Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

735 - Sablière 'Sur le Haut' [ouest]

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Sablière de Sivry [ouest]
Communes :Etalle
Cantonnements DNF :Arlon
Surface :1.21 ha
Coordonnées :X Lambert : 241526 - Y Lambert : 40166
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

Cette petite sablière située au sud-est d'Etalle comprend deux parties très différentes. L'excavation creusée en fosse présente plusieurs mares temporaires et permanentes où se reproduisent divers amphibiens; le boisement spontané y est à un stade très avancé. Le remaniement effectué fin 1995 dans une parcelle contiguë a abouti à la création d'une zone sableuse allongée qui est devenue particulièrement propice à l'installation de la végétation acidiphile (Genista pilosa, Jasione montana, Ornithopus perpusillus,...) et de l'entomofaune liée au sable (Cicindela, guêpes et abeilles solitaires); toutefois, son intérêt biologique décroît aujourd'hui non seulement en raison de son envahissement par les pins sylvestres mais aussi par perte progressive de son caractère sableux.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Etalle1.21 haETALLELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Arlon1.21 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

A compléter

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

A compléter

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Mammifères
Meles melesOuiNonAu moins 1 terrier occupé2007A. Remacle
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Anas creccaNonOuiReproduction probable1994J.-P. Jacob
Gallinula chloropusOuiNonReproductionJ.-P. Jacob
Tachybaptus ruficollisOuiNoncantonnement1995J.-P. Jacob
Animaux - Vertébrés - Amphibiens
Bufo bufoOuiNonReproduction2007A. Remacle
Ichthyosaura alpestrisOuiNon> 15 ex.2004A. Remacle
Pelophylax kl. esculentusOuiNonReproduction2007A. Remacle
Rana temporariaOuiNonReproduction2004A. Remacle
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Zootoca viviparaOuiNon1995A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Callophrys rubiNonNon2004A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestrisAbondante2007A. Remacle
Cicindela hybrida2007A. Remacle
Cicindela silvicola2007A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Metrioptera bicolor1995J.-P. Jacob
Oedipoda caerulescens2003A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Colletes cuniculariusNids2007A. Remacle
Sphecodes albilabris2007A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Epipactis helleborine2003A. Remacle
Genista pilosa2007A. Remacle
Jasione montana2007A. Remacle
Ornithopus perpusillus2007A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Nicheur: Gallinula chloropus. Nidification probable d'Anas crecca en 1994. Cantonnement de Tachybaptus ruficollis en 1995.

Reptiles
Lacerta vivipara.

Amphibiens
Reproduction au moins de Rana kl. esculenta, R. temporaria, Bufo bufo, Triturus alpestris et Triturus helveticus.

Insectes (insuffisamment documentés)
- Odonates: Lestes viridis, Lestes sponsa, Coenagrion puella, Aeshna cyanea, Orthetrum cancellatum, Libellula depressa, Sympetrum sanguineum.
- Orthoptères: Metrioptera bicolor, Oedipoda caerulescens.
- Lépidoptères : Espèces non menacées: e.a. Aphantopus hyperantus, Maniola jurtina, Coenonympha pamphilus, Polyommatus icarus, Lycaena phlaeas, Callophrys rubi.
- Coléoptères Cicindelinae: reproduction de trois espèces dans la partie orientale sableuse: Cicindela campestris, C. hybrida et C. silvicola.
- Hyménoptères Aculéates (peu recensés): Le secteur nord, où la nappe affleure sur une grande partie du fond lors des périodes très pluvieuses, était déjà en 1995 peu attractif à l'égard des Hyménoptères printaniers. Espèces recensées: les Apoïdes Andrena chrysosceles, A. flavipes, A. haemorrhoa, A. vaga; le Sphécide Ammophila sabulosa. Depuis lors, les ligneux se sont développés en nombre dans le fond. Par contre, la partie orientale, créée par après, est fort attractive à l'égard des espèces des sols sableux: les Apoïdes Andrena vaga, Colletes cunicularius et son parasite Sphecodes albilabris, Halictus sexcinctus/scabiosae; le Pompilide Anoplius viaticus.

Commentaires sur la flore

Gnaphalium sylvaticum.

Espèces exotiques

Erigeron annuus,

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'un site en partie sec, en partie humide, à gérer de façon urgente.

Menaces

- Envahissement des deux secteurs de la sablière par les ligneux.
- Perte progressive du caractère sableux du secteur sud.
- Reprise de l'activité extractive.
En décembre 1995, la parcelle de conifères qui longe le site vers le sud a été exploitée et le sol complètement remanié de façon à créer un large chemin jusqu'à l'extrémité nord-est de la parcelle (sondage possible en vue d'une éventuelle reprise de l'activité extractive). Le talus sud-est de l'ancienne sablière avait été en partie recouvert de terre avec souches.

