Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

761 - Carrière de la Forêt de Merlanvaux

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière de la Blanche Croix / Carrière du Bois des Français
Communes :Florenville
Cantonnements DNF :Florenville
Surface :2.06 ha
Coordonnées :X Lambert : 223040 - Y Lambert : 35190
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Situé dans l'extrémité orientale de la Lorraine, cet ancien site carrier se présente comme une longue falaise de grès calcaire et sable, presque complètement dissimulée par des arbres, avec, à son pied, des zones couvertes d'une végétation de pelouse ou de pré sec de plus en plus envahie par les ligneux, des friches sur remblais, des parties à un stade de boisement avancé ainsi qu'une récente coupe forestière. Le site, intégré au réseau Natura 2000 (Bassin de la Marche), possédait jusqu'il y a peu un grand intérêt biologique avec la présence de diverses espèces rares, menacées et/ou protégées; il héberge notamment une petite population de lézard des souches (Lacerta agilis) ainsi que la couleuvre coronelle (Coronella austriaca). Depuis le début des années 2000, l'intérêt de cette carrière s'est toutefois réduit suite à son boisement spontané qui atteint un stade critique, mais aussi par la construction d'un pavillon de chasse et la rudéralisation de la végétation d'une partie du site par apport massif de terres et d'inertes en 2009-2010.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Gérouville0.34 haMEIX-DEVANT-VIRTONLUXEMBOURG
Villers-devant-Orval1.72 haFLORENVILLELUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Florenville2.06 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Communes françaises.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Propriétaires.

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Streptopelia turturOuiOui2009J.-P. Jacob
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Coronella austriacaOuiOui1 ex.2008A. Remacle, J.-P. Jacob
Lacerta agilisOuiOuiReproduction2008A. Remacle, J.-P. Jacob
Zootoca viviparaOuiNonreproduction2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Apatura iliaNonNon1995J.-P. Jacob
Apatura irisNonNon1992G.T. Lycaena
Aporia crataegiNonNon1995A. Remacle, J.-P. Jacob
Argynnis adippeNonOui1992G.T. Lycaena
Argynnis aglajaNonOui1992G.T. Lycaena
Argynnis paphiaNonNon2003A. Remacle, G.T. Lycaena
Boloria diaOuiOui1992G.T. Lycaena
Boloria seleneNonNon1992G.T. Lycaena
Brenthis inoNonNon2003G.T. Lycaena
Callophrys rubiNonNon2011A. Remacle, J.-P. Jacob
Coenonympha arcaniaNonOui1995A. Remacle, J.-P. Jacob
Cupido minimusNonNon2011A. Remacle
Erebia medusaOuiOui1 ex.2011A. Remacle
Erynnis tagesNonNon2004A. Remacle
Issoria lathoniaOuiNon2009A. Remacle, J.-P. Jacob
Leptidea sinapisNonNon1995A. Remacle, J.-P. Jacob
Limenitis camillaNonNon2003G.T. Lycaena
Lycaena tityrusNonNon1995A. Remacle, J.-P. Jacob
Melanargia galatheaNonNon2011A. Remacle
Melitaea diaminaNonNon2011A. Remacle
Nymphalis polychlorosNonNon2007A. Remacle
Polyommatus coridonNonOui1992G.T. Lycaena
Polyommatus semiargusNonNon2004A. Remacle, J.-P. Jacob
Pyrgus malvaeNonOui2008A. Remacle
Satyrium ilicisNonOui> 30 ex.2004G.T. Lycaena
Invertébrés - Insectes - Coléoptères
Cetonia aurata2011A. Remacle
Cicindela hybrida1995A. Remacle et J.-P. Jacob
Cicindela silvicolaReproduction2011A. Remacle et J.-P. Jacob
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chorthippus dorsatusrégulier2011A. Remacle
Gomphocerippus rufus2011A. Remacle et J.-P. Jacob
Gryllus campestrisquelques chanteurs2011A. Remacle
Metrioptera bicolor2003A. Remacle, J.-Y. Baugnée
Myrmeleotettix maculatus1999A. Remacle
Oedipoda caerulescens1995A. Remacle et J.-P. Jacob
Phaneroptera falcata2003J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Anthidium punctatum1995A. Remacle
Halictus sexcinctusAgrégation de > 250 nids1995A. Remacle
Hoplitis spinulosa2003A. Remacle, J.-Y. Baugnée
Macropis fulvipes2003J.-Y. Baugnée
Miscophus bicolor1994A. Remacle
Panurgus calcaratus2003A. Remacle, J.-Y. Baugnée
Podalonia hirsuta1995A. Remacle
Trachusa byssina1995A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Anacamptis pyramidalis1 pied2009A. Remacle
Arabis glabra2011A. Remacle
Botrychium lunaria> 450 pieds2011A. Remacle
Centaurium erythraea2011A. Remacle et J.-P. Jacob
Dianthus armeria2009A. Remacle et J.-P. Jacob
Epipactis helleborine2011A. Remacle et J.-P. Jacob
Galium sylvaticum2011A. Remacle
Listera ovata2011A. Remacle
Monotropa hypopitys2009A. Remacle et J.-P. Jacob
Pyrola rotundifoliaFloraison très faible2011A. Remacle et J.-P. Jacob
Stachys alpina2011A. Remacle
Trifolium aureum1995A. Remacle
Valerianella carinata2011A. Remacle

