Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

741 - Carrière de Tattert

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière de Thiaumont
Communes :Attert
Cantonnements DNF :Arlon
Surface :0.36 ha
Coordonnées :X Lambert : 248898 - Y Lambert : 45649
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

Située en Lorraine, au nord d'Arlon, cette ancienne carrière extrêmement intéressante sur le plan floristique dans les années 1970-1980, a subi par après de nombreuses altérations suite au remblayage du fond. Un assainissement drastique du site y a été réalisé en 1998. Depuis lors, la végétation de pelouse qui subsistait dans de petites zones restées intactes a recolonisé la partie assainie. Plusieurs plantes rares s'y redéployent, comme l'alysson calicinal (Alyssum alyssoides), l'oeillet deltoïde (Dianthus deltoides), voire le botryche lunaire, petite fougère très menacée et retrouvée récemment dans le site. La faune renferme encore diverses espèces très intéressantes (cicindèles, papillons, ...).

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge
  • M1 - Gaume

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Thiaumont0.36 haATTERTLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Arlon0.36 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

En cours de restauration par le projet life herbage

Propriétaire(s)

Commune d'Attert (parcelle 75P/2).

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Life Herbage : Responsable X. Janssens tél: 63/58.91.56

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Certhia familiarisOuiNon2008S. Bocca, J. Taymans
Dryocopus martiusOuiNon2008S. Bocca, J. Taymans
Phoenicurus phoenicurusOuiNon2008S. Bocca, J. Taymans
Phylloscopus sibilatrixOuiNon2008S. Bocca, J. Taymans
Serinus serinusOuiOui2008S. Bocca, J. Taymans
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Coronella austriacaOuiOui< 1998Ph. Thonon
Lacerta agilisOuiOui1992J. Noël
Zootoca viviparaOuiNon1995A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Argynnis paphiaNonNon2008J. Taymans
Callophrys rubiNonNon2014Renneson J-L
Coenonympha arcaniaNonOui2014Renneson J-L
Melanargia galatheaNonNon2014Renneson J-L, 2014, A. Remacle, J. Taymans, 2008.
Pyrgus malvaeNonOui1995A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Zygènes
Zygaena trifolii2008G. Bottin
Invertébrés - Insectes - Papillons nocturnes
Euplagia quadripunctaria2008J. Taymans
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Anomala dubia2014Renneson J-L
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela campestris2008A. Remacle, G. Bottin
Cicindela hybrida2008A. Remacle, J. Taymans
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Metrioptera bicolor2008A. Remacle, G. Bottin
Myrmeleotettix maculatus2008A. Remacle, J. Taymans
Omocestus viridulus2008J. Taymans
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Andrena vaga2014Renneson J-L
Bombus sylvarum2014Renneson J-L
Colletes cunicularius2014Renneson J-L
Dasypoda hirtipes2003A. Remacle
Osmia bicolor1995A. Remacle
Invertébrés - Araignées
Argiope bruennichi1995J.-P. Jacob
Plantes - Plantes supérieures
Agrostis vinealis2008AJ.-P. Jacob, A. Remacle, J. Taymans
Alyssum alyssoides2008A. Remacle, J. Taymans
Anchusa arvensis1995A. Remacle
Anthyllis vulneraria2014Renneson J-L, 2014, A. Remacle, J. Taymans 2008
Botrychium lunaria5 pieds (1979), 1 pied (2008)2008AD. Thoen, S. Bocca
Dianthus deltoidesQuelques pieds2008AD. Thoen, S. Bocca, J. Taymans
Epipactis helleborine> 100 pieds2008S. Bocca, J. Taymans
Goodyera repens8 pieds (1979), 1 pied (2008)2008Bocca et al (2008)
Listera ovata1 pied2008S. Bocca, J. Taymans
Ononis repens2008A. Remacle, J. Taymans
Sedum forsterianumDisparu ?1979D. Thoen (1981)
Trifolium aureum1995A. Remacle

