Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

780 - Carrière 'Le Châtelet'

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Carrière de la Neuve Forge
Communes :Virton
Cantonnements DNF :Virton
Surface :0.36 ha
Coordonnées :X Lambert : 240425 - Y Lambert : 35186
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Cette ancienne carrière de grès sinémurien, exploitée jadis à flanc de coteau, comprend deux excavations très ombragées par de nombreux arbres et limitées par des falaises de grès/sable de 10-20 m de haut. Elle héberge notamment plusieurs espèces de fougères, dont Asplenium scolopendrium, assez rare en Lorraine belge. Ce site enclavé en milieu forestier et inclus dans un site archéologique (éperon barré du Châtelet) a abrité en 1944 le 'maquis de Montourdon'.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • M0 - Lorraine belge

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Èthe0.36 haVIRTONLUXEMBOURG

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Virton0.36 haArlon

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Biotopes

Biotopes WalEUNIS

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
G1Forêts feuillues décidues

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
31.8Fourrés eurasiatiques occidentaux
86.413Carrières de pierre

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Plantes - Plantes supérieures
Asplenium scolopendrium> 12 touffes1999A. Remacle
Daphne mezereum1999A. Remacle
Epipactis atrorubens1 pied1999A. Remacle
Equisetum hyemale1999A. Remacle
Gymnocarpium dryopteris1 pied1999A. Remacle
Listera ovataquelques pieds1999A. Remacle
Neottia nidus-avisquelques pieds1999A. Remacle

Commentaires sur la faune

Données à compléter.

Commentaires sur la flore

Espèce assez intéressante: Cystopteris fragilis, Campanula persifolia.
Il est possible que le site abrite des bryophytes intéressants.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Il pourrait être intéressant de remettre en lumière une partie du site, en éliminant au minimum la rangée de vieux épicéas en A et le bosquet devant l'entrée en B. Ceci permettrait à une flore plus héliophile de s'installer, tout en conservant les falaises ombragées, avec leur flore caractéristique.

Menaces

A compléter

Recommandations

Remise en lumière d'une partie du site

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Site privé.

Détails

Description physique

Situation générale: Cette carrière fait partie d'un complexe de quatre excavations voisines (avec Lx/712/23, 24 et 25). Elle a été creusée dans le versant abrupt de la rive droite du ruisseau de Neuve Forge. Elle est intégrée dans la bande forestière qui couvre, d'Arlon à Orval, une grande partie de la cuesta sinémurienne.
On y a extrait des grès calcarifères et sables du sinémurien.
Description du site: Ce site, creusé à flanc de colline, fait partie du site protohistorique installé au lieu-dit Le Châtelet. Il est constitué de deux excavations voisines reliées par une falaise peu élevée (environ 4 m) dominée par une pente boisée non exploitée. On accède au site à partir de La Neuve Forge, en empruntant d'abord le chemin qui monte vers l'excavation supérieure (Lx/712/24) puis le chemin d'accès vers la droite situé entre les sites Lx/712/23 et 25. Du chemin qui longe le site vers le sud-est, la falaise, dissimulée par des ligneux, est peu visible sauf au niveau de la partie entre les deux cavités.
La zone devant les excavations est à inclure dans le site (butte peu élevée et replat arborés).
Des lambeaux de murs sont visibles à plusieurs endroits.
L'excavation nord-est (A), longue d'environ 75 m, est limitée vers le nord-ouest par une falaise de 10-12 m, subverticale et constituée de grès avec un peu de sable. Le fond est ombragé par les quelques grands épicéas le long du chemin et par les arbres poussant dans le fond et sur la falaise; plusieurs arbres tombés de la falaise et des troncs ébranchés d'épicéas (éclaircie dans la parcelle voisine) encombrent le fond, qui est en outre partiellement couvert de tas de pierres colonisées par des mousses et hépatiques.
L'excavation sud-ouest (B), également longue d'environ 75 m, est limitée par une falaise de 15-20 m maximum, subverticale et constituée surtout de grès. Le fond, plat, est presque dépourvu de pierres et est boisé (arbres assez jeunes). Un bosquet dissimule l'entrée du site. Vers le sud-ouest, présence d'un replat boisé (arbres de plus de 30 ans) et, vers le nord, d'un autre replat.
Fréquentation du site: Très faible.
Présence de déchets: Non.
Environnement du site: Bois. Le site domine la vallée du ruisseau de La Neuve Forge.

Description biologique

L'excavation A est fort ombragée par la rangée d'épicéas à l'entrée et par les arbres ayant colonisé le fond et la falaise (e.a. Fagus sylvatica, Acer pseudoplatanus). Sur la falaise, en partie couverte de Hedera helix, poussent de nombreuses plages d'hépatiques, des mousses, les fougères Polypodium vulgare , Asplenium scolopendrium (un plant envahi de lierre), Asplenium trichomanes quadrivalens (nombreux), Cystopteris fragilis,..., ainsi que Cardaminopsis arenosa (zone moins ombragée), Geranium robertianum, Hieracium (H.) sp., Mycelis muralis, Lamium galeobdolon, Adoxa moschatellina, Poa nemoralis, ... Dans le fond, diverses bryophytes sur les pierres; ailleurs, Mercurialis perennis, Lamium galeobdolon, Dryopteris filix-mas, D. dilatata, Cardamine impatiens, Festuca altissima, etc.
L'excavation B est aussi très ombragée par des arbres plus jeunes qu'en A (e.a. Carpinus betulus, Acer pseudoplatanus, Fagus sylvatica, Picea abies, Corylus avellana,...). Le fond est couvert de litière, avec quelques graminées (e.a. Melica uniflora), Geranium robertianum, Galium odoratum, Dryopteris filix-mas, D. dilatata, Athyrium filix-femina, Lamium galeobdolon,... La falaise présente des plages d'hépatiques et de Hedera helix, Asplenium trichomanes, Asplenium scolopendrium (dizaine de touffes vers le sud-ouest), Cystopteris fragilis, Polypodium vulgare, Campanula persicifolia, C. trachelium, Phyteuma sp., Mycelis muralis, Senecio ovatus, Cardamine impatiens, Poa nemoralis, Melica uniflora,... Le replat vers le sud-ouest est boisé: surtout Fagus sylvatica et Carpinus betulus. Sur le replat nord poussent quelques Daphne mezereum que l'on retrouve dans la pente arborée entre les deux excavations, Neottia nidus-avis, Hieracium murorum,...
Dans la partie devant les excavations, ont notamment été notées: Aquilegia vulgaris (chemin), Fragaria vesca, Astragalus glycyphyllos, Euphorbia cyparissias, Origanum vulgare, Solidago virgaurea, Poa chaixii, Brachypodium sylvaticum, Listera ovata, Epipactis atrorubens, Gymnocarpium dryopteris, Equisetum hyemale.

Monument naturel

Intérêt géologique: non traité.

Monument historique

Cette carrière est incluse dans un site archéologique. De plus, elle a abrité pendant la dernière guerre le 'maquis de Montourdon'; quelques traces en subsistent dans et près de la carrière.

Histoire du site

Occupation du site avant exploitation: bois.
Ancien exploitant:
Matériau(x) extrait(s): grès/sable.
Déroulement de l'exploitation (partie est de la carrière Ethe n° 1)
Autorisation: 1961, 1966 (ne concerne peut-être pas ce site).
Fin: ?
Réaffectation prévue (dans autorisation):
Réaffectation effective: laissé en l'état.

Biblio

Divers

Sources

SABLIERES

Répondants de l'information

A. REMACLE (FUSAGx)
J.-P. JACOB (AVES)