Nombre d'espèces confidentielles en plus de celles citées ci-dessus : 2

Commentaires sur la faune

Reptiles (données A. Remacle 1995-2011): Coronella austriaca, Lacerta agilis, Zootoca vivipara.

Orthoptères (données A. Remacle 1995-2011; J.-Y. Baugnée 2003): Chorthippus biguttulus, Chorthippus brunneus, Chorthippus dorsatus, Chorthippus parallelus, Chrysochraon dispar, Conocephalus fuscus, Gomphocerippus rufus, Gryllus campestris, Leptophyes punctatissima, Metrioptera bicolor, Myrmeleotettix maculatus, Nemobius sylvestris, Oedipoda coerulescens, Omocestus viridulus, Phaneroptera falcata, Pholidoptera griseoaptera, Tetrix sp., Tettigonia viridissima.

Lépidoptères Rhopalocères (données GT Lycaena, 2000-2015; A. Remacle 1995-2011): Aglais urticae, Apatura ilia, Apatura iris, Aphantopus hyperantus, Aporia crataegi, Araschnia levana, Argynnis adippe, Argynnis aglaja, Argynnis paphia, Boloria dia, Boloria selene, Brenthis ino, Callophrys rubi, Coenonympha arcania, Cupido minimus, Erebia medusa, Erynnis tages, Inachis io, Issoria lathonia, Leptidea sinapis, Limenitis camilla, Lycaena phlaeas, Lycaena tityrus, Lycaena virgaureae (disparu), Maniola jurtina, Melanargia galathea, Melitaea diamina, Nymphalis polychloros, Ochlodes sylvanus, Papilio machaon, Pararge aegeria, Phengaris arion (disparu), Pieris brassicae, Pieris napi, Pieris rapae, Polygonia c-album, Polyommatus coridon, Polyommatus icarus, Polyommatus semiargus, Pyrgus malvae, Satyrium ilicis, Thymelicus lineola, Thymelicus sylvestris, Vanessa atalanta, Vanessa cardui.

Coléoptères (données A. Remacle 1995-2011; J.-Y. Baugnée 2003): Cetonia aurata, Cicindela campestris, Cicindela hybrida, Cicindela silvicola, Trypocopris vernalis.