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 3

Commentaires sur la faune

Oiseaux (données Natagora 2008):
Accipiter nisus, Aegithalos caudatus, Buteo buteo, Carduelis carduelis, Certhia brachydactyla, Certhia familiaris, Columba palumbus, Corvus corone, Dendrocopos major, Dryocopus martius, Emberiza citrinella, Erithacus rubecula, Fringilla coelebs, Garrulus glandarius, Hirundo rustica, Parus ater, Parus caeruleus, Parus cristatus, Parus major, Passer domesticus, Phoenicurus ochruros, Phoenicurus phoenicurus, Phylloscopus collybita, Phylloscopus sibilatrix, Pyrrhula pyrrhula, Regulus ignicapillus, Regulus regulus, Serinus serinus, Sitta europaea, Sylvia atricapilla, Sylvia borin, Troglodytes troglodytes, Turdus merula, Turdus philomelos, Turdus viscivorus.

Reptiles
Présence de Lacerta vivipara. Lacerta agilis y a été vu en 1992 par J. Noël; sa présence, non confirmée par nos prospections, reste possible.

Insectes
- Orthoptères
(relevé incomplet): Nemobius sylvestris, Metrioptera bicolor, Myrmeleotettix maculatus.


- Lépidoptères rhopalocères: e.a. Gonepteryx rhamni, Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus, Araschnia levana, Thymelicus sylvestris, Thymelicus lineolus, Lycaena phlaeas,Polyommatus icarus, Melanargia galathea, Pyrgus malvae, Coenonympha pamphilius, Coenonympha acania, Aglais urticae, Lasiommata megera, Callophrys rubi.

- Coléoptères - Carabidae - Cicindèles: Petites populations de Cicindela hybrida (> 10 ex.) et de Cicindela campestris (1 ex.).

- Lepidoptères Hétérocères : Euclidia glyphica, Deltotes deceptoria, Callistege mi.


- Hyménoptères Aculéates (1995): Les nids des espèces terricoles sont concentrés dans la partie la plus intacte et dans l'aire de sable remaniée de la partie B. Plusieurs agrégations de nids de l'Abeille Dasypoda hirtipes (> 120 nids). Autres espèces recensées: les Apoïdes , Andrena vaga, Andrena bicolor, A. humilis, Anthidiellum strigatum, Anthidium manicatum, Colletes cunicularius, Osmia bicolor, Chelostoma fuliginosum; les Chrysides Elampus panzeri (rare) et Hedychrum nobile; les Pompilides Anoplius infuscatus, A. viaticus et Caliadurgus fasciatellus; les Sphécides Ammophila sabulosa, Crabro peltarius, Oxybelus bipunctatus, Trypoxylon figulus et T. minus.

Araignées
Argiope bruennichi.

