Portail Wallonie.be| Portail Environnement| Fédération Wallonie-Bruxelles

800 - Tuf de Champalle

Site de Grand Intérêt Biologique (SGIB)

Communes :Yvoir
Cantonnements DNF :Dinant
Surface :1.52 ha
Coordonnées :X Lambert : 187440 - Y Lambert : 111384
Voir la carte du site (statique) ou sa localisation avec la cartographie dynamique

Intro

Brève description

A compléter

Rappel : toute circulation en dehors de la voie publique requiert l'accord préalable du propriétaire ou de son délégué.

Carto

Régions naturelles

  • F0 - Condroz
  • F4 - Vallée de la Meuse

Limites administratives

Ancienne(s) commune(s)SurfaceNouvelle(s) commune(s)Province(s)
Yvoir1.52 haYVOIRNAMUR

Cantonnements DNF

Cantonnement(s)SurfaceDirection(s)
Dinant1.52 haDinant

Mentions dans d'autres inventaires de sites

A compléter

Site classé

Site non classé.

Propriétaire(s)

Privé(s) Oui  ONG Non  Communes Non  Région Non  Autres publics Non

Biotopes

Biotopes Corine

CodeNomReprésentativitéSurfaceSource
54.121Cônes de tuf médio-européens

Espèces

Commentaires sur la faune

Des libellules sont parfois inféodées aux tufs calcaires. Leur étude serait à faire.

Commentaires sur la flore

Données à compléter.

Espèces exotiques

A compléter

Conservation

Objectifs de conservation

A compléter

Menaces

'Creusement d'une 'gouttière' au sommet du cron pour faciliter l'écoulement de l'eau. Cette initiative empêche l'eau de couler 'en éventail' comme elle le fait normalement à la surface des crons.

'

Recommandations

Classement du site.

Plan de gestion

A compléter

Accès du public

Fait partie de 'l'Oasis Nature' dont l'entrée est réglementée.

Détails

Description physique

En 1912 déjà, Jean MASSART signalait le tuf de Champalle comme suit : 'Au contact du calcaire et du schiste, à une centaine de mètres en aval de champalle, un ruisseau sortant du calcaire a déposé des couches de tuf'. Ce 'ruisselet qui coule à la partie inférieure d'un petit ravin encaissé et assez ombragé de direction NE-SW a formé un rocher de tuf calcaire' (J.J. SYMOENS et al., 1951).

Description biologique

J.-J. SYMOENS et al., en 1951, ont décrit le tuf de Champalle comme un 'cron', c'est-à-dire un tuf calcaire se formant à flanc de coteau. Ils reprennent les données de DEMARET (1944) qui y avait noté, parmi la flore cryptogamique : Fissidens pusillus, Cratoneuron filicinum, Pellia endiviifolia, Oscillatoria tenuis, Rhizonium punctatum, Neckera complanata, Anomodon attenuatus, Cirriphyllum crassinervium, Rhynchostegium riparioides, Plagiochyla asplenioides, etc.. Parmi la flore phanérogamique : Urtica dioica, Geranium robertianum, Epilobium montanum, Solanum dulcamara,...

Monument naturel

Rochers de Champalle : réserve naturelle domaniale, voir fiche signalétique.

Monument historique

Ferme de Champalle.

Histoire du site

D'après Ferraris le site était occupé par des rochers.

Divers

Sources

ZHIB

Répondants de l'information

SAINTENOY-SIMON, J. (1994).