Hyménoptères (données A. Remacle 1995; J.-Y. Baugnée 2003): Ammophila sabulosa, Andrena flavipes, Andrena haemorrhoa, Andrena nigroaenea, Anoplius infuscatus, Anoplius viaticus, Anthidium punctatum, Cerceris arenaria, Cerceris rybyensis, Chelostoma campanularum, Chelostoma rapunculi, Halictus sexcinctus, Hedychrum gerstaeckeri, Hedychrum nobile, Hoplitis spinulosa, Lindenius albilabris, Lindenius panzeri, Macropis fulvipes, Miscophus bicolor, Oxybelus bipunctatus, Panurgus calcaratus, Podalonia hirsuta, Smicromyrme rufipes, Trachusa byssina.

Hémiptères (données J.-Y. Baugnée 2003): Athysanus argentarius, Dictyonota fuliginosa, Euscelis incisus, Eysarcoris aeneus, Gargara genistae, Hoplomachus thunbergii, Kalama tricornis, Macrosteles fascifrons, Neoaliturus fenestratus, Orthotylus adenocarpi, Orthotylus virescens, Tingis crispata.

Commentaires sur la flore

Plantes supérieures (données A. Remacle 1995-2011): Achillea millefolium, Acinos arvensis, Anacamptis pyramidalis, Anthyllis vulneraria, Arabis glabra, Arabis hirsuta, Artemisia vulgaris, Astragalus glycyphyllos, Avenula pubescens, Betula pendula, Botrychium lunaria, Brachypodium sylvaticum, Bromus erectus, Bromus ramosus, Campanula rapunculus, Campanula rotundifolia, Campanula trachelium, Cardaminopsis arenosa, Carex digitata, Carex flacca, Centaurea jacea s.l., Centaurium erythraea, Cirsium arvense, Clinopodium vulgare, Conyza canadensis, Cytisus scoparius, Daucus carota, Dianthus armeria, Echium vulgare, Epipactis helleborine, Erigeron acer, Erigeron annuus, Euphorbia cyparissias, Euphrasia stricta, Frangula alnus, Galium mollugo, Galium sylvaticum, Hieracium bauhinii, Hieracium murorum, Hieracium pilosella, Hieracium sabaudum, Hypochaeris radicata, Lathyrus pratensis, Leontodon hispidus, Leucanthemum vulgare, Linum catharticum, Listera ovata, Lotus corniculatus, Lysimachia punctata, Malva moschata, Melilotus albus, Melilotus officinalis, Monotropa hypopitys, Oenothera biennis, Origanum vulgare, Phleum bertolonii, Picea abies, Pimpinella saxifraga, Poa compressa, Polygala vulgaris, Potentilla neumanniana, Pyrola rotundifolia, Rhinanthus minor, Salix caprea, Scabiosa columbaria, Sedum acre, Silene nutans, Silene vulgaris, Solidago virgaurea, Stachys alpina, Tanacetum vulgare, Teucrium scorodonia, Thymus pulegioides, Trifolium aureum, Trifolium campestre, Trifolium dubium, Trifolium medium, Tussilago farfara, Valerianella carinata, Verbascum densiflorum, Verbascum lychnitis, Verbascum thapsus, Verbena officinalis, Vicia cracca, Vicia hirsuta.

Espèces exotiques

Plantes: Conyza canadensis, Erigeron annuus, Hieracium bauhinii, Lysimachia punctata, Melilotus albus, Oenothera biennis,

Conservation

Objectifs de conservation

Préservation et restauration d'un site connu pour son intérêt herpétologique (Lacerta agilis et Coronella austriaca), son entomofaune diversifiée (notamment Lépidoptères, Orthoptères et Hyménoptères Aculéates) et sa végétation pionnière thermophile.

Menaces

- Développement rapide du boisement spontané.

- Non enlèvement de l'important volume de déchets de démolition déversés illégalement en 2009-2010 dans la partie nord de la carrière et non assainissement consécutif, laissant des conditions favorables au développement de plantes rudérales.

- Poursuite des dépôts clandestins de déchets (surtout inertes) dans la partie proche de la route.

- Expansion d'espèces exotiques (surtout Erigeron annuus).

- Faciès de friche rudérale aux abords du pavillon de chasse (construit en 1994 ou 1995).