Commentaires sur la flore

Phanérogames (données A. Remacle 1995-2007 et Natagora 2008):
Achillea millefolium, Acinos arvensis, Adoxa moschatellina, Aegopodium podagraria, Agrimonia eupatoria, Agrostis stolonifera, Agrostis vinealis, Ajuga reptans, Alchemilla xanthochlora, Alliaria petiolata, Alopecurus pratensis, Alyssum alyssoides, Anchusa arvensis, Anthoxanthum odoratum, Anthyllis vulneraria, Arabidopsis thaliana, Arenaria serpyllifolia, Arrhenatherum elatius, Artemisia vulgaris, Avenula pubescens, Bellis perennis, Betula pendula, Botrychium lunaria, Brachypodium sylvaticum, Briza media, Calystegia sepium, Campanula patula, Campanula rapunculus, Campanula rotundifolia, Cardamine pratensis, Carex hirta, Carpinus betulus, Castanea sativa, Centaurea scabiosa, Cerastium arvense, Cerastium fontanum subsp. vulgare, Cerastium semidecandrum, Cirsium arvense, Cirsium oleraceum, Conyza canadensis, Corylus avellana, Crepis biennis, Crepis capillaris, Cytisus scoparius, Dactylis glomerata, Deschampsia flexuosa, Dianthus deltoides, Dryopteris dilatata, Dryopteris filix-mas, Elymus repens, Epilobium hirsutum, Epilobium montanum, Epipactis helleborine, Equisetum arvense, Erigeron acer, Erodium cicutarium, Erophila verna, Eupatorium cannabinum, Euphorbia cyparissias, Fagus sylvatica, Festuca lemanii, Festuca pratensis, Fragaria vesca, Frangula alnus, Fraxinus excelsior, Galeopsis tetrahit, Galium aparine, Galium mollugo, Galium verum, Geranium robertianum, Glechoma hederacea, Goodyera repens, Hedera helix, Heracleum sphondylium, Hieracium cf glaucinum, Hieracium pilosella, Hieracium umbellatum, Holcus lanatus, Hypericum perforatum, Hypochaeris radicata, Ilex aquifolium, Juglans regia, Juncus bufonius, Juncus inflexus, Knautia arvensis, Lamium album, Lathyrus pratensis, Leontodon hispidus, Leucanthemum vulgare, Linum catharticum, Listera ovata, Lonicera periclymenum, Lotus corniculatus, Luzula campestris, Matricaria maritima subsp. inodora, Medicago lupulina, Melilotus albus, Melilotus altissimus, Mycelis muralis, Myosotis arvensis, Myosotis sylvatica, Ononis repens, Persicaria maculosa, Petasites hybridus, Pinus sylvestris, Plantago lanceolata, Poa compressa, Poa pratensis, Poa trivialis, Potentilla anserina, Potentilla neumanniana, Primula veris, Prunus padus, Prunus spinosa, Pseudotsuga menziesii, Quercus robur, Ranunculus bulbosus, Ranunculus ficaria, Rubus idaeus
Rubus sp., Rumex acetosa, Rumex acetosella, Salix alba, Salix caprea, Sambucus nigra, Sanguisorba minor, Saxifraga granulata, Scabiosa columbaria, Scrophularia auriculata, Scrophularia nodosa, Sedum acre, Sedum forsterianum, Senecio jacobaea, Silene dioica, Silene latifolia subsp. alba, Silene vulgaris, Solidago canadensis, Sorbus aucuparia, Stachys sylvatica, Stellaria graminea, Tanacetum vulgare, Taraxacum sp., Thymus pulegioides, Tragopogon pratensis, Trifolium arvense, Trifolium aureum, Trifolium campestre, Trifolium dubium, Trifolium medium, Trifolium pratense, Trifolium repens, Tussilago farfara, Urtica dioica, Verbascum nigrum, Veronica chamaedrys, Vicia cracca, Vicia hirsuta, Vicia sepium.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Le site présente un intérêt biologique incontestable (voir ci-dessous). La constitution d'une réserve naturelle à la carrière de Tattert apporterait des garanties quant à la conservation/restauration des habitats et des espèces remarquables qui y sont représentés.

2014 - Des travaux de restauration sont actuellement en cours de réalisation.

Menaces

- Développement des ligneux, y compris sur la falaise.

Recommandations

- Gestion des ligneux si nécessaire.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Accès libre.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette ancienne carrière exploitée à flanc de coteau est localisée à l'est de Thiaumont, dans la partie nord-est du hameau de Tattert, le long de la route Thiaumont-Lischert-Metzert. Elle se trouve à la limite entre le massif boisé de Beinert, en particulier la colline "Weisenberg", et la zone de cultures autour de Thiaumont.
On y a exploité des sables et grès calcarifères du sinémurien.
Description du site (1995): Le fond de cette carrière a été presque complètement recouvert de terres et de déchets.
La moitié sud-ouest (A) a été aplanie probablement en 1994 et commence à être colonisée par une végétation rudérale.
La partie nord-est (B) était couverte de tas de déchets inertes (e.a. rigoles en béton) et était envahie par une végétation pionnière des milieux anthropiques; toutefois, certaines parties étaient encore sableuses mais ont été remaniées. Une petite partie (C) du fond (5-6 ares au total), peu touchée par les déchets, est plus ou moins intacte. Le sol, au relief très irrégulier, y est sableux, avec des pierres parfois volumineuses. Cette partie a été restaurée en 1998.
Près de l'entrée de la carrière, côté nord, se trouve un pré sec (D) de quelques ares.
La falaise la plus élevée est parallèle à la route, haute de 6-8 m et longue d'une centaine de m. Subverticale, elle est constituée de sable (abondant) et de grès; elle est éboulée dans le bas. Elle présente par endroits l'un ou l'autre palier étroit où poussent quelques arbres. Le dessus de la falaise est occupée par une pineraie.
Fréquentation du site: Faible. Le chemin d'accès est fermé par une chaîne.
Présence de déchets: Avant restauration, terres et déchets inertes (beaucoup d'éléments en béton).
Environnement du site: Pineraies, habitations et jardins; ancienne carrière au sud-ouest (Lx/687/07).

