Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

762 - Carrière du Bois de la Forge

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière Braconnier
Communes :Meix-devant-Virton
Cantonnements DNF :Virton
Surface :0.56 ha
Coordonnées :X Lambert : 231692 - Y Lambert : 31743
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

Cette ancienne carrière de grès calcarifère jurassique est globalement très altérée suite à son aménagement en quai à bois et à des dépôts anciens de déchets inertes. La végétation y est par conséquent fort dégradée. Malgré son altération, cette carrière est considérée comme un site de grand intérêt biologique en raison de l'existence d'une petite population de Lacerta agilis qui s'y maintient depuis au moins 1994.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Robelmont0.56 haMEIX-DEVANT-VIRTONLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Virton0.56 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Biotopes

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Reptiles
Coronella austriacaOuiOui1 mue1995A. Remacle
Lacerta agilisOuiOuiReproduction2007A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Coenonympha arcaniaNonOui1995A. Remacle
Melanargia galatheaNonNon1999A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chorthippus dorsatus2007A. Remacle
Gomphocerippus rufus2007A. Remacle
Metrioptera bicolor2007A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Trachusa byssina1995A. Remacle
Invertébrés - Araignées
Argiope bruennichi2007A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Jasione montana1999A. Remacle
Ononis repens1996A. Remacle
Sedum forsterianum1995A. Remacle

Commentaires sur la faune

Reptiles
Lacerta agilis a été observé dans le site en 1994: 1 ex. sur la partie supérieure du quai à bois (débris d'écorces et ronces). L'espèce s'y reproduit puisqu'un juvénile a été noté dans le secteur supérieur en septembre 1995 et un autre en août 2007.
La présence de Coronella austriaca y a été décelée en 1995 (une peau dans la partie est).

Insectes
- Orthoptères: Metrioptera bicolor, Gomphocerippus rufus (régulier), Chorthippus dorsatus (régulier), Omocestus viridulus et d'autres espèces plus communes.
- Lépidoptères Rhopalocères (relevé incomplet): Melanargia galathea et Coenonympha arcania; diverses espèces communes: e.a. Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus, Thymelicus sylvestris, Coenonympha pamphilus, Lycaena phlaeas, Polyommatus icarus.
- Hyménoptères Aculéates: La partie supérieure du talus A (et le chemin) abritait en 1995 une agrégation de nids (> 60 nids) de l'abeille protégée Trachusa byssina; l'emplacement est, en 2007, fort recouvert de végétation. D'autres espèces ont été recensées: e.a. le Sphécide Ammophila sabulosa, le Pompilide très rare Episyron albonotatus et l'Apoïde Hoplitis adunca.

Commentaires sur la flore

Petrorhagia prolifera, Anthyllis vulneraria.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Conservation d'une petite population de Lacerta agilis.

Menaces

- Embroussaillement des abords supérieurs au détriment de la végétation de pelouse.
- Extension du quai à bois.
- Perte du caractère sableux.
- Apport de déchets.

Recommandations

- Arrêt des dépôts d'inertes.
- Contrôle des ligneux afin de sauvegarder l'habitat du lézard des souches et si possible d'accroître la surface favorable à son maintien.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Carrière à front de route.