Recommandations

- Octroi d'un statut de réserve naturelle à ce site du réseau Natura 2000. A tout le moins, assurer la restauration du site dans un état de conservation favorable.

- Elimination de la plupart des ligneux pionniers (résineux et feuillus) afin de maintenir des zones ensoleillées, y compris la falaise (urgent vu le degré de développement du boisement).

- Assainissement et restauration des endroits dégradés, en particulier le récent dépôt illégal de déchets de démolition dans la partie nord.

Plan de gestion

Sans objet (site non protégé) mais impositions résultant de l'inclusion dans le réseau Natura 2000.

Accès du public

Accès interdit (privé)

Détails

Description physique

Cet ancien site d'extraction s'étend sur la rive droite du ruisseau Le Corwez (Courwé), affluent de la Marche, au sud de la forêt de Merlanvaux, plus précisément à la limite entre le bois des Français et la Noue des Marchaux. Il est en réalité constitué d'un ensemble de carrières (Villers-devant-Orval n° 2, 3, 6, et 8 - Archives DPA), surtout creusées à flanc de coteau dans les grès calcaires sinémuriens de la formation de Luxembourg. Il se trouve entre le village de Limes au sud-est et Orval au nord-ouest, le long de la route N 88 et surtout le long d'un important chemin forestier traversant la forêt du sud au nord.

Certaines parties ont été plus ou moins comblées, principalement. Actuellement, le site comprend:

- une falaise de grès calcaire avec bancs sableux intercalaires, haute de 8-10 m et même de 12-15 m à certains endroits, presque complètement cachée par des arbres, sauf le pan exposé au sud vers la route. Plus ou moins subverticale dans sa partie supérieure, elle est éboulée dans le bas; de nombreuses pierres, parfois volumineuses, s'accumulent au pied de la paroi. Aucun replat ne domine la falaise, sauf au niveau de l'angle formé par celle-ci vers le sud (petit replat arboré d'environ 2 ares);

- une bande large de 20 à 60 m au pied de la falaise; une partie de cette zone est occupée par un pavillon de chasse entouré d'une friche plus ou moins rudérale;

- dans l'angle formé par la route et le chemin forestier, une récente coupe forestière (2010) à l'emplacement d'une ancienne excavation presque entièrement remblayée.

Le site a subi des remblayages en différents points. En 1995, les tas anciens de déchets inertes étaient assez nombreux, surtout dans la partie sud; des déchets étaient encore déposés à l'occasion sur l'ancien versage proche de la route. Actuellement, des dépôts ont encore lieu à l'occasion dans le secteur sud. Fin 2009-début 2010, une partie du secteur nord a été illégalement remblayée par des déchets de démolition.

Description biologique

Depuis 1995, le site s'est fortement boisé au détriment de la végétation de pelouse et de pré sec qui couvre une surface de plus en plus réduite. Le site comprend ainsi des zones encore plus ou moins ouvertes à végétation intéressante, des friches sur remblais et des secteurs à un stade de boisement avancé (surtout Betula pendula, Salix caprea et Picea abies). Les plages de sable, encore bien présentes dans les années 1990, ont quasiment disparu. Des ronciers se développent à plusieurs endroits.

La flore y reste diversifiée; elle comprend principalement:

- des espèces de pelouses sur sol sec, dont des taxons calciphiles/calcicoles: e.a. Hieracium pilosella, Hypochaeris radicata, Erigeron acer, Leontodon hispidus, Anthyllis vulneraria, Lotus corniculatus, Trifolium campestre, Arabis hirsuta, Cardaminopsis arenosa, Dianthus armeria, Silene vulgaris, Sedum acre, Polygala vulgaris, Euphrasia stricta, Linum catharticum, Pimpinella saxifraga, Acinos arvensis, Thymus pulegioides, Campanula rotundifolia, Potentilla neumanniana, Euphorbia cyparissias, Scabiosa columbaria, Carex flacca, Bromus erectus (peu abondant), Avenula pubescens, Poa compressa, Phleum bertolonii;