Description biologique

A. REMACLE (1995), description de l'état du site en 1995:
Le secteur A, dénudé en 1994, s'est couvert en été 1995 d'une friche très discontinue à Matricaria maritima inodora, Equisetum arvense, Trifolium div. sp., Trifolium campestre, Juncus bufonius, ...
Le secteur B, aux nombreux tas de déchets inertes (restauré récemment), est envahi par diverses plantes surtout pionnières, e.a. Erodium cicutarium, Galium aparine, Urtica dioica, Campanula rapunculus, Heracleum sphondylium, Papaver sp., Anchusa arvensis, Trifolium aureum, Crepis capillaris, Petasites hybridus,... Dans une partie sableuse remaniée, présence d'Alyssum alyssoides, espèce déjà présente en 1979 (Thoen, 1981), Ononis repens, Anthyllis vulneraria et Acinos arvensis.
La partie C plus ou moins intacte du fond, envahie de jeunes pins et de Cytisus scoparius, est couverte d'une végétation discontinue de pelouse sèche, qui a été décrite en 1981 par Thoen. Actuellement les espèces suivantes y ont été relevées: Anthyllis vulneraria (abondant), Ononis repens, Lotus corniculatus, Trifolium medium, Rumex acetosella, Euphorbia cyparissias, Sedum acre, Silene vulgaris, Cerastium arvense, C. semidecandrum, Arenaria serpyllifolia, Erophila verna, Linum catharticum, Thymus pulegioides, Acinos arvensis, Scabiosa columbaria, Hieracium pilosella, Erigeron acer, Leontodon hispidus, Leucanthemum vulgare, Crepis capillaris, Sanguisorba minor, Potentilla neumanniana, Polygala sp., Verbascum nigrum, Galium mollugo, quelques Epipactis helleborine, Luzula campestris, Carex hirta, Briza media, Cladonia sp.
Le pré sec D qui domine la route est riche en dicotylées: e.a. Scabiosa columbaria, Knautia arvensis, Centaurea scabiosa, Achillea millefolium, Senecio jacobaea, Hieracium pilosella, Silene vulgaris, Cerastium arvense, Thymus pulegioides, Ononis repens, Vicia hirsuta, Trifolium campestre, Cytisus scoparius, Saxifraga granulata, Euphorbia cyparissias, Sanguisorba minor, Galium verum, Sedum acre.
Sur la falaise où poussent quelques Salix et Pinus sylvestris, on retrouve diverses espèces de pelouses sèches, comme Silene vulgaris, Ononis repens, Anthyllis vulneraria,...
S. BOCCA, J. TAYMANS et G. BOTTIN (convention Natagora 2008): L'intérêt biologique actuel de la carrière de Thiaumont est indéniable. La description ci-dessous reprend les éléments les plus intéressants du site dans son état actuel (2008).
La partie plane de la carrière peut être subdivisée en 3 zones :
1°) A l'entrée de la carrière, on trouve un pré sec, très diversifié et très fleuri. On y rencontre les graminées suivantes : Arrhenatherum elatius, Avenula pubescens, Poa pratensis, Anthoxanthum odoratum, Poa trivialis, Holcus lanatus, Elymus repens, … Parmi les dicotylées, on peut citer : Achillea millefolium, Leucanthemum vulgare, Plantago lanceolata, Tragopogon pratensis, Knautia arvensis, Campanula rapunculus, Centaurea gr. jacea, Galium verum, Senecio jacobaea, Agrimonia eupatoria, Scabiosa columbaria, Vicia hirsuta, Euphorbia cyparissias, …
2°) La partie sud occidentale du fond de la carrière est occupée par une zone fortement dégradée, en partie grandement envahie par un fourré de saules marsaults, saules blancs, bouleaux et genêts à balais. On y observe une butte de terres rudéralisée (à proximité du panneau d'information, sur laquelle poussent notamment Rubus idaeus, Heracleum sphondylium, Lathyrus pratensis, Vicia sepium, Calystegia sepium, Campanula rapunculus, Urtica dioica, Rumex obtusifolius, Vicia sp., Aegopodium podagraria, Myosotis arvensis, Holcus lanatus, Juglans nigra, …