Détails

Description physique

Situation générale: Le site est localisé à moins de 1 km au sud-ouest de Robelmont, le long de la route qui relie ce village à la route N 88 Virton-Orval au niveau du hameau de Berchîwé. Il se trouve au sud du vaste massif boisé qui couvre une grande partie de la cuesta sinémurienne, au niveau d'une petite vallée latérale de rive gauche de la Chavratte.
On y a exploité du grès calcarifère jurassique de la formation de Luxembourg.
Description du site: Le site tel qu'il est considéré ici comprend trois parties.
- La partie orientale de la carrière, plus large, est altérée suite à son utilisation comme quai à bois. Un chemin monte sur la partie supérieure du quai (sorte de replat), un autre traverse d'un bout à l'autre le niveau inférieur qui est quasiment dépourvu de végétation dans les zones de passage et de stockage. La falaise limitant cette partie est haute de 5-6 m, assez éboulée et constituée de grès avec un peu de sable; le début de la falaise vers l'est est un talus dont l'intéressante végétation observée en 1995 disparaît progressivement; après, le talus est couvert de ronciers et de plantes rudérales, puis, vers l'ouest, elle est cachée par les ligneux. Le sol est fort modifié et la végétation rudérale sauf à quelques endroits.
- La partie occidentale prolonge la partie précédente et n'est en général pas utilisée comme quai à bois. Elle longe la route sur une longueur de moins de 100 m. La falaise est dissimulée par des ligneux. La bande proche de la route est couverte presque partout d'anciens remblais colonisés par des plantes rudérales. Seule la zone entre la falaise et cette bordure, fort étroite, est plus ou moins intacte mais envahie par les ligneux;
- La partie supérieure non exploitée (incluse dans le périmètre du site sur la carte de l'ex-DPPGSS) est une friche où les arbres ont été recépés (sous la ligne électrique). La partie orientale de cette zone, près du chemin montant vers les terrains agricoles, était couverte en 1995 d'un minuscule lambeau de pelouse sèche dont la surface en 2007 est presque nulle. La partie occidentale est occupée par une plantation de sapins de Noël.
En avril 1995, une nouvelle dégradation du site avait été constatée: dépôt d'inertes, de caniveaux en béton, d'asphalte,... En 2007, la partie orientale de l'ancienne carrière est utilisée comme lieu de stockage de bois de façon plus intensive.
Fréquentation du site: Fréquentation liée à l'utilisation du dépôt de bois.
Présence de déchets: Dans les années 1990, apports de déchets inertes (caniveaux en béton, pierres, terres, graviers) mais aussi asphalte.
Environnement du site: Prés, jeune pessière et peupleraie; vers le sud, proximité de parcelles boisées.

Description biologique

La végétation ligneuse de la carrière proprement dite est constituée de Betula pendula, Quercus, Salix caprea, Populus tremula, Sambucus nigra, Pinus sylvestris, Crataegus monogyna, Prunus spinosa, Cytisus scoparius,... Des ronces poussent à différents endroits.
La végétation herbacée de la partie orientale est de plus en plus rudérale: Urtica dioica, Polygonum aviculare, Melilotus sp., Trifolium spp., Medicago lupulina, Plantago major, Matricaria discoidea, Tanacetum vulgare, Artemisia vulgaris,... Une grande plage de Vinca minor pousse sur l'ancienne falaise. On avait relevé en 1995 dans cette partie les taxons suivants dont la majorité existe encore actuellement dans des zones moins altérées: Silene vulgaris, Euphorbia cyparissias, Medicago falcata, M. sativa, Ononis repens, Anthyllis vulneraria, Trifolium campestre, Trifolium arvense, Lotus corniculatus, Vicia sativa, Clinopodium vulgare, Origanum vulgare, Thymus pulegioides, Verbascum lychnitis, Echium vulgare, Agrimonia eupatoria, Pimpinella saxifraga, Sedum forsterianum, Sedum acre, Hieracium sabaudum, H. laevigatum, H. pilosella, Centaurea jacea, Centaurea scabiosa, Luzula campestris,...
Le talus et le chemin montant vers le nord-ouest présentent encore - mais de moins en moins - une végétation comportant des plantes de pelouse sèche, comme Potentilla neumanniana, Thymus pulegioides, Euphorbia cyparissias, Petrorhagia prolifera (non revu en 2007), Silene nutans, Ononis repens, Anthyllis vulneraria, Lotus corniculatus, Trifolium campestre, Sanguisorba minor,...
La partie occidentale du site est très dégradée vers la route: ronciers, Urtica dioica, Tanacetum vulgare,... L'étroite bande plus ou moins intacte est envahie de Cytisus scoparius, Pinus sylvestris et Betula pendula. On y trouvait en 1995 Hieracium pilosella, Erigeron acer, Thymus pulegioides, Polygala vulgaris, Silene nutans, Trifolium campestre, Anthyllis vulneraria, Sedum acre, S. forsterianum, etc.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site avant exploitation:?
Matériau(x) extrait(s): grès.
Déroulement de l'exploitation: non documenté.
Réaffectation effective: aménagement d'un quai à bois dans une partie, comblement partiel; ailleurs, laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)