Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

771 - Carrière du Bois de Lacquet

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière de l'ancienne gare de Buzenol
Communes :Virton
Cantonnements DNF :Virton
Surface :4.30 ha
Coordonnées :X Lambert : 237872 - Y Lambert : 35551
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

Cette carrière de grès située face à l'ancienne gare de Buzenol comprend une partie remblayée, au sol sableux/pierreux, colonisée par de jeunes ligneux, et une partie intacte où les arbres sont plus âgés et où la végétation herbacée est plus diversifiée; celle-ci se caractérise par l'abondance de Pyrola rotundifolia et d'Epipactis atrorubens; Campanula cervicaria n'aurait pas disparu du site après son comblement. La présence actuelle de Lacerta agilis n'a pu être prouvée mais reste possible. Les insectes sabulicoles, Cicindela hybrida et Hyménoptères, sont bien représentés.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Èthe4.3 haVIRTONLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Virton4.3 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
G1Forêts feuillues décidues

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Invertébrés - Insectes - Papillons diurnes
Aporia crataegiNonNon1995A. Remacle
Argynnis paphiaNonNon1995J.-P. Jacob
Lycaena tityrusNonNon1995J.-P. Jacob
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Carabidés
Cicindela hybrida1995A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Myrmeleotettix maculatus1995J.-P. Jacob
Oedipoda caerulescens1995A. Remacle
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Ammophila pubescens1995A. Remacle
Colletes cunicularius1999J.-P. Jacob
Halictus sexcinctus1995A. Remacle
Plantes - Plantes supérieures
Campanula cervicariaFUL in Kerger et al., 1994
Centaurium erythraea1999A. Remacle
Daphne mezereum1995A. Remacle
Epipactis atrorubens20 pieds2003A. Remacle
Epipactis helleborine1999A. Remacle
Listera ovata1995A. Remacle
Platanthera bifolia1995A. Remacle
Pyrola rotundifoliaForte station1999A. Remacle

Commentaires sur la faune

Oiseaux
Streptopelia turtur, Anthus trivialis, Serinus serinus, Locustella naevia.

Reptiles
Lacerta agilis était présent dans la “grande carrière en face de la gare de Buzenol” (Parent, 1984). Nos prospections n'ont pas permis de démontrer sa présence actuelle.

Insectes
- Orthoptères (relevé incomplet): Chorthippus parallelus, C. biguttulus, C. brunneus, Myrmeleotettix maculatus, Oedipoda coerulescens (surtout en A), Nemobius sylvestris.
- Lépidoptères (relevé incomplet): Espèces non menacées: e.a. Thymelicus sylvestris, Ochlodes venata, Araschnia levana, Maniola jurtina, Aphantopus hyperantus, Polygonia c-alba, Lycaena phlaeas, Polyommatus icarus; espèces de la liste rouge: Aporia crataegi, Lycaena tityrus et Argynnis paphia.
- Cicindèles: Présence de Cicindela campestris et de C. hybrida (surtout en A).
- Hyménoptères Aculéates: Le site héberge un peuplement relativement important: nids dispersés ou par petits groupes dans toutes les parties; agrégations plus importantes observées en été en B et C (> 1.200 nids de Halictides au total).
Espèces recensées: les Apoïdes Andrena barbilabris*, A. clarkella*, A. flavipes*, A. tibialis*, Colletes cunicularius*, Halictus sexcinctus*; la Chryside Hedychrum nobile*; les Pompilides Anoplius viaticus*, Evagetes crassicornis*; les Sphécides Ammophila pubescens* (espèce rare), A. sabulosa* (partout, y compris en A), Cerceris arenaria*, C. rybyensis* et Lindenius panzeri*.

Commentaires sur la flore

Astragalus glycyphyllos, Minuartia hybrida. Campanula cervicaria serait encore présente dans la carrière (FUL, in Kerger et al., 1994). Botrychium lunaria était signalé en abondance dans la "grande carrière de Montauban" (d'Ansembourg et al., 1967).

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection de stations étendues de Pyrola rotundifolia et d'Epipactis atrorubens, peut-être de la rare Campanula cervicaria. Le site hébergeait (en 1967, après?) Lacerta agilis (site à prospecter de nouveau dans ce but). Développement des populations d'insectes sabulicoles.

Menaces

- Boisement spontané.
- Dépôt non autorisé de déchets inertes et d'asphalte dans la partie non remblayée (peu volumineux en été 1995).
- Stockage de bois sur des zones à végétation intéressante.

Recommandations

- Le contrôle des ligneux devrait porter sur toutes les parties, en maintenant à certains endroits un ombrage léger (Pyrola rotundifolia et Epipactis atrorubens).
- Dans la partie remblayée, maintien du caractère sableux et ouvert.
- Elimination des déchets de B et surtout C.

Plan de gestion

Sans objet.

Accès du public

Site privé (clôture vers l'ancienne gare).