Le reste de ce secteur (vers le sud) est plus frais, et on y observe une friche nitrophile avec Cirsium oleraceum, Urtica dioica, Cirsium arvense, Leucanthemum vulgare, Vicia cracca, Arrhenatherum elatius, Heracleum sphondylium, Cerastium fontanum, Scrophularia auriculata, Tanacetum vulgare, Alopecurus pratensis, Carex hirta, Artemisia vulgaris, Prunus spinosa, Juncus inflexus, Dactylis glomerata, Silene latifolia subsp. alba, Stachys sylvatica, Lathyrus pratensis, Holcus lanatus, Aegopodium podagraria, Galium aparine, Stellaria graminea, Geranium robertianum, Epilobium hirsutum, Eupatorium cannabinum, Vicia hirsuta, Poa trivialis, Primula veris, Ranunculus ficaria, Tussilago farfara, Glechoma hederacea, Adoxa moschatellina, Rumex acetosa, Vicia sepium, Taraxacum sp., Trifolium pratense, Bellis perennis, Veronica chamaedrys, Potentilla anserina, Silene dioica, Scrophularia nodosa, Poa trivialis, Lamium album, Ajuga reptans, Alchemilla xanthochlora, Myosotis sylvatica, Dryopteris filix-mas.
3°) Le reste du fond de la carrière (partie centrale et partie nord) est occupé par une pelouse calcaire de sables xériques. On y trouve une grande diversité en espèces typiques des pelouses avec beaucoup d'annuelles : Erophila verna, Luzula campestris, Saxifraga granulata, Equisetum arvense, Euphorbia cyparissias, Cerastium semidecandrum, Potentilla neumanianna, Arabidopsis thaliana, Cerastium arvense, Scabiosa columbaria, Ononis repens, Hieracium pilosella, Carex hirta, Fragaria vesca, Sanguisorba minor, Medicago lupulina, Alyssum alyssoides, Erodium cicutarium, Myosotis arvensis, Ranunculus bulbosus, Primula veris, Centaurea scabiosa, Lotus corniculatus, Rumex acetosella, Festuca lemanii, Anthyllis vulneraria, Sedum acre, Acinos arvensis, Dianthus deltoides, Trifolium campestre, Trifolium arvense, Briza media, Arenaria serpyllifolia, Thymus pulegioides, Trifolium dubium, Linum catharticum, Poa compressa, Erigeron acer, Trifolium medium, Silene vulgaris, Leontodon hispidus, Crepis capillaris, Verbascum nigrum, …
Cette zone peut néanmoins être subdivisée en 2 parties :
a) La partie la plus au nord est une pelouse en bon état, très ouverte, avec de nombreuses plages de sable nu;
b) La zone centrale du fond de la carrière souffre d'un embroussaillement, principalement par Cytisus scoparius, Rubus sp., Quercus robur, Pinus sylvestris, Rubus idaeus, …
Le fond de la carrière est entouré sur 2/3 de son périmètre par une falaise sablogréseuse. On y trouve beaucoup d'espèces des pelouses sur sable également, avec notamment Campanula rotundifolia, Hieracium sp. (cf glaucinum), Silene vulgaris, Ononis repens, Anthyllis vulneraria, Artemisia vulgaris, Sedum acre, Galium verum, Euphorbia cyparissias, Arenaria serpyllifolia, Thymus pulegioides, Hypochaeris radicata, Dianthus deltoides, Trifolium arvense, Potentilla neumanniana, Agrostis cf. vinealis, Hieracium umbellatum, Senecio jacobaea, Erigeron acer, Hieracium pilosella, Cerastium arvense, …
A noter encore la présence exceptionnelle d'une très petite population d'Helychrisum
arenarium sur cette falaise.
