Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

757 - Carrières de Clairefontaine

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Arlon
Cantonnements DNF :Arlon
Surface :1.94 ha
Coordonnées :X Lambert : 258068 - Y Lambert : 40655
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

Le site est composé de deux excavations séparées par deux replats successifs. L'une des excavations est partiellement bâtie, le reste étant une pelouse tondue dont une partie présente encore un intérêt botanique (Botrychium lunaria et diverses plantes de pelouses sèches en 1995 - présence actuelle à confirmer); l'autre excavation est encore plus modifiée (gazon). Un des replats est encore intéressant, avec un lambeau de pelouse sèche incluant en 1995 une station de Botrychium lunaria. L'autre replat, très boisé, héberge Pyrola minor. Cette carrière a été altérée par suite du passage d'engins forestiers (1998-99). Son intérêt actuel est à documenter.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Autelbas1.94 haARLONLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Arlon1.94 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
E2Prairies mésophiles

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
31.8Fourrés eurasiatiques occidentaux
86.413Carrières de pierre

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Myrmeleotettix maculatus1998A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Oxybelus argentatus1995A. Remacle
Panurgus calcaratus1999A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Botrychium lunaria> 70 pieds1998A. Remacle
Centaurium erythraea1998A. Remacle
Epipactis atrorubens1999A. Remacle
Epipactis helleborine1998A. Remacle
Listera ovata1998A. Remacle
Pyrola minor1999A. Remacle

Commentaires sur la faune

Reptiles
Lacerta agilis y a été observé en 1969 (peut-être après?) par Parent (1974). Nos prospections, peu nombreuses au total, n'ont donné lieu à aucune observation. Le site lui convient beaucoup moins: pelouses tondues, replat B devenant de plus en plus ombragé.

Insectes
- Orthoptères (relevé incomplet): Chorthippus parallelus, C. brunneus, Tetrix sp., Myrmeleotettix maculatus, Nemobius sylvestris.
- Lépidoptères (relevé incomplet): Espèces non menacées, e.a. Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus, Thymelicus sp.; une espèce à la limite d'être vulnérable: Callophrys rubi.
- Cicindèles: Petite population de Cicindela campestris (pied de la falaise en E mais surtout en A).
- Hyménoptères Aculéates: Nids dispersés ou par petits groupes dans la partie A surtout. Espèces recensées: les Apoïdes Andrena bicolor*, Panurgus calcaratus*, Chelostoma fuliginosum*; les Sphécides Ammophila sabulosa, Crabro peltarius*, Harpactus tumidus* (très rare), Oxybelus argentatus* (rare), O. bipunctatus*.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

Conyza canadensis, Fallopia japonica

Conservation

Objectifs de conservation

Les seules parties qui pourraient peut-être faire l'objet d'une mise en réserve sont le replat médian B, le replat arboré C et éventuellement la partie D. Cette mise en réserve permettrait le maintien d'un lambeau de pelouse sèche avec Botrychium lunaria. La survie dans le site de Lacerta agilis n'a pu être démontrée (le replat B pourrait encore convenir, mais il est globalement assez peu ensoleillé).
Le site a été altéré en 1998 ou 1999 suite au passage d'engins forestiers.

Menaces

- Passage d'engins forestiers en 1998 ou 1999 qui a altéré le replat B (déboisé à l'occasion) et une grande partie de A.
- La tonte de la partie A (une seule fois par an?) finira probablement par faire disparaître la petite station de Botrychium lunaria qui y survit;

Recommandations

- Contrôle de l'intérêt actuelle du site (altérations récentes).

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Site privé.

Détails

Description physique

Situation générale: Ce site est localisé au nord du village de Clairefontaine, à proximité immédiate de l'ancien couvent. Les excavations ont été creusées dans le versant nord (rive gauche) du ruisseau de Clairefontaine, affluent de l'Eisch, dans la partie méridionale du bois "Grossenbusch".
On y a exploité des grès calcarifères du sinémurien.
Description du site: Ce site est constitué de deux anciennes excavations dont la falaise principale, vers le nord, est en continuité; elle est composée de grès avec très peu de sable.
Il est accessible soit vers l'ouest par un chemin privé montant vers deux maisons (en face de la chapelle) et vers l'est via un chemin qui part du précédent (fermé par une barrière - propriété d'un habitant de Clairefontaine).
De l'ouest vers l'est, le site peut être divisé en cinq parties.
- Partie A: secteur occidental de la carrière limité vers l'ouest et le nord par une falaise subverticale (10-12 m), dissimulée par une bordure d'arbres poussant à son pied ou plus ou moins dénudée selon les endroits, et vers le sud et l'est par un talus plus ou moins pierreux peu élevé. Le fond est occupé vers l'entrée par un bâtiment (habitation, "chapelle", garages) et par une pelouse tondue (au moins une fois par an - une place à feu), dont la végétation reste intéressante vers le nord-est et l'est surtout (sol sableux encore plus ou moins apparent).
- Partie B: replat le plus élevé, devenant de plus en plus boisé. La falaise principale, vers le nord, est cachée par une bordure arborée. Le centre du replat (3-4 ares) est occupé par une pelouse sèche en voie de boisement.
- Partie C: autre replat, beaucoup plus boisé, situé à un niveau inférieur au replat B; quelques plages sont plus ouvertes.
- Partie D: partie occidentale boisée (depuis environ 20 ans) du fond de l'excavation située à l'est du site.
- Partie E: partie orientale ouverte du fond de l'excavation située à l'est: gazon bien entretenu avec deux cabanons, une sorte de bassin au centre, un banc contre la falaise, un bâtiment d'exploitation en ruine à l'arrivée du chemin d'accès. Quelques arbres viennent d'être plantés vers le bas de la falaise qui est par ailleurs dégagée.
Cette carrière a été altérée suite au passage d'engins forestiers (1998-99), en particulier le replat B (déboisé à cette occasion) et une grande partie de A.
Fréquentation du site: les parties A et E sont des propriétés privées utilisées comme jardins. Les autres parties semblent peu fréquentées.
Présence de déchets: Quelques tas d'inertes sont encore visibles en A (côté est surtout) et en B (inertes anciens).
Environnement du site: Bois. Vers le sud, zone d'habitat le long de la route.