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière est située à environ 2,5 km au sud du village de Buzenol, face à l'ancienne gare. Elle a été creusée dans la partie sud du relief limité par le Gros Ruisseau, le ruisseau de Frèchi et un petit ruisseau qui prend sa source à proximité. Elle est incluse dans le vaste massif forestier qui couvre une grande partie de la cuesta sinémurienne, plus précisément dans le bois de Lacquet (ou l'Acquêt); elle jouxte vers le sud la vaste clairière occupée par les terres de la ferme du Bâr.
On y a extrait des grès calcarifères et sables du sinémurien.
Description du site: Ce site, assez complexe, est accessible par la route qui relie Buzenol à Ethe, soit par un chemin qui arrive par l'est à l'intérieur du site (accès interdit), soit par l'entrée principale du site (grille face à l'ancienne gare, le plus souvent fermée).
Une grande partie (A) de la carrière a été remblayée (sable et pierres au moins en surface): elle est colonisée par une végétation ligneuse jeune et une végétation herbacée très discontinue. Cette partie se termine vers le nord par un talus en pente vers le nord qui marque la fin de la zone remblayée.
Au nord de ce secteur comblé, plusieurs parties sont restées intactes et forment, au sein du site, trois petites excavations secondaires (B) dont la falaise nord-ouest se prolonge de l'une à l'autre.
Le chemin qui traverse le site à partir de la barrière arrive à une excavation allongée de ± 0,5 ha (C), bien individualisée sur la carte IGN. Le sol y est sableux/pierreux ou couvert par endroits d'une dalle de grès. On y trouve des tas de bois, des déchets et les traces d'engins y sont nombreuses au centre.
Un fragment d'excavation subsiste aussi à l'est du chemin qui arrive dans le site par l'est (D).
Toutes ces parties résiduelles de la carrière sont plus ou moins boisées depuis nombre d'années.
Les falaises, peu élevées (6-7 m), sont constituées de grès, avec des bancs de sable. Le sol est sableux et/ou pierreux selon les endroits.
Fréquentation du site: Faible (grand nombre de plaques "Propriété privée").
Présence de déchets: Dans l'excavation C, présence de tas récents (équivalant à au moins 9 remorques en juillet 1995) de déchets inertes, rigoles en béton et asphalte, ainsi qu'un grand tas de branches de tuyas (le volume de déchets a augmenté en 1995). Un autre tas d'inertes dans la partie B.
Environnement du site: Bois de Lacquet; vers le sud, ancienne voie ferrée transformée en piste cyclable et terrains agricoles de la ferme du Bâr.

Description biologique

La partie comblée A, au sol fort sableux, pierreux ou caillouteux à certains endroits, est envahi de très nombreux jeunes Betula pendula et Salix div. sp., avec par endroits Pinus sylvestris et Picea abies. La végétation herbacée y est très éparse: outre des graminées peu abondantes, présence de quelques plantes pionnières des milieux anthropiques comme Tussilago farfara, Tanacetum vulgare, Oenothera sp., Echium vulgare, mais aussi de Acinos arvensis, Thymus pulegioides, Origanum vulgare, Euphorbia cyparissias, Arenaria serpyllifolia, Cerastium semidecandrum, Cardaminopsis arenosa, Hypericum perforatum, Euphrasia stricta, Campanula rotundifolia, Hieracium pilosella, Leucanthemum vulgare, Erigeron acer, Fragaria vesca, Epilobium angustifolium, Epipactis sp. (> 40 hampes), Calamagrostis epigejos,...
La partie B est assez arborée: surtout bouleaux âgés de plus de 15-20 ans, mais aussi Salix et Populus tremula. La végétation herbacée comprend, outre diverses mousses, lichens et graminées, Euphorbia cyparissias, Hieracium lachenalii, H. pilosella, Erigeron acer, Leontodon hispidus, Carlina vulgaris, Leucanthemum vulgare, Fragaria vesca, Arenaria serpyllifolia, Teucrium scorodonia, Acinos arvensis, Thymus pulegioides, Origanum vulgare, Hypericum perforatum, Pyrola rotundifolia (> 1 are), Convallaria majalis, Epipactis helleborine (> 120 hampes), E. atrorubens (> 150), Listera ovata (> 10), Platanthera bifolia (1 hampe vue), Luzula luzuloides, Briza media, Carex flacca,...
La partie D présente une végétation très semblable à celle de B: semis de Picea abies, Salix et Betula; Acinos arvensis, Pyrola rotundifolia, Epipactis atrorubens, Convallaria majalis,... avec en plus quelques Daphne mezereum.
L'excavation C est la moins arborée et la plus fleurie. La falaise de 6 m maximum et son pied sont plus ou moins boisés (Salix, Betula, jeunes Picea abies) et couverts de mousses. La végétation herbacée, très pauvre en graminées, comprend e.a. Thymus pulegioides (abondant), Origanum vulgare (abondant), Acinos arvensis, Teucrium scorodonia, Euphorbia cyparissias, Euphrasia stricta, Herniaria glabra, Minuartia hybrida, Hypericum perforatum, Trifolium dubium, T. campestre, Lotus corniculatus, Astragalus glycyphyllos (une touffe vue), Erigeron acer, Hieracium pilosella, Leucanthemum vulgare, Eupatorium cannabinum, Leontodon hispidus, Cardaminopsis arenosa, Erophila verna, Centaurium erythraea (assez abondante), Campanula trachelium, Sanguisorba minor, Sedum acre, Oenothera sp., Linum catharticum, Pyrola rotundifolia (plusieurs m2 dans le coin sud-est arboré), Epipactis helleborine (>30), E. atrorubens (> 10), Listera ovata (quelques hampes).

Monument naturel

A compléter

Monument historique

A compléter

Histoire du site

Occupation du site au 18e siècle:
Occupation du site avant exploitation:
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): grès.
Déroulement de l'exploitation
Autorisation: 1930, 1952.
Fin: ?
Réaffectation prévue (dans autorisation): ?
Réaffectation effective: comblement d'une grande partie, le reste laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)