Le bas de versant de la falaise est colonisé par Knautia arvensis, Rubus sp., Sanguisorba minor, Arrhenatherum elatius, Rumex acetosa, Dactylis glomerata, Epipactis helleborine (population de plus de 100 pieds fleuris !), Dryopteris filix-mas, Scabiosa columbaria, Plantago lanceolata, Taraxacum sp., Cytisus scoparius, Silene vulgaris, Agrostis stolonifera, Geranium robertianum, Brachypodium sylvaticum, Epilobium montanum, Galium aparine, Crepis biennis et Tussilago farfara.
Au-dessus de cette falaise, on trouve un peuplement forestier dominé par les pins sylvestres. Cette pinède, avec sous-étage de hêtres, possède une strate herbacée assez pauvre en espèces, avec Deschampsia flexuosa, Epipactis helleborine, Lonicera periclymenum, Dryopteris dilatata, Hedera helix, Listera ovata, Goodyera repens,… La strate arbustive comprend : Frangula alnus, Carpinus betulus, Fagus sylvatica, Pseudotsuga menziesii, Cytisus scoparius, Rubus idaeus, Ilex aquifolium, Corylus avellana, Sorbus aucuparia, …
A noter, la présence d'une population naissante de Solidago canadensis au sein de la pelouse du fond de la carrière. Cette espèce a un caractère envahissant reconnu et est à éradiquer au plus vite.
En 2008, quelques peupliers du groupe de Populus balsamifera ont été noté par Annie Remacle.
En septembre 2003, A. Remacle a également observé Aster sp. (non fleuri et épars) sur la partie remaniée et d'autres dans la friche. Deux touffes de Lupinus polyphyllus ont été notées dans le site également : une au pied de la falaise et une autre dans la friche.
La faune a fait l'objet de relevés très incomplets en 2008. L'avifaune a été étudiée par points d'écoute, ce qui a permis de recenser 29 espèces. Des 4 carrières concernées par la présente convention, celle-ci et celle de Nobressart sont celles où le plus grand nombre d'espèces ont été contactées.
Aucune espèce particulière de mammifère n'a été notée dans le site, à l'exception du renard (Vulpes vulpes) dont un terrier est présent au pied de la falaise.
Le lézard des souches (Lacerta agilis) a été observé sur le site en 1992 par Julien Noël. Depuis cette date, l'espèce n'a plus été observée dans le site mais sa présence demeure possible. La coronelle (Coronella austriaca) était bien présente avant les travaux de nettoyage effectués à l'initiative de Philippe Thonon. Le lézard vivipare est lui toujours bien là !
Les prospections menées sur le site en 2008 ont permis l'observation de :
- 21 espèces de papillons diurnes ;
- 9 espèces d'orthoptères ;
- 2 espèces de coccinelles (uniquement des espèces communes) ;
- 2 espèces de coléoptère (Cicindela campestris et Cicindela hybrida).
Des prospections complémentaires seraient utiles pour compléter cet inventaire.

Monument naturel

Intérêt géologique de la falaise (Parent, 1973): "poupées de Metzert" et incrustations.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site avant exploitation: ?
Dernier exploitant: ?
Matériau(x) extrait(s): grès et sable.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation: ?
Fin: encore exploitée artisanalement en 1979; exploitation probablement achevée en 1980.
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: comblement de la plus grande partie du fond (inertes, terres). Restauration partielle effectuée en 1998.

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx) - J.-P. JACOB (AVES), RENNESON J-L. - S. BOCCA, J. TAYMANS, G. BOTTIN, (Natagora asbl, Rue du Wisconsin, 3, 5000 Namur).