- des espèces prairiales dans certaines parties moins sèches: e.a. Achillea millefolium, Leucanthemum vulgare, Centaurea jacea s.l., Vicia cracca, Rhinanthus minor, Lathyrus pratensis, Trifolium dubium, Galium mollugo;

- des espèces de friches, telles que Oenothera biennis, Melilotus spp., Vicia hirsuta, Tanacetum vulgare, Artemisia vulgaris, Tussilago farfara, Erigeron annuus, Cirsium arvense, Conyza canadensis, Echium vulgare, Campanula rapunculus,...; suite aux remblais de terre, en particulier près du pavillon de chasse, plusieurs espèces exotiques sont apparues et se montrent envahissantes, surtout Erigeron annuus;

- des espèces forestières ou de lisières, certaines particulièrement abondantes dans la récente coupe au sud du site : Stachys alpina (assez abondant en 2011 dans la coupe), Clinopodium vulgare, Origanum vulgare, Teucrium scorodonia, Silene nutans, Arabis glabra, Trifolium medium, Verbascum spp., Galium sylvaticum (abondant dans la coupe), Astragalus glycyphyllos, Hieracium murorum, Hieracium sabaudum, Solidago virgaurea, Pyrola rotundifolia, Campanula trachelium, Carex digitata, Brachypodium sylvaticum, Bromus ramosus,...

Même si son intérêt entomologique a diminué depuis les années 1990, le site continue à héberger diverses espèces d'insectes protégées et/ou rares, en particulier des lépidoptères. Il abrite aussi une petite population de Lacerta agilis qui pâtit sans aucun doute du boisement spontané mais qui pourrait profiter de la récente remise en lumière de la partie sud.

Les Lépidoptères Rhopalocères constituent l'intérêt principal du site qui faisait partie du programme SURWAL (station n° 520). Dans les années 1990, la diversité spécifique était particulièrement remarquable, comptant diverses espèces de la liste rouge. Depuis le milieu des années 2000, le site a perdu une partie de son intérêt mais il reste intéressant. Au total, près de 45 espèces de papillons de jour ont été observées au cours des deux dernières décennies.

Les Hyménoptères Aculéates sont également très diversifiés sur le site, avec plusieurs espèces rares en Wallonie observées durant les années 1990. Plus récemment (années 2000-2010), la carrière semble moins favorable en raison de son boisement et de la forte réduction des aires encore dénudées.

Les espèces recensées par A. Remacle (surtout en 1995) sont les abeilles Andrena flavipes, A. haemorrhoa, A. nigroaenea, Halictus sexcinctus, Anthidium punctatum, Trachusa byssina, Hoplitis spinulosa, Panurgus calcaratus, Macropis fulvipes; le Mutillide Smicromyrme rufipes; les Chrysides Hedychrum gerstaeckeri et H. nobile; les Pompilides Anoplius infuscatus et A. viaticus; les Sphécides Ammophila sabulosa, Cerceris arenaria, C. rybyensis, Lindenius albilabris, L. panzeri, Miscophus bicolor, Oxybelus bipunctatus et Podalonia hirsuta. Plusieurs de ces espèces ont été revues en plus de quelques autres.

Monument naturel

Affleurement représentatif de la formation de Luxembourg.

Monument historique

Non

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle: forêt de haute futaie.

Déroulement de l'exploitation (source: archives DPA):

Autorisation: 1954 et 1959 selon les carrières.

Fin: 1961 et 1964.

Les carrières de la vallée du Corwez ont fourni en partie les matériaux nécessaires à la reconstruction de l'abbayé d'Orval toute proche (notice explicative de la carte géologique 67/7-8 – 70/4).

Réaffectation: comblement presque complet de la carrière la plus proche de la route et remblayage de certains secteurs ailleurs. Construction d'un pavillon de chasse.

Divers

Sources

SABLIERES

Plan d'action Lézard des souches (J.-P. Jacob et A. Remacle)

Répondants de l'information

A. Remacle et J.-P. Jacob (Aves)

Date de la dernière modification de la fiche

2016-02-04