Recommandations

- Contrôle partiel des ligneux
+ dans l'excavation de façon à maintenir les mares bien ensoleillées;
+ dans le secteur sud de façon à favoriser la flore et la faune héliophile (semis de pins, Cytisus scoparius).

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Accès interdit.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette ancienne sablière est située entre Chantemelle et Etalle, au nord de la route reliant ces deux localités. Elle est englobée dans la même zone d'extraction que les sites voisins Lx/686/02 et 03, à la limite septentrionale de la cuesta sinémurienne, sur la rive droite de la Semois.
On y a exploité des sables sinémuriens de la Formation de Luxembourg.
Description du site: Cette petite sablière comprend actuellement deux secteurs.
- Le secteur nord, le plus ancien, se présente sous forme d'une excavation peu profonde limitée par des talus plus ou moins éboulés de 4-6 m de haut. Le fond de la dépression, accessible par une rampe, est relativement humide. La nappe phréatique y affleure et la surface occupée par les mares est très variable selon les années; le fond peut ainsi être entièrement inondé ou presque complètement sec. Au fil des années, la végétation ripicole et aquatique s'est développée dans les mares surtout situées au pied du flanc sud. L'envahissement de ce secteur par les ligneux est important.
- Le secteur sud résulte de travaux effectués en 1995 dans la parcelle longeant l'excavation vers le sud, après exploitation des conifères. Ces travaux ont abouti à la création d'une zone sableuse allongée et étroite, formant un replat d'une vingtaine de m maximum qui domine l'ancienne sablière. Actuellement, ce secteur sec est soumis à un envahissement rapide par les ligneux, en particulier les pins.
Fréquentation du site: Faible.
Présence de déchets: Tas anciens d'inertes surtout vers l'entrée de l'excavation, vieilles traverses en bois de chaque côté de la rampe d'accès, quelques pneus et ferrailles.
Environnement du site: Champs, pineraie, pessière.

Description biologique

Secteur nord
L'excavation est à un stade déjà avancé de sa colonisation ligneuse: entre autres Salix caprea, Betula pendula, Betula pubescens, Populus tremula, Pinus sylvestris, Alnus glutinosa, Salix spp. Sous leur couvert, la végétation herbacée est dans l'ensemble peu développée.
Au niveau des mares poussent des joncs (e.a. Juncus effusus, Juncus articulatus, Juncus bulbosus), Eleocharis palustris, des laîches (au moins Carex rostrata et Carex acuta), Agrostis stolonifera, Agrostis canina, Equisetum arvense,... Dans les mares, présence de Potamogeton spp. et Alisma plantago-aquatica.
Secteur sud
Cette parcelle au substrat sableux et globalement sec est de plus en plus envahie par les semis de Pinus sylvestris qui y montrent une croissance rapide. Des buissons de Cytisus scoparius s'y développent, ainsi que de jeunes Populus tremula.
La strate herbacée, plus ou moins discontinue selon les endroits, est localement apparentée à une pelouse silicicole sur sol sableux, avec Rumex acetosella, Ornithopus perpusillus, Genista pilosa, Polygala vulgaris, Veronica officinalis, Jasione montana, Hypochaeris radicata, Luzula campestris, Carex pilulifera, Agrostis capillaris. Elle comprend aussi des espèces de friches, comme Melilotus albus, Oenothera sp., Echium vulgare, Tanacetum vulgare, Artemisia vulgaris, Cirsium arvense, Erigeron annuus; des espèces prairiales telles que Trifolium pratense, Galium mollugo, Leucanthemum vulgare, Anthoxanthum odoratum; des espèces d'ourlets et de coupes, par exemple Lathyrus sylvestris, Epilobium angustifolium, Origanum vulgare, Solidago virgaurea, Gnaphalium sylvaticum et Deschampsia flexuosa.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site avant exploitation: ?
Ancien exploitant: Mr Doiteaux (de Longuyon).
Matériau(x) extrait(s): sable.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: 1973.
Fin: ?
Références
Référence DPA: Etalle n° 3.
Référence de la fiche de la convention DGATLP-ULg (1995): carrière 3 de la carte 68/6. 'Cette ancienne sablière est abandonnée mais potentiellement réexploitable (absence de couverture, excellente qualité du sable mais moins de 10 m de sable exploitable). Le 22/11/1993, un permis d'exploiter a été délivré à R. Mullenders, mais l'exploitation ne semble plus être que très occasionnelle étant donné l'état de développement de la végétation'.
Réaffectation prévue (dans autorisation): ?
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)