Description biologique

La description ci-dessous se rapporte à la situation de 1995. Le site a depuis lors subi des altérations, en particulier le replat B et une grande partie de la pelouse A.
Partie A: à côté de diverses graminées, on trouve, dans la partie la plus sèche de la pelouse où le sable est apparent par endroits, diverses plantes des pelouses sèches, telles que Botrychium lunaria (6 rescapés près du "muret" de pierres le long de la falaise nord), Euphorbia cyparissias, Scabiosa columbaria, Hieracium pilosella, Hypochoeris radicata, Leontodon hispidus, Solidago virgaurea, Erigeron acer, Cerastium arvense, Arenaria serpyllifolia, Hypericum perforatum, Pimpinella saxifraga, Sedum acre, Anthyllis vulneraria, Trifolium campestre, Thymus pulegioides, Acinos arvensis, Potentilla neumanniana, Euphrasia stricta, diverses mousses,... mais aussi Taraxacum, Leucanthemum vulgare, Achillea millefolium, Conyza canadensis, Crepis capillaris, Plantago lanceolata, Veronica chamaedrys, Fragaria vesca, Stellaria holostea, Oenothera sp., Medicago lupulina,...
Vers la bordure boisée longeant la falaise (e.a. Fagus sylvatica et Salix), présence d'Urtica dioica, Galium aparine, Aegopodium podagraria, Scrophularia nodosa, quelques Epipactis helleborine. Le talus limitant ce secteur vers l'est semble recouvert en partie de déchets inertes: présence de Verbascum nigrum.
Partie B: la falaise principale (environ 8 m), plus ou moins couverte de Hedera helix, est tout à fait ombragée par les arbres poussant à son pied: Fagus sylvatica surtout, Pinus sylvestris, Betula pendula, Populus tremula, Coryllus avellana. Un massif de Fallopia japonica (sur déchets anciens).
Le centre du replat (quelques ares) est occupé par une pelouse sèche en voie de boisement par Pinus sylvestris (± 15 ans), Salix caprea, jeunes Picea abies, Fagus sylvatica, Quercus,... Cytisus scoparius a aussi envahi cette partie. La végétation herbacée, plus ou moins discontinue, comprend une majorité d'espèces de pelouses sèches. On y a relevé les taxons suivants, outre diverses mousses et lichens: Botrychium lunaria (65 pieds comptés, probablement plus, concentrés dans la partie la plus ensoleillée), Anthyllis vulneraria, Medicago lupulina, Vicia sepium, Trifolium campestre, Euphorbia cyparissias, Sedum acre, Acinos arvensis, Scabiosa columbaria, Erigeron acer, Hieracium pilosella, H. lachenalii, H. murorum, Hypochoeris radicata, Leontodon hispidus, Senecio jacobaea, Solidago virgaurea, Potentilla neumanniana, Campanula rapunculus, Centaurium erythraea (> 15 plants), Hypericum perforatum, Silene nutans, Cerastium semidecandrum, Erophila verna, Galium mollugo, Euphrasia stricta, Melampyrum pratense, Anthoxanthum odoratum, Epipactis atrorubens (15 hampes), E. helleborine (12 hampes),...
Partie C: ce replat est très boisé et ombragé: Betula, Pinus sylvestris, Populus tremula, jeunes Picea abies, vieux Cytisus scoparius,... La végétation herbacée y est peu abondante: Silene nutans, Hieracium lachenalii, Epipactis helleborine (5 hampes), Listera ovata (5 hampes vues), Pyrola minor. Dans certaines plages plus ouvertes: Silene vulgaris, Anthyllis vulneraria, Euphrasia stricta, Medicago lupulina,...
Partie D: Le boisement y est assez dense et âgé (20-25 ans): Pinus sylvestris, Betula, Picea abies, Salix caprea, Fagus sylvatica, Populus tremula,... Quelques Cytisus scoparius. Les plantes à fleurs sont dispersées: Hieracium lachenalii, Pyrola minor (peu), Anthyllis vulneraria, Epipactis helleborine (quelques hampes).
Partie E (une seule prospection rapide): La pelouse est beaucoup plus banale que celle de la partie A, sauf certaines plages près de la falaise. En bordure (vers la falaise), quelques Cytisus scoparius, Euphorbia cyparissias, Anthyllis vulneraria, Silene nutans, Geranium robertianum, avec Oenothera sp., Galium mollugo, Vicia sepium,...
Des saules ont été récemment plantés près du banc, dans le bas de la falaise, ainsi que quelques épicéas.

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): grès.
Déroulement de l'exploitation:
Autorisation:
Fin:
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: aménagement de pelouse, construction de bâtiments, parties laissées en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE ( FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)