneau en bordure du site).

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle: le site de la carrière est occupé par une lande à bruyère au sud d'un bois feuillu.
Occupation du site avant exploitation:
Dernier exploitant:
Matériau(x) extrait(s): sable.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: 1962, 1973.
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Divers

Sources

SABLIERES
RESNAT-RW

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)