Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

797 - Fond Gatot

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Synonymes :Orneau à Grand-Leez
Communes :Gembloux
Cantonnements DNF :Namur
Surface :22.81 ha
Coordonnées :X Lambert : 177241 - Y Lambert : 140902
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec Google map

Intro

Brève description

Situé en Hesbaye namuroise, le Fond Gatot s'étend le long de l'Orneau en aval du village de Grand-Leez. Il est constitué d'une mosaïque de milieux humides comprenant des roselières, des magnocariçaies, des jonchaies, des mégaphorbiaies ainsi que plusieurs zones de suintements. L'ensemble forme une zone fort intéressante et contribue de manière notable, avec quelques autres sites en amont et en aval (Laid-Mâle, Les Mottes), au réseau écologique d'une région totalement sous l'emprise de l'agriculture intensive.

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • D0 - Hesbaye

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Grand-Leez22.81 haGEMBLOUXNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Namur22.81 haNamur

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Commune de Gembloux.

Privé(s) Non  ONG Non  Communes Oui  Région Non  Autres publics Non

Gestionnaire

Service public de Wallonie, Département de la Nature et des Forêts, Cantonnement de Namur, 39, avenue Reine Astrid, 5000 Namur (Tél. : 081/71.54.11 - Fax : 081/71.54.10).

Sites protégés

Code du siteNom du siteSurface
6287Fond Gatot et Laid-Mâle22,81 ha

Espèces

Espèces de valeur patrimoniale

TaxonStatut de protectionListe rougeStatutAnnéeRep*ProtectionSource
Animaux - Vertébrés - Oiseaux
Accipiter nisusOuiNonJ.-P. Jacob
Acrocephalus palustrisOuiNonJ.-P. Jacob
Asio otusOuiNonNicheur occasionnelJ.-P. Jacob
Athene noctuaOuiNonJ.-P. Jacob
Carduelis spinusOuiNonHivernageJ.-P. Jacob
Cuculus canorusOuiOui2007J.-P. Jacob, J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Dendrocopos minorOuiNonJ.-P. Jacob
Emberiza citrinellaOuiNonNicheur2007J.-P. Jacob, J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Emberiza schoeniclusOuiNonNicheur2007J.-P. Jacob, J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Falco tinnunculusOuiNonJ.-P. Jacob
Hippolais icterinaOuiNonNicheur disparu ?J.-P. Jacob
Motacilla cinereaOuiNonJ.-P. Jacob
Oriolus oriolusOuiOuiNicheurJ.-P. Jacob
Picus viridisOuiNonJ.-P. Jacob
Strix alucoOuiNonJ.-P. Jacob
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Cérambycidés
Aromia moschata2001J.-Y. Baugnée
Leptura quadrifasciata2001J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Coléoptères - Coccinelles
Anisosticta novemdecimpunctata1998J.-Y. Baugnée
Invertébrés - Insectes - Orthoptères
Chrysochraon dispar2007J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Conocephalus dorsalis2007J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Invertébrés - Insectes - Hyménoptères
Hylaeus styriacus2007J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Passaloecus clypealis2007J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Invertébrés - Insectes - Diptères
Ceriana conopsoides2007J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Tropidia scita2007J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Plantes - Plantes supérieures
Berula erecta2007J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Carex nigra1 pied1993J. Saintenoy-Simon, J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Carex paniculata2007J. Saintenoy-Simon, J.-Y. Baugnée, E. Bisteau
Epipactis helleborine1998J.-Y. Baugnée
Scrophularia umbrosa2007J. Saintenoy-Simon, J.-Y. Baugnée, E. Bisteau

Commentaires sur la faune

Etant donné que la Hesbaye est livrée à l'agriculture intensive, les fonds de vallon qui subsistent à l'état plus ou moins naturels ont une très grande importance comme refuge pour l'avifaune.
On y a observé entre autres : Accipiter nisus, Falco tinnunculus, Asio otus, Athene noctua, Strix aluco, Picus viridis, D. minor, Motacilla cinerea, Gallinula chloropus, Cuculus canorus, Acrocephalus palustris, Hippolais icterina, Emberiza citrinella, E. schoeniclus, Oriolus oriolus.

L'entomofaune apparaît assez diversifiée, même si des recensements détaillés doivent encore être menés :
- Coléoptères Coccinellidae : 10 espèces, dont Anisosticta novemdecimpunctata.
- Hétéroptères : Chilacis typhae, Physatocheila confinis, Tingis pilosa...
- Homoptères : Stenocranus longipennis (espèce nouvelle pour la faune belge !), Megamelodes quadrimaculatus, ...

Commentaires sur la flore

Plante protégée : Epipactis helleborine.
Plantes intéressantes pour la région : Carex paniculata, C. nigra, Scrophularia umbrosa, Saxifraga granulata.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

Protection d'une mosaïque de milieux humides devenus très rares dans la région.

Menaces

Pollution de l'Orneau, apports d'engrais et de pesticides provenant des cultures avoisinantes.

Recommandations

Mise en pratique du plan de gestion !

Plan de gestion

Plan de gestion en cours d'élaboration (il prévoit notamment le fauchage des cariçaies avec exportation de la litière de certaines parties).

Accès du public

Accessibilité assez difficile (luxuriance de la végétation, sols marécageux).

Détails

Description physique

Le site se trouve dans la plaine alluviale de l'Orneau (affluent de la rive gauche de la Sambre), à quelques centaines de mètres en aval du village de Grand-Leez. Il est entouré de prairies pâturées et surtout de cultures. Un rideau d'aulnes souligne le cours du ruisseau et quelques peupleraies ont été plantées. Des haies intéressantes subsistent le long des chemins; elles sont bordées d'une arrhénathéraie fragmentaire.

La plaine alluviale est irrégulière. On peut y observer le passage d'anciens bras ou de noues. Des mares où affleure la nappe phréatique existent également. Ces dépressions sont occupées par des vases assez fluides.

L'Orneau est encore un ruisseau dont la largeur ne dépasse pas 1 m. De très petits ruisselets viennent s'y jeter. Danciens fossés de drainage subsistent ici et là.

Description biologique

J. SAINTENOY-SIMON et J. DUVIGNEAUD (1993): Une visite effectuée le 12 novembre 1993 a permis d'identifier une vingtaine de groupements végétaux.

1. Roselières:

- roselière à Phragmites australis très vigoureuse et qui tend à envahir les groupements voisins (magnocariçaie, mégaphorbiaie, aulnaie,...). Elle est nitrophile et abrite Urtica dioica, Heracleum sphondylium, Cirsium palustre, Angelica sylvestris, Hypericum dubium, Galeopsis tetrahit, Equisetum palustre. Un touradon de Carex nigra, espèce très rare dans la région, a été observé en bordure de ce groupement;

- roselière à Phalaris arundinacea cantonnée aux berges du ruisseau et au sous-bois de la peupleraie;

- roselière à Sparganium erectum dans les vasières, principalement sous la peupleraie située à l'est;

- roselière à Iris pseudacorus, dispersée au bord des ruisselets et dans les vasières de la peupleraie et montrant quelques plantes énormes;

- roselière à Typha latifolia.

2. Magnocariçaies:

- magnocariçaie à Carex acutiformis incluant des espèces de la mégaphorbiaie comme Epilobium hirsutum, Cirsium palustre, Angelica sylvestris, Solanum dulcamara, Eupatorium cannabinum, Heracleum sphondylium, Lythrum salicaria, Filipendula ulmaria, Mentha aquatica, Valeriana repens, Galeopsis tetrahit, ... Cette magnocariçaie héberge en abondance Scrophularia umbrosa, plante rare quoique observée également dans la Ghète. Elle commence à être envahie par la roselière;

- magnocariçaie à Carex paniculata qui forme des touradons imposants. Cette espèce intéressante existe également sur les bords de la Ghète affluent de l'Orneau qui prend sa source au nord du bois de Grand-Leez. Il semble que cette laîche puisse développer de très gros touradons en un temps relativement bref (30 ans).

Ces deux magnocariçaies sont plus ou moins interpénétrées.

3. Groupement prairial, sur sol plus sec (de type limoneux gléyifié), dominé par les graminées Dactylis glomerata, Holcus lanatus, Festuca cf. rubra, Poa pratensis (...), dans lequel on observe également Carex hirta et diverses dicotylédones comme Achillea millefolium, Lathyrus pratensis, Stellaria graminea, Ranunculus repens, Cardamine pratensis, Cirsium arvense, etc.

4. Groupement à lentilles d'eau (Lemna minor) à la surface des mares.

5. Groupements fontinaux dans les dépressions de la plaine alluviale et les petites mares, regroupant notamment Glyceria notata, Cardamine amara, Berula erecta, Veronica beccabunga, Galium palustre, Myosotis scorpioides.

6. Bidention, très fragmentaire sur les vases plus ou moins exondées en été, situées autour des mares avec Persicaria hydropiper comme espèce principale.

7. Mégaphorbiaies: on observe un groupement à Filipendula ulmaria dans lequel on note diverses autres herbes hygrophiles (voir plus haut) ainsi que des mégaphorbiaies à Epilobium hirsutum.

8. Jonchaies à Juncus effusus, J. conglomeratus, J. inflexus.

9. Groupements rudéraux à Urtica dioica, Galium aparine, Calystegia sepium, Sambucus nigra en bordure du ruisseau et sous les peupleraies.

10. Saulaies fragmentaires à Salix cinerea, S. viminalis. En outre de très beaux saules blancs (Salix alba et Salix x rubens) poussent plus ou moins librement en bordure du site.

11. Aulnaie et frênaie-aulnaie en sous-étage de la peupleraie. En plus des espèces rudérales citées plus haut on observe Acer pseudoplatanus, Prunus avium, Crataegus monogyna, Corylus avellana, Stachys sylvatica, Anthriscus sylvestris, Geranium robertianum, Glechoma hederacea, Geum urbanum, Alliaria petiolata, Rumex obtusifolius, R. sanguineus, Cirsium oleraceum, Epilobium parviflorum, Epilobium ciliatum, Dryopteris carthusiana, Chaerophyllum temulum, Cruciata laevipes, ... Suivant l'éclairement, divers groupements observés en milieu ouvert s'y installent (roselières, magnocariçaies, etc.).

La peupleraie a été exploitée à la fin des années 1990.

Monument naturel

Aucun monument.

Monument historique

Monuments archéologiques ou historiques dans le périmètre ou le voisinage immédiat : la chaussée romaine Bavai-Cologne passe à 1,5 km au nord du site. Elle est jalonnée de vestiges gallo-romains.
Une importante exploitation agricole, qui a donné son nom au site, se trouve juste à côté: il s'agit de la ferme Gatot.
Le Moulin Defrenne, un des derniers moulins à vent encore en fonctionnement, est situé non loin.

Histoire du site

D'après la carte de Ferraris (18ème siècle), le site était occupé par des prairies humides et des cultures.

Divers

Sources

ZHIB
RESNAT-RW

Répondants de l'information

J. SAINTENOY-SIMON & J. DUVIGNEAUD (A.E.F., Rue Arthur Roland, 61, 1030 Bruxelles). - E. BISTEAU & J.-Y. BAUGNEE (SPW/DGARNE/DEMNA/DNE/OFFH, Avenue Maréchal Juin, 23, B-5030 Gembloux).